Lui n°207 avril 1981
Lui n°207 avril 1981
  • Prix facial : 8 F

  • Parution : n°207 de avril 1981

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Presse-Office S.A.

  • Format : (212 x 269) mm

  • Nombre de pages : 162

  • Taille du fichier PDF : 151 Mo

  • Dans ce numéro : Pamela, Ariane et... Prudence.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
Les Latins ont beaucoup de défauts, mais ils savent faire les autornpbiles. (.ANqNfIf Ferrari, Groupe Fiat. Quand on a la passion de l'automobile, comme Fiat, on veut la faire partager à tout le monde. Alors, on augmente de 10 CV la puissance de la Ritmo. Ce qui lui permet de monter facilement à plus de 160 km à l'heure. Mais on l'équipe de nouvelles jantes avec pneus surbaissés Pirelli P8, qui réduisent sa consommation d'essence. On transforme le tableau de bord en véritable poste de pilotage. Avec moniteur électronique de contrôle, un système qui permet à tout instant de vérifier l'état de veille des dispositifs de sécurité et d'identifier une éventuelle anomalie. On améliore aussi la position de conduite. On installe un nouveau volant réglable en hauteur et de nouveaux sièges anatomiques. Mais on conserve, bien entendu, tout ce qui a déjà fait le succès de la Ritmo. La boîte 5 vitesses de série. Le volume intérieur généreux comme celui d'une DIAMANT Consommations de la Ritmo Super 85  : Vitesses stabilisées, à 90 km/h  : 6,1 1, à 120 km/h  : 8,1 1, en parcours urbain  : 10, 6 1. Fiat Ritmo Super 85, 7 CV  : 41500 F, prix clés en main au 2-3-81. grande berline. La vaste capacité du coffre (370 dm 3, ou 1250 dm 3 avec deux passagers). Et l'étonnant silence de marche. Les Italiens sont des Latins. Et les Latins ont prouvé au monde entier qu'ils savent faire les automobiles. Vous vous en rendrez encore mieux compte quand, parti sur la route, vous ne ferez plus qu'un avec votre Ritmo Super 85. Nouvelle Fiat Ritmo S85. ailAil
LA DÉFONCE DU CONSOMMATEUR pendant, sympathique en diable, aux idées avancées, généreux et partant pour tous les délires du futur. La Romanesque Poissons vous séduit avec son monde interlope où tout est possible. Elle est l'Eve de la Tentation, votre Enfer et votre Rédemption. Vous faites un couple farfelu qui dispense sa chance à la folle enchère des hasards. Pour cérébraux sadosmasos. Krista Leuck. LUIBRAIRIE NE DITES PAS AU PRESIDENT QUE JE SUIS U.D.F., IL ME CROIT SOCIALISTE, PAR PAUL GRANET (BALLAND) Les réflexions, sur la société française d'aujourd'hui et sur les grands problèmes du monde contemporain, d'un de nos hommes politiques les plus lucides. Cela pourrait être ennuyeux comme la pluie, or c'est à la fois brillant et brûlant, percutant et tonique. Ne dites pas à Granet qu'il est socialiste, il se croit ténor à l'U. d.f... LES FETES D'AUTOMNE, PAR FRANÇOIS DEBRE (FLAMMARION) Un beau roman sur le racisme, qui est aussi l'histoire d'une assimilation ratée. Officier alsacien d'origine juive, Kleber Cerf refuse sa judaïté, mais les antisémites se chargeront de l'y replonger  : on est au lendemain de la guerre de 1870, et l'affaire Dreyfus s'annonce déjà. Scandales, duels, tempêtes politiques, expéditions coloniales  : l'époque est superbement évoquée, en même temps que sont subtilement tressés les destins de personnages qu'on n'oubliera pas de sitôt. LETTRES AUX PRINCES QUI VEULENT NOUS GOUVERNER, PAR UN CARDINAL ARCHEVEQUE DE PARIS (LATTES) Vous prenez les « Mémoires » du cardinal de Retz. Vous y glanez toutes les réflexions de moraliste lâchées, au fil de la plume, par l'illustre Frondeur. Vous taillez un peu, vous battez, et vous classez par thèmes. Et vous obtenez le plus exquis petit livre qui se puisse lire. Un livre qui, par la subtilité et la profondeur, s'égale aux Maximes de La Rochefoucault et aux Caractères de La Bruyère. Un livre qui, par le regard d'éternelle politique jugée, transperce jusqu'à l'os les héros 21 Earth Scents Bombes désodorisantes pour la maison (fraise, coco, musc). 30 francs. Bazar du Majestic, 5 rue de Turbigo, 75001. 22 Qg La carte la plus convoitée, le club où l'on rencontre le plus de mannequins au m2, 12 rue de Ponthieu, 75008. 225.51.70. Aie) 1-°x".#t. a0/OU rV d i ilQbt t) t Wien.Or. dopw.s l W 23 Miss Eau Thermo douche qui contient des savons recharges qui ont des propriétés « thalasso stimulantes ». 365 francs. Les trois recharges 26 francs. Tant qu'il y aura des hommes, 23 rue du Cherche-Midi, 75006. 548.48.17. 22 23 24 Verrou Conchita Pour ne plus avoir de factures téléphoniques surprises, coupez le 19 et le 16 avec une clef. 250 francs. Dune, 12-14 rond-point des Champs-Elysées, 75008. 562.06.86. 25 Eau de toilette pour homme Ted Lapidus et vaporisateur « cigare » cadeau. 90 francs. (300 « cigares » pour les lecteurs de Lui ; photo à découper ici et à envoyer là  : Edith Samama Cospar, 41 rue Martre, 92117 Clichy Cedex.) 25



