Madame n°146 fév/mar 2012
Madame n°146 fév/mar 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°146 de fév/mar 2012

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Air France

  • Format : (277 x 376) mm

  • Nombre de pages : 118

  • Taille du fichier PDF : 19 Mo

  • Dans ce numéro : numéro spécial mode.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 36 - 37  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
36 37
102 White DRAMA En point fort des collections été 2012, une célébration selon Comme des garçons. Haute tension et signalétique couture. ELLES AVANCENT, religieusement, mains croisées et regard intériorisé, sur fond de bande-son électronique hypnotique. Comme une procession rythmée par l’étrange sérénité d’un blanc lumineux presque mystique. Rei Kawakubo, subversive conceptuelle, dit vouloir symboliser, à travers ces silhouettes, le chemin d’une vie, ses bonheurs, ses contraintes, ses heurs et malheurs. Ainsi vont-elles, les femmes Comme des garçons, irradiées par cette non-couleur au double langage. Non-couleur qui scande les événements heureux dans la culture occidentale et signe le deuil au Japon. Ainsi vont-elles, habillées de satin duchesse et de dentelle, matières liées aux baptêmes, communions, mariages et autres cérémonies. Epanouies dans leurs robes aux volumes couture, prisonnières de leurs manches trop longues, mises en cage dans des structures de crinolines, ou emprisonnées dans des cocons, clin d’œil à Cristobal Balenciaga. Au pied, cassant avec les coupes savantes, le design minimal de bottes connotées travail. Et en ponctuations de tête, les inquiétantes coiffes sculptures, entre grand siècle et futur, signées Julien d’Ys, Kohei Nawa, Gary Card. M WWW.COMME-DES-GARCONS.COM Pure dazzle STYLE ZOOM ELISABETH PAILLIÉ For summer 2012, a high-energy celebration of bright, immaculate white by Comme des Garçons. SLOWLY, REVERENTLY they came, hands crossed and eyes lowered, in step with a hypnotic electronic soundtrack. A procession in strangely serene, nearly mystical white. In this conceptual, subversive collection, Comme des Garçons designer Rei Kawakubo set out to symbolize the path of a lifetime, with its highs and lows, its triumphs and disappointments. And so they went, irradiated by an ambiguous non-color, the emblem of happy events in the West and mourning in Japan. So they went, enshrouded in duchess satin and lace, the fabrics of baptisms and weddings. At ease in their dresses cut with couture volumes, encumbered in their overlong sleeves, ensconced in constructions of crinoline or encased in cocoonlike layers that recall Cristobal Balenciaga. On their feet, in sharp contrast to the sophisticated tailoring, minimalist, utilitarian boots. And on their heads, sculptural hats and veils, unsettlingly futuristic evocations of the grand French tradition by Julien d’Ys, Kohei Nawa and Gary Card. M PHOTOS DR - COMME DES GARÇONS
COLLECTION STYLE NouaaPiPioa 104 BALMAIN VALEURS montantes Coupes de maître, matières élitistes, détails délicats… Le prêt-à-porter de l’été 2012 résonne comme une irrésistible attirance vers l’excellence, version contemporaine. « DANS UNE SOCIÉTÉ qui doute et qui multiplie les interrogations, la mode est l’industrie de l’émerveillement. Et la connotation couture distille cette part de rêve indispensable aujourd’hui. En période de crise, je n’approuve pas le ‘back-to-basics’, nos placards en sont remplis. Et le patrimonial peut virer à l’ennuyeux. Le luxe se doit de surprendre. Regardez KarlLagerfeld pour Chanel, qui a si bien compris, dans les vêtements comme dans les scénographies au Grand Palais, comment emmener les gens loin », argumente Dominique Cuvillier, captologue et enseignant. Mission accomplie avec Nicolas Ghesquière pour Balenciaga. Il rappelle, à l’aune d’aujourd’hui, les volumes construits et flottants du maître, et marie les contrastes puissants d’imprimés, d’unis, de matières, avec, en point d’orgue, la capeline-visière géante, détournée des archives, qui allure et équilibre. Comme une ivresse chez Céline, sous le crayon affûté de Phoebe Philo, la collection, structurée, contrôlée et mouvante multiplie les lignes trapèze, les bandes contrecollées qui musclent, les dos doublés qui assurent le volume, les basques graphiques et les plissés dos ondoyants. Agneau, mousseline, organza, mais aussi faux cuir assurent. Soie et organza blanc irisé pour Chanel et ses robes oniriques aux manches et hanches brodées d’algues en filaments de plastique par l’atelier couture Lesage. KarlLagerfeld marie tradition et innovation. Giambattista Valli transcende ses robes par des broderies de corail ou des semis de plumes d’autruche en dégradés et par les pétales sculptés dans le bronze de ses ceintures-bijoux. Olivier Rousteing, pour Balmain, éblouit par un travail de découpes de cuir et de précieuses broderies prouvant qu’on peut être couture et garder son âme rock. Et quand Junya Watanabe bouscule les patronnages et coupe magistralement des trench-capes, ce sont de petites merveilles à taille légèrement rehaussée, cintrées par des petits plissés sur les hanches. Plus bohème-couture, les mousselines ombrées, taillées en biais, les soies ultradélicates ourlées de jais ou de franges d’AnnDemeulemeester nous font voyager, porteurs de merveilleux. « Aujourd’hui, on a besoin symboliquement de structure, analyse Vincent Grégoire (directeur de création à l’agence Nelly Rodi). De marques qui s’engagent, plus affirmées, plus architecturées, moins dans le flou. Aujourd’hui, il faut savoir couper. Le mass-market a volé les codes du luxe, le vêtement s’est désenchanté, il faut remettre du sens, de la qualité, de la mémoire, avec un savoir-faire de créatif, de designer, d’artiste. On revient aux fournisseurs, artisans du luxe. Un plissé signé Lognon, à Paris, oui ; fait en Turquie, non. Un logo ne suffit plus. Un beau mannequin non plus. » Didier Grumbach, président de la Fédération française de la couture, pointe « la clientèle de plus en plus asiatique à la recherche de vêtements remarquables et élégants. C’est une tendance lourde et longue. En Asie, l’apparence est très importante et c’est exactement ce qu’on attend de Paris. En octobre 2011, sept créateurs-couturiers, dont Gustavo Lins et Christian Josse, ont été invités à la fashion-week de Singapour. Tous ont œuvré dans le registre luxe couture et ont séduit boutiques et clientèle privée. » M ELISABETH PAILLIÉ a A lire : Capter les tendances, Dominique Cuvillier, éditions Dunod, sortie en mars. PHOTOS GORUNWAY



