Lui n°206 mars 1981
Lui n°206 mars 1981
  • Prix facial : 8 F

  • Parution : n°206 de mars 1981

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Presse-Office S.A.

  • Format : (212 x 269) mm

  • Nombre de pages : 138

  • Taille du fichier PDF : 139 Mo

  • Dans ce numéro : les fantasmes des nanas... et Clio Goldsmith.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
LA DEFONCE DU CONSOMMATEUR 500 francs à deux, avec un vin jeunot et correct, service aimable compris. Guy Savoy 28 rue Duret, 75016 Paris. Tél.  : 500.17.67. La Flamberge avait eu son heure de gloire, je ne sais quand, mais semblait dater de la guerre de Cent Ans lorsque Louis et Danielle Albistur l'avaient reprise. On n'étouffe plus dans le restaurant, exigu à l'origine  : ses dimensions ont été doublées artificiellement (par un jeu de glaces) et réellement (avec l'aménagement d'une seconde salle). L'endroit est feutré, d'une élégance sans tapage, très bien tenu. La cuisine, aux bases classiques, a pris de l'envol  : Albistur ne tombe pas dans le style « Je vais vous étonner », mais laisse aller son imagination et travaille plusieurs plats de façon très contemporaine. Sérieux ce qui ne rime pas, chez lui, avec ennuyeux, il a composé une carte agréable et éclectique dont la lecture met en appétit. La fine bisque de saint-jacques y côtoie la simple et très bonne salade d'artichauts aux foies de volailles, l'agneau de lait rôti pané à la provençale (délicieusement fondant), le panaché de filet et de rognon de veau au cidre. Le poisson a sa place, mais ne l'emporte pas spécialement sur les viandes et volailles  : cela change de la plupart des restaurants nouvelle vague, où les produits de l'océan deviennent encombrants. Les cuissons, ici aussi, sont parfaites ; les sauces fines et équilibrées, astucieuses, MOTS CROISEROTIQUES PAR ROGER LA FERTE HORIZONTALEMENT 1 Tombe quand on a bien déchargé. 2 Bout de rouston. Peut s'introduire dans la fente dès qu'il a senti la chatte. 3 Petites bêtes qui peuvent courir sur les pinnes. Avalé. 4 Nom qu'on peut donner à une jolie raie. 5 L'art de lécher le pot. 6 Cri qui peut s'élever devant le bidet. Un tout petit bout de la verge. 7 Sont très utiles pour celui qui veut monter. Préposition. Comme celui qui a beaucoup déchargé. 8 Langue. Ne se dégonfla pas. 9 Sont parfois payés pour défoncer des mottes. 10 Dans la cramouille. Pronom pour la moitié. 11 Veulent être payés pour le moindre coup de queue. témoignent d'un solide métier. Du travail intelligent, une maison sûre... quelques bouteilles sans prétention, mais honnêtes, permettent de modérer l'addition, de 200 ou 220 francs par convive. La Flamberge 12 avenue Rapp, 75007 Paris. Tél.  : 705.91.37. Restaurant cossu et calme à l'agréable terrasse (souvenez-vous-en quand le printemps réchauffera Paris), les Marronniers comptent parmi ces maisons sûres, régulières, où la nourriture est plutôt riche, mais dont le classicisme élaboré n'a rien d'ennuyeux, le maître de maison et chef ayant la main légère et ce qu'il faut d'imagination. Gilbert Lorenzatti, un personnage, a su composer une carte reflétant avec quelques plats l'influence de Denis, carte éclectique mêlant aux recettes d'une relative sophistication d'excellentes spécialités rustiques et bourgeoises. Je me détourne difficilement des rillettes de saumon et de l'andouillette, l'une des meilleures que je connaisse, mais j'ai été enchanté par la charlotte de poireaux et l'émincé (relativement épais) de boeuf cru, goûtés lors de mon dernier passage. Une vingtaine de plats, tels le rognon de veau à la moutarde et le turbot au champagne, sont proposés régulièrement, mais de nombreuses spécialités du jour s'y ajoutent, de la crêpe de homard au gigot de lotte. C'est bon, c'est net... et l'on ne repart pas des Marronniers avec VERTICALEMENT I Après un effeuillage, on peut lui bouffer le cul. II Bien baisés. Epoque des chaleurs. III Un pétard peut l'exciter. Evoque un étalon. IV Où l'on ne voit donc pas de saillies. Pour la protection des bijoux de famille. V Quand ils sont très durs, on peut la sauter. Baba, par exemple. VI Souvent pompé par le con. Fut peut-être amenée à brouter le cresson. Plus moelleux quand il est gros. VII Une fois qu'elles sont bien léchées, on peut faire un carton. VIII Peut être utilisé pour boucher la crevasse. Un organe que bien des hommes ont envié. IX Couleur du bouton. Pas du bidon. Choisi. X On peut lui préférer un pompier. Mettre au courant. XI Des un petit creux à l'estomac  : Gilbert Lorenzatti, qui se souvient de ses origines italiennes, ne laisse pas ses convives sur leur faim. Les Marronniers 53 bis boulevard Arago, 75013 Paris. Tél.  : 707.58.57 Henry Viard n'aime pas le yogourt, qu'il accuse de détourner les chères petites têtes blondes des fromages de France. Il a récemment consacré à ces derniers un livre-guide clair et documenté, facile à consulter, illustré... et mis en page avec de gros sabots (il est vrai que la collection s'appelle Rustica). Ayant relu la Bible, Virgile, Taillevent et Brillat-Savarin, il ouvre son ouvrage sur un petit chapitre historique s'achevant sur des lignes peut-être trop optimistes  : oncle Henry croit au retour des fromages fermiers... Après avoir expliqué comment sont faits les fromages, Viard les présente en une suite de 470 portraits et n'oublie pas de suggérer les boissons adéquates. Il propose classiquement le sancerre avec le chavignol, fait prendre des risques d'écrasement aux pauillacs trop fins avec le camembert (mieux vaut que celui-ci ne soit pas trop explosif !) , rappelle judicieusement que la bière et le cidre ont parfois leur rôle à jouer. Ce livre utile, assez solidement cartonné pour être consulté pendant une vie, s'appelle Les fromages de France et est publié chez Dargaud. Jacques-Louis Delpal gens qui n'hésitent jamais à tirer leur coup. (Solutions page 135.) 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 I II III N V VI VII VIII IX X XI
LUI A LA CAVE Lui vous propose à nouveau un vin de qualité du Bordelais. Encore un cru bourgeois du Médoc. Et encore de la prétendue mauvaise année. 1977. (hC%lCllll l r - *} r>f MÉDOC APPELLATION MÉDOC CONTROLEE J BOIVERT. PROPRIÉTAIRE A COUOUEQUES, GIRONDE FRANCE Les crus bourgeois sont d'un très bon rapport qualité-prix dans les petites années s'ils sont bien vinifiés. A cette condition près, il n'y a en fait plus guère de mauvaises années avec les techniques d'aujourd'hui. Pourtant dans la famille de Jean Boivert on est vigneron depuis presque deux siècles et demi à Conquèques en Médoc. Avec sa femme, la belle Hélène, Jean Boivert est maintenant propriétaire du château Les Ormes Sorbet. Sa femme s'occupe de l'administration du domaine et de la commercialisation du vin, et lui du vignoble et de la vinification. Les vingt hectares sur un sous-sol calcaire sont plantés surtout en cabernet-sauvignon et merlot. Le matériel et les méthodes de vinification sont modernes avec cuves métalliques, éraflage mécanique (élimination des tiges) et régulation des températures de fermentation. Le vin est vieilli en barriques de chêne et collé (pour précipiter les matières en suspension) naturellement aux blancs d'oeufs. Pour le 1977, année très difficile où les gelées de printemps ont causé une maturité très inégale, Jean Boivert s'en est très bien « sorti » par un triage sévère des grappes pour éliminer tout ce qui n'était pas mûr. Après les fermentations, le vin fut gardé en cuve jusqu'au mois de mars et ensuite vieilli seulement un an en barriques de chêne (au lieu des dix-huit mois à deux ans usuels) pour éviter que le vin ne « sèche » par excédent de tanin. Résultat  : un vin rubis, très fruité avec 9 12 8 7 Ski Roller Fixé en bas des skis  : une roulette permet de les traîner derrière soi. 35 francs. Vieux Campeur, 48 rue des Ecoles, 75005. 329.12.32. 8 Carré de raclette Monvelay Pour la consommer jusqu'au talon ! 25 francs le kilo. Ferme de la Vallée d'Auge, 178 rue Lecourbe, 75015 Paris. 10'V 9 Pain « sur mesures ! » Prix selon devis.L. Poilâne, 8 rue du Cherche-Midi, 75006. 548.42.59. 10 Tapisserie Bernard Buffet Sérigraphie sur tissu laine. Signée. 1,35 x 0,95m.6 000 francs. Corot, 65 Champs-Elysées, 75008 Paris. 11 F 340 General Electric "l'rès léger (1,17 kilo). Utilise l'eau du robinet. Système d'autonettoyage indépendant. 305 francs. Samaritaine. 12 Kv 1615 Df Sony Le dernier couleurs Trinitron 39 cm, télécommande à infrarouges, antenne télescopique et haut-parleur (8 x 12 cm) (39 x 42 x 42). 4 300 francs. Revendeurs. 13



