Madame n°147 avr/mai 2012
Madame n°147 avr/mai 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°147 de avr/mai 2012

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Air France

  • Format : (277 x 376) mm

  • Nombre de pages : 126

  • Taille du fichier PDF : 24,6 Mo

  • Dans ce numéro : numéro spécial printemps.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 66 - 67  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
66 67
CULTURE ii),Ii 1• LTUR D FRANCE 142 Le meilleur des expos en France – Selections from the art scene around France. LE TITI de la peinture française (né en 1957) a retrouvé l’énergie qui avait fait de lui le héros de la figuration libre durant les années 80. Résultat ? Un galeriste international (Guy Pieters) et une rétrospective en 600 œuvres, dans un grand musée d’art contemporain ! Bienvenue dans l’univers intuitif, multicolore et inspiré, par la bande dessinée et le rock’n’roll, notamment, de Robert Combas. Cerise sur le gâteau : l’ensemble est sonorisé et l’artiste, installé à demeure, dessine et compose de la musique au milieu des visiteurs. FRANÇOISE MONNIN FRANCE’S MOST streetwise painter has recovered the momentum that made him the figurehead of the fi guration libre movement in theeighties. Welcome to the colorful, comics-inspired world of Robert Combas : a retro spective of 600 works, with a soundtrack and live artistic and musical input by Combas himself. Ci-dessous : Robert Combas en 2010. PHOTO HARALD GOTTSCHALK (LYON « ROBERT COMBAS, GREATEST HITS », jusqu’au 15 juillet, musée d’Art contemporain, Lyon VIe. www.mac-lyon.com•eilbé r LY.J. tr)l - e ly e veb e•...•.,.. - -..7i'-'7'-`=7"- :':•..:. - FZ. ?.:,..:"'.-'n : "'-•. ".' :. - - -,-'-..-...,z•.•,..-.F.. -1.0 «.ere'•.±.17,91.rt,-..1:+1 ; • ?... „...,`— _-_,-.:- -•i"•7iLdr,..•. v.. - — _... -• - -■- ;."' :' ; 1 -•. -:■..- - -.:.1.§.-iée.. el'.• ; -•.j...,...-.1r. -, •e. : " PARIS DANS CHAQUE mythologie, raison et chaos s’opposent. L’exposition célèbre ce dernier, à travers œuvres d’art primitif et créations contemporaines. Au sein d’un labyrinthe signé Jakob+MacFarlane, hommages à la catastrophe, figures de maîtres du désordre et instruments de fêtes s’alignent. Statuettes tsogo, masques sourvaskar, installations d’Hirschhorn, dessins de Basquiat… Drôle de bal. F.M. ONE OF THE most classic themes in mythology is the clash between reason and chaos. The exhibition at Quai Branly glorifies the latter in a visual dialogue between primitive artworks and contemporary creations. Tsogo statuettes, Survakari masks, installations by Hirschhorn, drawings by Basquiat… The celebration promises to be out of control. Ci-contre : Exu, Jean-Michel Basquiat, 1988. PHOTO THE ESTATE OF JEAN-MICHEL BASQUIAT/ADAGP, PARIS 2012eit « LES MAÎTRES DU DÉSORDRE », du 11 avril au 29 juillet, musée du quai Branly, Paris VIIe. www.quaibranly.fr
MARSEILLE RETOUR sous les feux de la rampe des myriades de spirales, grilles et bulles imaginées par le génial architecte et peintre autrichien Hundertwasser (1928-2000), joyeux héritier du fameux symboliste Klimt. Cette belle exposition réunit 150 peintures chatoyantes et dessins alambiqués. Evidence : la fantaisie du plus écologiste des poètes n’a pas pris une ride. L’occasion est belle de se plonger aussi dans ses manifestes – « Lorsqu’un seul homme rêve, ce n’est qu’un rêve. Mais si beaucoup d’hommes rêvent ensemble, c’est le début d’une nouvelle réalité » –, puis de courir, à Vienne, visiter les logements sociaux qu’Hundertwasser a construit, beaux comme des vaisseaux spatiaux réservés aux libellules et aux coccinelles. F.M. THE SPOTLIGHT is shining once again on the dense profusions of spirals, grids and bulbs that makeup the works of Hundertwasser. The 150 flamboyant paintings and convoluted drawings in this marvelous selection prove that the exuberant Austrian architect-painter’s fantasies are as wild and engaging as ever. It is also a prime opportunity to re-savor his manifestos (« When we dream alone it is only a dream, but when many dream together it is the beginning of a new reality »), and to go to Vienna to see Hundertwasser’s still-futuristic housing projects, like so many colorful, hand-drawn spaceships. Ci-contre : Partie d’un navire, 1950. PHOTO 2012 NAMIDA AG, GLARUS, SUISSE FRIEDENSREICH HUNDERTWASSER, du 27 avril au 9 septembre, musée de la Vieille-Charité. www.vieille-charite-marseille.org £41 PARIS TRAQUANT l’art autodidacte et sauvage, la Halle Saint-Pierre continue son tour du monde des « bruts ». Direction l’Italie : des meubles de Podestà aux enluminures de Zinelli, via les collections de musées d’anthropologie ou de psychiatrie, voici des créations marginales, subversives, troublant la définition de l’art moderne. F.M. HALLE SAINT-PIERRE is continuing its world tour of « naive » art with an excursion to Italy. From furniture by Podestà to illuminations by Zinelli, these marginal, subversive creations defy the definition of modern art. Ci-dessus : Trois Pinocchio, serpent et animaux, Carlo Zinelli, 1970. PHOTO FAMILLE ZINELLI « BANDITI DELL’ARTE », jusqu’au 6 janvier 2013, Halle Saint-Pierre, Paris XVIIIe. www.hallesaintpierre.org 143



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 1Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 2-3Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 4-5Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 6-7Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 8-9Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 10-11Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 12-13Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 14-15Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 16-17Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 18-19Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 20-21Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 22-23Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 24-25Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 26-27Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 28-29Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 30-31Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 32-33Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 34-35Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 36-37Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 38-39Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 40-41Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 42-43Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 44-45Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 46-47Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 48-49Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 50-51Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 52-53Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 54-55Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 56-57Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 58-59Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 60-61Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 62-63Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 64-65Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 66-67Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 68-69Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 70-71Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 72-73Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 74-75Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 76-77Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 78-79Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 80-81Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 82-83Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 84-85Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 86-87Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 88-89Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 90-91Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 92-93Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 94-95Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 96-97Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 98-99Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 100-101Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 102-103Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 104-105Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 106-107Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 108-109Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 110-111Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 112-113Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 114-115Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 116-117Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 118-119Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 120-121Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 122-123Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 124-125Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 126