Madame n°172 déc 15/jan 2016
Madame n°172 déc 15/jan 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°172 de déc 15/jan 2016

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Air France

  • Format : (210 x 285) mm

  • Nombre de pages : 236

  • Taille du fichier PDF : 94,3 Mo

  • Dans ce numéro : spécial « luxe ».

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 146 - 147  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
146 147
LA MODE EN PINCE à nouveau pour la Baby Doll. En uniforme d’écolière sage ou minirobe trapèze saupoudrée de froufrous et autres volants charmants, les oies blanches des podiums feurent bon la candeur juvénile et houspillent, par leurs effets sucrés, le trousseau coutumier des fgures disons plus matures. A bien y regarder, cette envie de renouer avec l’insouciance de l’enfance nous vient d’un temps pas si lointain, lorsque justement est apparue la dite mode pour enfant, c’était au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Jusqu’à la Belle Epoque, les bambins s’habillaient en suivant la mode des adultes. A l’exception du costume de marin fantaisie, les fllettes portaient les mêmes toilettes que leurs mères, notamment les tournures (leurs jupes s’arrêtaient toutefois audessus du genou), les costumes tailleurs et les chapeaux insensés. Puis les diktats de l’éducation victorienne, froide et rigide, vont tomber un à un au fl du temps, tant et si bien que la progéniture chérie deviendra le centre du foyer et le choix des habits témoigne notamment de ce déploiement d’attentions. Après la Libération et la fn des restrictions, on a tout de suite voulu mieux habiller les enfants tandis que se mettait en place une mode singulière pour eux, proposée par des marques spécifques – à titre d’exemple, la maison Dior donnera naissance à Baby Dior en 1967. Et ce sont justement ces vêtements aux accents angéliques qui vont inspirer quelques créateurs visionnaires aux commandes de la mode des années 1960. André Courrèges, l’œil rivé vers le futur, pulvérise l’académisme de la haute couture avec ses propositions vestimentaires époustoufantes, qui offrent aux femmes une allure totalement inédite, une allure jeune. Il privilégie le blanc et les couleurs tendres comme des dragées, il brode ses robes de feurs en celluloïd, garnit ses combinaisons de volants d’organza et ses « petites douceurs » s’avèrent aussitôt révolutionnaires. Outre-Manche, Mary Quant, l’instigatrice avec Courrèges de la minijupe à grande échelle, habille en masse la jeunesse vrombissante. « L’apparence des adultes ne m’a jamais plu. Pour moi, elle a quelque chose d’effrayant, de terrifant. C’est une apparence guindée, mesquine, laide. Tout ce que je ne voulais pas devenir », confera la créatrice anglaise, « adulescente » avant l’heure (mot-valise du début des années 2000 pour désigner les adultes s’identifant aux adolescents). Nombreuses sont les femmes qui copient Twiggy ou Mia Farrow, période Rosemary’s Baby (1968). Même coupe courte ou avec des couettes, faux cils, fausses taches de rousseur. « Je ne connais rien de plus vieillissant que d’essayer de se rajeunir », raille Chanel dans une interview en 1969. Le temps lui donne raison, la femme-enfant ne tiendra pas au cours des deux décennies suivantes. Mais à partir des années 1990, on y reviendra, réitérant ce jeunisme un brin arrogant et, de fait, contrariant, qui n’est pourtant – c’est là tout le paradoxe – que le refet de nos aspirations régressives dans un monde en quête de progrès perpétuels. M Jérôme Gautier 146 Baby DOLL The girl within THE BABY DOLL look is back. In demure schoolgirl uniforms and trapeze mini-dresses trimmedwith frills and founces, innocent young things are fooding the catwalks with the sweet insouciance of youth. A little research reveals that this desire to regress to girlhood frst arose in the not-so-distant past, coinciding with the advent of children’s fashion after World War II. Until the Belle Époque, youngsters simply dressed like miniature adults. With the exception of the sailor suit, little girls wore the same kind of outfts as their mothers— bustles, outlandish hats and all. Then, starting around the turn of the 20th century, children increasingly became the center of attention in the home, a fact refected in their clothing. In the late 1940s, with the end of wartime restrictions, parents wanted bigger and better wardrobes for their offspring, and specifc fashion labels were founded to fll the need (e.g. Baby Dior, launched a bit later, in 1967). And those angelic juvenile stylings provided inspiration for some of the trendsetting designers of the 1960s. André Courrèges, eyes fxed on the future, eradicated haute couture academicism with his radical creations, offering women an all-new, younger look. Favoring white and pastels, he embroidered his dresses with celluloid fowers and adorned his jumpsuits with organza ruffes. On the other side of the Channel, Mary Quant, co-instigator with Courrèges of the miniskirt, was creating clothes for the ebullient young generation. « To me, » she later said, « adult appearance was very unattractive—alarming and terrifying, stilted, confned and ugly. » Many a woman of the sixties modeled her look on Twiggy or Mia Farrow in Rosemary’s Baby (1968) : short hair, false lashes and even false freckles. But not everyone approved : « I know nothing more aging than trying to rejuvenate, » scoffed Coco Chanel in a 1969 interview. « This is the most idiotic thing that can happen to a woman. » And time seemedto prove her right. In the next two decades, the woman-child faded into the background. But she reappeared in the 1990s, reviving that same youth cult, a bit arrogant and thus a bit exasperating, which nonetheless— and therein lies the paradox—is nothing more than a refection of our regressive aspirations in a world addicted to perpetual progress. M PHOTOS DR – CONDÉ NAST ARCHIVE/CORBIS – GORUNWAY
Ci-dessous : silhouettes des collections automne-hiver 2015. Page de gauche : la femme-enfant selon André Courrèges, photographiée par Bert Stern pour le Vogue américain du 15 mars 1969, symbolise parfaitement le vent de jeunesse qui souffla sur la mode des années 1960. DOLCE & GABBANA OLYMPIA LE-TAN MOSCHINO JUNYA WATANABE STYLE DÉCRYPTAGE Dans les années 1960 apparaît un jeunisme révolutionnaire qui habille les femmes comme les fillettes. Depuis, ce désir régressif revient sur les podiums. – It started with the youth cult of the 1960s : from time to time, fashion likes to take us back to childhood. CHRISTOPHER KANE PRADA VALENTINO ERDEM GUCCI 147



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 1Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 2-3Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 4-5Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 6-7Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 8-9Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 10-11Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 12-13Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 14-15Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 16-17Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 18-19Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 20-21Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 22-23Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 24-25Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 26-27Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 28-29Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 30-31Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 32-33Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 34-35Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 36-37Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 38-39Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 40-41Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 42-43Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 44-45Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 46-47Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 48-49Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 50-51Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 52-53Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 54-55Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 56-57Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 58-59Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 60-61Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 62-63Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 64-65Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 66-67Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 68-69Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 70-71Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 72-73Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 74-75Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 76-77Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 78-79Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 80-81Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 82-83Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 84-85Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 86-87Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 88-89Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 90-91Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 92-93Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 94-95Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 96-97Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 98-99Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 100-101Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 102-103Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 104-105Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 106-107Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 108-109Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 110-111Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 112-113Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 114-115Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 116-117Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 118-119Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 120-121Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 122-123Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 124-125Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 126-127Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 128-129Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 130-131Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 132-133Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 134-135Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 136-137Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 138-139Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 140-141Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 142-143Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 144-145Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 146-147Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 148-149Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 150-151Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 152-153Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 154-155Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 156-157Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 158-159Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 160-161Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 162-163Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 164-165Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 166-167Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 168-169Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 170-171Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 172-173Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 174-175Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 176-177Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 178-179Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 180-181Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 182-183Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 184-185Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 186-187Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 188-189Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 190-191Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 192-193Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 194-195Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 196-197Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 198-199Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 200-201Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 202-203Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 204-205Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 206-207Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 208-209Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 210-211Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 212-213Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 214-215Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 216-217Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 218-219Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 220-221Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 222-223Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 224-225Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 226-227Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 228-229Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 230-231Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 232-233Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 234-235Madame numéro 172 déc 15/jan 2016 Page 236