Magazine Magazine n°2 déc 10/jan-fév 2011
Magazine Magazine n°2 déc 10/jan-fév 2011
  • Prix facial : 5 €

  • Parution : n°2 de déc 10/jan-fév 2011

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : ACP

  • Format : (210 x 280) mm

  • Nombre de pages : 134

  • Taille du fichier PDF : 9,6 Mo

  • Dans ce numéro : spécial design et mode.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 98 - 99  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
98 99
CONTRE LE LEGGING Parfois, il nous arrive d’être contre quelque chose, viscéralement. De ne pas en supporter l’idée, la vue ou même l’évocation. Examinons le cas du legging. magazine n°2 98 Je suis contre le legging. Résolument. Il avait eu la bonne idée de disparaître de la circulation alors qu’il avait été très en vogue dans les années 80, avec la mode du fitness et de la danse : Gym Tonic, Flashdance, Fame, etc. Au départ, c’est un détournement de produit 1, c’est-à-dire une chose qui naît pour une raison fonctionnelle et qu’on adopte pour des raisons esthétiques ; en général, j’adore ça… mais là, ce n’est pas possible. […] Les filles ont vu dans le legging un produit sauveur. Je m’explique : en plus d’être très confortable, il autorise une certaine pudeur. On sortait de la mode des collants résille, qui n’allaient pas forcément à tout le monde, et là il y a ce truc épais qui masque, qui affine assez bien et qui fait une silhouette plus avantageuse. Enfin, c’est ce que les filles pensent… […] Le legging n’est pas cher, il y avait des Dim, des H&M, et bien sûr des American Apparel, dont c’était le produit iconique. On a tous en tête ces pubs avec des filles nues, juste vêtues d’un legging, en train de teaser sur un canapé. De là, il y a eu plusieurs options… La fille avec de très belles jambes a assumé le legging sans rien d’autre, comme un remplaçant du pantalon ; ça devient très sexy, mais il faut avoir de belles fesses. Sur les filles du Vogue, ça marche, mais ce n’est pas toujours le cas. […] Pour moi, c’est l’objet non sexy par excellence. En premier lieu, il a remplacé le collant et les bas – malheureusement moins courants et peut-être aussi moins confortables. Je dois aussi confesser que je suis un fétichiste du collant et du nylon ; je regarde systématiquement les jambes des femmes et, si elles portent des collants, ça m’intéresse… qu’ils soient couleur chair, noir transparent ou noir opaque. Et même si la mode revient au noir opaque, je ne comprends pas ce qu’apporte le legging, ni ce que les filles lui trouvent de plus… […] Ensuite, le fait de laisser le pied libre a donné lieu à toutes les infamies : certaines ont ajouté une chaussette. Là, indécidable : elle est en collant en dessous ou en legging ? je ne le sais pas jusqu’au dernier moment ; pourquoi ne pas avoir mis des collants dans ce cas-là ? J’ai fini par interroger les amies autour de moi, mais il n’y avait pas vraiment de réponse probante. Et je me suis rendu compte qu’elles le faisaient pour un effet de style. Le look type, c’est le legging porté avec une ballerine, donc avec une partie de la cheville non vêtue, pourquoi pas, mais je trouve que ça coupe la jambe au mauvais endroit. […] Pour moi, le legging est l’équivalent pour fille de ce qu’est le pantacourt pour homme. Ça reste incompréhensible. On me racontera ce qu’on voudra : C’est pratique quand il faut chaud. Mets un short ! On ne met pas un pantacourt pour sortir, ça coupe la silhouette à une endroit qui n’est pas heureux ; le legging, c’est pareil, tu ne coupes pas la jambe en dessous de la cheville, je suis désolé… […] Ensuite, ça a été la porte ouverte à tout : les filles l’ont porté plus ou moins haut, au milieu du mollet… une aberration, les jambes, c’est ce qu’il y a de plus joli, on ne peut pas faire n’importe quoi ! Ensuite, la fille rentre à la maison, et ça laisse une belle marque cylindrique autour de la jambe. Non, je ne suis pas d’accord… […] Je crois que le legging s’inscrit dans ce genre de vêtement porté par les filles pour les filles, ou en tout cas, peut-être qu’elles ne se posent pas la question et qu’elles pensent que ça plaît aux mecs ; j’en doute. Alors, de mon côté, je mène des micro actions d’intimidation ou de lobbying auprès de certaines amies « influenceuses », car elles travaillent dans le milieu de la mode. Quand je les vois en porter, je leur signale et surtout
