Lui n°202 novembre 1980
Lui n°202 novembre 1980
  • Prix facial : 8 F

  • Parution : n°202 de novembre 1980

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Presse-Office S.A.

  • Format : (212 x 269) mm

  • Nombre de pages : 202

  • Taille du fichier PDF : 184 Mo

  • Dans ce numéro : filles de fame !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
Pour que votre Diamant devienne une Valeur-Refuge Universelle, entourez-vous des garanties que seule une organisation puissante et spécialisée peut vous offrir. A l'Union de Diamantaires, premier groupement français d'Investissement- Diamant, vous constituerez votre Capital-Diamant en toute sécurité. Renseignez-vous aujourd'hui - même à l'Union de Diamantaires, Groupement d'intérêt économique régi par l'Ordonnance du 23.09.1967. 17, rue St-Florentin à Paris 75008, Tél. (1) 260.36.32 (24 lignes groupées).r. partie à détacher et à nous retourner 11MC 1 Pour obtenir une information gratuite et sans engagement de votre part, retournez simplement ce bon au  : Centre d'information UNION DE DIAMANTAIRES Groupement d'Intérêt Economique régi par l'Ordonnance du 23-09-1967 22 NOM PRÉNOM N°RUE VILLE CODE POSTAL LU 102 17, rue St-Florentin - 75008 Paris (angle rue Saint-Honoré) 0 Concorde ou Madeleine Accueil du lundi au vendredi de 10 h à 19 h et le samedi de 10 h à 17 h Centres d'information  : Paris, Genève, Düsseldorf, Lyon, Dijon, Marseille, Bordeaux, Strasbourg, Tours, Rennes, Lille. Rouen, Toulouse, Annemasse. o U ENTRETIEN On a aussi « violé » beaucoup de filles... (Suite de la page 20.) pauvres putains qui venaient tout droit d'Issoudun. Des filles plutôt bien Qui mangeaient du Ricain. » Lui Dans ces conditions, vous n'avez pas dû avoir beaucoup de mal à vous exprimer sexuellement ? Depardieu D'abord, à l'époque il ne me serait pas venu à l'idée un instant, qu'on puisse m'aimer. Alors heureusement il y avait les putes qui étaient de grandes copines. J'ai même habité pendant un moment chez deux d'entre elles qui étaient lesbiennes. Alors évidemment, je tirais là-bas. Et puis, on a aussi violé beaucoup de filles. Lui Vous avez vous-même participé à ces viols ? Depardieu Oui, mais je passais après tout le monde parce que j'étais gamin. La fille disait  : « Viens qu'on en finisse, y en a marre ! » En fait, viol, c'est beaucoup dire. Il s'agissait plutôt de filles qui, pour appartenir à la bande, se faisaient passer dessus. Lui C'était une excellente formation pour tourner plus tard Les Garçons de la bande qui a été un de vos premiers films, bien que l'homosexualité y soit très présente, comme dans beaucoup de vos films d'ailleurs  : Les Garçons de la bande, Les Valseuses, 1900. Depardieu Elle l'était aussi dans ce milieu. Chez les voyous, il y a une hantise de l'homosexualité. Ils en ont d'autant plus peur qu'ils sont tous profondément attirés. Cela ne les empêche pas de se livrer à la chasse aux pédés. Ce qui m'a toujours dégoûté. Avec d'une certaine manière, la complicité de l'attaqué car l'attaqué recherche cela aussi. Comme dans le cas de Pier Paolo Pasolini que j'ai bien connu. Lui En somme, cette violence horrible, aveugle, injuste, inexplicable dont vous parliez tout à l'heure à propos de l'épisode du chien à Lyon, vous l'avez bien connue et pratiquée à cette époque. Depardieu Justement, c'est parce que j'ai été trop près de cette violence-là que je ne pouvais pas la supporter et que je la supporte moins que (Suite page 26.) e c I 4— Frank Ténot & Daniel Filipacchi présentent en accord avec Norman Granz FITZGERALD COUNT BASIS GRAND ORCHESTRE Mardi 18 Novembre 1980 à 19h.30 et 22h.30 PALAIS DES CONGRES prix des places  : 90à170 F Ftelouvt location ouverte le 27 Octobre PALAIS DES CONGRES tél.  : 758 27 75
