Madame n°145 déc 11/jan 2012
Madame n°145 déc 11/jan 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°145 de déc 11/jan 2012

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Air France

  • Format : (277 x 376) mm

  • Nombre de pages : 126

  • Taille du fichier PDF : 17 Mo

  • Dans ce numéro : numéro spécial luxe.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 70 - 71  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
70 71
Un autre MONDE Paysages grandioses, la Namibie surprend et captive… Son luxe ? l’espace à l’infini… AUSTÈRE ET ARIDE, vaste et colorée, la Namibie égrène ses paysages comme un carnet de voyages. Il faut dire que son désert orangé paraît vaste quand on le survole en Cessna. Caché derrière la côte des Squelettes qui ondule comme une couverture de cuir jaune au contact de l’océan Atlantique, le parc national Namib Naukluft se déploie dans un camaïeu de couleur abricot. De ses plaines lunaires à ses dunes de sable rouge corail, on le survole avant d’atterrir sur une piste sablonneuse du bout du monde. « Bienvenue à Wolwedans, dans le plus vieux désert du monde », pourrait scander une pancarte absente… si le verbe ne s’effaçait pas ici pour laisser place à la contemplation. La brise souffle et pousse un unique nuage perdu dans un océan de ciel bleu dur. Un oryx – gazelle des déserts –, suivi de près par un troupeau de zèbres, traverse la plaine au galop. Les lignes de crête s’animent du mouvement argenté de longues graminées vert amande, tandis que le luxueux lodge du camp de Wolwedans (littéralement « où les loups dansent ») s’insère à pas feutrés dans le paysage ouvert. Enveloppé de toiles de tente et de moustiquaires, soutenu par des piliers et des pilotis en bois, chaque bungalow se découvre comme une habitation temporaire insérée en pleine nature : réveil aux sons de la faune, sieste à l’heure chaude allégée par une brise terrienne, tête-à-tête avec un oryx ou quelques chacals (effrayés) en fin de journée, dialogue avec la lune et les étoiles, scintillantes comme des diamants, la nuit venue. Décollant à nouveau au cœur de cette carte postale corail pour gagner la région d’Etosha, au nord, le petit Cessna se fraie un chemin entre de lourds nuages d’orage avec une rare légèreté. Comme une deuxième ligne d’horizon, les bords de l’Etosha Pan, un lac asséché de 120 km de long couvert de sel, s’étirent comme une immense étendue blanche. De loin, Beyond the dunes Luxury and elegance in the surprisingly hospitable desert landscapes of Namibia. STARK AND ARID, vast and colorful, Namibia is a seeming ly endless panorama of dramatic views. Seen from the air, its orange desert fills the horizon in every direction. Tucked away behind the Skeleton Coast, whose smooth-flowing dunes prolong the waves of the Atlantic, Namib-Naukluft National Park stretches forth in shades of coral and apricot. Landing on the sandy runway gives the impression of having arrived at the end of the earth. A light breeze is blowing, propelling a single cloud through an ocean of blue sky. An oryx, the « gazelle of the desert, » gallops across the plain, followed closely by a herd of zebra. The ridges come alive with the movement of the tall grass, providing an almondgreen backdrop for the opulent lodge of Wolwedans Camp (the name means « where wolves dance »), an inconspicuous, nearly stealthy presence in the wide open landscape. Protected from above by canvas and mosquito nets, and from below by wooden piles and pillars, the bungalows have the feel of nomadic dwellings surrounded by nature : wakingup to the calls of wild animals, a siesta during the hottest part of the day, PHOTOS DR
on croirait à un mirage. Aux abords du parc national, Onguma The Fort révèle son architecture de terre : d’inspiration maure nord-africaine, elle s’adapte parfaitement à l’aridité environnante. Couleurs chatoyantes, cours intérieures doublées de bassins immobiles, vastes hauteurs sous plafond traversées par les vents, ample terrasse surélevée ouverte sur la brousse… le luxe de l’espace est ici à son paroxysme. Aux abords de la maison forte, le camp d’Onguma se confond dans la nature : enveloppée de toile de tente kaki, chaque chambre se vit comme un luxueux pied-à-terre avec son LIFESTYLE LODGE grand lit double et ses couvertures de mohair, son coin lecture et sa douche extérieure. Ouvert sur l’extérieur, l’espace central est aménagé avec soin : sculptures, fauteuils rebrodés de perles blanches, chaises pliantes en peau de zèbre teintée vert anis et larges peaux de bête au sol. Quelques antilopes fauves s’approchent pour s’abreuver : la quintessence de l’élégance naturelle. M MARIE LE FORT• ONGUMA THE FORT, www.ongumanamibia.com WOLWEDANS, www.wolwedans-namibia.com Y aller : TSELANA TRAVEL, 15, rue Monsigny, Paris IIe. Tél. +33 (0)1 55 35 00 30. www.tselana.com De gauche à droite : vue du désert, au printemps, dans le parc national Namib Naukluft. Architecture en terre d’Onguma The Fort. Dunes orangées à Sossuvlei. Suites construites sur pilotis du lodge Wolwedans. an encounter with an oryx or a family of (frightened) jackals at sunset, the moon and stars shimmering like diamonds at nightfall… Taking off again into the heart of this ochre postcard, we head north into the Etosha region. The white expanse of the Etosha Pan, a dried salt lake 120 kilometers (75 miles) long, looms like a mirage. Just east of the region’s National Park, Onguma The Fort reveals its Moorish-inspired architecture, its earthen walls perfectly adapted to the dry climate. Bright colors, courtyards cooled by pools, high airy ceilings, a broad raised terrace overlooking the bush… Every space exudes luxury. Nearby Onguma Camp merges more completely with nature : under khaki-colored canvas roofs, each room is a regal pied-à-terre with a large double bed, mohair blankets, a reading niche and an outdoor shower. The central common area is carefully decorated with sculptures, beaded armchairs, zebra-skin folding chairs and animal hides warming the floor. A few antelope venture closer to the watering hole, and pause for a drink : the elegance of nature at its purest. M



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 1Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 2-3Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 4-5Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 6-7Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 8-9Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 10-11Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 12-13Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 14-15Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 16-17Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 18-19Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 20-21Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 22-23Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 24-25Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 26-27Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 28-29Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 30-31Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 32-33Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 34-35Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 36-37Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 38-39Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 40-41Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 42-43Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 44-45Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 46-47Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 48-49Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 50-51Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 52-53Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 54-55Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 56-57Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 58-59Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 60-61Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 62-63Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 64-65Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 66-67Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 68-69Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 70-71Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 72-73Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 74-75Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 76-77Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 78-79Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 80-81Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 82-83Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 84-85Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 86-87Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 88-89Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 90-91Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 92-93Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 94-95Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 96-97Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 98-99Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 100-101Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 102-103Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 104-105Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 106-107Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 108-109Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 110-111Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 112-113Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 114-115Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 116-117Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 118-119Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 120-121Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 122-123Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 124-125Madame numéro 145 déc 11/jan 2012 Page 126