Madame n°153 avr/mai 2013
Madame n°153 avr/mai 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°153 de avr/mai 2013

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Air France

  • Format : (277 x 376) mm

  • Nombre de pages : 130

  • Taille du fichier PDF : 25,2 Mo

  • Dans ce numéro : Chanel plus que jamais.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
DESTINATIONS CULTURE HELSINKI Figure majeure de la scène artistique finlandaise, Eija-Liisa Ahtila est l’une des artistes vidéastes qui parvient à donner une véritable dimension plastique au cinéma. Utilisant souvent des dispositifs en multidiffusion, Ahtila déconstruit le système narratif et va puiser dans le hors champ pour créer un environnement qui renforce le caractère émotif de ses interprètes. Donnant ainsi une perception du réel qui s’immisce entre le documentaire et la fiction. O.R. EIJA-LIISA AHTILA is a video artist in the true sense, molding images like a painter or sculptor. Often using multi-projection, she deconstructs the narrative and delves off screen to create contexts that strengthen her actors’emotional identities. The result, as seen at Kiasma (through September 1), is a singular perception of reality, between documentary and fiction. Ci-dessus : Horizontal, Eija-Liisa Ahtila, 2011. « EIJA LIISA AHTILA, PARALLEL WORLDS », du 19 avril au 1 er septembre, Kiasma, Mannerheimplatsen 2, Helsinki, Finlande. Tél. +358 9 17336501. www.kiasma.fi STOCKHOLM L’œuvre de Mika Rottenberg apparaît souvent comme un désopilant mélange de discours féministe, de critique de la société de consommation, de voyeurisme… L’absurde soudain se pare d’une certaine normalité. Les acteurs choisis pour ses vidéos sont souvent obèses, bodybuildés, dotés d’une chevelure hors norme et se retrouvent embarqués dans des huis-clos invraisemblables. O.R. IN THE HANDS of Mika Rottenberg, the absurd can suddenly seem normal. On view at Magasin 3 Stockholm Konsthall (through June 2), her videos depict odd physical specimens in improbable situations. Ci-contre : Still from Cheese, Mika Rottenberg, 2007. « MIKA ROTTENBERG, SNEEZE TO SQUEEZE », jusqu’au 2 juin, Magasin 3 Stockholm Konsthall, Frihamnen, Stockholm, Suède. Tél. +46 8 545 680 40. www.magasin3.com SÉOUL Une exposition hantée par les esprits de quelques-uns des pères de la modernité artistique : les fantômes de Picabia et Duchamp ont fait le déplacement à Séoul pour conditionner l’accrochage de cette maison accueillant ponctuellement les œuvres d’une douzaine de jeunes artistes de la scène française (Neil Beloufa, Théo Mercier, Damien Cadio…). O.R. THE GHOSTS of Picabia and Duchamp are haunting the SongEun Art Space. « The French Haunted House » (through June 8) houses pieces by Neil Beloufa, Théo Mercier, Damien Cadio and other young talents whose work shows the influence of their country’s modernist pioneers. Ci-contre : Untergang, Damien Cadio, 2012. « THE FRENCH HAUNTED HOUSE », jusqu’au 8 juin, SongEun Art Space, Chungdam-Dong 118-2, Kangnam-Gu, Séoul, Corée du Sud. Tél. +82 (0)2 3448 0100. www.songeunartspace.org PHOTOS JOHN BERENS, COURTESY MARIAN GOODMAN GALLERY, NEW YORK, PARIS – MIKA ROTTENBERG, COURTESY NICOLE KLAGSBRUN GALLERY NEW YORK ET ANDREA ROSEN GALLERY, NEW YORK – COURTESY GALERIE EVA HOBER, PARIS 92
DEBORD j’adore The art of war CULTURE PARIS L’écrivain et cinéaste révolutionnaire Guy Debord (1931-1994) est un mythe pour l’essentiel des artistes contemporains. La Bibliothèque nationale lui consacre une exposition. - The Bibliothèque Nationale revives the utopian vision of Guy Debord (1931-1994), the revolutionary writer and filmmaker who became an icon for many contemporary artists. ULTIME intellectuel français ayant rêvé d’une complète réorganisation de la société, Debord – en particulier son ouvrage La Société du spectacle, 1967 – constitue « la » référence pour nombre de créateurs actuels. Paradoxe, pour un écrivain qui rêvait d’une création collective anonyme et d’artistes indépendants du système marchand… Etonnant aussi, car lire Debord exige une patience, une culture et une ouverture d’esprit extrêmes, qualités rarissimes. Les conservateurs de la Bibliothèque nationale relèvent le défi. Forts de l’entrée des archives de l’écrivain en leurs murs (arrachées de haute lutte à l’université de Yale), ils nous initient à ce projet de civilisation révolutionnaire, fondée sur les pleins pouvoirs des artistes, grâce à un parcours parmi ses fiches de lecture, les affiches de Mai 68 qu’il inspira, les films qu’il réalisa, ou encore ce Jeu de la guerre qu’il inventa. En route donc pour un vaste et passionnant programme de monde meilleur. Face à l’impossibilité de réaliser son rêve, Debord s’est suicidé. Qui à nouveau relèvera le défi ? M FRANÇOISE MONNIN THE ARCHETYPAL intellectual who dreamedof reinventing society, Guy Debord became a philosophical model for a great many present-day artists, in particular through his 1967 treatise Society of the Spectacle—despite the fact that he advocated anonymous collective creation and the dismantling of the art market. To mark the acquisition of his archives, the Bibliothèque Nationale is offering (through July 13) an overview of Debord’s vision with excerpts from his writings and films, posters that he inspired from the May 1968 strikes and even a version of his famous Game of War. Perhaps the next great revolutionary will be among the visitors to this vast and fascinating glimpse of an idealized world. M GUY DEBORD, UN ART DE LA GUERRE, jusqu’au 13 juillet. BnF, site François-Mitterrand, quai François-Mauriac, Paris XIIIe. Tél. +33 (0)1 53 79 59 59. www.bnf.fr De haut en bas et de gauche à droite : Guy Debord, photomontage conservé dans l’ensemble « Chutes de phrases découpées (après Mémoires), 1958. The Naked city. Illustration de l’hypothèse des plaques tournantes en psychogéographique (plan imprimé à Copenhague en mai 1957). Dépassement de l’Art, « Directive n°1 », 17 juin 1963. A bas la société spectaculaire-marchande, affiche du Conseil pour le maintien des occupations (CMDO), mai 1968. Guy Debord, Paris, juin 1954, photographie anonyme. PHOTOS DR – DÉPARTEMENT DES MANUSCRITS DE LA BNF, FONDS GUY DEBORD 94