1111 CV 1Yt60 Witt Afnfft4a Au plaisir des yeux. DUAL présente sa "Ligne Fine SM". Cet ensemble est constitué de l'Ampli CV 1250, du Tuner CT 1250 et de la Platine à cassettes C 822. 22 cm de haut pour 3 éléments  : une mensuration de rêve. Et regardez de plus près, sa robe satin métallisée met parfaitement en valeur sa Ligne Fine. Faites vos jeux. Plus de touche d'éjection, ni de compartiment à cassettes, avec la nouvelle technique DLL par barrages optiques à infrarouge, sans perdre 1 seconde, vous introduirez ou retirerez la cassette de l'appareil en marche. L'Ampli CV 1250 et le Tuner CT 1250 sont dotés de tous les perfectionnements de la technique de pointe. Ampli CV 1250  : 2 entrées pour magnétophone avec duplication directe de bande à bande. E E. 11 ; ; wESi Zig t1.Ui.Q FIw1 Contrôle après inscription (monitor). Tuner CT 1250  : trois grammes d'ondes PO-GO et en mémoire, six stations FM présélectionnées, qui permettent de gagner un temps précieux lors de la recherche d'une station. Au plaisir des oreilles. Cette "Ligne Fine" DUAL prouve qu'une technique hautement perfectionnée peut être à la fois simple d'emploi et belle. Avec l'Ampli CV 1250, vous disposez d'une puissance de 2 fois 40 watts efficaces, d'une distorsion harmonique de 0,08% seulement et d'un rapport signal/bruit de 82 dB. Le Tuner CT1250 vous assure une excellente réception. Ces valeurs en donnent la preuve  : Sensibilité FM 0,9 pV. Sélectivité FM 80 dB. Centre d'information DUAL.16 Av. du Vert-Galant - 95310 St-Ouen-l'Aumône -Tél.  : 037.40.21. 14 Ht ! ! I ft Enfin, la Platine à cassettes C 822 à touches micro-contact, dont letau:ic d pleurage et de scintillement est seulement det 0,04% WRMS, vous apporte un gain considérable dans la modulation des aigus (10 dB), grâce à la technique Métal, et une très large bande passante allant de 20 à 19.000 Hz Écoutez et Regardez. "Ligne Fine SM"  : une exclusivité DUAL.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lui numéro 202 novembre 1980 Page 1Lui numéro 202 novembre 1980 Page 2-3Lui numéro 202 novembre 1980 Page 4-5Lui numéro 202 novembre 1980 Page 6-7Lui numéro 202 novembre 1980 Page 8-9Lui numéro 202 novembre 1980 Page 10-11Lui numéro 202 novembre 1980 Page 12-13Lui numéro 202 novembre 1980 Page 14-15Lui numéro 202 novembre 1980 Page 16-17Lui numéro 202 novembre 1980 Page 18-19Lui numéro 202 novembre 1980 Page 20-21Lui numéro 202 novembre 1980 Page 22-23Lui numéro 202 novembre 1980 Page 24-25Lui numéro 202 novembre 1980 Page 26-27Lui numéro 202 novembre 1980 Page 28-29Lui numéro 202 novembre 1980 Page 30-31Lui numéro 202 novembre 1980 Page 32-33Lui numéro 202 novembre 1980 Page 34-35Lui numéro 202 novembre 1980 Page 36-37Lui numéro 202 novembre 1980 Page 38-39Lui numéro 202 novembre 1980 Page 40-41Lui