Madame n°149 aoû/sep 2012
Madame n°149 aoû/sep 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°149 de aoû/sep 2012

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Air France

  • Format : (277 x 376) mm

  • Nombre de pages : 126

  • Taille du fichier PDF : 26,3 Mo

  • Dans ce numéro : numéro spécial tendances.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 42 - 43  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
42 43
Faut que ça CLASHE ! NON, les carreaux ne sont pas allergiques aux fleurs. Oui, la mode s’avère douée pour revendiquer avec éclat des associations jugées douteuses en d’autres temps. Dans la veine du color block, il s’agit maintenant de bafouer les règles les plus élémentaires de notre habillement à coups de motifs aussi traumatisants que la tapisserie fleurie du salon de George & Mildred. Le grabuge des motifs répond à plusieurs esthétiques représentatives de plusieurs époques. Il y a d’abord celle des années 20, quand Sonia Delaunay montre ses étoffes griffées « Simultané », du même nom que sa peinture abstraite. En traçant des formes géométriques dans des tissus de couleurs contrastées et de matières différentes, elle cherche à obtenir des vibrations optiques grâce au vêtement et exprimer ainsi visuellement les relations entre les êtres humains et la dynamique de la vie moderne. A l’atelier de Sonia, travaille alors Ilia Zdanévitch, dit Iliazd, poète, éditeur, dessinateur, compagnon des dadaïstes. C’est lui que Gabrielle Chanel choisit en 1928 comme créateur des « Tissus Chanel ». Ainsi, son fameux jersey se soumettrat-il un temps à la géométrie constructiviste russe tandis que l’on retrouve les motifs modernistes chez Patou ou Schiaparelli. La Schiap étonne plus tard avec ses imprimés de coton et de soie aux motifs de papillons multicolores (été 1937) ou inspirés du cirque (été 1938). Puis la guerre, l’éclipse. Le 29 avril 1960, sort un Elle avec, en couverture, le mélange audacieux d’un pantalon rayé et d’un chemisier à pois. La bisbille revient d’autant qu’un courant d’art se met bientôt à souffler sur les années 60 : l’Optical Art, qui va soumettre la mode à ses lignes. Courrèges, Cardin, Féraud, Michèle Rosier et la nouvelle génération des stylistes et couturiers en quête de modernité reprennent l’Op Art à leur compte. En noir et blanc d’abord, puis en couleur. Des couleurs qui vont booster le quotidien des Trente Glorieuses. Imprimés psychédéliques puis associations sans modération du patte d’eph rayé avec la chemise à fleurs criarde. C’est moche mais on assume ! Puis on remballe. Dans les années 80 les champions du mix & match s’appellent Emanuel Ungaro et Christian Lacroix, dont la luxuriance permet les mosaïques de tissus les plus inattendues. Bientôt affaiblis par une brise minimaliste, les imprimés téméraires s’effacent au profit de looks monochromes jusqu’à ce qu’une partisane du « lessis more » vienne défier son monde. Miuccia Prada s’entiche d’imprimés très 70’s dans une collection d’anthologie (été 1996). Sa lutte contre le bon goût bourgeois l’amènera loin dans l’usage de motifs hardis tels ceux, géométriques, inspirés des toiles cirées des années 70 pour cet hiver, annonçant une déferlante d’imprimés. Faut que ça clashe, quitte à s’en user la rétine ! JÉRÔME GAUTIER ■ Conflict management NO, CHECKS aren’t allergic to flowers. And yes, the fashion world does seem to have a knack for suddenly becoming fond of combinations that were once considered a violation of good taste. Taking the color block trend one step farther, today’s designers are juxtaposing patterns that seem about as compatible as Tom and Jerry. This ornamental grab-bag echoes a wide range of esthetics from different eras—starting with the nineteen-twenties, when Sonia Delaunay unveiled a line of fabrics called Simultané after her abstract canvas of the same name. Delineating geometrical forms on textiles of contrasting colors, she sought to generate visual vibrations, a wearable expression of the human reaction to the dynamic of modern life. One of Delaunay’s associates was Ilia Zdanévitch, better known as Iliazd, a poet, publisher, illustrator and friend of the Dadaists whom Gabrielle Chanel chose in 1928 to create a fabrics line for her label. Chanel’s famous jersey took on the geometry of Russian constructivism just as modernist motifs were appearing in designs by Patou and Schiaparelli. The latter would later raise eyebrows with her cotton and silk prints of multicolored butterflies (summer 1937) and circus scenes (summer 1938). Then, one year later, World War II put an end to this exuberance. Just over two decades later, on April 29, 1960, the cover of the new issue of Elle showed a model wearing a daring duo of striped trousers with a dotted blouse. The clash war was on again, soon to be escalated by an artistic current that became synonymous with the sixties : op art. Courrèges, Cardin, Féraud, Michèle Rosier and a whole generation of designers made op their own. Black and white gave way to color, and psychedelic prints gave way to outlandish ensembles of striped bell bottoms with loud floral shirts. It was all perfectly ghastly, but nonetheless the height of hip for a (mercifully) brief period. The champions of mix ‘n’match in theeighties were Emanuel Ungaro and Christian Lacroix, whose extravagant styles gave rise to downright surprising mosaics of motifs. Eclipsed by the minimalist trend, the vivid patterns faded out in favor of monochromes until 1996, when one of the partisans of the « lessis more » philosophy switched sides : for summer that year, Miuccia Prada pieced together a collection based on prints reminiscent of the seventies. Her struggle against staid conservatism would lead her to deploy more and more graphic motifs, like the seventiesinspired geometrical patterns for this winter. Now Prada has set off a new wave of elaborate fabrics, to be mixed without moderation, nor fear of discord. The bolder the better ! ■ PHOTOS SEEBERGER FRERES/HULTON ARCHIVE – GORUNWAY
Ci-dessous : collection automnehiver 2012-2013. Page de gauche : Dans les années 20, mannequin portant un ensemble en laine signé Joseph Paquin. Déferlante d'imprimés autant surannés qu'improbables, à mélanger sans crainte de la discorde. The labels are putting their patterns and prints on a collision course. T tT DÉce TAGS



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 1Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 2-3Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 4-5Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 6-7Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 8-9Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 10-11Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 12-13Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 14-15Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 16-17Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 18-19Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 20-21Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 22-23Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 24-25Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 26-27Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 28-29Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 30-31Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 32-33Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 34-35Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 36-37Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 38-39Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 40-41Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 42-43Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 44-45Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 46-47Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 48-49Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 50-51Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 52-53Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 54-55Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 56-57Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 58-59Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 60-61Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 62-63Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 64-65Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 66-67Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 68-69Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 70-71Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 72-73Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 74-75Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 76-77Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 78-79Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 80-81Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 82-83Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 84-85Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 86-87Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 88-89Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 90-91Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 92-93Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 94-95Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 96-97Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 98-99Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 100-101Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 102-103Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 104-105Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 106-107Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 108-109Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 110-111Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 112-113Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 114-115Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 116-117Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 118-119Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 120-121Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 122-123Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 124-125Madame numéro 149 aoû/sep 2012 Page 126