Madame n°199 avril 2019
Madame n°199 avril 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°199 de avril 2019

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Air France

  • Format : (205 x 285) mm

  • Nombre de pages : 196

  • Taille du fichier PDF : 36,6 Mo

  • Dans ce numéro : le numéro du printemps.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 126 - 127  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
126 127
une pour toutes S T YLE P H É N O M È N E Mode, liestyle et beauté entament enfin leur révolution pour plus d’inclusion et de diversité. Décry ptage d’un vent nouveau embrassant les emmes dans toute leur pluralité. Par Lorène Duquesne – Illustration Stefan Vulic SEPTEMBRE 2018. Sous les yeux des invités du défilé lingerie new-yorkais Savage x Fenty by Rihanna, un néo-jardin d’Eden s’anime, peuplé de femmes en dessous dotées de morphologies variées et aux multiples origines ethniques. Au milieu de ces créatures se mouvant au rythme de chorégraphies aux accents mi-primitifs, mi-facétieux, apparaît soudain Slick Woods, mannequin métisse au crâne rasé et décoloré, au terme de sa grossesse – elle donnera naissance à son fils quelques heures après le show. Enserrée dans un body ultra-sexy, la jeune Américaine rebelle déambule fièrement, nimbée de l’aura d’une reine appelée à entrer dans la peau de l’un des rôles les plus déterminants de sa vie. L’image, à la fois forte, un rien provocatrice et extrêmement moderne, suffit à elle seule à envoyer valser les clichés véhiculés par une industrie en quête d’une perfection unique (incarnée par les Victoria’s Secret Angels and Co) tombée en désuétude. Et illustre parfaitement l’esprit de diversité de la Fashion Week printemps-été 2019 qui, selon le (1) « Diversity Report » de The Fashion Spot, n’a jamais été aussi ardent. Quelques chiffres, donc. Entre New York, Londres, Milan et Paris, 36,1% des castings ont été remportés par des mannequins de couleur – une augmentation de près (2) de quatre points par rapport à l’automne-hiver 2018-2019. 54 mannequins dits « grande taille » ont défilé pour quinze marques, quasi deux fois plus qu’à la saison précédente. 1,23% des modèles étaient transgenres ou non-binaires, un record pour l’industrie. 27 mannequins étaient âgés de 50 ans ou plus, soit 50% de plus qu’à l’automne-hiver 2018-2019, même F u l l - s p e c t r u m c h i c si le nombre reste remarquablement bas par rapport à la proportion de la population représentée. Au sommet du podium fashion ? De loin New York, l’Europe peinant visiblement à nuancer ses standards. « Au casting des défilés, nous recevons des adolescentes, des mamans d’adolescentes, des femmes à la taille 34 ou 48, venues des quatre coins de la planète. Ce que je recherche, c’est leur individualité », confiait le créateur made in Big Apple Michael Kors, réputé pour le caractère inclusif de ses shows. Vacillant sous le coup de maladresses récentes (figurine Otto pour Prada, col roulé noir aux lèvres rouges chez Gucci, tous deux taxés de « blackface ») ayant fait l’objet de plates excuses et retraits d’articles de la part des maisons, et humant probablement l’attente croissante de l’opinion AT LONG LA ST, T HE FA SHION A ND BEA UTY WORLDS A RE EMBRACING DIV ERSITY, CELEBRAT ING T HE MA NY DIFFERENT FACES (A ND BODY TY PES) OF FEMININITY. New York, September 2018. The Savage x Fenty by Rihanna lingerie show was in full swing, unfolding in a stylized neo- Garden of Eden populated by women of many ethnic origins and body types. Suddenly there appeared an extraordinary vision  : Slick Woods, a mixed-race model famous for her shaved head, wrapped in an ultra-sexy leotard and hugely, proudly pregnant—she gave birth to her son just a few hours later. Her striking presence brilliantly defied the clichés perpetuated by an industry 12 6/A I R FRANCE M A DA M E
