Madame n°145 déc 11/jan 2012
Madame n°145 déc 11/jan 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°145 de déc 11/jan 2012

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Air France

  • Format : (277 x 376) mm

  • Nombre de pages : 126

  • Taille du fichier PDF : 17 Mo

  • Dans ce numéro : numéro spécial luxe.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 72 - 73  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
72 73
LIFESTYLE HÔTEL SOUTH BEACH, Miami. Just mentioning the name GLAMOUR perché On profite d’Art Basel Miami, en décembre, pour redécouvrir The Setai. La piscine et le Jaccuzi de la suite Penthouse, située sur le toit de The Tower, la tour de l’hôtel, haute de 40 étages et dominant la plage de Miami. Nature, culture, grandeur A visit to Art Basel Miami in December is SOUTH BEACH, Miami. La simple évocation de cette ville au bord de l’océan fait rêver. Fini l’époque où Don Johnson – alias Crockett – courait the perfect opportunity to rediscover The Setai. dans les rues de la ville à l’assaut de dealers ou d’autres criminels. Miami est devenu une référence à la fois culturelle et jet-set. Les galeries d’art ont investi la ville en même temps que l’architecture du quartier Art déco brings a flood of images to mind. No longer instantly retrouvait sa splendeur des années 30. Restaurants branchés, boîtes de identified with Don Johnson, a.k.a. Sonny Crockett, nuit et hôtels de luxe ont peu à peu remplacé les immeubles délabrés. Le and his crime-fighting exploits, Miami has become an Dempsey Vanderbilt Hotel, érigé entre 1936 et 1938, ne fait pas exception. international cultural capital. Along with the opening En accueillant, depuis 2005, une partie des suites du Setai, le bâtiment of numerous art galleries, many of the city’s old art a connu une véritable renaissance. Et la tour attenante de 40 étages, decomonuments have regained their former splendor, ultra-design, qui abrite le reste des suites et les restaurants, le met and the most run-down buildings have gradually been parfaitement en valeur. replaced by trendy restaurants, nightclubs and hotels. Fort de son aura de très grand hôtel, The Setai a ouvert sous l’ovation A case in point is the Dempsey Vanderbilt, a luxury hotel du public et figure dans la Gold List de Condé Nast Traveler de ces cinq dating from the thirties that was renovated in 2005 to dernières années. Loin de l’image un peu tape-à-l’œil de certains hôtels, le accommodate part of the suites of The Setai, complementing the 40-story tower next door that houses the Setai surprend par son ambiance calme et discrète, dont les inspirations sont résolument asiatiques. Les matières naturelles – pierre et bois, dans complex’s restaurants and other suites. des tons de bruns – et les espaces ouverts et sereins donnent au lieu des airs Opened to great public acclaim, The Setai has preserved its grand hotel aura, appearing on Condé de Bali. De la rue, on devine à peine l’hôtel ultraluxueux qui s’y cache » > PHOTO DR
 » – seules les voitures haut de gamme prises en charge par les voituriers permettent de l’imaginer. Côté plage, pas davantage. On entraperçoit l’une des trois piscines à températures différentes qui font l’orgueil du Setai. A l’intérieur, l’atmosphère est à la fête, comme dans la plupart des hôtels de Miami. Mais ici, elle est chic et élégante. Pendant Art Basel, en ville du 6 au 9 décembre, The Setai accueille une soirée très arty, organisée en collaboration avec la Bryce Wolkowitz Gallery, Asprey London et la dernière nouveauté de l’élégant lobby, la boutique de mode Domenico Vacca, ouverte en novembre. Avis aux amateurs de belles choses. M JUSTINE VOS > Nast Traveler’s Gold List annually for the past five years. In contrast with the eye-grabbing glitz one usually associates with Miami, The Setai offers a subdued, tasteful decor with pronounced Asian influences. Natural materials like stone and wood, a palette of browns and peaceful open spaces give the place the feel of a Balinese resort. From the street, the only hint of the presence of a palatial hotel is the string of luxury cars changing hands between their owners and the parking valets. And the compound is just as well concealed on the beach side, revealing only part of a swimming pool—one of three at The Setai, each heated to a different temperature. Inside, the atmosphere is festive, as at most Miami hotels, but always chic and refined. During Art Basel Miami (December 6-10), The Setai is hosting a high-profile event in collaboration with Bryce Wolkowitz Gallery, Asprey London and the newest addition to the elegant lobby, the Domenico Vacca fashion boutique. For those who love things of beauty. M THE SETAI 2001 Collins Avenue, Miami. Tél. +1 (305) 520-6000. www.setai.com/Membre de The Leading Hotels of the World. www.lhw.com LIFESTYLE Ci-contre : le restaurant de l’hôtel. Ci-dessous : la cave et sa table de dégustation. HÔTEL PHOTOS DR



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 1Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 2-3Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 4-5Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 6-7Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 8-9Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 10-11Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 12-13Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 14-15Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 16-17Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 18-19Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 20-21Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 22-23Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 24-25Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 26-27Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 28-29Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 30-31Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 32-33Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 34-35Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 36-37Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 38-39Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 40-41Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 42-43Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 44-45Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 46-47Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 48-49Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 50-51Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 52-53Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 54-55Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 56-57Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 58-59Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 60-61Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 62-63Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 64-65Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 66-67Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 68-69Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 70-71Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 72-73Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 74-75Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 76-77Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 78-79Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 80-81Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 82-83Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 84-85Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 86-87Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 88-89Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 90-91Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 92-93Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 94-95Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 96-97Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 98-99Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 100-101Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 102-103Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 104-105Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 106-107Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 108-109Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 110-111Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 112-113Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 114-115Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 116-117Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 118-119Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 120-121Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 122-123Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 124-125Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 126