Magazine Observatoire de Paris n°0 déc 04/jan-fév 2005
Magazine Observatoire de Paris n°0 déc 04/jan-fév 2005
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°0 de déc 04/jan-fév 2005

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Observatoire de Paris

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 1,9 Mo

  • Dans ce numéro : au-delà de la Terre, exposition phare à l'Observatoire.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 - ÉVÉNEMENT UNE EXPOSITION PHARE À L'OBSERVATOIRE "AU DELÀ DE LA TERRE - L'EUROPE EXPLORE LE SYSTÈME SOLAIRE" JUSQU'AU 30 JANVIER 2005 www.obspm.fr A LANDMARK EXHIBITION AT THE OBSERVATOIRE "BEYOND THE EARTH EUROPE EXPLORES THE SOLAR SYSTEM" EXHIBITION UNTIL JANUARY 30, 2005 www.obspm.fr Dans le cadre de sa politique de diffusion des connaissances scientifiques, l'Observatoire de Paris ouvre régulièrement ses portes pour des expositions. C'est, cette fois, à un voyage au sein du Système solaire auquel nous convie sa communauté scientifique avec la découverte des quatre grandes missions d'exploration qui font la une de l'actualité spatiale européenne. In keeping with its mission of reaching out to the public, the Observatoire de Paris periodically presents public exhibitions. This time, the public is invited by its scientists to a journey around the Solar system through the discovery of the four great European space missions presently being carried out. L'Observatoire de Paris est, en effet, particulièrement impliqué dans chacune de ces missions à travers ses différentes équipes scientifiques, en collaboration avec de nombreux autres instituts français et européens. Sous la direction de Pierre Drossart, Marcello Fulchignoni et Alain Sémery, membres du Laboratoire d'Études Spatiales et d'Instrumentation en Astrophysique (LESIA), cette manifestation est le fruit d'une étroite collaboration entre les différents services administratifs et logistiques de l'établissement, les scénographes et les partenaires extérieurs (voir encadré). Conçue pour tous les publics, l'exposition s'organise autour de l'exploration des différentes planètes étudiées par les sondes : Mars, Saturne, Vénus et la comète Churyumov-Gerasimenko. Ces missions spatiales sont abordées sous plusieurs angles : scientifique, historique et technique. Au-delà des toutes dernières images fournies par les sondes déjà en orbite, le visiteur peut découvrir les maquettes des sondes de l'ESA et du CNES suspendues sous les voûtes XVII e de la salle Cassini. La mise en perspective aux côtés d'objets anciens issus des riches collections de l'Observatoire, permet d'évoquer l'évolution des techniques d'observation du XVII e siècle à nos jours. Enfin, cette manifestation nous propose de tourner notre regard vers la Terre, que les résultats des missions spatiales visent à mieux connaître, propos illustrés par la présence de très belles météorites du Muséum National d'Histoire Naturelle. La visite s'achève avec un espace multimédia où un chercheur présente entre autres, une simulation des résultats attendus concernant la nature du sol de Titan lors de l'atterrissage du module Huygens prévu le 14 janvier 2005. Pour plus de détails, consulter le site www.obspm.fr Conférence de presse à l'Observatoire pour présenter l'exposition. N.L.-L. Observatoire de Paris Press conference at the Observatoire to present the exhibition. N.L.-L. Observatoire de Paris. The Observatoire de Paris is actively involved in each of these missions through its various scientific teams, in cooperation with many other French and foreign institutes. Under the general direction of Pierre Drossart, Marcello Fulchignoni, and Alain Sémery, from the Laboratory of Space Studies and Instrumentation in Astrophysics (LESIA), this presentation is the result of a close collaboration among the various administrative and logistic departments of the institution, exhibition designers, and external partners. Designed for the general public, the exhibition's central theme is the exploration of those planets being studied by the various space probes : Mars, Saturn, Venus, and the Churyumov- Gerasimenko comet. These space missions are presented from a scientific, historical, and technical perspective. Besides being able to admire the latest images sent by the space probes already in orbit, the visitor will discover models of the ESA and CNES probes hanging from the Cassini Hall seventeenth-century vaults. The juxtaposition of these technological marvels with ancient objects from the Observatoire's rich collection highlights the evolution of observation techniques since the seventeenth century. Finally, the exhibit offers an opportunity to look towards our own planet, about which the various space missions seek to learnmore, as illustrated by the three splendid meteorites from the National Museum of Natural History. The visit ends with a multimedia corner where a scientist presents, among other things, a simulation of the anticipated results regarding the composition of Titan's soil, following the landing of the Huygens module expected to take place on January 14, 2005. For further