Madame n°198 mars 2019
Madame n°198 mars 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°198 de mars 2019

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Air France

  • Format : (205 x 285) mm

  • Nombre de pages : 204

  • Taille du fichier PDF : 35,9 Mo

  • Dans ce numéro : une vie d'exploits.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 128 - 129  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
128 129
S T YLE P H É N O M È N E Silhouette du déflé printemps-été, CHLOÉ. la boh me Besoin d’év asion, redécouverte de la nature, quête de chemins alternatis  : la mode bohème, sous influence nomade et hippie, part à la conquête du monde. Instantané de l’une des tendances printemps-été les plus séduisantes. Par Lorène Duquesne – Illustration Stefan Vulic « LA BOHÈME, LA BOHÈME/Ça voulait dire/On est heureux. » La nostalgique ode à la vie d’artiste auché, de Charles Aznavour (1965), qui succéda notamment, près de soixante-dix ans plus tard, à l’histoire d’amour de Mimì et Rodolo mise en musique par Giacomo Puccini dans l’opéra (1) du même nom, trouve dans la mode printemps-été 2019 un écho singulier. Imprimés oulard, matièresuides, détails artisanaux  : les silhouettes renouent avec un certain esprit de liberté et assument pleinement leurs envies d’ailleurs. D’autres espaces, physiques et spirituels, moins étriqués. Plus authentiques. Récit d’une tendance à la conuence des mouvements itinérants et hippies, et en résonance avec un monde que nous tentons, plus ardemment que jamais, de réinventer. S’ÉVADER. Et découvrir le monde dans ses moindres recoins, avec un appétit insatiable. Avec insouciance et légèreté. Aller « loin, bien loin, comme un bohémien », comme l’écrit Arthur Rimbaud dans (2) Sensation, citant la fgure populaire dérivée des envoyés du royaume de Bohême. La démocratisation du voyage, la morosité économique tendant à revaloriser l’immatériel et l’abondance des images nourrissant en continu les désirs d’exploration de chacun consacrent l’ère de la bougeotte universelle. Les créateurs l’ont bien senti ; Natacha Ramsay-Levi se réapproprie l’ADN de Chloé en proposant une collection aux accents bobos New Age. Robes longues oues, surjupes açon paréo, imprimés dits « caravanes », patchworks, ceintures en corde… Difcile de résister aux looks tout droit sortis d’un Ibiza super chic. Même échappée ensoleillée chez Etro, avec des silhouettes easy inspirées par la Caliornie, le Japon et le Pacifque, et animées par les motis cachemire signature de la grie, des patchworks en veux-tu en voilà, un nuancier vitaminé et des accessoires (planche de sur…) taillés pour des vacances au luxe sporty. FUIR. En pensée. Le temps d’un battement de cils ou d’un timide aprèsmidi de printemps, puiser dans son imagination pour s’extraire d’un quotidien (et utur) de citadin angoissant. L’engouement pour la méditation le prouve  : Headspace, l’une des apps stars, compte aujourd’hui 31 millions (3) d’utilisateurs. Du côté de Paco Rabanne, dans le sillage des réminiscences woodstockiennes, on se laisse gagner par des vibes hippies un rien mystiques. Traduction vestimentaire  : paréos accessoirisés de ceintures à pièces, colliers superposés comme des grigris, mix d’imprimés euris et oulards… Isabel Marant, au milieu de la olie disco, distille boléros et tops brodés, imprimés cachemire et cuissardes olk. La maison Loewe exprime elle aussi sa vision du 12 8/A I R FRANCE M A DA M E
bohème urbain et rafné avec des catans rayés, des robes patchworkuides, des modèles tissés et tricotés et des boots de marche revues et corrigées. De quoi se transporter symboliquement dans un ailleurs idéalisé. SE RECENTRER. Sur la nature, les savoir-aire manuels et les choses (p lus) simples. Retrouver de l’empathie pour les contre-cultures hippies lancées dans les années 1960, opposées aux ondements de la société industrielle, et opérer un retour aux sources. A l’essentiel. Réponse mode  : un déluge de matières et fnitions artisanales. Chez Altuzarra, direction l’Italie avec des robes en crochet ceinturées, des sandales et des sacs en corde ornés de milliers de petits coquillages ; Michael Kors propose des sacs en raphia, des robes et des chapeaux en crochet. Patchworks, bords eflés ou rangés, pièces entières en flets ornés de perles en bois, sacs tressés –JW Anderson valorise un travail aitmain élégant et organique. Julie de Libran décline elle aussi ranges et mailles ajourées pour Sonia Rykiel, le tout avec un eort d’utilisation de matériaux recyclés. Une inclination allant de pair avec un mouvement beauté 100% green – avalanche de boutiques spécial « clean beauty » à New York, (4) comme The Detox Market, ou le phénomène Goop, qui (5) vient d’ouvrir une nouvelle adresse à Londres … CHANGER. S’inspirer des contestations populaires grandissantes et cesser de suivre à tâtons les règles d’une société dans laquelle on ne trouve plus tout à ait son compte. Les marques de luxe interprètent la mouvance version baba haut de gamme, à grand renort de tie-dye 60’s/70’s à la Janis Joplin et éléments à la connotation spirituelle. Stella McCartney avec des T-shirts, des robes courtes évasées et une combi-pantalon ; Proenza Schouler avec des chemises XXL ; Paco Rabanne avec son T-shirt imprimé du slogan « Lose yoursel ». Là encore, le bien-être décomplexe lui aussi l’approche alternative. Sessions de « spiritual wellbeing » à l’hôtel Mandrake à Londres, succès (6) des boutiques de cristaux… comme She’s Lost Control à (7) Hackney … « Nos modes de vie modernes et la technologie ont sérieusement impacté notre génération. Résultat  : maladies mentales, cyberharcèlement… Les gens se tournent vers le passé pour trouver des solutions, constate (8) Sasha Sabapathy, ondatrice du Glow Bar à Londres. Cela concerne des emmes de tout âge et de tout milieu. » « Leur point commun ? Elles cherchent à ralentir et à se reconnecter à elles-mêmes », confrme Katy Theakston, à (9) l’origine de The Owl & the Apothecary (cristaux, bougies…). Un nouveau credo contemporain qui, vu le cours des événements, a de beaux jours devant lui. 1. Lui-même tiré des Scènes de la vie de bohème du romancier Henri Murger. 2. Sensation, tiré de Poésies, Arthur Rimbaud, (1870- 1871). 3. Source  : techcrunch.com. 4. The Detox Market, 76 East Houston St., New York. thedetoxmarket.com 5. Goop, 188 Westbourne Grove, Notting Hill, Londres. goop.com/london 6. The Mandrake, 20- 21 Newman St., Fitzrovia, Londres. themandrake.com/spiritual-wellbeing.html 7. She’s Lost Control, 42 Valentine Rd., Hackney, Londres. sheslostcontrol.co.uk 8. Glow Bar, 70 Mortimer Street, Marylebone, Londres. glowbarldn.com 9. The Owl & The Apothecary, owlapothecary.com B l i t h e s p i r i t IT’S A BOUT BREA KING FREE FROM ROUT INE, REDISCOV ERING NAT URE, EX PLORING A LT ERNAT IV E PAT HS… T HE BOHEMIA N- CHIC T REND IS SW EEPING T HE FA SHION SCENE. It was enshrined as a cultural ideal by Giacomo Puccini’s opera La Bohème, embodied in the characters of Mimi and Rodolfo. Today, the romantic notion of the carefree life of the impoverished artistnds resonance in the spring-summer 2019 collections. The season’s bohemian-chic looks reect a longing or reedom, or new spaces both physical and mental. Analysis of a trend… New horizons  : the desire to get away, to roam distant lands. Today’s easier access to travel and abundance o images rom everywhere nourish the urge to explore the world—as the ashion designers have understood. Natacha Ramsay-Levi is expressing the Chloé signature in creations with a New Age « bobo » tinge  : long dresses, sarong-like overskirts, patchworks, rope belts… Etro’s collection is inspired by California, Japan and the whole Pacic region, with the label’s emblematic paisley motis, an eye-catching palette and accessories (including a surfoard) conceived or a sporty summer getaway. Inner journeys  : escaping into the imagination tond release from daily routine. The popularity of the Headspace meditation apps is indicative o the trend. Paco Rabanne is summoningup mystical hippie-era vibes with mixes o oral and scar prints, superimposed necklaces… Isabel Marant captures the same spirit in embroidered tops and bolero jackets, paisley prints and high boots. Loewe’s vision o the bohemian lie is rened and urban, with striped catans, owing patchwork dresses, knits andupdated walking boots. Ready or a symbolic expeditionto an idealized parallel realm. Refocusing  : on nature, on manual know-how, on the simple things. A return to basics. In ashion, that means artisanal materials and nishing  : at Altuzarra, crocheted belted dresses, sandals and rope bags studded with seashells ; or Michael Kors, raa bags and crocheted dresses and hats ; at JW Anderson, patchworks, ringe and net mesh with wooden beads. Julie de Libran is also working with ringe and openwork knits or Sonia Rykiel, integrating recycled materials. It all goes hand-in-hand with the green beauty movement, championed b y shops like The Detox Market in New York or the new Goop store in London. Change  : inspired by the ever-increasing number o grassroots protests, reusing to accept the rules o an alienating society. The luxury labels interpret the need or change with echoes o the 1960s and elements having spiritual connotations  : Stella McCartney with tee-shirts and short ared dresses, Proenza Schouler with outsized blouses, Paco Rabanne with a tee-shirt bearing the slogan « Lose yoursel. » Here again, the well-being brands are also looking or alternatives. « Modern living and technology have seriously impacted our generation, resulting in higher rates o mental illness, cyber-bullying, » says Sasha Sabapathy, ounder o the Glow Bar wellness space in London. « People are looking to the past tond ways to cope. » Katy Theakston, the entrepreneur behind the « ritual kits » maker The Owl & the Apothecary, observes that women today are « nding ways to slow down and reconnect with themselves. » A contemporary lie philosophy that, given the current course o events, is bound to gain momentum. A I R F R A N CE M A DA M E/129 S T YLE P H É N O M È N E



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Madame numéro 198 mars 2019 Page 1Madame numéro 198 mars 2019 Page 2-3Madame numéro 198 mars 2019 Page 4-5Madame numéro 198 mars 2019 Page 6-7Madame numéro 198 mars 2019 Page 8-9Madame numéro 198 mars 2019 Page 10-11Madame numéro 198 mars 2019 Page 12-13Madame numéro 198 mars 2019 Page 14-15Madame numéro 198 mars 2019 Page 16-17Madame numéro 198 mars 2019 Page 18-19Madame numéro 198 mars 2019 Page 20-21Madame numéro 198 mars 2019 Page 22-23Madame numéro 198 mars 2019 Page 24-25Madame numéro 198 mars 2019 Page 26-27Madame numéro 198 mars 2019 Page 28-29Madame numéro 198 mars 2019 Page 30-31Madame numéro 198 mars 2019 Page 32-33Madame numéro 198 mars 2019 Page 34-35Madame numéro 198 mars 2019 Page 36-37Madame numéro 198 mars 2019 Page 38-39Madame numéro 198 mars 2019 Page 40-41Madame numéro 198 mars 2019 Page 42-43Madame numéro 198 mars 2019 Page 44-45Madame numéro 198 mars 2019 Page 46-47Madame numéro 198 mars 2019 Page 48-49Madame numéro 198 mars 2019 Page 50-51Madame numéro 198 mars 2019 Page 52-53Madame numéro 198 mars 2019 Page 54-55Madame numéro 198 mars 2019 Page 56-57Madame numéro 198 mars 2019 Page 58-59Madame numéro 198 mars 2019 Page 60-61Madame numéro 198 mars 2019 Page 62-63Madame numéro 198 mars 2019 Page 64-65Madame numéro 198 mars 2019 Page 66-67Madame numéro 198 mars 2019 Page 68-69Madame numéro 198 mars 2019 Page 70-71Madame numéro 198 mars 2019 Page 72-73Madame numéro 198 mars 2019 Page 74-75Madame numéro 198 mars 2019 Page 76-77Madame numéro 198 mars 2019 Page 78-79Madame numéro 198 mars 2019 Page 80-81Madame numéro 198 mars 2019 Page 82-83Madame numéro 198 mars 2019 Page 84-85Madame numéro 198 mars 2019 Page 86-87Madame numéro 198 mars 2019 Page 88-89Madame numéro 198 mars 2019 Page 90-91Madame numéro 198 mars 2019 Page 92-93Madame numéro 198 mars 2019 Page 94-95Madame numéro 198 mars 2019 Page 96-97Madame numéro 198 mars 2019 Page 98-99Madame numéro 198 mars 2019 Page 100-101Madame numéro 198 mars 2019 Page 102-103Madame numéro 198 mars 2019 Page 104-105Madame numéro 198 mars 2019 Page 106-107Madame numéro 198 mars 2019 Page 108-109Madame numéro 198 mars 2019 Page 110-111Madame numéro 198 mars 2019 Page 112-113Madame numéro 198 mars 2019 Page 114-115Madame numéro 198 mars 2019 Page 116-117Madame numéro 198 mars 2019 Page 118-119Madame numéro 198 mars 2019 Page 120-121Madame numéro 198 mars 2019 Page 122-123Madame numéro 198 mars 2019 Page 124-125Madame numéro 198 mars 2019 Page 126-127Madame numéro 198 mars 2019 Page 128-129Madame numéro 198 mars 2019 Page 130-131Madame numéro 198 mars 2019 Page 132-133Madame numéro 198 mars 2019 Page 134-135Madame numéro 198 mars 2019 Page 136-137Madame numéro 198 mars 2019 Page 138-139Madame numéro 198 mars 2019 Page 140-141Madame numéro 198 mars 2019 Page 142-143Madame numéro 198 mars 2019 Page 144-145Madame numéro 198 mars 2019 Page 146-147Madame numéro 198 mars 2019 Page 148-149Madame numéro 198 mars 2019 Page 150-151Madame numéro 198 mars 2019 Page 152-153Madame numéro 198 mars 2019 Page 154-155Madame numéro 198 mars 2019 Page 156-157Madame numéro 198 mars 2019 Page 158-159Madame numéro 198 mars 2019 Page 160-161Madame numéro 198 mars 2019 Page 162-163Madame numéro 198 mars 2019 Page 164-165Madame numéro 198 mars 2019 Page 166-167Madame numéro 198 mars 2019 Page 168-169Madame numéro 198 mars 2019 Page 170-171Madame numéro 198 mars 2019 Page 172-173Madame numéro 198 mars 2019 Page 174-175Madame numéro 198 mars 2019 Page 176-177Madame numéro 198 mars 2019 Page 178-179Madame numéro 198 mars 2019 Page 180-181Madame numéro 198 mars 2019 Page 182-183Madame numéro 198 mars 2019 Page 184-185Madame numéro 198 mars 2019 Page 186-187Madame numéro 198 mars 2019 Page 188-189Madame numéro 198 mars 2019 Page 190-191Madame numéro 198 mars 2019 Page 192-193Madame numéro 198 mars 2019 Page 194-195Madame numéro 198 mars 2019 Page 196-197Madame numéro 198 mars 2019 Page 198-199Madame numéro 198 mars 2019 Page 200-201Madame numéro 198 mars 2019 Page 202-203Madame numéro 198 mars 2019 Page 204