numéro 202 novembre 1980 Page 42-43Lui numéro 202 novembre 1980 Page 44-45Lui numéro 202 novembre 1980 Page 46-47Lui numéro 202 novembre 1980 Page 48-49Lui numéro 202 novembre 1980 Page 50-51Lui numéro 202 novembre 1980 Page 52-53Lui numéro 202 novembre 1980 Page 54-55Lui numéro 202 novembre 1980 Page 56-57Lui numéro 202 novembre 1980 Page 58-59Lui numéro 202 novembre 1980 Page 60-61Lui numéro 202 novembre 1980 Page 62-63Lui numéro 202 novembre 1980 Page 64-65Lui numéro 202 novembre 1980 Page 66-67Lui numéro 202 novembre 1980 Page 68-69Lui numéro 202 novembre 1980 Page 70-71Lui numéro 202 novembre 1980 Page 72-73Lui numéro 202 novembre 1980 Page 74-75Lui numéro 202 novembre 1980 Page 76-77Lui numéro 202 novembre 1980 Page 78-79Lui numéro 202 novembre 1980 Page 80-81Lui numéro 202 novembre 1980 Page 82-83Lui numéro 202 novembre 1980 Page 84-85Lui numéro 202 novembre 1980 Page 86-87Lui numéro 202 novembre 1980 Page 88-89Lui numéro 202 novembre 1980 Page 90-91Lui numéro 202 novembre 1980 Page 92-93Lui numéro 202 novembre 1980 Page 94-95Lui numéro 202 novembre 1980 Page 96-97Lui numéro 202 novembre 1980 Page 98-99Lui numéro 202 novembre 1980 Page 100-101Lui numéro 202 novembre 1980 Page 102-103Lui numéro 202 novembre 1980 Page 104-105Lui numéro 202 novembre 1980 Page 106-107Lui numéro 202 novembre 1980 Page 108-109Lui numéro 202 novembre 1980 Page 110-111Lui numéro 202 novembre 1980 Page 112-113Lui numéro 202 novembre 1980 Page 114-115Lui numéro 202 novembre 1980 Page 116-117Lui numéro 202 novembre 1980 Page 118-119Lui numéro 202 novembre 1980 Page 120-121Lui numéro 202 novembre 1980 Page 122-123Lui numéro 202 novembre 1980 Page 124-125Lui numéro 202 novembre 1980 Page 126-127Lui numéro 202 novembre 1980 Page 128-129Lui numéro 202 novembre 1980 Page 130-131Lui numéro 202 novembre 1980 Page 132-133Lui numéro 202 novembre 1980 Page 134-135Lui numéro 202 novembre 1980 Page 136-137Lui numéro 202 novembre 1980 Page 138-139Lui numéro 202 novembre 1980 Page 140-141Lui numéro 202 novembre 1980 Page 142-143Lui numéro 202 novembre 1980 Page 144-145Lui numéro 202 novembre 1980 Page 146-147Lui numéro 202 novembre 1980 Page 148-149Lui numéro 202 novembre 1980 Page 150-151Lui numéro 202 novembre 1980 Page 152-153Lui numéro 202 novembre 1980 Page 154-155Lui numéro 202 novembre 1980 Page 156-157Lui numéro 202 novembre 1980 Page 158-159Lui numéro 202 novembre 1980 Page 160-161Lui numéro 202 novembre 1980 Page 162-163Lui numéro 202 novembre 1980 Page 164-165Lui numéro 202 novembre 1980 Page 166-167Lui numéro 202 novembre 1980 Page 168-169Lui numéro 202 novembre 1980 Page 170-171Lui numéro 202 novembre 1980 Page 172-173Lui numéro 202 novembre 1980 Page 174-175Lui numéro 202 novembre 1980 Page 176-177Lui numéro 202 novembre 1980 Page 178-179Lui numéro 202 novembre 1980 Page 180-181Lui numéro 202 novembre 1980 Page 182-183Lui numéro 202 novembre 1980 Page 184-185Lui numéro 202 novembre 1980 Page 186-187Lui numéro 202 novembre 1980 Page 188-189Lui numéro 202 novembre 1980 Page 190-191Lui numéro 202 novembre 1980 Page 192-193Lui numéro 202 novembre 1980 Page 194-195Lui numéro 202 novembre 1980 Page 196-197Lui numéro 202 novembre 1980 Page 198-199Lui numéro 202 novembre 1980 Page 200-201Lui numéro 202 novembre 1980 Page 202