Madame n°152 fév/mar 2013
Madame n°152 fév/mar 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°152 de fév/mar 2013

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Air France

  • Format : (277 x 376) mm

  • Nombre de pages : 122

  • Taille du fichier PDF : 26,8 Mo

  • Dans ce numéro : le numéro mode.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 110 - 111  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
110 111
206 Charles Zana dans un appartement qu’il vient de réaliser à Paris. La paire de lustres est de Gino Sarfatti et la table de Martin Szekely (galerie Kreo).
PHOTO YANNICK LABROUSSE ESPRIT d’intérieur Man in space Il vient de signer le nouveau décor du restaurant Artcurial. Patiemment et discrètement, Charles Zana s’est fait sa place dans le petit monde très fermé des décorateurs. Par ERIC JANSEN DESIGN LIFESTYLE Slowly and discreetly, designer Charles Zana has built a reputation for creating chic, original interiors. L’EXPOSITION Ettore Sottsass qui débute à la manufacture de Sèvres le rend lyrique. Il est intarissable sur le génial designer qu’il collectionne HE WAXES enthusiastic about the Ettore avec zèle. Il a découvert son travail au début des années 80, lorsqu’il était Sottsass exhibition that just opened at the étudiant en architecture à l’Ecole des beaux-arts de Paris. A côté de l’entrée, Sèvres porcelain works. Charles Zana discovered Sottsassin the early 1980s when Yves Gastou venait d’ouvrir sa galerie, avec une façade signée Ettore Sottsass qu’il avait eue du mal à faire accepter... Aujourd’hui, Charles Zana he was studying architecture at the National s’est installé à quelques mètres et les œuvres du créateur italien sont partout. Elles côtoient des pièces d’Andrea Branzi, l’autre grand coup de cœur School of Fine Arts in Paris. Just around the corner, Yves Gastou had opened a gallery du maître des lieux, et des œuvres d’art achetées chez ses amis Kamel with a not-very-Parisian façade by Sottsass. Mennour et Almine Rech. L’agence a des airs de galerie, et quand on Today, Zana’s own studio is a stone’s throw apprend qu’avant, l’endroit était occupé par la célèbre marchande Ileana away, filled with pieces by Sottsass and Sonnabend, on n’est pas surpris. Cette proximité avec l’art, Charles Zana Andrea Branzi, his other idol, not to mention artworks purchased from his friends en a fait un peu, et sans le vouloir, sa marque de fabrique. Un signe de reconnaissance pour initiés. Sa propre passion a déteint sur son travail. Kamel Mennour and Almine Rech. It looks C’est naturellement que de grands collectionneurs d’art contemporain viennent le trouver pour qu’il aménage leur intérieur. « Peut-être parce que like a gallery—appropriately enough, since je sais faire une très belle lumière, de jolies cimaises pour accrocher les its previous occupant was the renowned art œuvres. Ils ont aussi envie d’avoir un architecte qui soit capable de leur dealer Ileana Sonnabend. parler de leurs tableaux. La décoration, ce n’est plus simplement une histoire de canapés et de coussins. » Mais si Charles Zana est en parfaite adé- this link to the art world his signature. And, Without quite intending to, Zana has made quation avec les attentes de cette nouvelle clientèle, c’est aussi pour son quite naturally, art collectors call on him to sens pratique. « Mon métier, c’est de penser à une gorge pour les rideaux, design their interiors— « Perhaps because I de climatiser sans qu’on voie de grille, de trouver des spots qui rentrent know how to filla space with beautiful light, » dans le plafond... » En un mot, offrir le plus grand confort sans que l’œil y he explains. « My clients also want an architect who can talk to them about their collec- prête attention. « J’aime l’idée d’une maison où l’on ne sent pas qu’un architecte est passé, on devine que c’est pensé, mais ce n’est pas griffé. » Est-ce tions. Creating a living space is more than sa définition du luxe ? « Cela pourrait l’être. Je cultive un style simple, efficace, chaleureux, avec une grande attention au savoir-faire. J’écarte tout But it does require practical sense : « My job just choosing some sofas and cushions. » superflu, mais je ne suis pas contre quelques petites touches décoratives, is to comeup with a molding for the curtains, to conceal the air conditioning vent, to l’anecdote d’un bel objet. » Pour cela, il traverse la rue et s’approvisionne chez ses autres amis Alexandre Biaggi et Jacques Lacoste. Sans parler » find spotlights that fit into the ceiling… » > 207



