Madame n°150 oct/nov 2012
Madame n°150 oct/nov 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°150 de oct/nov 2012

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Air France

  • Format : (277 x 376) mm

  • Nombre de pages : 128

  • Taille du fichier PDF : 26,7 Mo

  • Dans ce numéro : spécial mode.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 120 - 121  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
120 121
 » repositionnent le label sur le terrain de l’avant-garde avec des tenues qui font date. Sur les podiums, Swarovski devient la star du show… Nadja se mue alors lentement et sûrement en patronne des arts. Sous son impulsion, le pôle joaillerie, lancé en 1977, s’étoffe en 2007 de la ligne de luxe Atelier Swarovski : une poignée de designers novateurs prennent part à l’exercice chaque saison, pour donner naissance à de somptueuses collections de bijoux. Nous voilà à des années-lumière de la petite souris qui fut le symbole des JO d’Innsbruck en 1976 et des animaux miniatures décorant de leurs éclats les buffets des salles à manger de nos grands-mères. C’est pourtant à ces petits objets de la gamme Silver Crystal que la marque doit son succès populaire. Toujours fidèles au poste, aux comptoirs d’environ 2000 boutiques dans le monde, grenouilles, éléphants, chats ou gorilles partagent désormais la vedette avec des œuvres signées d’artistes contemporains, comme dans la boutique d’Innsbruck, où une installation-miroir multisensorielle d’Erwin Redl joue la métamorphose permanente. « L’art et le cristal ont le même pouvoir de métamorphoser le monde », affirme Nadja dans un large sourire. Au-delà de ses talents de business-woman accomplie, celle qui a débuté sa carrière au sein de l’influente galerie d’art contemporain Larry Gagosian, après une formation en art et joaillerie, avoue avoir trouvé sa raison d’être dans le soutien à la création sous toutes ses formes. En 1993, elle lance Swarovski Crystal Palace, plate-forme d’expérimentation ambitieuse. Designers de renom et signatures émergeantes sont invités à réinterpréter, au XXI e siècle, la riche histoire du lustre en cristal. Tom Dixon, Arik Levy, Ron Arad, Ross Lovegrove, Zaha Hadid… Leurs œuvres inédites s’exposent au salon du meuble de Milan puis à Art Basel Miami. De clins d’œil subversifs (Prived Oca, de Fernando & Humberto Campana, 2003), en messages socio-politiques (Light Sock, de Diller Scofidio & Renfro, 2007), de gestes écologiques (le chandelier en papier recyclé et lumière LED d’Yves Behar en 2010) en élans poétiques (Night Blossom, de Tord Boontje, 2012), le projet vient de fêter 10 ans de succès. « Face à tous ces cristaux à ma disposition, j’ai dû lutter contre la tentation d’en utiliser des tonnes, pour finalement n’en utiliser qu’un seul », avoue Paul Cocksedge à propos de Crystallize en 2005. « Au milieu de ces milliers de cristaux, je me suis senti comme un enfant dans une pâtisserie », note de son côté Christian Lacroix en évoquant son travail sur les costumes du ballet classique La Source. Gourmandise, attraction immédiate ou intimidation, le matériau se prête à toutes les performances et nourrit les désirs profonds des artistes. Ne serait-ce que cet automne, deux rendez-vous simultanés témoignent de cette nouvelle donne : l’un à Paris, au nouveau Palais de Tokyo — dont la marque est le partenaire fondateur — avec une exposition de Fabrice Hyber sur le pouvoir de transformation des œuvres d’art, l’autre à Londres, au Design Museum, sur les avancées radicales du monde digital. Beauté, lumière, transparence, métamorphose, innovation… capturées par les mille et une facettes du cristal. Le monde artistique a passé la bague au doigt. M « MATIÈRES PREMIÈRES », exposition de Fabrice Hyber, jusqu’au 7 janvier 2013 au Palais de Tokyo, 13, avenue du Président-Wilson, Paris XVIe. Tél. +33 (0)1 81 97 35 88. www.palaisdetokyo.com « DIGITAL CRYSTAL, SWAROVSKI AT THE DESIGN MUSEUM », jusqu’au 13 janvier 2013. au Design Museum, 28 Shad Thames, Londres. designmuseum.org BOUTIQUE SWAROVSKI, 32, place de la Madeleine, Paris VIIIe. Tél. +33 (0)1 42 65 28 10. ii Le cristal Swarovski se situe à la convergence d’une recette industrielle, d’une performance technologique et du monde de l’art, fruit de la sensibilité humaine., ,
