Madame n°147 avr/mai 2012
Madame n°147 avr/mai 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°147 de avr/mai 2012

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Air France

  • Format : (277 x 376) mm

  • Nombre de pages : 126

  • Taille du fichier PDF : 24,6 Mo

  • Dans ce numéro : numéro spécial printemps.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
102 SOLAIRE Solar flair ELIE SAAB,.l. l'illl... ;...-..".'. :..A I,.*•.''. e'..."'.• -. „ -... _‘..,., r : d'▪•,.,.0.. -.. ‘c.•',. É..r.• -ret-• 1 Ir ".• 5 r hd.•'.10 4. ; F•r7 4.1 ri y• - PI 4.• „ LE. STYLE p 0D Ty PODIUM SONIA RYKIEL VALENTINO OSCAR DE LA RENTA VERSACE MARNI Lever de jaune soleil sur les collections printemps-été : un phénomène très remarqué. The runways for the spring-summer collections were awash in bright, sunny yellow. CELA faisait bien longtemps que l’on n’avait pas vu autant de jaune. La petite robe jaune était sur presque tous les podiums des collections printemps-été. Couleur primaire, chargée de bonne humeur, elle apporte la pointe de peps dans ce doux nuage de tons pastel. Le jaune fonctionne sur des silhouettes jour et cool comme sur des tenues plus sophistiquées. R.B. WE HADN’T been struck by so much gold in a long time. And suddenly there was a little yellow dress on every runway. The most cheerful of primary tones, it adds a touch of zest to the season’s pastel palette, coolly functional for the daytime and just plain cool for the more sophisticated eveningwear. ROBERTO CAVALLI PAR ROSE BATAILLON - PHOTOS GORUNWAY
EXPOSITION STYLE 104 Visionnaires Perennial pioneers Louis Vuitton, Marc Jacobs, deux hommes face à leur époque en mutation s’inscrivent dans les nouveaux enjeux de la mode. – An exhibition on two men separated by time but united by a vision of luxury. Ci-dessus : Malle Louis Vuitton 1869-1871. En haut : Nurses, du défilé Louis Vuitton printemps-été 2008, portant 12 sacs en toile Monogram Jokes créée en collaboration avec Richard Prince. « I HAVE ALWAYS been interested in the concept of the personal signature—the people behind the brands, » says Pamela Golbin, curator of the exhibition « Louis Vuitton/Marc Jacobs. » In the beginning there was Louis Vuitton, a maker of innovative trunks designed to hold the five to seven complete outfits that the well-dressed 19th-century woman was expected to wear in the course of a day. Since a long journey required 20 to 25 trunks (orup to 200 for Sarah Bernhardt), it was a lucrative market for Vuitton, who founded his business as an emballeur (« packer ») in 1854. In 1877 he introduced the brand’s classic Damier checkerboard motif, with « JE SUIS TOUJOURS intéressée par la signature personnelle. Aujourd’hui, tous les noms sont des marques. Et ce qui m’intéresse, ce sont les hommes qui se trouvent derrière », commente Pamela Golbin, commissaire de l’exposition Louis Vuitton – Marc Jacobs. Au commencement était Louis Vuitton, « un homme de son temps, véritable entrepreneur du XIX e siècle ». Sa spécificité ? L’emballage de la mode. Ses malles innovantes accueillaient les 5 ou 7 tenues que toute femme élégante se devait de porter au cours de la journée. Un voyage pouvait, alors, exiger de 20 à 25 malles, et pas moins de 200 pour Sarah Bernhardt ! Un marché pour Louis Vuitton qui, dès l’ouverture de son enseigne, en 1854, s’intitule justement « emballeur ». Ses en-têtes précisent d’ailleurs : « Spécialités pour l’emballage des modes ». Il se lie d’amitié avec le fondateur de la haute couture, Charles Frédéric Worth, et s’installe, en 1871, rue Scribe, dans le quartier du luxe voué à la mode et aux joailliers. En 1877, la toile Damier, avec le nom du malletier intégré dans le motif décoratif, ouvre la voie aux signatures-logos. Près d’un siècle et demi plus tard, Marc Jacobs peaufine, et ce depuis quinze ans déjà, le sac, malle moderne. Et tout comme le fondateur visionnaire, il rencontre les bouleversements d’une époque. A lui de réagir face à une industrie de la mode devenue mondiale, de comprendre que le talent créatif n’est plus l’unique impératif, qu’un créateur de mode doit être plus performant en matière de marketing et de direction artistisque. Jusqu’à endosser le rôle de porte-parole de la marque. C’est un univers global qu’il va créer en introduisant prêts-à-porter femme et homme, accessoires, souliers et sacs. C’est un œil qu’il va apporter. Et ce sont des collaborations artistiques magistrales – Stephen Sprouse, Takashi Murakami, Richard Prince… – qu’il va initier, en pionnier, à l’échelle mondiale. « Il a écrit le vocabulaire stylistique de mode au sein du plus grand groupe de luxe. Il a légitimé Vuitton dans le paysage de la mode », conclut Pamela Golbin. Analyse sur cimaises… M ELISABETH PAILLIÉ « LOUIS VUITTON – MARC JACOBS », jusqu’au 16 septembre, musée des Arts décoratifs, 107, rue de Rivoli, Paris I er. Tél. +33 (0)1 44 55 57 50. www.lesartsdecoratifs.fr his name integrated into the design—a precursor of the modern-day logo. Today, more than a century later, Marc Jacobs is refining the house’s vision of the handbag and the travel trunk. And, like LV’s foresighted founder, he keeps the label in step with the times. By introducing women’s and men’s ready-to-wear and forging collaborations with artists like Stephen Sprouse and Takashi Murakami, « he has redefined the stylistic vocabulary of the world’s largest luxury group, » Golbin says, « legitimizing its position on the fashion landscape. » Through September 16, the proof can be seen at the Musée des Arts Décoratifs in Paris. M PHOTOS LOUIS VUITTON/CHRIS MOORE – JEAN THOLANCE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 1Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 2-3Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 4-5Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 6-7Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 8-9Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 10-11Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 12-13Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 14-15Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 16-17Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 18-19Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 20-21Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 22-23Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 24-25Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 26-27Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 28-29Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 30-31Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 32-33Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 34-35Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 36-37Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 38-39Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 40-41Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 42-43Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 44-45Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 46-47Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 48-49Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 50-51Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 52-53Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 54-55Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 56-57Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 58-59Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 60-61Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 62-63Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 64-65Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 66-67Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 68-69Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 70-71Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 72-73Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 74-75Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 76-77Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 78-79Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 80-81Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 82-83Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 84-85Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 86-87Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 88-89Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 90-91Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 92-93Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 94-95Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 96-97Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 98-99Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 100-101Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 102-103Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 104-105Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 106-107Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 108-109Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 110-111Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 112-113Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 114-115Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 116-117Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 118-119Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 120-121Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 122-123Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 124-125Madame numéro 147 avr/mai 2012 Page 126