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lui numéro 207 avril 1981 Page 1Lui numéro 207 avril 1981 Page 2-3Lui numéro 207 avril 1981 Page 4-5Lui numéro 207 avril 1981 Page 6-7Lui numéro 207 avril 1981 Page 8-9Lui numéro 207 avril 1981 Page 10-11Lui numéro 207 avril 1981 Page 12-13Lui numéro 207 avril 1981 Page 14-15Lui numéro 207 avril 1981 Page 16-17Lui numéro 207 avril 1981 Page 18-19Lui numéro 207 avril 1981 Page 20-21Lui numéro 207 avril 1981 Page 22-23Lui numéro 207 avril 1981 Page 24-25Lui numéro 207 avril 1981 Page 26-27Lui numéro 207 avril 1981 Page 28-29Lui numéro 207 avril 1981 Page 30-31Lui numéro 207 avril 1981 Page 32-33Lui numéro 207 avril 1981 Page 34-35Lui numéro 207 avril 1981 Page 36-37Lui numéro 207 avril 1981 Page 38-39Lui numéro 207 avril 1981 Page 40-41Lui numéro 207 avril 1981 Page 42-43Lui numéro 207 avril 1981 Page 44-45Lui numéro 207 avril 1981 Page 46-47Lui numéro 207 avril 1981 Page 48-49Lui numéro 207 avril 1981 Page 50-51Lui numéro 207 avril 1981 Page 52-53Lui numéro 207 avril 1981 Page 54-55Lui numéro 207 avril 1981 Page 56-57Lui numéro 207 avril 1981 Page 58-59Lui numéro 207 avril 1981 Page 60-61Lui numéro 207 avril 1981 Page 62-63Lui numéro 207 avril 1981 Page 64-65Lui numéro 207 avril 1981 Page 66-67Lui numéro 207 avril 1981 Page 68-69Lui numéro 207 avril 1981 Page 70-71Lui numéro 207 avril 1981 Page 72-73Lui numéro 207 avril 1981 Page 74-75Lui numéro 207 avril 1981 Page 76-77Lui numéro 207 avril 1981 Page 78-79Lui numéro 207 avril 1981 Page 80-81Lui numéro 207 avril 1981 Page 82-83Lui numéro 207 avril 1981 Page 84-85Lui numéro 207 avril 1981 Page 86-87Lui numéro 207 avril 1981 Page 88-89Lui numéro 207 avril 1981 Page 90-91Lui numéro 207 avril 1981 Page 92-93Lui numéro 207 avril 1981 Page 94-95Lui numéro 207 avril 1981 Page 96-97Lui numéro 207 avril 1981 Page 98-99Lui numéro 207 avril 1981 Page 100-101Lui numéro 207 avril 1981 Page 102-103Lui numéro 207 avril 1981 Page 104-105Lui numéro 207 avril 1981 Page 106-107Lui numéro 207 avril 1981 Page 108-109Lui numéro 207 avril 1981 Page 110-111Lui numéro 207 avril 1981 Page 112-113Lui numéro 207 avril 1981 Page 114-115Lui numéro 207 avril 1981 Page 116-117Lui numéro 207 avril 1981 Page 118-119Lui numéro 207 avril 1981 Page 120-121Lui numéro 207 avril 1981 Page 122-123Lui numéro 207 avril 1981 Page 124-125Lui numéro 207 avril 1981 Page 126-127Lui numéro 207 avril 1981 Page 128-129Lui numéro 207 avril 1981 Page 130-131Lui numéro 207 avril 1981 Page 132-133Lui numéro 207 avril 1981 Page 134-135Lui numéro 207 avril 1981 Page 136-137Lui numéro 207 avril 1981 Page 138-139Lui numéro 207 avril 1981 Page 140-141Lui numéro 207 avril 1981 Page 142-143Lui numéro 207 avril 1981 Page 144-145Lui numéro 207 avril 1981 Page 146-147Lui numéro 207 avril 1981 Page 148-149Lui numéro 207 avril 1981 Page 150-151Lui numéro 207 avril 1981 Page 152-153Lui numéro 207 avril 1981 Page 154-155Lui numéro 207 avril 1981 Page 156-157Lui numéro 207 avril 1981 Page 158-159Lui numéro 207 avril 1981 Page 160-161Lui numéro 207 avril 1981 Page 162