PHOTOS DR Ci-contre : bagues Friday, de l’architecte Greg Lynn, collection Atelier Swarovski, automne-hiver 2012-2013. Ci-dessus à gauche : perspective d’un lustre de John Pawson pour Swarovski Crystal Palace, exposé dans l’escalier géométrique de la cathédrale Saint-Paul à Londres, 2011. Ci-dessus à droite : installation Light Sock, de Diller Scofidio & Renfro pour Swarovski Crystal Palace, montrée au salon du meuble de Milan, 2007. Ci-dessous : Mediterraneo, lustre de Gaetano Pesce pour Swarovski Crystal Palace, Art Basel Miami, 2005. > the top talents in fashion to explore the immense variety of application techniques, colors, shapes and cuts—which currently yields more than 50,000 combinations ! The company’s material and traditional know-how are made available free of charge. « It’s a win-win exchange, » Nadja explains. « I like designers who push the methods to the extreme, and their work influences the entire industry. » Her late friend the British stylist Isabella Blow introduced her to the brilliant Alexander McQueen, who, along with a few other designers (Hussein Chalayan, Christopher Kane, etc.), brought the label back into the avant-garde. On the runways, Swarovski was once again the star of the show. Nadja Swarovski may not (yet) be a household name, but she is becoming a respected patron of the arts. One of her focal points is the jewelry division, with sumptuous new collections by innovative designers every season. The house has come a long way from its first « collectible, » a mouse figurine for the 1976 Innsbruck Olympic Games, and the miniature animals that have decorated many a knick-knack shelf over the years. Still in production, the frogs, elephants and cats of the Silver Crystal line now share the spotlight in Swarovski’s 2,000 outlets worldwide with works by contemporary artists, like the multisensory mirror installation by Erwin Redl that graces the Innsbruck shop. « Art and crystal have the capacity to transformthe world, » Nadja insists. And she’s not speaking only as a businesswoman : she studied art and jewelry design, and began her career working for the influential art dealer Larry Gagosian. In 1993 she launched Swarovski Crystal Palace, an ambitious program that invites well-known and emerging designers to reinterpret the crystal chandelier. Ron Arad, Tom Dixon, Arik Levy, Ross Lovegrove and Zaha Hadid have all contributed original creations. Covering the range from wittily subversive (Fernando & Humberto Campana’s Prived Oca, 2003) to sociopolitical (Diller Scofidio & Renfro’s Light Sock, 2007), eco-friendly (Yves Behar’s recycled paper and LED chandelier, 2010) and poetic (Tord Boontje’s Night Blossom, 2012), the project recently celebrated its tenth anniversary. For his first Swarovski commission, Crystallize in 2005, Paul Cocksedge recalls having « so many crystals at my disposal, I had to fight the temptation to use them by the ton, until finally I decided to use just one. » When Christian Lacroix used Swarovski crystals for a series of ballet costumes, he « felt like a little boy in a candy shop, surrounded by thousands of crystals. » Avidity, infatuation, intimidation… The mystique of crystal arouses the artists’emotions. This fall, two concurrent events bear witness to the phenomenon : in Paris, at the new Palais de Tokyo with an exhibition by Fabrice Hyber on the transformative power of art, and at the Design Museum London, highlighting the progress made possible by digital technology. Dazzled by the thousand and one facets of crystal, the art world has embraced its multiform, transparent beauty. M



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Madame numéro 150 oct/nov 2012 Page 1Madame numéro 150 oct/nov 2012 Page 2-3Madame numéro 150 oct/nov 2012 Page 4-5Madame numéro 150 oct/nov 2012 Page 6-7Madame numéro 150 oct/nov 2012 Page 8-9Madame numéro 150 oct/nov 2012 Page 10-11Madame numéro 150 oct/nov 2012 Page 12-13Madame numéro 150 oct/nov 2012 Page 14-15Madame numéro 150 oct/nov 2012 Page 16-17Madame numéro 150 oct/nov 2012 Page 18-19Madame numéro 150 oct/nov 2012 Page 20-21Madame numéro 150 oct/nov 2012 Page 22-23Madame numéro 150 oct/nov 2012 Page 24-25Madame numéro 150 oct/nov 2012 Page 26-27Madame numéro 150 oct/nov 2012 Page 28-29Madame numéro 150 oct/nov 2012 Page 30-31Madame numéro 150 oct/nov 2012 Page 32-33Madame numéro 150 oct/nov 2012 Page 34-35Madame numéro 150 oct/nov 2012 Page 36-37Madame numéro 150 oct/nov 2012 Page 38-39Madame numéro 150 oct/nov 2012 Page 40-41Madame numéro 150 oct/nov 2012 Page 42-43Madame numéro 150 oct/nov 2012 Page 44-45Madame numéro 150 oct/nov 2012 Page 46-47Madame numéro 150 oct/nov 2012 Page 48-49Madame numéro 150 oct/nov 2012 Page 50-51Madame numéro 150 oct/nov 2012 Page 52-53Madame numéro 150 oct/nov 2012 Page 54-55Madame numéro 150 oct/nov 2012 Page 56-57Madame numéro 150 oct/nov 2012 Page 58-59Madame numéro 150 oct/nov 2012 Page 60-61Madame numéro 150 oct/nov 2012 Page 62-63Madame numéro 150 oct/nov 2012 Page 64-65Madame numéro 150 oct/nov 2012 Page 66-67Madame numéro 150 oct/nov 2012 Page 68-69Madame numéro 150 oct/nov 2012 Page 70-71Madame numéro 150 oct/nov 2012 Page 72-73Madame numéro 150 oct/nov 2012 Page 74-75Madame numéro 150 oct/nov 2012 Page 76-77Madame numéro 150 oct/nov 2012 Page 78-79Madame numéro 150 oct/nov 2012 Page 80-81Madame numéro 150 oct/nov 2012 Page 82-83Madame numéro 150 oct/nov 2012 Page 84-85Madame numéro 150 oct/nov 2012 Page 86-87Madame numéro 150 oct/nov 2012 Page 88-89Madame numéro 150 oct/nov 2012 Page 90-91Madame numéro 150 oct/nov 2012 Page 92-93Madame numéro 150 oct/nov 2012 Page 94-95Madame numéro 150 oct/nov 2012 Page 96-97Madame numéro 150 oct/nov 2012 Page 98-99Madame numéro 150 oct/nov 2012 Page 100-101Madame numéro 150 oct/nov 2012 Page 102-103Madame numéro 150 oct/nov 2012 Page 104-105Madame numéro 150 oct/nov 2012 Page 106-107Madame numéro 150 oct/nov 2012 Page 108-109Madame numéro 150 oct/nov 2012 Page 110-111Madame numéro 150 oct/nov 2012 Page 112-113Madame numéro 150 oct/nov 2012 Page 114-115Madame numéro 150 oct/nov 2012 Page 116-117Madame numéro 150 oct/nov 2012 Page 118-119Madame numéro 150 oct/nov 2012 Page 120-121Madame numéro 150 oct/nov 2012 Page 122-123Madame numéro 150 oct/nov 2012 Page 124-125Madame numéro 150 oct/nov 2012 Page 126-127Madame numéro 150 oct/nov 2012 Page 128