Madame n°147 avr/mai 2012
Madame n°147 avr/mai 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°147 de avr/mai 2012

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Air France

  • Format : (277 x 376) mm

  • Nombre de pages : 126

  • Taille du fichier PDF : 24,6 Mo

  • Dans ce numéro : numéro spécial printemps.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 52 - 53  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
52 53
COLLECTION BIJOUX -13IJ °tALEcTio-N Bague « Juste un clou », en or rose, CARTIER, 1 790 €. 122 TOUR de FORCE Divine fixation Cartier réinterprète le clou, thème de l’une de ses collections imaginées par Aldo Cipullo dans les années 70. – From the lowly nail Cartier forges a stunning gold ring, reviving the theme of a collection by Aldo Cipullo from the seventies. PHOTO VINCENT WULVERYCK/CARTIER 2012
BIJOUX A pearlamong pearls Mikimoto offers exceptional jewels featuring the rare and beautiful natural pink pearl. THE HOUSE of Mikimoto invented cultured pearls. In the late 19th century, its founder Kokichi Mikimoto perfected the technique for « seeding » oysters, which forma pearlto protect themselves from the irritation. Today the company is also known for its sublime natural pink pearls, which are produced by the Caribbean queen conch. To the uninitiated, these smooth rosy globes look nearly like coral, in shades ranging from salmon to flesh to peach blossom. And they are exceedingly rare—only one conch in 10,000 yields a pearl(so far they cannot be cultured) and only 1% of those are of jewelry quality. Which explains the extraordinary character of this Mikimoto necklace. M JOAILLERIE ■ de ce magnifique collier. ■ M PERLES rares Le joaillier Mikimoto propose d’exceptionnelles perles naturelles, d’un rose corail. LA MAISON MIKIMOTO est l’inventeur de la perle de culture. Elle est connue pour avoir mis au point, à la fin du XIX e siècle, la technique qui permet de recréer le processus de formation d’une perle : un corps étranger est introduit dans l’huître ; pour se défendre, celle-ci va sécréter de la nacre qui va enrober l’intrus par couches successives. La maison Mikimoto est aussi connue pour proposer une perle naturelle sublime, la Pink Pearl, qui se forme dans le lambi, une conche des Caraïbes. Ses nuances infinies, qui se déclinent en saumon, beige rosé, fleur de pêcher ou encore dragée, furent très prisées par les romantiques de l’ère victorienne ou par les créateurs de la période Art déco, adeptes des juxtapositions de couleurs. Ils l’utilisèrent au centre de figures géométriques en diamants et onyx. Puis la perle rose a disparu. Il faut dire qu’elle est rarissime. Aujourd’hui, on n’en trouverait seulement une pour dix mille coquillages et à peine 1% des perles découvertes seraient suffisamment belles pour être utilisées en joaillerie. Par ailleurs, le secret de la conception d’une perle par cette « queen conch » (prononcer « conk ») n’ayant pas encore été percé, les joailliers vivent sur les stocks existants. Cela explique le caractère particulièrement exceptionnel SANDRINE MERLE PHOTO MIKIMOTO



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 1Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 2-3Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 4-5Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 6-7Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 8-9Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 10-11Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 12-13Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 14-15Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 16-17Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 18-19Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 20-21Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 22-23Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 24-25Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 26-27Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 28-29Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 30-31Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 32-33Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 34-35Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 36-37Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 38-39Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 40-41Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 42-43Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 44-45Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 46-47Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 48-49Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 50-51Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 52-53Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 54-55Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 56-57Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 58-59Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 60-61Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 62-63Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 64-65Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 66-67Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 68-69Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 70-71Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 72-73Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 74-75Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 76-77Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 78-79Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 80-81Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 82-83Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 84-85Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 86-87Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 88-89Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 90-91Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 92-93Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 94-95Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 96-97Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 98-99Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 100-101Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 102-103Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 104-105Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 106-107Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 108-109Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 110-111Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 112-113Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 114-115Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 116-117Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 118-119Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 120-121Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 122-123Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 124-125Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 126