publique sur le sujet via les réseaux sociaux, les deux supermarques italiennes ont réagi avec fermeté. Prada a annoncé en début d’année le (3) lancement d’un conseil consultatif sur la diversité et l’inclusion, tandis que Gucci déclarait créer un poste de directeur global pour la diversité et l’inclusion, ainsi qu’un programme de bourses d’études à Nairobi, Pékin, Beyrouth… dans le but d’engager à terme des profils plus éclectiques. Des débuts de réponses signifiants pour résoudre le cruel manque de diversité parmi les têtes pensantes de l’industrie, des présidents aux directeurs artistiques, entraînant au bout de la chaîne des incompréhensions et la faible représentativité de certaines catégories d’individus. De quoi emboîter le pas aux jeunes marques qui changent la donne et les mentalités, à vitesse grand V, dans quelques domaines clefs. LA LINGERIE. Le nouveau postulat  : décider d’abord de ce qui est beau pour soi (et non pour l’œil masculin). Sans toutefois écarter, à son gré, les logiques de séduction. Poignées d’amour caressées par un caraco en voile, ventre plat sublimé par des pans de dentelle, peaux foncées et claires mises en valeur par des teintes seyantes, vergetures et cicatrices assumées  : voilà le pitch de la ligne Savage x Fenty, lancée en 2018, qui met sur un pied d’égalité la silhouette longiligne de Bella Hadid et les courbes de Paloma Elsesser, célébrées à la façon de celles des Nanas de Niki de Saint Phalle. Le seul prérequis ? La bonne attitude. Etre soi-même, sans réserve. Même démarche rafraîchissante (4) chez la marque Les Girls Les Boys, qui joue sur l’interculturalité et la fluidité des identités sexuelles, ou encore chez Nubian Skin proposant toutes les tonalités chair possibles, au-delà du pêche pâle. LE SPORTSWEAR. Le nouveau postulat  : plus besoin d’avoir un physique d’athlète pour s’équiper avec style. C’est le message envoyé par la griffe américaine d’athleisure Outdoor Voices, créée en 2013 par Tyler Haney, tout juste 30 ans. La cible ? Tout un chacun, du coureur de trail passionné au simple promeneur de chien. Avec une envie commune  : mener une vie active dans un look tendance, musclé(e) ou pas, quelle que soit sa couleur de peau, avec des rondeurs ou non. La marque Girlfriend Collective, lancée en 2016, dont les pièces sont fabriquées à partir de matériaux recyclés, est également personnifiée par des femmes aux tailles, âges, morphologies et origines ethniques variés, tout comme la marque Aday, américaine elle aussi. LA BEAUTÉ. Le nouveau postulat  : les cosmétiques servent à accompagner et flatter tous les types de beautés. Non pas à camoufler les faux défauts et s’inscrire à tout prix dans les canons dominants. Taches de rousseur, cheveux crépus, androgynie… Autant de signes distinctifs qu’il convient de magnifier afin de développer une image de soi positive. La marque américaine naturelle Megababe, en offrant des solutions pour lutter contre l’inconfort lié à certains aspects des physiques pulpeux, s’adresse à eux au lieu de les ignorer, les 50 nuances de fonds de teint Fenty Beauty by Rihanna correspondent à un maximum de couleurs de peau, de la plus claire à la plus foncée, tandis que Jecca Makeup offre une ligne unisexe visant notamment les personnes transgenres. Notons que l’âge, en dehors de la pléthore de soins destinés à contrer ses effets, est très rarement abordé de la sorte… Serait-ce le prochain défi majeur d’une industrie cultivant toujours autant l’apologie de la jeunesse ? 1. www.thefashionspot.com/tag/diversity-report 2. Un minuscule 17% des modèles n’étaient pas blancs au printemps-été 2015, pour référence. 3. Coprésidé par la réalisatrice et productrice Ava DuVernay et l’artiste et activiste Theaster Gates. 4. Fondée par Serena Rees, à l’origine d’Agent Provocateur, en 2017. A I R FRANCE M A DA M E/127 S T YLE P H É N O M È N E Pag e de g auche  : illustration inspirée du défilé SAVAGE X FENTY BY RIHANNA, septembre 2018. that has longupheld a narrow concept of perfection. And perfectly illustrated the inclusive spirit of the spring-summer 2019 runway shows, which, according to a report by The Fashion Spot, achieved the 1 sector’s highest-ever degree of diversity. A few figures  : 36.1% of the models on the catwalks in New York, London, Milan and Paris were women of color,up from 17% three years earlier. 54 plus-sized models were chosen by 15 labels, nearly twice as many as in the previous season. A record 1.23% of the models were transgender or non-binary, and 27 were age 50 or older,up by 50% over fall-winter 2018-19. No doubt sensing that public opinion is changing, many established houses (especially Prada and Gucci, both recently accused of using blackface imagery) have taken steps to promote greater diversity, following the lead of younger brands that are rapidly changing mentalities in three key fields… Lingerie. The new message  : be yourself and wear what looks good on you. Love handles caressed by a mesh camisole, a flat tummy beautified by lace, skin tones both dark and light accentuated by flattering colors, scars and stretch marks accepted for what they are… This is the attitude adopted by Savage x Fenty, which spotlights the slim figure of Bella Hadid alongside the curves of Paloma Elsesser. And by Les Girls Les Boys, which playsup interculturality, and Nubian Skin, which has flesh shades in every possible color. Sportswear. The new message  : you don’t need an athlete’s body to look stylish. The American athleisure label Outdoor Voices offers choices for everyone who wants to lead an active life with a trendy look, from the marathon runner to the around-the-block dog walker. Girlfriend Collective, which makes activewear from recycled materials, is personified by women of different sizes, ages and ethnic origins, just like the technical clothing brand Aday. Beauty. The new message  : cosmetics should be used to enhance all kinds of beauty, not to conceal perceived « defects » and fit into a predefined mold. Freckles, frizzy hair and androgyny are now seen as signs of distinction to be emphasized as part of a positive self-image. The American personal care brand Megababe addresses the skincare problems of full-figured women, Fenty Beauty by Rihanna has developed 50 shades of foundation, and Jecca Makeup has launched a unisex line with transgender people in mind. Interestingly, the issue of age, other than the host of formulas conceived to counter its effects, is rarely accorded the same broad-mindedindustry that has always glorified ness. Is that where the next challenge lies for an youth ?



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Madame numéro 199 avril 2019 Page 1Madame numéro 199 avril 2019 Page 2-3Madame numéro 199 avril 2019 Page 4-5Madame numéro 199 avril 2019 Page 6-7Madame numéro 199 avril 2019 Page 8-9Madame numéro 199 avril 2019 Page 10-11Madame numéro 199 avril 2019 Page 12-13Madame numéro 199 avril 2019 Page 14-15Madame numéro 199 avril 2019 Page 16-17Madame numéro 199 avril 2019 Page 18-19Madame numéro 199 avril 2019 Page 20-21Madame numéro 199 avril 2019 Page 22-23Madame numéro 199 avril 2019 Page 24-25Madame numéro 199 avril 2019 Page 26-27Madame numéro 199 avril 2019 Page 28-29Madame numéro 199 avril 2019 Page 30-31Madame numéro 199 avril 2019 Page 32-33Madame numéro 199 avril 2019 Page 34-35Madame numéro 199 avril 2019 Page 36-37Madame numéro 199 avril 2019 Page 38-39Madame numéro 199 avril 2019 Page 40-41Madame numéro 199 avril 2019 Page 42-43Madame numéro 199 avril 2019 Page 44-45Madame numéro 199 avril 2019 Page 46-47Madame numéro 199 avril 2019 Page 48-49Madame numéro 199 avril 2019 Page 50-51Madame numéro 199 avril 2019 Page 52-53Madame numéro 199 avril 2019 Page 54-55Madame numéro 199 avril 2019 Page 56-57Madame numéro 199 avril 2019 Page 58-59Madame numéro 199 avril 2019 Page 60-61Madame numéro 199 avril 2019 Page 62-63Madame numéro 199 avril 2019 Page 64-65Madame numéro 199 avril 2019 Page 66-67Madame numéro 199 avril 2019 Page 68-69Madame numéro 199 avril 2019 Page 70-71Madame numéro 199 avril 2019 Page 72-73Madame numéro 199 avril 2019 Page 74-75Madame numéro 199 avril 2019 Page 76-77Madame numéro 199 avril 2019 Page 78-79Madame numéro 199 avril 2019 Page 80-81Madame numéro 199 avril 2019 Page 82-83Madame numéro 199 avril 2019 Page 84-85Madame numéro 199 avril 2019 Page 86-87Madame numéro 199 avril 2019 Page 88-89Madame numéro 199 avril 2019 Page 90-91Madame numéro 199 avril 2019 Page 92-93Madame numéro 199 avril 2019 Page 94-95Madame numéro 199 avril 2019 Page 96-97Madame numéro 199 avril 2019 Page 98-99Madame numéro 199 avril 2019 Page 100-101Madame numéro 199 avril 2019 Page 102-103Madame numéro 199 avril 2019 Page 104-105Madame numéro 199 avril 2019 Page 106-107Madame numéro 199 avril 2019 Page 108-109Madame numéro 199 avril 2019 Page 110-111Madame numéro 199 avril 2019 Page 112-113Madame numéro 199 avril 2019 Page 114-115Madame numéro 199 avril 2019 Page 116-117Madame numéro 199 avril 2019 Page 118-119Madame numéro 199 avril 2019 Page 120-121Madame numéro 199 avril 2019 Page 122-123Madame numéro 199 avril 2019 Page 124-125Madame numéro 199 avril 2019 Page 126-127Madame numéro 199 avril 2019 Page 128-129Madame numéro 199 avril 2019 Page 130-131Madame numéro 199 avril 2019 Page 132-133Madame numéro 199 avril 2019 Page 134-135Madame numéro 199 avril 2019 Page 136-137Madame numéro 199 avril 2019 Page 138-139Madame numéro 199 avril 2019 Page 140-141Madame numéro 199 avril 2019 Page 142-143Madame numéro 199 avril 2019 Page 144-145Madame numéro 199 avril 2019 Page 146-147Madame numéro 199 avril 2019 Page 148-149Madame numéro 199 avril 2019 Page 150-151Madame numéro 199 avril 2019 Page 152-153Madame numéro 199 avril 2019 Page 154-155Madame numéro 199 avril 2019 Page 156-157Madame numéro 199 avril 2019 Page 158-159Madame numéro 199 avril 2019 Page 160-161Madame numéro 199 avril 2019 Page 162-163Madame numéro 199 avril 2019 Page 164-165Madame numéro 199 avril 2019 Page 166-167Madame numéro 199 avril 2019 Page 168-169Madame numéro 199 avril 2019 Page 170-171Madame numéro 199 avril 2019 Page 172-173Madame numéro 199 avril 2019 Page 174-175Madame numéro 199 avril 2019 Page 176-177Madame numéro 199 avril 2019 Page 178-179Madame numéro 199 avril 2019 Page 180-181Madame numéro 199 avril 2019 Page 182-183Madame numéro 199 avril 2019 Page 184-185Madame numéro 199 avril 2019 Page 186-187Madame numéro 199 avril 2019 Page 188-189Madame numéro 199 avril 2019 Page 190-191Madame numéro 199 avril 2019 Page 192-193Madame numéro 199 avril 2019 Page 194-195Madame numéro 199 avril 2019 Page 196