[…] [Le legging] a été la porte ouverte à tout : les filles l’ont porté plus ou moins haut, au milieu du mollet… une aberration. Ensuite, ça laisse une belle marque cylindrique autour de la jambe. je les interroge pour comprendre ; j’ai une amie proche qui fait maintenant très attention et va même parfois se changer… […] Récemment, il y a eu un autre allié du legging, le minishort. Même l’hiver, on aurait très bien pu l’associer au collant en laine ou opaque, mais non… Du coup, la jambe est coupée trois fois : le short, le legging, le début de la chaussure… ou pire ! de la botte, car certaines l’associaient avec une botte et, au fur et mesure de la journée, le legging remontait, dépassait de la bottine, et laissait voir un morceau de chair que je ne comprenais pas… Ça peut aussi bien rester dans la chaussure, mais quand la fille te parle de près, comme tu as une vision en plongée, tu vois que ce ne sont pas des collants et tu ne comprends pas l’intérêt car on n’est pas censés les voir… […] Ça peut paraître des détails, mais ce n’en sont pas. Et ne croyez pas qu’on n’a pas l’œil… […] À la limite, je préfère ce truc des ados : je mets de vrais collants sous un minishort, et le minishort étant trop court, je laisse dépasser la partie doublée du collant, qui donne un côté un peu trash… que seuls les Britishs assumaient il y a encore peu. L’effet est que ça rend le short encore plus court et donc ça dit : tu as eu accès à ce que normalement je ne montre pas, qui est en dessous de la robe. […] Les collants 60’s de couleur, c’est super si tu es la nana Dim ; et si tu as des jambes sublimes tu peux pousser jusqu’à mettre des collants jaunes, ce qui suppose d’assumer pleinement le fait que 100% des hommes que tu vas croiser vont regarder tes jambes, ce qui n’est pas dérangeant pour certaines, mais c’est clairement un produit d’appel… […] Le collant est arrivé en même temps que la minijupe et ils se sont aidés mutuellement. Les deux ont été une manière d’exprimer le jeunisme et, en fait, le passage de la lutte des classes à la lutte des âges. Dans les années 60, les filles ont tout fait pour apparaître comme des baby dolls et affirmer : je ne m’habille pas comme ma mère ou mes grandes sœurs. Le collant a permis de porter la minijupe en toutes saisons, tout en permettant la pudeur. Non, je ne suis pas d’accord… magazine n°2 99 La raison pour laquelle le legging est autant diffusé en banlieue et dans les petites villes de province, c’est qu’il est un moyen pour les filles de se remettre à la jupe en enlevant le côté « allumeuse » et sexy. Parce que le legging par définition est beaucoup moins féminin que le collant et il réduit le capital sexy de la robe. Ça a été le moyen de remettre la minijupe ou le short tout en évitant d’être perçue comme provocante. […] Quand on était au collège ou au lycée, il fallait un certain cran pour se mettre en robe ou en jupe ; tu étais tout de suite jugée par les autres filles, ou garçons, très féminine, trop féminine ou allumeuse. Peut-être dans les banlieues ou les petites villes de province, mais aujourd’hui, dans les collèges et lycées parisiens, la nouvelle génération de gamines est en jupe, robe, minishort et chaussures à talons ou ballerines, et les mecs sont en baskets et jeans. Donc oui, je fais la sortie des lycées – pour mon travail – parce que c’est ce qui va avoir une résonance sur la mode. […] Alors qu’on essaye de nous vendre l’idée de boyfriend jeans (j’emprunte les vêtements de mon mec) et de dressing de couple, avec The Kooples and Co, mais ça fait longtemps que je n’ai pas vu de dimorphisme sexuel vestimentaire aussi prononcé. On revient à la silhouette des pictogrammes des toilettes : filles en jupe et mecs en pantalon. Car franchement, quand j’étais au lycée, il n’y a que sur ce picto qu’on voyait des jupes, on était tous en 501. Pascal Monfort Propos recueillis par Angelo Cirimele 1. Les trois familles de vêtement sujettes au détournement de produit sont les vêtements de sport, militaires ou de travail. Pascal Monfort est en charge de l’expertise pour l’évolution du comportements de consommateurs chez Nike. Il enseigne l’histoire et la sociologie de la mode à Paris et à Lyon.