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Madame numéro 153 avr/mai 2013 Page 1Madame numéro 153 avr/mai 2013 Page 2-3Madame numéro 153 avr/mai 2013 Page 4-5Madame numéro 153 avr/mai 2013 Page 6-7Madame numéro 153 avr/mai 2013 Page 8-9Madame numéro 153 avr/mai 2013 Page 10-11Madame numéro 153 avr/mai 2013 Page 12-13Madame numéro 153 avr/mai 2013 Page 14-15Madame numéro 153 avr/mai 2013 Page 16-17Madame numéro 153 avr/mai 2013 Page 18-19Madame numéro 153 avr/mai 2013 Page 20-21Madame numéro 153 avr/mai 2013 Page 22-23Madame numéro 153 avr/mai 2013 Page 24-25Madame numéro 153 avr/mai 2013 Page 26-27Madame numéro 153 avr/mai 2013 Page 28-29Madame numéro 153 avr/mai 2013 Page 30-31Madame numéro 153 avr/mai 2013 Page 32-33Madame numéro 153 avr/mai 2013 Page 34-35Madame numéro 153 avr/mai 2013 Page 36-37Madame numéro 153 avr/mai 2013 Page 38-39Madame numéro 153 avr/mai 2013 Page 40-41Madame numéro 153 avr/mai 2013 Page 42-43Madame numéro 153 avr/mai 2013 Page 44-45Madame numéro 153 avr/mai 2013 Page 46-47Madame numéro 153 avr/mai 2013 Page 48-49Madame numéro 153 avr/mai 2013 Page 50-51Madame numéro 153 avr/mai 2013 Page 52-53Madame numéro 153 avr/mai 2013 Page 54-55Madame numéro 153 avr/mai 2013 Page 56-57Madame numéro 153 avr/mai 2013 Page 58-59Madame numéro 153 avr/mai 2013 Page 60-61Madame numéro 153 avr/mai 2013 Page 62-63Madame numéro 153 avr/mai 2013 Page 64-65Madame numéro 153 avr/mai 2013 Page 66-67Madame numéro 153 avr/mai 2013 Page 68-69Madame numéro 153 avr/mai 2013 Page 70-71Madame numéro 153 avr/mai 2013 Page 72-73Madame numéro 153 avr/mai 2013 Page 74-75Madame numéro 153 avr/mai 2013 Page 76-77Madame numéro 153 avr/mai 2013 Page 78-79Madame numéro 153 avr/mai 2013 Page 80-81Madame numéro 153 avr/mai 2013 Page 82-83Madame numéro 153 avr/mai 2013 Page 84-85Madame numéro 153 avr/mai 2013 Page 86-87Madame numéro 153 avr/mai 2013 Page 88-89Madame numéro 153 avr/mai 2013 Page 90-91Madame numéro 153 avr/mai 2013 Page 92-93Madame numéro 153 avr/mai 2013 Page 94-95Madame numéro 153 avr/mai 2013 Page 96-97Madame numéro 153 avr/mai 2013 Page 98-99Madame numéro 153 avr/mai 2013 Page 100-101Madame numéro 153 avr/mai 2013 Page 102-103Madame numéro 153 avr/mai 2013 Page 104-105Madame numéro 153 avr/mai 2013 Page 106-107Madame numéro 153 avr/mai 2013 Page 108-109Madame numéro 153 avr/mai 2013 Page 110-111Madame numéro 153 avr/mai 2013 Page 112-113Madame numéro 153 avr/mai 2013 Page 114-115Madame numéro 153 avr/mai 2013 Page 116-117Madame numéro 153 avr/mai 2013 Page 118-119Madame numéro 153 avr/mai 2013 Page 120-121Madame numéro 153 avr/mai 2013 Page 122-123Madame numéro 153 avr/mai 2013 Page 124-125Madame numéro 153 avr/mai 2013 Page 126-127Madame numéro 153 avr/mai 2013 Page 128-129Madame numéro 153 avr/mai 2013 Page 130