Lui n°208 mai 1981
Lui n°208 mai 1981
  • Prix facial : 8 F

  • Parution : n°208 de mai 1981

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Presse-Office S.A.

  • Format : (212 x 269) mm

  • Nombre de pages : 202

  • Taille du fichier PDF : 190 Mo

  • Dans ce numéro : Véronique Genest, l'héroïne de Zola révélée par la télé.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 60 - 61  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
60 61
. ammo Les amis n'arrivent jamais seuls ! CELLIER DES DAUPHINS Le Côtes du Rhône, à boire entre amis. Union des " vvt ikeSe`'z des Vignerons des Côtes du Rhône B.P. 16 - 26130 Tulette - Tél. (75) 04.23.08 - Télex 345658 o o o
ENTRETIEN « Notre société risque de glisser vers la passivité. Nous vivons de plus en plus dans un monde d'assurance et d'assistance. C'est grave ! » (Suite de la page 59.) nelle, c'est un gâchis pour la France. Peut-on devant une telle situation parler d'erreur politique ? Il s'agit en fait des conséquences d'une politique. Lui Tout cela, c'est un choix politique qui relève du monde politique, non ? Henry L'une des lignes de force principales de l'action syndicale n'est pas tant de s'en prendre aux conséquences, c'est-à-dire à la traduction concrète d'une mauvaise politique, même si c'est naturellement la nécessité quotidienne du syndicalisme, que de peser sur les décisions qui engagent l'avenir. Et cela, c'est un choix politique fondamental pour la F.e.n. La F.e.n. considère que l'action prioritaire, qui doit être la sienne, est celle qui consiste à négocier sur les choix qui déterminent l'avenir, par exemple l'ouverture de l'école à la vie, l'éducation concertée, l'ouverture du service public à la formation continue dans le service normal de l'enseignement, le désenclavement de l'école et surtout l'amélioration qualitative des conditions de vie et de travail des maîtres et des élèves. Lui Et les parents, quel rôle leur accordez-vous ? Il y aura toujours un certain décalage entre l'enseignement et les parents. Le parent, lui, voit l'intérêt immédiat et individuel de son enfant, alors que l'enseignant a une vue nécessairement plus globale. Finalement, n'est-ce pas un dialogue de sourds ? Henry Non, non, il n'y a jamais eu de dialogue de sourds entre les parents et les enseignants. Le grand changement que je constate, c'est que de plus en plus de parents se posent aujourd'hui les problèmes de l'école, non plus en termes de diplômes ou en termes d'examens, mais en termes de finalités et de débouchés sur la vie. Est-ce que le rôle de l'école n'est pas de préserver une culture générale et scientifique de très haut niveau mais, en même temps, de mieux préparer le jeunes à la vie ? D'où l'idée qui éclate chez les parents rejoignant ainsi le combat de la F.e.n.  : le rôle de l'école, c'est de préparer les jeunes à maîtriser la vie et non pas à la subir. Quel changement en dix ans ! Il y a donc une transformation radicale dans la perception de l'école par les parents. Je souhaite qu'il y en ait une tout aussi radicale chez les jeunes. Je serais presque prêt à parler avec toute la prudence nécessaire d'autogestion pour que les jeunes se rendent compte qu'ils doivent prendre en charge eux-même une part de leur éducation. Pourquoi ? Parce que notre société risque de glisser vers la passivité. Nous vivons de plus en plus dans un monde d'assurance et d'assistance. C'est grave, parce que se détruit progressivement la notion de solidarité. Il n'y a pas de nation, il n'y a pas de civisme, il n'y a pas d'éducation au civisme, si la notion de solidarité disparaît. Lui Ce sont des voeux pieux... Henry Non, pas du tout ! C'est une revendication fondamentale des parents qui ont eux aussi des choses à dire. Pourquoi croyez-vous que les parents participent peu aux élections et au fonctionnement des conseils d'établissement ? Mais parce que ces conseils n'ont pas de pouvoirs réels ! Lui Evidemment, les parents disent que les enseignants ne les écoutent pas... Henry Le rôle des parents n'est pas de se mêler du métier pédagogique de l'enseignant, il est de participer à la vie, de s'impliquer dans la mission éducation ; cela suppose que parents et enseignants se perçoivent mutuellement comme co-acteurs de l'éducation des enfants ; cela exige décentralisation, autonomie financière des établissements avec contrôle a posteriori, gestion tripartite, (Suite page 62.) 61