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lui numéro 206 mars 1981 Page 1Lui numéro 206 mars 1981 Page 2-3Lui numéro 206 mars 1981 Page 4-5Lui numéro 206 mars 1981 Page 6-7Lui numéro 206 mars 1981 Page 8-9Lui numéro 206 mars 1981 Page 10-11Lui numéro 206 mars 1981 Page 12-13Lui numéro 206 mars 1981 Page 14-15Lui numéro 206 mars 1981 Page 16-17Lui numéro 206 mars 1981 Page 18-19Lui numéro 206 mars 1981 Page 20-21Lui numéro 206 mars 1981 Page 22-23Lui numéro 206 mars 1981 Page 24-25Lui numéro 206 mars 1981 Page 26-27Lui numéro 206 mars 1981 Page 28-29Lui numéro 206 mars 1981 Page 30-31Lui numéro 206 mars 1981 Page 32-33Lui numéro 206 mars 1981 Page 34-35Lui numéro 206 mars 1981 Page 36-37Lui numéro 206 mars 1981 Page 38-39Lui numéro 206 mars 1981 Page 40-41Lui numéro 206 mars 1981 Page 42-43Lui numéro 206 mars 1981 Page 44-45Lui numéro 206 mars 1981 Page 46-47Lui numéro 206 mars 1981 Page 48-49Lui numéro 206 mars 1981 Page 50-51Lui numéro 206 mars 1981 Page 52-53Lui numéro 206 mars 1981 Page 54-55Lui numéro 206 mars 1981 Page 56-57Lui numéro 206 mars 1981 Page 58-59Lui numéro 206 mars 1981 Page 60-61Lui numéro 206 mars 1981 Page 62-63Lui numéro 206 mars 1981 Page 64-65Lui numéro 206 mars 1981 Page 66-67Lui numéro 206 mars 1981 Page 68-69Lui numéro 206 mars 1981 Page 70-71Lui numéro 206 mars 1981 Page 72-73Lui numéro 206 mars 1981 Page 74-75Lui numéro 206 mars 1981 Page 76-77Lui numéro 206 mars 1981 Page 78-79Lui numéro 206 mars 1981 Page 80-81Lui numéro 206 mars 1981 Page 82-83Lui numéro 206 mars 1981 Page 84-85Lui numéro 206 mars 1981 Page 86-87Lui numéro 206 mars 1981 Page 88-89Lui numéro 206 mars 1981 Page 90-91Lui numéro 206 mars 1981 Page 92-93Lui numéro 206 mars 1981 Page 94-95Lui numéro 206 mars 1981 Page 96-97Lui numéro 206 mars 1981 Page 98-99Lui numéro 206 mars 1981 Page 100-101Lui numéro 206 mars 1981 Page 102-103Lui numéro 206 mars 1981 Page 104-105Lui numéro 206 mars 1981 Page 106-107Lui numéro 206 mars 1981 Page 108-109Lui numéro 206 mars 1981 Page 110-111Lui numéro 206 mars 1981 Page 112-113Lui numéro 206 mars 1981 Page 114-115Lui numéro 206 mars 1981 Page 116-117Lui numéro 206 mars 1981 Page 118-119Lui numéro 206 mars 1981 Page 120-121Lui numéro 206 mars 1981 Page 122-123Lui numéro 206 mars 1981 Page 124-125Lui numéro 206 mars 1981 Page 126-127Lui numéro 206 mars 1981 Page 128-129Lui numéro 206 mars 1981 Page 130-131Lui numéro 206 mars 1981 Page 132-133Lui numéro 206 mars 1981 Page 134-135Lui numéro 206 mars 1981 Page 136-137Lui numéro 206 mars 1981 Page 138