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Magazine Magazine numéro 2 déc 10/jan-fév 2011 Page 1Magazine Magazine numéro 2 déc 10/jan-fév 2011 Page 2-3Magazine Magazine numéro 2 déc 10/jan-fév 2011 Page 4-5Magazine Magazine numéro 2 déc 10/jan-fév 2011 Page 6-7Magazine Magazine numéro 2 déc 10/jan-fév 2011 Page 8-9Magazine Magazine numéro 2 déc 10/jan-fév 2011 Page 10-11Magazine Magazine numéro 2 déc 10/jan-fév 2011 Page 12-13Magazine Magazine numéro 2 déc 10/jan-fév 2011 Page 14-15Magazine Magazine numéro 2 déc 10/jan-fév 2011 Page 16-17Magazine Magazine numéro 2 déc 10/jan-fév 2011 Page 18-19Magazine Magazine numéro 2 déc 10/jan-fév 2011 Page 20-21Magazine Magazine numéro 2 déc 10/jan-fév 2011 Page 22-23Magazine Magazine numéro 2 déc 10/jan-fév 2011 Page 24-25Magazine Magazine numéro 2 déc 10/jan-fév 2011 Page 26-27Magazine Magazine numéro 2 déc 10/jan-fév 2011 Page 28-29Magazine Magazine numéro 2 déc 10/jan-fév 2011 Page 30-31Magazine Magazine numéro 2 déc 10/jan-fév 2011 Page 32-33Magazine Magazine numéro 2 déc 10/jan-fév 2011 Page 34-35Magazine Magazine numéro 2 déc 10/jan-fév 2011 Page 36-37Magazine Magazine numéro 2 déc 10/jan-fév 2011 Page 38-39Magazine Magazine numéro 2 déc 10/jan-fév 2011 Page 40-41Magazine Magazine numéro 2 déc 10/jan-fév 2011 Page 42-43Magazine Magazine numéro 2 déc 10/jan-fév 2011 Page 44-45Magazine Magazine numéro 2 déc 10/jan-fév 2011 Page 46-47Magazine Magazine numéro 2 déc 10/jan-fév 2011 Page 48-49Magazine Magazine numéro 2 déc 10/jan-fév 2011 Page 50-51Magazine Magazine numéro 2 déc 10/jan-fév 2011 Page 52-53Magazine Magazine numéro 2 déc 10/jan-fév 2011 Page 54-55Magazine Magazine numéro 2 déc 10/jan-fév 2011 Page 56-57Magazine Magazine numéro 2 déc 10/jan-fév 2011 Page 58-59Magazine Magazine numéro 2 déc 10/jan-fév 2011 Page 60-61Magazine Magazine numéro 2 déc 10/jan-fév 2011 Page 62-63Magazine Magazine numéro 2 déc 10/jan-fév 2011 Page 64-65Magazine Magazine numéro 2 déc 10/jan-fév 2011 Page 66-67Magazine Magazine numéro 2 déc 10/jan-fév 2011 Page 68-69Magazine Magazine numéro 2 déc 10/jan-fév 2011 Page 70-71Magazine Magazine numéro 2 déc 10/jan-fév 2011 Page 72-73Magazine Magazine numéro 2 déc 10/jan-fév 2011 Page 74-75Magazine Magazine numéro 2 déc 10/jan-fév 2011 Page 76-77Magazine Magazine numéro 2 déc 10/jan-fév 2011 Page 78-79Magazine Magazine numéro 2 déc 10/jan-fév 2011 Page 80-81Magazine Magazine numéro 2 déc 10/jan-fév 2011 Page 82-83Magazine Magazine numéro 2 déc 10/jan-fév 2011 Page 84-85Magazine Magazine numéro 2 déc 10/jan-fév 2011 Page 86-87Magazine Magazine numéro 2 déc 10/jan-fév 2011 Page 88-89Magazine Magazine numéro 2 déc 10/jan-fév 2011 Page 90-91Magazine Magazine numéro 2 déc 10/jan-fév 2011 Page 92-93Magazine Magazine numéro 2 déc 10/jan-fév 2011 Page 94-95Magazine Magazine numéro 2 déc 10/jan-fév 2011 Page 96-97Magazine Magazine numéro 2 déc 10/jan-fév 2011 Page 98-99Magazine Magazine numéro 2 déc 10/jan-fév 2011 Page 100-101Magazine Magazine numéro 2 déc 10/jan-fév 2011 Page 102-103Magazine Magazine numéro 2 déc 10/jan-fév 2011 Page 104-105Magazine Magazine numéro 2 déc 10/jan-fév 2011 Page 106-107Magazine Magazine numéro 2 déc 10/jan-fév 2011 Page 108-109Magazine Magazine numéro 2 déc 10/jan-fév 2011 Page 110-111Magazine Magazine numéro 2 déc 10/jan-fév 2011 Page 112-113Magazine Magazine numéro 2 déc 10/jan-fév 2011 Page 114-115Magazine Magazine numéro 2 déc 10/jan-fév 2011 Page 116-117Magazine Magazine numéro 2 déc 10/jan-fév 2011 Page 118-119Magazine Magazine numéro 2 déc 10/jan-fév 2011 Page 120-121Magazine Magazine numéro 2 déc 10/jan-fév 2011 Page 122-123Magazine Magazine numéro 2 déc 10/jan-fév 2011 Page 124-125Magazine Magazine numéro 2 déc 10/jan-fév 2011 Page 126-127Magazine Magazine numéro 2 déc 10/jan-fév 2011 Page 128-129Magazine Magazine numéro 2 déc 10/jan-fév 2011 Page 130-131Magazine Magazine numéro 2 déc 10/jan-fév 2011 Page 132-133Magazine Magazine numéro 2 déc 10/jan-fév 2011 Page 134