MadinMag n°55 avril 2019
MadinMag n°55 avril 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°55 de avril 2019

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : EPAG

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 18,7 Mo

  • Dans ce numéro : les 40 ans des inventeurs du Zouk.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 50 - 51  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
50 51
TIPIIK HABITAT DéCO Comment choisir sa clim’Une chose est sûre, nous utilisons tous autant que nous sommes des climatiseurs. Pourtant, si nous avons tous eu le petit boîtier blanc de la « clim’ » entre les mains, de toute évidence nous n’en connaissons pas toutes les subtilités…, en attestent les fréquents écueils entre collègues comme les saillies exaspérées entre frères et sœurs ou maris et femmes. De toute évidence, nous accordons difficilement nos perceptions de confort thermique, sans doute aussi ne lisons-nous pas les modes d’emploi dans le détail. Heureusement, les réponses à vos questions sont ici. Par Mathieu Rached 50/AVRIL 2019 www.ewag.fr/Madinmag/@ewagmedia
Faut-il équiper toutes les pièces de la maison ? Sans doute pas. La climatisation est un dispositif de confort qui doit être pensé comme tel  : avec logique. Et comme les appareils individuels sont très performants aujourd’hui, on n’est pas obligé de se constituer un parc de climatiseurs digne d’un centre commercial d’Abu Dhabi pour se sentir bien chez soi ou au travail. Peut-on choisir « une petite clim » ? Mauvaise approche. La vraie question à se poser est  : « vous voulez une clim pour quoi faire » ? Car si l’espace que vous souhaitez climatiser est équipé de vitres exposées au soleil, ou par exemple que le faux plafond n’est pas isolé, cette « petite clim » ne pourra pas vous donner satisfaction. Choisir soi-même son climatiseur c’est courir le risque de gaspiller son argent et d’avoir trop chaud. www.ewag.fr/Madinmag/@ewagmedia Peut-on utiliser un climatiseur en gardant la fenêtre ouverte ? En dehors du gaspillage d’énergie évident et peu encouragé, cela va poser un problème de condensation qui, à terme, risquera d’endommager l’appareil. La rencontre continue d’un air extérieur chaud et chargé en humidité (environ 80%) avec le flux d’air refroidi du climatiseur (aux alentours de 9°C) va provoquer immédiatement un phénomène de condensation et de formation de gouttelettes d’eau. Résultat, votre climatiseur commence à goûter, cela va tacher le sol et le rendre glissant, et aussi cette eau formée sur les parois de l’appareil va, à la longue, endommager la carte électronique du climatiseur. C’est donc une mauvaise idée même pour les climatosceptiques les plus engagés. Quelle est la bonne température d’un climatiseur ? L’appareil module sa puissance pour atteindre la température fixée par l’utilisateur et, une fois atteint, son moteur va ralentir progressivement et ajuster le flux d’air. Par conséquent, dans les minutes qui suivront, la température de la pièce aura tendance à remonter un tout petit peu. Cette variation détectée, le climatiseur augmente à nouveau son débit d’air froid pour atteindre de nouveau la température désirée, etc. Ce petit laps de temps, c’est ce moment précis de la journée où un collègue saisit généralement la télécommande pour Quid de l’entretien, qui le fait  : moi ou un professionnel ? Les deux, mon capitaine. Il est indispensable d’entretenir régulièrement son climatiseur et de le débarrasser de la poussière accumulée, pour qu’il continue à jouer son rôle de filtreur d’air. Il en va de la qualité de l’air intérieur. En cas de nettoyage plus approfondi, notamment lors de l’entretien annuel par un professionnel, si le climatiseur est obstrué ou noirci par un champignon, un technicien pourra procéder à un nettoyage à la vapeur. Aussi, celui-ci pourra s’assurer de la bonne étanchéité du système et de la non déperdition du gaz (polluant) qui assure les échanges thermiques. A chacun son métier. mettre la clim à plein régime et provoquer une épidémie de nez qui coulent et « d’allergie à la clim ». Outre le fait de comprendre comment la clim fonctionne (et s’en souvenir au moment opportun) et de ne pas céder instantanément à l’impatience, une astuce consiste à prendre l’habitude de régler la température du climatiseur 2 degrés en dessous de la température réellement souhaitée. L’oscillation de la température sera plus confortable sans provoquer l’insoutenable impression que « la clim’ne marche plus ». AVRIL 2019/51



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :