Madame n°149 aoû/sep 2012
Madame n°149 aoû/sep 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°149 de aoû/sep 2012

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Air France

  • Format : (277 x 376) mm

  • Nombre de pages : 126

  • Taille du fichier PDF : 26,3 Mo

  • Dans ce numéro : numéro spécial tendances.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 68 - 69  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
68 69
CULTURE GLAMOUR « Le cinéma, c’est l’art de faire faire de jolies choses à de jolies femmes », disait François Truffaut. Transformée en musée il y a dix ans, la villa Belle Epoque où Christian Dior passa son enfance est consacrée aux actrices qu’il habilla un demi-siècle durant ; de Marlène Dietrich à Marion Cotillard en passant par Rita Hayworth, Ava Gardner, Sophia Loren ou Marilyn Monroe. Cinquante robes, vingt extraits de films, des affiches, des dessins, des photographies… La crème du New Look ! FRANÇOISE MONNIN GLAMOUR The childhood home of Christian Dior, now a museum, is hosting « Stars en Dior » (through September 23), an exhibition devoted to the actresses who wore his creations, from Marlene Dietrich to Ava Gardner to Marion Cotillard. Dresses, film clips, posters, drawings, photos… The cream of the New Look ! Ci-dessous : Marlène Dietrich, 1951. PHOTO : PHOTOFEST Le meilleur des expos en France. – Selections from the art scene around France. GRANVILLE « STARS EN DIOR », jusqu’au 23 septembre, musée Christian-Dior. Tél. +33 (0)2 33 61 48 21. www.musee-dior-granville.com PARIS AMOUR En quatre cents œuvres de cinquante artistes du monde entier, immersion dans une création actuelle méconnue, intuitive et autodidacte : art populaire, art naïf, art singulier, art brut… Les qualificatifs manquent pour définir ce pan majoritaire et essentiel de l’art d’aujourd’hui. Villes imaginaires du gardien de nuit sénégalais Mamadou Cissé ou portraits fantasques du facteur japonais Tadanori, les peintures et sculptures réunies explosent de fraîcheur et d’humanité. F.M. INTUITION Are they really « naive » ? The Cartier Foundation is showing works by 50 selftaught artists (through October 21) : imaginary cityscapes by a Senegalese night watchman, fanciful portraits by a Japanese postman, etc., all burst ing with freshness and humanity. Ci-contre : Sans titre, Isaka, 2011. Feutre et pastel sur papier. PHOTO : FONDATION CARTIER ex « HISTOIRES DE VOIR », jusqu’au 21 octobre, Fondation Cartier pour l’art contemporain, Paris XIVe. Tél. +33 (0)1 42 18 56 67. http://fondation.cartier.com
%8 NICE AU SECOURS La performance : un art essentiellement américain ou autrichien ? C’est compter sans les recherches consacrées depuis cinq ans par l’école d’art de Nice aux trublions de la Côte d’Azur, qui l’ont agitée depuis un demi-siècle. De A comme Marcel Alocco à Y comme Junko Yamasaki en passant par J comme Michel Journiac ou P comme Pierre Pinoncelli, voici l’histoire photographiée et racontée d’une centaine d’événements artistiques méconnus et audacieux. F.M. REAL TIME Not all performance art is Austrian or American. A show at the Villa Arson (through October 28) recounts the history of art corporel on the French Riviera by artists like Marcel Alocco, Junko Yamasaki and Michel Journiac. Ci-contre : Avis de recherche, Elisabeth Morcellet, 24 avril 1981 (MJC Gorbella). Performance. PHOTO : ELISABETH MORCELLET « À LA VIE DÉLIBÉRÉE ! UNE HISTOIRE DE LA PERFORMANCE SUR LA CÔTE D’AZUR DE 1951 À 2011 », jusqu’au 28 octobre, Villa Arson. Tél. +33 (0)4 92 07 73 73. www.villa-arson.org ANGERS DÉTOUR Troisième édition d’Artaq, festival dédié aux arts urbains. On y trouve tags et graffitis, qui ont forgé l’identité du street art, certes, mais aussi du digital art, light graff, yarnbombing… sans parler des performances, des vidéos, des photographies ; ni du tricot qui envahit arbres, sémaphores et pont de la cité grâce à des ateliers collectifs locaux ! Les amateurs de grands classiques désormais commercialisés, tels JR, JoneOne ou Miss Van goûteront l’exposition de la collection de Nicolas Laugero Lasserre. Et les nostalgiques de la prohibition seront sceptiques face aux créations sur cellophane du groupe Astro & Kanos, destinées à disparaître sans dégradations à la fin du festival. A quand l’Académie ? F.M. STREET SMARTS The Artaqurban arts festival (through September 16) features tags and graffiti, of course, but also digital art, light graff, yarnbombing, performances and videos. Fans of famous street artists like JR, JoneOne and Miss Van will not want to miss the exhibition of Nicolas Laugero Lasserre’s collection. And those who are wary of the vandalism aspect willappreciate the works on cellophane by the Astro & Kanos group, conceived to disappear without a trace at the end of the festival. Ci-contre : Johanne 8, acrylique sur toile, 2012. PHOTO : ARTAQ « FESTIVAL ARTAQ », jusqu’au 16 septembre. Tél. +33 (0)6 14 18 95 95. www.artaq.eu



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 1Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 2-3Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 4-5Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 6-7Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 8-9Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 10-11Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 12-13Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 14-15Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 16-17Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 18-19Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 20-21Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 22-23Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 24-25Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 26-27Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 28-29Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 30-31Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 32-33Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 34-35Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 36-37Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 38-39Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 40-41Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 42-43Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 44-45Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 46-47Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 48-49Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 50-51Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 52-53Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 54-55Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 56-57Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 58-59Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 60-61Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 62-63Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 64-65Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 66-67Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 68-69Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 70-71Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 72-73Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 74-75Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 76-77Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 78-79Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 80-81Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 82-83Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 84-85Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 86-87Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 88-89Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 90-91Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 92-93Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 94-95Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 96-97Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 98-99Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 100-101Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 102-103Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 104-105Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 106-107Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 108-109Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 110-111Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 112-113Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 114-115Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 116-117Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 118-119Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 120-121Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 122-123Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 124-125Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 126