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lui numéro 208 mai 1981 Page 1Lui numéro 208 mai 1981 Page 2-3Lui numéro 208 mai 1981 Page 4-5Lui numéro 208 mai 1981 Page 6-7Lui numéro 208 mai 1981 Page 8-9Lui numéro 208 mai 1981 Page 10-11Lui numéro 208 mai 1981 Page 12-13Lui numéro 208 mai 1981 Page 14-15Lui numéro 208 mai 1981 Page 16-17Lui numéro 208 mai 1981 Page 18-19Lui numéro 208 mai 1981 Page 20-21Lui numéro 208 mai 1981 Page 22-23Lui numéro 208 mai 1981 Page 24-25Lui numéro 208 mai 1981 Page 26-27Lui numéro 208 mai 1981 Page 28-29Lui numéro 208 mai 1981 Page 30-31Lui numéro 208 mai 1981 Page 32-33Lui numéro 208 mai 1981 Page 34-35Lui numéro 208 mai 1981 Page 36-37Lui numéro 208 mai 1981 Page 38-39Lui numéro 208 mai 1981 Page 40-41Lui numéro 208 mai 1981 Page 42-43Lui numéro 208 mai 1981 Page 44-45Lui numéro 208 mai 1981 Page 46-47Lui numéro 208 mai 1981 Page 48-49Lui numéro 208 mai 1981 Page 50-51Lui numéro 208 mai 1981 Page 52-53Lui numéro 208 mai 1981 Page 54-55Lui numéro 208 mai 1981 Page 56-57Lui numéro 208 mai 1981 Page 58-59Lui numéro 208 mai 1981 Page 60-61Lui numéro 208 mai 1981 Page 62-63Lui numéro 208 mai 1981 Page 64-65Lui numéro 208 mai 1981 Page 66-67Lui numéro 208 mai 1981 Page 68-69Lui numéro 208 mai 1981 Page 70-71Lui numéro 208 mai 1981 Page 72-73Lui numéro 208 mai 1981 Page 74-75Lui numéro 208 mai 1981 Page 76-77Lui numéro 208 mai 1981 Page 78-79Lui numéro 208 mai 1981 Page 80-81Lui numéro 208 mai 1981 Page 82-83Lui numéro 208 mai 1981 Page 84-85Lui numéro 208 mai 1981 Page 86-87Lui numéro 208 mai 1981 Page 88-89Lui numéro 208 mai 1981 Page 90-91Lui numéro 208 mai 1981 Page 92-93Lui numéro 208 mai 1981 Page 94-95Lui numéro 208 mai 1981 Page 96-97Lui numéro 208 mai 1981 Page 98-99Lui numéro 208 mai 1981 Page 100-101Lui numéro 208 mai 1981 Page 102-103Lui numéro 208 mai 1981 Page 104-105Lui numéro 208 mai 1981 Page 106-107Lui numéro 208 mai 1981 Page 108-109Lui numéro 208 mai 1981 Page 110-111Lui numéro 208 mai 1981 Page 112-113Lui numéro 208 mai 1981 Page 114-115Lui numéro 208 mai 1981 Page 116-117Lui numéro 208 mai 1981 Page 118-119Lui numéro 208 mai 1981 Page 120-121Lui numéro 208 mai 1981 Page 122-123Lui numéro 208 mai 1981 Page 124-125Lui numéro 208 mai 1981 Page 126-127Lui numéro 208 mai 1981 Page 128-129Lui numéro 208 mai 1981 Page 130-131Lui numéro 208 mai 1981 Page 132-133Lui numéro 208 mai 1981 Page 134-135Lui numéro 208 mai 1981 Page 136-137Lui numéro 208 mai 1981 Page 138-139Lui numéro 208 mai 1981 Page 140-141Lui numéro 208 mai 1981 Page 142-143Lui numéro 208 mai 1981 Page 144-145Lui numéro 208 mai 1981 Page 146-147Lui numéro 208 mai 1981 Page 148-149Lui numéro 208 mai 1981 Page 150-151Lui numéro 208 mai 1981 Page 152-153Lui numéro 208 mai 1981 Page 154-155Lui numéro 208 mai 1981 Page 156-157Lui numéro 208 mai 1981 Page 158-159Lui numéro 208 mai 1981 Page 160-161Lui numéro 208 mai 1981 Page 162-163Lui numéro 208 mai 1981 Page 164-165Lui numéro 208 mai 1981 Page 166-167Lui numéro 208 mai 1981 Page 168-169Lui numéro 208 mai 1981 Page 170-171Lui numéro 208 mai 1981 Page 172-173Lui numéro 208 mai 1981 Page 174-175Lui numéro 208 mai 1981 Page 176-177Lui numéro 208 mai 1981 Page 178-179Lui numéro 208 mai 1981 Page 180-181Lui numéro 208 mai 1981 Page 182-183Lui numéro 208 mai 1981 Page 184-185Lui numéro 208 mai 1981 Page 186-187Lui numéro 208 mai 1981 Page 188-189Lui numéro 208 mai 1981 Page 190-191Lui numéro 208 mai 1981 Page 192-193Lui numéro 208 mai 1981 Page 194-195Lui numéro 208 mai 1981 Page 196-197Lui numéro 208 mai 1981 Page 198-199Lui numéro 208 mai 1981 Page 200-201Lui numéro 208 mai 1981 Page 202