Madame n°205 février 2020
Madame n°205 février 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°205 de février 2020

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Air France

  • Format : (201 x 276) mm

  • Nombre de pages : 164

  • Taille du fichier PDF : 22,9 Mo

  • Dans ce numéro : Séoul, Laponie, Saint-Barthélemy, regard sur l'ailleurs.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 136 - 137  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
136 137
L'artiste Suki Seokyeong Kang pose avec sa sculpture Grandmother Tower dans son studio de Seochon, quartier à l'ouest du palais royal Gyeongbokgung. Dans ses Mat Serier, elle utilise les tapis traditionnels "hwamunseok", qu'elle tisse et teint. « < une passionnante exposition autour de la notion de place publique ("gwangjang") — lieu de rassemblement démocratique par excellence — explore la perception des valeurs du "nous" au sein de la société coréenne ("The Square  : Art and Society in Korea 1900-2019", jusqu'au 9 février). Dans une autre salle du musée dédiée au Korea Artist Prize 2019, l'artiste Hye-soo Park propose un dispositif ludique d'étude sociologique in situ intitulé Who are We ? (Qui sommes nous ?) , dans le cadre de son projet Our Unknown Country (Notre pays inconnu). Cette enquête en temps réel invite le public à répondre à des questions soulevant, à travers des formulations simples, des interrogations intimes sur le concept de nation, de relation à la famille, à une communauté. Cette question du positionnement — et de la dilution — de l'individu dans la société est également au centre des expérimentations proposées par le jeune collectif artistique Studio Concrete, créé en 2014 par l'acteur star Yoo Ah-in. Implanté dans un quartier aux allures de périphérie urbaine peu glamour (Hannam- dong) — mais qui semble être le foyer d'une nouvelle garde créative —, l'espace opère comme un lieu culturel pluridisciplinaire ouvert aux initiatives participatives. S'y retrouvent peintres, artistes, photographes ou designers de mode autour du postulat "tout est art", avec la volonté de fondre les genres et les stéréotypes. Après une collection de vêtements affichant le degré de bien-être à travers des slogans de type "Lazy", "Happy", "Empty", l'artiste Kwon Chulhwa imaginait une danse harmonieuse entre le spectateur et l'oeuvre, dans son exposition "Tango", où ces dernières, plutôt que d'être vendues, étaient destinées à être remplacés par d'autres objets dont la valeur était évaluée par le public. Rêve d'un avenir sans rupture, construit sur le partage et la séparation arbitraire entre l'art et la vie. Les rapports complexes entre l'individu et le "vivre ensemble" sont au coeur de nombreux travaux d'artistes sud-coréens qui aspirent à poser les bases d'un monde plus démocratique et plus libre. "La peinture m'aide à révéler ma voix dans la société dans 136/AIR FRANCE MADAME
< photographer sees as "analogous to catching a cold, minor but persistently annoying. I wanted to portray this vague unease midway between the ego and the collective—between'me'and the'us'that Korean society imposesupon people." In a similar vein, the National Museum of Modern and Contemporary Art (MMCA) is hosting "The Square," an exploration of the concept of the city square (gwangjang) as a public place. Also at MMCA, the 2019 Korea Artist Prize winner Hyesoo Park offers an interactive sociological investigation entitled Who Are We ? as part of her Our Unknown Country series, asking viewers to answer questions on their perceptions of the family, community and country. The question of the role of the individual, and the dilution of individuality, is also a focal point for Studio Concrete, a collective founded in 2014 by the actor Yoo Ah-in. Creators of various disciplines—painters, photographers, fashion designers...—contribute to projects based on the postulate that "everything is art." Like artist Kwon le but d'une rencontre plus fluide avec l'autre, et vivre mieux ensemble", précise l'artiste Suki Seokyeong Kang, qui nous reçoit dans son studio de Seochon, quartier résidentiel à l'ouest du palais royal Gyeongbokgung..TISTES SUD-CORÉENS ASPIRENT ER LES BASES D'UN MONDE PLUS MOCRATIQUE ET PLUS LIBRE. Entre abstraction et architecture, le vocabulaire artistique de cette lauréate du prix Baloise en 2018 (récompense de jeunes artistes durant la foire de Bâle), tente d'étendre la peinture à d'autres langages. A peine sommes-nous entrés dans son atelier qu'elle nous conduit tout en haut, sur une terrasse au panorama dégagé, dévoilant les toitures basses de maisons anciennes, et, à l'horizon, les contours poétiques d'une forme imposante. "Vous voyez cette montagne, au loin ? Elle fut une immense source d'inspiration pour les peintres anciens qui avaient inventé la notion philosophique de'True Viewing'(révéler la vérité de ce qui est vu',ndlr) pour représenter la nature", explique la jeune femme, qui a AIR FRANCE MADAME/137 Chulhwa's Tango, a reflection on the arbitrary separation between art and life in which the works, rather than being sold, are replaced by other objects whose value is determined by the public. Winner of the 2018 Art Basel Prize, Suki Seokyeong Kang seeks to extend the vocabulary of painting to other esthetic languages. At her studio in Seochon, she takes usupstairs to see the view of the district's rooftops and the mountain on the horizon—"One of the reasons I wanted to work here," she explains. Combining painting with sculpture, installation, video and choreography, Kang integrates cultural traditions likejeongganbo, an old music notation system, and hwamunseok, a rug-weaving craft that provided the impetus for her Mat series, in which the small pad is interpreted as the vital minimum space of the individual in society. Her Grandmother Tower is an abstract sculptural portrait of her grandmother  : forward-leaning, tenuous butupright. With affection and empathy, Kang's metaphors point the way toward greater social balance and harmony. étudié la peinture orientale à l'Ewha Womans University à Séoul avant d'intégrer le Royal College of Art à Londres. "Cette vue sur la montagne est l'une des raisons pour lesquelles je me suis installée ici." En associant étroitement peinture, sculpture, installation, vidéo et chorégraphie, Suki Seokyeong Kang déploie une esthétique contemporaine inspirée de savoir-faire issus de la culture traditionnelle, tel que le "jeongganbo", ancien système de notation musicale, qu'elle transfère au champ visuel dans ses installations, ou le "hwamunseok", tapis traditionnel tissé, dispositif essentiel de ses séries Mat, où le fameux tapis est interprété comme l'espace vital minimum d'un individu dans la société. Créant des correspondances entre architecture, peinture, musique, chorégraphie, ses compositions dans l'espace jouent avec les pleins et les vides comme autant de couches pour exprimer les divisions du temps et explorer le mouvement. Assemblées ou empilées entre elles, les pièces (jeong) forment des parties du corps (épaules ou jambes) indispensables au maintien de la structure dans son ensemble. Allégories de l'homme dans la société, ses installations peuvent être mises en mouvement à tout moment par l'activation d'une personne. Pour raconter ces coexistences de forces et de dialogues, l'artiste mêle des histoires personnelles à ces espaces scéniques, comme le portrait abstrait de sa grand-mère (Grandmother Tower), structure penchée vers l'avant, proche de la bascule, fragile mais encore debout. Avec beaucoup de tendresse, l'art de Suki Seokyeong Kang génère les possibles combinaisons d'équilibre et d'harmonie entre les hommes.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Madame numéro 205 février 2020 Page 1Madame numéro 205 février 2020 Page 2-3Madame numéro 205 février 2020 Page 4-5Madame numéro 205 février 2020 Page 6-7Madame numéro 205 février 2020 Page 8-9Madame numéro 205 février 2020 Page 10-11Madame numéro 205 février 2020 Page 12-13Madame numéro 205 février 2020 Page 14-15Madame numéro 205 février 2020 Page 16-17Madame numéro 205 février 2020 Page 18-19Madame numéro 205 février 2020 Page 20-21Madame numéro 205 février 2020 Page 22-23Madame numéro 205 février 2020 Page 24-25Madame numéro 205 février 2020 Page 26-27Madame numéro 205 février 2020 Page 28-29Madame numéro 205 février 2020 Page 30-31Madame numéro 205 février 2020 Page 32-33Madame numéro 205 février 2020 Page 34-35Madame numéro 205 février 2020 Page 36-37Madame numéro 205 février 2020 Page 38-39Madame numéro 205 février 2020 Page 40-41Madame numéro 205 février 2020 Page 42-43Madame numéro 205 février 2020 Page 44-45Madame numéro 205 février 2020 Page 46-47Madame numéro 205 février 2020 Page 48-49Madame numéro 205 février 2020 Page 50-51Madame numéro 205 février 2020 Page 52-53Madame numéro 205 février 2020 Page 54-55Madame numéro 205 février 2020 Page 56-57Madame numéro 205 février 2020 Page 58-59Madame numéro 205 février 2020 Page 60-61Madame numéro 205 février 2020 Page 62-63Madame numéro 205 février 2020 Page 64-65Madame numéro 205 février 2020 Page 66-67Madame numéro 205 février 2020 Page 68-69Madame numéro 205 février 2020 Page 70-71Madame numéro 205 février 2020 Page 72-73Madame numéro 205 février 2020 Page 74-75Madame numéro 205 février 2020 Page 76-77Madame numéro 205 février 2020 Page 78-79Madame numéro 205 février 2020 Page 80-81Madame numéro 205 février 2020 Page 82-83Madame numéro 205 février 2020 Page 84-85Madame numéro 205 février 2020 Page 86-87Madame numéro 205 février 2020 Page 88-89Madame numéro 205 février 2020 Page 90-91Madame numéro 205 février 2020 Page 92-93Madame numéro 205 février 2020 Page 94-95Madame numéro 205 février 2020 Page 96-97Madame numéro 205 février 2020 Page 98-99Madame numéro 205 février 2020 Page 100-101Madame numéro 205 février 2020 Page 102-103Madame numéro 205 février 2020 Page 104-105Madame numéro 205 février 2020 Page 106-107Madame numéro 205 février 2020 Page 108-109Madame numéro 205 février 2020 Page 110-111Madame numéro 205 février 2020 Page 112-113Madame numéro 205 février 2020 Page 114-115Madame numéro 205 février 2020 Page 116-117Madame numéro 205 février 2020 Page 118-119Madame numéro 205 février 2020 Page 120-121Madame numéro 205 février 2020 Page 122-123Madame numéro 205 février 2020 Page 124-125Madame numéro 205 février 2020 Page 126-127Madame numéro 205 février 2020 Page 128-129Madame numéro 205 février 2020 Page 130-131Madame numéro 205 février 2020 Page 132-133Madame numéro 205 février 2020 Page 134-135Madame numéro 205 février 2020 Page 136-137Madame numéro 205 février 2020 Page 138-139Madame numéro 205 février 2020 Page 140-141Madame numéro 205 février 2020 Page 142-143Madame numéro 205 février 2020 Page 144-145Madame numéro 205 février 2020 Page 146-147Madame numéro 205 février 2020 Page 148-149Madame numéro 205 février 2020 Page 150-151Madame numéro 205 février 2020 Page 152-153Madame numéro 205 février 2020 Page 154-155Madame numéro 205 février 2020 Page 156-157Madame numéro 205 février 2020 Page 158-159Madame numéro 205 février 2020 Page 160-161Madame numéro 205 février 2020 Page 162-163Madame numéro 205 février 2020 Page 164