Lyxor ETF Magazine n°17 mai 2019
Lyxor ETF Magazine n°17 mai 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°17 de mai 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Société Générale

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 12

  • Taille du fichier PDF : 872 Ko

  • Dans ce numéro : l'importance d'allouer son portefeuille entre gestion active et passive.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
Lyxor ETF Le Magazine Les flux ETF Européens Les nouveaux actifs nets sur le marché des ETF européens ont ralenti à 3,7 milliards d’euros en avril, contre 5,2 milliards d’euros en mars. Les sorties de capitaux se sont poursuivies pour les actions (-2,2 milliards d’euros après -1,7 milliard le mois précédent), sous l’effet des sorties massives subies par les actions des marchés développés (-3,4 milliards d’euros). Une fois encore, l’Europe a été la principale victime de ces sorties de capitaux. Les actions des marchés émergents ont quant à elles enregistré un rebond marqué (1,3 contre 0,4 milliard d’euros). Pour le cinquième mois consécutif, les ETF obligataires ont connu des entrées de capitaux significatives (4,1 milliards d’euros) alimentées par les obligations d’entreprises et à haut rendement des marchés développés. Les emprunts d’État des marchés émergents demeurent le segment le plus prisé depuis le début de l’année. Les flux à destination des ETF de matières premières ont été quasiment stables, ce qui en soi constitue déjà une nette amélioration par rapport au mois précédent. Les ETF Smart Beta ont renoué avec leur tendance haussière et affiché des entrées de capitaux de 1,3 milliard d’euros, qui de nouveau ciblaient essentiellement le facteur qualité. Les flux des ETF ESG se sont révélés très similaires à ceux observés en mars (477 contre 406 millions d’euros) et toutes les catégories ESG se sont maintenues dans le vert. N o 17 Mai 2019 Actions -2,2Mds € Les flux sur les actions se sont effondrés Obligations +4,1Mds € Des flux obligations qui restent forts Matières premières -36M € Des flux sur les matières premières qui se redressent lentement Smart Beta +1,3Mds € Le Smart Beta en pente ascendante 2
Lyxor ETF Le Magazine Vues de marché « La vie ressemble à un conte  : ce qui importe, ce n’est pas sa longueur mais sa valeur » Sénèque N o 17 Mai 2019 Olivier Malteste Gérant Gestion multi-actifs Lyxor AM Les investisseurs ont l’impression actuellement de vivre en plein conte de fées avec la poursuite de l’orientation favorable des marchés actions en avril. Ainsi, le MSCI World a affiché un taux de progression de 3.6%, portant sa performance depuis le début de l’année à +16%. Véritable conte de fée, on parle même depuis quelque temps d’économie « Boucle d’or » (en anglais Goldilocks Economy) en référence au conte des frères Grimm dans laquelle la fillette se régale avec la bouillie du petit Ours qui n’est « ni trop chaude, ni trop froide ». En effet, actuellement, tout semble se passer comme si nous étions dans la situation d’équilibre idéale dans laquelle l’économie peut prospérer durablement avec une croissance solide ni trop faible, pour s’éloigner de la récession et ni trop forte pour éviter tout dérapage de l’inflation. Derrière la bonne performance des marchés, on trouve plus qu’une belle histoire mais également des faits. Ainsi, les chiffres économiques sont rassurants et les signes concernant des progrès sur les discussions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis se sont multipliés au cours du mois. Enfin, en Europe, le report de la date limite du Brexit au 31 octobre permet de reculer, et même de supprimer définitivement, le risque de « Hard-Brexit » qui aurait pu être très dommageable pour la zone euro. Enfin, dernier point optimiste, les banques centrales maintiennent leur discours accommodant alors que la saison des résultats aux Etats-Unis est restée bien orientée. Les 2 chiffres clés +3,2%  : C’est le taux de la croissance américaine publié en avril. Ce taux a surpris tout le monde puisque le consensus de marché attendait 2.3%. Loin d’être une preuve de dyslexie, ce chiffre montre bien que l’économie américaine tourne toujours à plein régime. +1,2%  : C’est le taux de la croissance européenne. Cette stabilisation peut paraître décevante en comparaison des chiffres outre-Atlantique mais le chiffre est en fait également rassurant car il traduit la fin de la décélération de la croissance observée durant l’année 2018. Positionnement de portefeuille dans les profils diversifiés 3 Nous continuons à augmenter légèrement notre exposition au risque en réaction à la bonne santé de l’économie américaine, aux discours conciliants des banques centrales et à la bonne orientation des marchés. Au niveau action, nous préférons toujours les actions européennes, renforçons très légèrement nos expositions américaines lorsque nous pouvons le faire et restons toujours à l’écart des actions japonaises. Au niveau obligataire, nous diminuons davantage nos expositions aux obligations souveraines dont la valorisation nous paraît incohérente avec le comportement des marchés actions et préférerons les obligations d’entreprises offrant des rendements supérieurs.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :