Lui n°206 mars 1981
Lui n°206 mars 1981
  • Prix facial : 8 F

  • Parution : n°206 de mars 1981

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Presse-Office S.A.

  • Format : (212 x 269) mm

  • Nombre de pages : 138

  • Taille du fichier PDF : 139 Mo

  • Dans ce numéro : les fantasmes des nanas... et Clio Goldsmith.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 78 - 79  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
78 79
LES HAUTS DE HURLEMENTS Le tracteur est également utile au fermier de Nuits de cauchemar pour « récolter » den les étranglant), les touristes égarés qu'il a « plantés » dans la terre jusqu'au cou... (Suite de la page 58.) de Dracula  : le crucifix qui s'incruste dans leur chair, l'eau bénite transformée en vitriol pur (voir chapitre « acide »). Arc et flèches Si le pervers comte Zaroff les maniait habilement lors de ses « Chasses », le gibier humain n'est plus de mise. Désormais, un jeu anodin qui peut encore servir pour occire une monitrice de colonie de vacances comme dans « Vendredi 13 ». Harpon Dérisoire contre le grand requin blanc des « Dents de la mer », qui succombe seulement à une arme secrète  : les balles de cyanure enrobées de cire. En revanche, on n'oubliera pas les amants harponnés de « La Baie sanglante », surpris en pleins ébats par un meurtrier qui les épingle d'un seul coup comme deux lépidoptères... Et encore, le fusil sous-marin de « Long week-end », qui part tout seul et vient se planter dans un arbre à deux doigts du héros. Matériel agricole Le garnement criminel de « L'Autre » a remarqué le manège de son copain, qui s'amuse à sauter dans le foin du haut de la grange. Une fourche cachée par ses soins et... c'est trop affreux ! Dans « Le Crocodile de la mort », c'est un gardien de motel qui procure, à coups de fourche et de faux, une pâture quotidienne à son cher saurien. Le tracteur est également utile au fermier de « Nuits de cauchemar », pour « récolter » (en les étranglant) les touristes égarés qu'il a « plantés » dans la terre jusqu'au cou... Véhicules automobiles Seul au volant sur une route déserte, vous n'avez jamais frissonné ? O combien d'angoisses, ô combien de phantasmes inexprimés se pressent dans l'esprit des automobilistes solitaires loin de leur foyer... Le téléfilm « Duel » matérialisa le premier ces indicibles frayeurs. Son conducteur roule tranquillement sur une de ces monotones highways quand il est pris en chasse par un camion gigantesque, dont le conducteur restera jusqu'au bout invisible. Le jeu taquin du Chat et de la 78 Souris tourne au conte mythologique. Le camion, c'est le Dragon maléfique qui resurgit en plein xxe siècle. Au sein de la « civilisation », c'est le retour du primitif et du barbare. Dans « Enfer mécanique », ce sera une imposante voiture aux vitres fumées, semant la panique dans une petite localité, écrasant les imprudents, jouant au pot de fer contre le pot de terre, pénétrant dans les maisons sans crier gare. En Australie, « Les voitures qui ont mangé Paris », hérissées de pointes et garnies de mâchoires factices, terrorisent les étrangers. Aux U.s.a., c'est la série prolifique des productions Corman qui débute avec « La Course à la mort de l'An 2000 », tableau futuriste ultraviolent d'un rallye meurtrier où tous les coups sont permis. Après l'agression inexpliquée, autre phantasme courant  : la révolte de son propre véhicule. La voiture qui ne répond plus, téléguidée par les sorciers des « Vierges de Satan », est une trouvaille reprise dans « Amityville », où le Diable se venge d'un exorciste qui l'a irrité. Navire Pendant des siècles, le bateaufantôme a hanté les mers des légendes. Aujourd'hui c'est une épave à la dérive  : le voilier de « Dracula » avec son équipage exterminé, sa cargaison de rats et son cercueil hermétique. Ou bien ce bâtiment qui accoste New York, rempli de zombis nazis sur le retour dans « Le Bateau de la mort ». Fenêtres Il en est de dangereuses, à la mode de Grande-Bretagne  : les fenêtres-guillotines. Dans « The Bogey man », un garçonnet trop curieux y laisse sa tête. Il y a aussi celle qui se coince, dans « Amityville », laissant les paisibles habitants à la merci d'une force hostile. Enfin, les éclats de verre des vitres brisées ne sont pas perdus pour tout le monde  : dans le film australien « Nightmares », l'assassin ne s'encombre pas d'une lame. Quand l'envie lui vient, il brise un carreau et sa main gantée saisit un débris pointu... Matériaux du bâtiment La truelle du maçon  : encore une trouvaille d'Edgar Poe, pour le mari jaloux de « La Barrique d'Amontillado ». Toujours à la mode en Italie, voir « L'Emmurée vivante » de Lucio Fulci. Notez aussi la petite fille de « La Nuit des mortsvivants », qui l'utilise pour trucider papa avant de le dévorer à belles dents. En ces temps de promotion immobilière sauvage, le bain de béton semble être une excellente thérapeutique. Du moins aux yeux des vieillards expulsés dans « Les Pousse-aucrime », qui infligent ce traitement radical à un promoteur de leurs ennemis. A chaque âge ses plaisirs ! Ascenseur Jadis l'escalier avait la cote. Souvenez-vous la gigue de mort de l'escalier-colimaçon de « La Maison du diable »... Plus fonctionnel, l'ascenseur a aussi ses charmes. Sa cage est très pratique pour y enfermer les victimes. Si elles s'évadent, le mécanisme des câbles et poulies est du meilleur effet pour le suspense à l'écrabouillement. Bon exemple, dans la station thermale de « Dark star ». Autre utilisation de l'appareil  : en combinaison avec un collier, par Dario Argento dans « Profondo Rosso ». La victime porte un bijou qui se coince dans la cabine, l'étrangle et la décapite proprement en quelques secondes selon le bon vieux principe du fil à couper le beurre. C'est simple, mais il fallait y penser ! Robinet On ne sait jamais ce qui va en sortir  : des grappes de vers immondes (« La Nuit des vers géants ») ou d'infectes larves carnivores (« Parasite murders »)... Claude Chabrol, qui voulait adapter le sublime « Je suis une légende », avait trouvé son dernier plan  : le dernier humain assiégé par les vampire ouvrait le robinet, il en coulait du sang rouge. Variante humoristique  : le robinet planté dans la jugulaire de l'infortuné héros de « Vault of horror » par des vampires assoiffés, comme dans un vulgaire tonneau de beaujolais. Cuisinière Hitchcock, (Suite p.80.)



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lui numéro 206 mars 1981 Page 1Lui numéro 206 mars 1981 Page 2-3Lui numéro 206 mars 1981 Page 4-5Lui numéro 206 mars 1981 Page 6-7Lui numéro 206 mars 1981 Page 8-9Lui numéro 206 mars 1981 Page 10-11Lui numéro 206 mars 1981 Page 12-13Lui numéro 206 mars 1981 Page 14-15Lui numéro 206 mars 1981 Page 16-17Lui numéro 206 mars 1981 Page 18-19Lui numéro 206 mars 1981 Page 20-21Lui numéro 206 mars 1981 Page 22-23Lui numéro 206 mars 1981 Page 24-25Lui numéro 206 mars 1981 Page 26-27Lui numéro 206 mars 1981 Page 28-29Lui numéro 206 mars 1981 Page 30-31Lui numéro 206 mars 1981 Page 32-33Lui numéro 206 mars 1981 Page 34-35Lui numéro 206 mars 1981 Page 36-37Lui numéro 206 mars 1981 Page 38-39Lui numéro 206 mars 1981 Page 40-41Lui numéro 206 mars 1981 Page 42-43Lui numéro 206 mars 1981 Page 44-45Lui numéro 206 mars 1981 Page 46-47Lui numéro 206 mars 1981 Page 48-49Lui numéro 206 mars 1981 Page 50-51Lui numéro 206 mars 1981 Page 52-53Lui numéro 206 mars 1981 Page 54-55Lui numéro 206 mars 1981 Page 56-57Lui numéro 206 mars 1981 Page 58-59Lui numéro 206 mars 1981 Page 60-61Lui numéro 206 mars 1981 Page 62-63Lui numéro 206 mars 1981 Page 64-65Lui numéro 206 mars 1981 Page 66-67Lui numéro 206 mars 1981 Page 68-69Lui numéro 206 mars 1981 Page 70-71Lui numéro 206 mars 1981 Page 72-73Lui numéro 206 mars 1981 Page 74-75Lui numéro 206 mars 1981 Page 76-77Lui numéro 206 mars 1981 Page 78-79Lui numéro 206 mars 1981 Page 80-81Lui numéro 206 mars 1981 Page 82-83Lui numéro 206 mars 1981 Page 84-85Lui numéro 206 mars 1981 Page 86-87Lui numéro 206 mars 1981 Page 88-89Lui numéro 206 mars 1981 Page 90-91Lui numéro 206 mars 1981 Page 92-93Lui numéro 206 mars 1981 Page 94-95Lui numéro 206 mars 1981 Page 96-97Lui numéro 206 mars 1981 Page 98-99Lui numéro 206 mars 1981 Page 100-101Lui numéro 206 mars 1981 Page 102-103Lui numéro 206 mars 1981 Page 104-105Lui numéro 206 mars 1981 Page 106-107Lui numéro 206 mars 1981 Page 108-109Lui numéro 206 mars 1981 Page 110-111Lui numéro 206 mars 1981 Page 112-113Lui numéro 206 mars 1981 Page 114-115Lui numéro 206 mars 1981 Page 116-117Lui numéro 206 mars 1981 Page 118-119Lui numéro 206 mars 1981 Page 120-121Lui numéro 206 mars 1981 Page 122-123Lui numéro 206 mars 1981 Page 124-125Lui numéro 206 mars 1981 Page 126-127Lui numéro 206 mars 1981 Page 128-129Lui numéro 206 mars 1981 Page 130-131Lui numéro 206 mars 1981 Page 132-133Lui numéro 206 mars 1981 Page 134-135Lui numéro 206 mars 1981 Page 136-137Lui numéro 206 mars 1981 Page 138