information, log on to www.obspm.fr Visite du Ministre délégué à la Recherche, François d'Aubert, lors de la présentation de l'exposition en avantpremière au Village des Sciences. F. A. Observatoire de Paris The visit of the Minister of State for Research, François d'Aubert, during the presentation of the exhibition before its official opening at the Village des Sciences. AMP 2005 Dans le cadre de l'Année Mondiale de la Physique, une exposition itinérante a été conçue à partir de cette manifestation. Constituée de six panneaux et de documents pédagogiques, elle est mise gratuitement à la disposition des établissements scolaires et autres institutions intéressés durant toute l'année 2005. Contact : Service de la communication, Pascale Lautier, pascale.lautier@obspm.fr, + 33 (0)1 40 51 23 01. WYP 2005 In connection with the World Year of Physics, a travelling version of this exhibition has been prepared. Consisting of six display panels and related educational material, the mobile version will be available free of charge to schools and other interested institutions throughout the year 2005. Nos partenaires : L'exposition "Au delà de la Terre" n'aurait pu voir le jour sans la contribution de : ! Ministère de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche ! Agence Spatiale Européenne (ESA) www.esa.int ! Institut National des Sciences de l'Univers (INSU) www.insu.cnrsdir.fr ! Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) www.cnrs.fr ! Centre National d'Études Spatiales (CNES) www.cnes.fr ! Agence Spatiale Italienne (ASI) www.asi.it ! Muséum National d'Histoire Naturelle de Paris www.mnhm.fr
Pourquoi une telle exposition à l'Observatoire de Paris ? En 2004-2005, une conjonction de quatre missions d'exploration spatiale entre sous les feux de l'actualité. La sonde Mars Express circule autour de la planète Mars depuis janvier 2004. Sa consoeur Cassini évolue autour de Saturne depuis le 1er juillet ; et le module Huygens descendra sur la grosse lune brumeuse Titan le 14 janvier prochain. Rosetta, elle, s'est envolée le 2 mars dernier vers la comète Churyumov-Gerasimenko qu'elle atteindra en 2014. Venus Express, enfin, a été livrée en août à l'industriel EADS-Astrium. Elle sera lancée le 26 octobre 2005 par une fusée Soyouz. Nous, scientifiques, avons la volonté de partager ces moments d'activité et d'émotion avec le citoyen qui participe aussi à ces missions comme contribuable. Quels sont les temps forts de la visite ? Nous souhaitions confronter les aspects technologiques et historiques de la recherche. L'exposition se tient dans la vénérable salle Cassini. Le contraste est saisissant entre cette ambiance et les objets ultramodernes présentés - dernier cri du savoir-faire humain -. Des maquettes de sondes, à l'échelle un quart pour la plupart, nous ont été prêtées par l'Agence Spatiale Européenne (ESA) et le Centre National d'Études Spatiales (CNES). Un diaporama réactualisé chaque semaine rend compte des avancées des observations autour des planètes. Les dernières nouvelles sont annoncées sur le site web. Et un cycle de conférences est organisé tous les mercredi pour le public. Que retenez-vous de votre expérience ? Je participe souvent à des conférences, exposés, festivals et bars des sciences. Mais c'était ici la première fois que j'occupais le rôle de commissaire d'exposition aux côtés de mes collègues du laboratoire (LESIA Unité Mixte de Recherche CNRS/Observatoire de Paris), Marcello Fulchignoni (Professeur des universités à Paris 7) et Alain Sémery (Ingénieur de recherche au CNRS). L'expérience s'est avérée riche et enthousiasmante. Nous avons beaucoup appris avec l'équipe de communication, les scénographes et les graphistes. Il nous a également fallu convaincre nos instances de tutelle d'investir environ 100 000 euros. Au total, je pense que nous avons rempli notre objectif de montrer la contribution de l'Observatoire de Paris aux plus hauts progrès de la science moderne. Ceux-ci pourront nous enseigner, en étudiant Mars et Vénus, comment le climat de la Terre évolue. ZOOM SUR... LE LESIA Laboratoire d'Études Spatiales et d'Instrumentation en Astrophysique : Fort de 225 scientifiques, ingénieurs, administratifs et étudiants, dont 144 permanents, il représente 10 à 12% de la communauté astronomique en France. Ses activités couvrent l'analyse d'observations et la construction d'instruments installés sur des télescopes au sol ou embarqués à bord de satellites. Les domaines de recherche vont de l'astronomie à la planétologie en passant par la physique solaire et l'étude des gaz dilués de l'Univers. Le LESIA est l'héritier du département fondé dans les années 60, par Jean-Louis Steinberg, à l'époque des fusées-sondes… 7 - ÉVÉNEMENT TROIS QUESTIONS À... PIERRE DROSSART Commissaire de l'exposition "Au delà de la Terre - l'Europe explore le système solaire" THREE QUESTIONS TO... PIERRE DROSSART Organizer of the exhibition "Beyond the Earth - Europe explores the Solar System" Jusqu'à fin janvier, l'Observatoire de Paris accueille une exposition phare consacrée à quatre missions d'exploration spatiale. On y découvre Mars, Saturne, Titan, puis le voyage vers une comète et Vénus. Le commissaire de la manifestation, Pierre Drossart, nous confie ses aspirations. Up until the end of January 2005, the Observatoire de Paris is holding a key exhibition devoted to four missions of space exploration. Discover Mars, Saturn, Titan, a voyage to a comet and another to Venus. The organizer of the exhibition, Pierre Drossart, tells us about his ambitions. Why hold such an exhibition at the Observatoire de Paris ? In 2004-2005, a conjunction of four space missions enters into the media spotlight.The Mars Express probe has been orbiting the planet Mars since January 2004. Its sister-probe Cassini has been orbiting Saturn since 1 July, and the Huygens module will land on Saturn's giant misty moon Titan on 14 January next year.The Rosetta probe was launched on 2 March towards the Churyumov-Gerasimenko comet, which it will reach in 2014. Finally, Venus Express was delivered in August to the industriels EADS- Astrium.This probe will be launched on 26 October 2005 by a Soyouz rocket. We, scientists, want to share these busy and exciting times with everyone who, as a taxpayer, is also contributing to the missions. What are the most important aspects of the visit ? We wanted to confront technological and historical aspects of research.The exhibition is being held in the ancient Cassini room.The contrast between this environment and the ultramodern objects is striking - the presented objects representing the latest know-how. Models of probes, mostly on a scale of 1:4, have been lent by the European Space Agency (ESA) and the Centre National d'Études Spatiales (CNES). A slide show isupdated each week to take account of the latest observations around the planets.The latest news is announced on our website. And a series of public lectures is organized every Wednesday. What do you retain from your experience ? I often take part in conferences, lectures, exhibitions and science festivals. But this is the first time that I have organized an exhibition together with my laboratory colleagues (LESIA, Joint Research Unit CNRS/Observatoire de Paris), Marcello Fulchignoni (Professor at the Paris 7 University) and Alain Sémery (Research Engineer at the CNRS).The experience has proved rich and exciting. We have learnt a lot with the communications team, the scenographers and the graphic artists. We have also had to convince our supervising authorities to invest approximately 100 000 euros. All in all, I believewe have fulfilled our goal of demonstrating the contribution of the Observatoire de Paris to great advances in modern science.These advances can teach us, by studying Mars and Venus, how the climate of the Earth is evolving. ZOOM ON... THE LESIA Laboratory for Space Studies and Astrophysical Instrumentation : With a workforce of 225 scientists, engineers, administrators and students, including 144 permanent staff, LESIA represents 10% to 12% of the astronomy community in France. Its activities include the analysis of observations and the construction of instruments installed on telescopes both on the ground and on-board satellites. Research areas range from astronomy to planetology, through solar physics and the study of the dilute gases of the Universe. LESIA is the descendent of a department founded by Jean-Louis Steinberg in the 1960s, at the time of the space probes. Profession : explorateur de planètes À 48 ans, ancien élève de l'École Normale Supérieure, Pierre Drossart est Directeur de recherche spécialiste des atmosphères de planètes. En 1980, il entre à l'Observatoire de Paris. En 1985, il présente sa thèse de doctorat d'État sur les observations de Jupiter par les sondes Voyager. En 1992, il obtient le prix Aimé Cotton de la Société française de physique pour ses travaux de spectroscopie infrarouge. Il participera aux missions d'exploration spatiale Phobos et Mars Express, Galileo vers Jupiter, Cassini vers Saturne, Rosetta vers une comète puis Venus Express. Il réalise également ses observations avec des télescopes au sol : l'IRTF (Infra-Red Telescope Facility) de la NASA, le CFH d'Hawaï (Canada-France-Hawaï) ou le Very Large Telescope du Chili. At 48 years of age, Pierre Drossart, a former student of the École Normale Supérieure (a prestigious advanced studies for professors and researchers), is Director of research specialised in planetary atmospheres. He joined the Observatoire de Paris in 1980. In 1985 he submitted his doctoral thesis on observations of Jupiter by the Voyager probes. In 1992 he was awarded the Aimé Cotton prize by the French Physical Society (SFP) for his work on infrared spectroscopy. He is participating in the exploratory missions Phobos and Mars Express, Galileo to Jupiter, Cassini to Saturn, Rosetta to a comet, and Venus Express. He also makes ground observations using the ITRF (Infra- Red Telescope Facility) of the NASA, the Canada-France-Hawaii telescope (CFH) at Hawaii, and the Very Large Telescope (VLT) in Chili. Contact : Pierre DROSSART LESIA + 33 (0)1 45 07 76 64 pierre.drossart@obspm.fr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :