Madame n°165 fév/mar 2015
Madame n°165 fév/mar 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°165 de fév/mar 2015

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Air France

  • Format : (210 x 285) mm

  • Nombre de pages : 196

  • Taille du fichier PDF : 58,4 Mo

  • Dans ce numéro : le minimalisme chic et planétaire du décorateur Christian Liaigre.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 86 - 87  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
86 87
LIVRES U LT U RE L I V R E S CU LT U R E 86 Mise EN BOÎTE Une pochade drôle et tendre sur Arthur, critique rock qui héberge un clandestin. Instantané de notre époque. ÇA FAISAIT UN MOMENT qu’on n’avait pas ri autant. Ce petit roman dévale sa pente potache à 100 à l’heure sans un ralentissement, déployant un sens de la formule et de la métaphore particulièrement aiguisé pour capter ce truc insaisissable au possible : l’air du temps. Certes, l’humour potache fait très mauvais ménage avec la littérature qui, en grande dame hautaine, a besoin de se prendre au sérieux. Et pourtant, la plume de Marc Salbert démontre une capacité à stigmatiser notre modernité qui ne se croise pas tous les jours. Plutôt que de grands discours, quelques blagues raffnées parfois font aussi bien le job. Voilà donc Arthur, critique rock dans un quotidien, qui, parce que le minibar de sa chambre d’hôtel faisait un boucan infernal et par un enchaînement de faits pernicieux qui ne seront pas relatés ici, se retrouve muté aux « infos géné », et se prend un coup de matraque alors qu’il « couvre » l’évacuation musclée d’un campement de sans-papiers afghans square Clignancourt à Paris. Voilà notre obscur nightclubber transformé en martyr du journalisme de terrain, toujours accompagné de son pote et collègue Hassan, photographe et dragueur impénitent. On demande à Arthur d’écrire un bouquin, on lui demande aussi d’héberger Daoud, l’un des Afghans chassés par la police… Arthur est un pur rejeton de la société de consommation, incarnant une génération à la fois individualiste et passive, pour ne pas dire apathique. Autour de lui, une galerie de seconds rôles, fic, prof de lycée, éditeur, militant humanitaire, tous plutôt cyniques. Marc Salbert se moque des belles âmes de gauche dont l’altruisme proclamé se dégonfe face aux exigences concrètes de la réalité. Ainsi Arthur fait la tête quand il doit dépanner Daoud qu’il laisse d’ailleurs sans scrupules dormir par terre dans la cuisine… Daoud se révèle pourtant homme de ménage et cuisinier hors pair. Ce qui plonge un peu tardivement Arthur dans l’embarras quand débarque Marzia, la sœur de Daoud, médecin à Londres et belle à tomber. Salbert se fait plaisir en piétinant le cliché du pauvre immigré qui rase les murs. Ici, c’est l’irruption du Pachtoun qui sauve Arthur de sa médiocrité. Ce dernier tombe si follement amoureux de Marzia que toute sa vie en est transfgurée. L’amour, encore et toujours. Au passage, Salbert porte un regard plein de malice sur les différences culturelles, choisissant d’introduire une ironie tendre là où sévit en général l’esprit de sérieux. Mais avant tout, c’est ici la description dans ses multiples détails de notre environnement culturel et matériel qui se révèle très inspirée. Et puis l’amour du rock emporte tout, fabriquant un roman où tous les morceaux cultes qui ont scandé les trente dernières années se glissent entre les lignes, pour notre plus grand bonheur. M Isabelle Potel 13 PE laMi mi humaitai ié Club of man An affectionate yet sardonic send-up of a shallow idealist forced to confront harsh reality—and a telling snapshot of our times. WE HAVEN’T HAD such a good laugh in quite some time. In The Infuence of Minibar Throwing on Humanitarian Commitment (in French), author Marc Salbert’s fastpaced schoolboy humor may seem incompatible with any aspirations to true literature, but his narrative is saved by a rare capacity to encapsulate modern-day life—in trenchant punchlines rather than lofty pronouncements. Meet Arthur, a newspaper rock critic who, due to an unlikely chain of events beginning with a noisy hotel minibar, fnds himself transferred to « general news, » and endsup taking a nightstick to the head while covering the evacuation of a camp of homeless Afghan refugees. From scribbling nightclubber, he is transformedinto a journalistic martyr. He is asked to write a book—and to house Daoud, one of the Afghanis from the camp. Arthur is a pure product of consumer society, individualist yet passive to the point of apathy. Through him, Salbert skewers the stereotype of the leftist whose altruism melts away in the face of concrete reality. Arthur has no qualms about making Daoud sleep on his kitchen foor. Then the latter’s sister Marzia showsup : a doctor from London, and gorgeous besides. Arthur falls so madly in love with her that his entire life is transformed. Ultimately, the arrival of a « poor immigrant » is what saves Arthur from his mediocrity—giving Salbert a chance to cast a cynical eye on the perceptions of cultural differences, treating the subject with tender irony rather than the more habitual analytical gravity. But it is above all his detailed, insightful description of our cultural environment that evinces true inspiration, and makes this book such a pleasure to read. M « DE L’INFLUENCE DU LANCER DE MINIBAR SUR L’ENGAGEMENT HUMANITAIRE », de Marc Salbert, éd. Le Dilettante, 288 p., 17,50 €. PHOTOS DR
Au fil DE L’EAU – At sea InletB.yt:4e Gergq,mn LA PAUSE iF4 NA TIUGG(40,e Joie de la GLISSE – On the slopes LES SPORTS D’HIVER demeurent une source de plaisir et d’émerveillement indémodable. Mais avant d’arriver à cette version loisir du ski, il a fallu une longue histoire qui démarre avec le rameau de sapin sustentateur et vital de l’époque préhistorique ! Spécialiste et collectionneur passionné par l’alpinisme et le ski, Yves Ballu, après avoir exploité ses propres fonds, a écumé les archives des grandes bibliothèques. Au début du XX e siècle, quelques excentriques subodorent qu’un jeu possible se cache dans l’usage utilitaire du « patin à neige » : succès fulgurant. Soit un ouvrage qui rend compte de l’évolution tout schuss des mentalités au XX e siècle vers le plaisir et les loisirs, accompagné d’illustrations (dessins, gravures, photos, affches, peintures) toutes fascinantes car le ski métamorphose merveilleusement la silhouette humaine en signe graphique sur la page enneigée. I.P. WINTER SPORTS are a perennial source of pleasure. But our modern-day versions are the product of a long evolution that began thousands of years ago. A specialist in skiing and mountaineering, Yves Ballu has produced a thoroughly-researched history of the topic. The Saga of Skiing (in French) recounts the birth of the sport from the purely utilitarian « snow runners » of the early 20th century, along with the development of society toward a concept of leisure activities—all illustrated by a host of fascinating drawings, photos, engravings, etc., that transformthe human fgure into a dynamic graphic symbol on the snowy page. « L’ÉPOPÉE DU SKI », Yves Ballu, éd. Arthaud, 216 p., 29,90 €. UN JOYAU DE LA LITTÉRATURE anglaise, aussi vibrant qu’il y a cinquante ans. Vita Sackville-West, qui appartenait au groupe de Bloomsbury pendant l’entre-deux-guerres et eut une liaison passionnelle avec Virginia Woolf, décrit ici un amour impossible avec une délicatesse qui décuple l’émotion. L’éditorialiste Edmund Carr apprend qu’il n’a plus que quelques semaines à vivre et décide de les passer avec Laura, l’une de ses relations dont il comprend qu’il est amoureux, laissant croire à celle-ci que seul le hasard les a réunis sur ce bateau pour une croisière. En mer, ils deviennent proches mais Edmund, parce qu’il est condamné et encore plus parce qu’il craint d’être rejeté, ne se déclare pas. Le roman fait également le portrait d’une femme veuve et émancipée, qui fut résistante et infrmière, et qui sait s’assumer seule. Mais les êtres libres et exigeants peuvent-ils se passer d’amour ? Une traversée des sentiments aussi pudique qu’intense. I.P. A NEW French release is reviving interest in a gem of English literature. Vita Sackville-West’s No Signposts in the Sea recounts a tale of doomedlove with a grace that magnifes its evocative power. Given only weeks to live, journalist Edmund Carr realizes his love for the beautiful widow Laura and arranges to be on board the same ship with her, as though by chance. They become close, but, whether due to fear of death or rejection, Edmund never reveals his feelings. Sackville-West’s narrative becomes an emotional journey as intense as it is chaste. « LA TRAVERSÉE AMOUREUSE », Vita Sackville-West, éd. Autrement, 186 p., 16,50 €. Plaisir DE LIRE – At leisure VITA SACIMLIEWEST Fa ten& am, ata.. SUPER IDÉE, inattendue, rigolote, instructive. Sur chaque page, deux personnages, à chaque fois différents, s’expliquent pourquoi ils aiment un livre. Cette BD passe ainsi en revue quatre-vingts écrivains français vivants, de Jean Echenoz à Emmanuel Carrère en passant par Marie Darrieussecq et Maylis de Kerangal, Pierre Michon et François Weyergans. Sobriété élégante du dessin, vivacité de la conversation, cet inventaire ludique est une excellente occasion de mettre ses données à jour sur la littérature frenchy et de vérifer que l’on n’a pas raté quelqu’un… On peut peut-être regretter la gentillesse positiviste de l’ensemble, le manque de critique littéraire un tant soit peu aiguisée, mais ça fonctionne surtout sur les thématiques de prédilection des auteurs et comme une déclaration d’amour aux écrivains de l’Hexagone. Très sympa, mais où est passée la sublime Marie N’Diaye ? I.P. NOW HERE’S a great idea, instructive and entertaining. On each page of this graphic novel devoted to the pleasure of the « book break, » two characters, different each time, explain why they love a given book. This « panorama of contemporary literature » discusses 24 living French authors, from Jean Echenoz to Emmanuel Carrère, Marie Darrieussecq and Maylis de Kerangal. In elegant drawings and ebullient dialogue, it offers an overview of their favorite themes, and a declaration of love to the homegrown writers of France. « LA PAUSE, PETIT PANORAMA DE LITTÉRATURE CONTEMPORAINE », J.-B. Gendarme et A. Perinet, éd. Calmann-Lévy, 96 p., 18,90 €. 87



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 1Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 2-3Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 4-5Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 6-7Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 8-9Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 10-11Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 12-13Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 14-15Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 16-17Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 18-19Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 20-21Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 22-23Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 24-25Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 26-27Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 28-29Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 30-31Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 32-33Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 34-35Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 36-37Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 38-39Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 40-41Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 42-43Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 44-45Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 46-47Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 48-49Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 50-51Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 52-53Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 54-55Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 56-57Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 58-59Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 60-61Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 62-63Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 64-65Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 66-67Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 68-69Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 70-71Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 72-73Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 74-75Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 76-77Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 78-79Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 80-81Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 82-83Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 84-85Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 86-87Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 88-89Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 90-91Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 92-93Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 94-95Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 96-97Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 98-99Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 100-101Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 102-103Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 104-105Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 106-107Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 108-109Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 110-111Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 112-113Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 114-115Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 116-117Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 118-119Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 120-121Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 122-123Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 124-125Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 126-127Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 128-129Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 130-131Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 132-133Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 134-135Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 136-137Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 138-139Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 140-141Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 142-143Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 144-145Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 146-147Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 148-149Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 150-151Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 152-153Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 154-155Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 156-157Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 158-159Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 160-161Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 162-163Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 164-165Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 166-167Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 168-169Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 170-171Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 172-173Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 174-175Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 176-177Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 178-179Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 180-181Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 182-183Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 184-185Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 186-187Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 188-189Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 190-191Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 192-193Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 194-195Madame numéro 165 fév/mar 2015 Page 196