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Madame numéro 152 fév/mar 2013 Page 1Madame numéro 152 fév/mar 2013 Page 2-3Madame numéro 152 fév/mar 2013 Page 4-5Madame numéro 152 fév/mar 2013 Page 6-7Madame numéro 152 fév/mar 2013 Page 8-9Madame numéro 152 fév/mar 2013 Page 10-11Madame numéro 152 fév/mar 2013 Page 12-13Madame numéro 152 fév/mar 2013 Page 14-15Madame numéro 152 fév/mar 2013 Page 16-17Madame numéro 152 fév/mar 2013 Page 18-19Madame numéro 152 fév/mar 2013 Page 20-21Madame numéro 152 fév/mar 2013 Page 22-23Madame numéro 152 fév/mar 2013 Page 24-25Madame numéro 152 fév/mar 2013 Page 26-27Madame numéro 152 fév/mar 2013 Page 28-29Madame numéro 152 fév/mar 2013 Page 30-31Madame numéro 152 fév/mar 2013 Page 32-33Madame numéro 152 fév/mar 2013 Page 34-35Madame numéro 152 fév/mar 2013 Page 36-37Madame numéro 152 fév/mar 2013 Page 38-39Madame numéro 152 fév/mar 2013 Page 40-41Madame numéro 152 fév/mar 2013 Page 42-43Madame numéro 152 fév/mar 2013 Page 44-45Madame numéro 152 fév/mar 2013 Page 46-47Madame numéro 152 fév/mar 2013 Page 48-49Madame numéro 152 fév/mar 2013 Page 50-51Madame numéro 152 fév/mar 2013 Page 52-53Madame numéro 152 fév/mar 2013 Page 54-55Madame numéro 152 fév/mar 2013 Page 56-57Madame numéro 152 fév/mar 2013 Page 58-59Madame numéro 152 fév/mar 2013 Page 60-61Madame numéro 152 fév/mar 2013 Page 62-63Madame numéro 152 fév/mar 2013 Page 64-65Madame numéro 152 fév/mar 2013 Page 66-67Madame numéro 152 fév/mar 2013 Page 68-69Madame numéro 152 fév/mar 2013 Page 70-71Madame numéro 152 fév/mar 2013 Page 72-73Madame numéro 152 fév/mar 2013 Page 74-75Madame numéro 152 fév/mar 2013 Page 76-77Madame numéro 152 fév/mar 2013 Page 78-79Madame numéro 152 fév/mar 2013 Page 80-81Madame numéro 152 fév/mar 2013 Page 82-83Madame numéro 152 fév/mar 2013 Page 84-85Madame numéro 152 fév/mar 2013 Page 86-87Madame numéro 152 fév/mar 2013 Page 88-89Madame numéro 152 fév/mar 2013 Page 90-91Madame numéro 152 fév/mar 2013 Page 92-93Madame numéro 152 fév/mar 2013 Page 94-95Madame numéro 152 fév/mar 2013 Page 96-97Madame numéro 152 fév/mar 2013 Page 98-99Madame numéro 152 fév/mar 2013 Page 100-101Madame numéro 152 fév/mar 2013 Page 102-103Madame numéro 152 fév/mar 2013 Page 104-105Madame numéro 152 fév/mar 2013 Page 106-107Madame numéro 152 fév/mar 2013 Page 108-109Madame numéro 152 fév/mar 2013 Page 110-111Madame numéro 152 fév/mar 2013 Page 112-113Madame numéro 152 fév/mar 2013 Page 114-115Madame numéro 152 fév/mar 2013 Page 116-117Madame numéro 152 fév/mar 2013 Page 118-119Madame numéro 152 fév/mar 2013 Page 120-121Madame numéro 152 fév/mar 2013 Page 122