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Madame numéro 146 fév/mar 2012 Page 1Madame numéro 146 fév/mar 2012 Page 2-3Madame numéro 146 fév/mar 2012 Page 4-5Madame numéro 146 fév/mar 2012 Page 6-7Madame numéro 146 fév/mar 2012 Page 8-9Madame numéro 146 fév/mar 2012 Page 10-11Madame numéro 146 fév/mar 2012 Page 12-13Madame numéro 146 fév/mar 2012 Page 14-15Madame numéro 146 fév/mar 2012 Page 16-17Madame numéro 146 fév/mar 2012 Page 18-19Madame numéro 146 fév/mar 2012 Page 20-21Madame numéro 146 fév/mar 2012 Page 22-23Madame numéro 146 fév/mar 2012 Page 24-25Madame numéro 146 fév/mar 2012 Page 26-27Madame numéro 146 fév/mar 2012 Page 28-29Madame numéro 146 fév/mar 2012 Page 30-31Madame numéro 146 fév/mar 2012 Page 32-33Madame numéro 146 fév/mar 2012 Page 34-35Madame numéro 146 fév/mar 2012 Page 36-37Madame numéro 146 fév/mar 2012 Page 38-39Madame numéro 146 fév/mar 2012 Page 40-41Madame numéro 146 fév/mar 2012 Page 42-43Madame numéro 146 fév/mar 2012 Page 44-45Madame numéro 146 fév/mar 2012 Page 46-47Madame numéro 146 fév/mar 2012 Page 48-49Madame numéro 146 fév/mar 2012 Page 50-51Madame numéro 146 fév/mar 2012 Page 52-53Madame numéro 146 fév/mar 2012 Page 54-55Madame numéro 146 fév/mar 2012 Page 56-57Madame numéro 146 fév/mar 2012 Page 58-59Madame numéro 146 fév/mar 2012 Page 60-61Madame numéro 146 fév/mar 2012 Page 62-63Madame numéro 146 fév/mar 2012 Page 64-65Madame numéro 146 fév/mar 2012 Page 66-67Madame numéro 146 fév/mar 2012 Page 68-69Madame numéro 146 fév/mar 2012 Page 70-71Madame numéro 146 fév/mar 2012 Page 72-73Madame numéro 146 fév/mar 2012 Page 74-75Madame numéro 146 fév/mar 2012 Page 76-77Madame numéro 146 fév/mar 2012 Page 78-79Madame numéro 146 fév/mar 2012 Page 80-81Madame numéro 146 fév/mar 2012 Page 82-83Madame numéro 146 fév/mar 2012 Page 84-85Madame numéro 146 fév/mar 2012 Page 86-87Madame numéro 146 fév/mar 2012 Page 88-89Madame numéro 146 fév/mar 2012 Page 90-91Madame numéro 146 fév/mar 2012 Page 92-93Madame numéro 146 fév/mar 2012 Page 94-95Madame numéro 146 fév/mar 2012 Page 96-97Madame numéro 146 fév/mar 2012 Page 98-99Madame numéro 146 fév/mar 2012 Page 100-101Madame numéro 146 fév/mar 2012 Page 102-103Madame numéro 146 fév/mar 2012 Page 104-105Madame numéro 146 fév/mar 2012 Page 106-107Madame numéro 146 fév/mar 2012 Page 108-109Madame numéro 146 fév/mar 2012 Page 110-111Madame numéro 146 fév/mar 2012 Page 112-113Madame numéro 146 fév/mar 2012 Page 114-115Madame numéro 146 fév/mar 2012 Page 116-117Madame numéro 146 fév/mar 2012 Page 118