Lui n°202 novembre 1980
Lui n°202 novembre 1980
  • Prix facial : 8 F

  • Parution : n°202 de novembre 1980

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Presse-Office S.A.

  • Format : (212 x 269) mm

  • Nombre de pages : 202

  • Taille du fichier PDF : 184 Mo

  • Dans ce numéro : filles de fame !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
ENTRETIEN « C'étaient beaucoup de bagarres aussi et de violence brute, idiote. Beaucoup de mes copains sont morts dans des accidents divers, de voitures volées... (Suite de la page 12.) si la boucle était bouclée. Je ne crois pas au hasard. Je me demande parfois si ce chien-loup, ce n'était pas moi qui l'avais provoqué. Lui Vous parliez tout à l'heure des joies de votre enfance, mais tout de même, entre un père alcoolique et une mère qui ne s'occupait pas tellement de vous, cela n'a pas dû être rose tout le temps. Vous n'avez pas souffert du manque familial ? Depardieu J'ai éprouvé des manques, mais par la suite seulement. Au cours de mon analyse, par exemple, j'ai vu que ce qui avait été finalement le plus dur pour moi, c'était de voir mes parents se monter l'un contre l'autre, et nous monter l'un contre l'autre. C'était ce qui me faisait d'ailleurs aller dans la rue. On était six à la maison ; ce qui m'agaçait le plus, c'était le manque d'harmonie. Mais quant à la liberté, ça, on n'en manquait pas. Je n'appelais jamais ma mère maman et mon père 16 papa, mais Dédé et « la Lilette ». Que Dédé mon père se ramasse la tête et boive, ça me faisait un peu honte, mais c'était bien simple, quand on se rencontrait dans la rue, on changeait de trottoir et on ne se regardait pas. C'est tout ! Lui C'est déjà pas mal ! Et n'est-ce pas ce qui explique que le marginal que vous avez été et que vous jouez encore, mène finalement aujourd'hui une vie très classique et apparemment réussie. Vous formez avec votre femme Elisabeth un couple réputé heureux. Vous avez des enfants que vous adorez. Vous vivez dans une grande et jolie maison. Dans la norme, quoi ! N'est-ce pas là aujourd'hui une compensation à ces manques de l'enfance ? Une revanche ? Depardieu Certainement ! J'ai toujours voulu essayer de constituer une famille. Car je n'en avais pas. Mes frères et soeurs, je les ai pour ainsi dire Le cadeau qu'il n'a pas une ceinture à son initiale Les hommes (lui ont de la personnalite en ont assez de porter les initiales des autres. Pour eux. l'Aiglon vient de créer la ceinture a initiale. à leur initiale. et en plus elle est réversible  : 120 F. chez les habilleurs l'Aiglon. LA[GLOIN perdus de vue. Je suis resté dix ans sans les voir. J'avais l'impression que nous n'étions pas du même sang. Lui Qu'est-ce qu'ils sont devenus, vos frères et soeurs ? Depardieu Nous étions six. En deux fournées, aussi différentes qu'il est possible l'une de l'autre. Je revois les aînés. Ma soeur Hélène n'habite pas loin d'ici et mon frère Alain est maintenant dans le cinéma, directeur de production. Et c'est vrai que j'ai essayé de créer cette harmonie qui m'avait tant manqué. Mais il faut dire que ma femme Elisabeth est pour beaucoup dans cette réussite. Avec son oeil critique, sa volonté de ne pas être dupe, de prendre du recul. Lui Vous vous êtes connus très jeunes ? Depardieu J'avais quinze ans et demi quand je l'ai rencontrée. Mais j'avais dix-neuf ans quand je l'ai fréquentée. Lui Qu'est-ce que vous entendez par fréquenter ? Depardieu Fréquenter à fond (rires). Je me suis marié à vingt ou vingt et un ans. Finalement, avant même que l'on ait des enfants, Elisabeth remplaçait la famille. Avant elle, je n'avais pas l'impression d'avoir une famille. Ou de ne pas en avoir. On vivait les uns avec les autres de façon complètement décousue et un peu sauvage. Mais j'étais parfaitement à l'aise là-dedans. Lui Et surtout dehors, si je vous en crois ? Depardieu Suffisamment à l'aise dedans pour me permettre d'être parfaitement à l'aise dehors. Lui Et dans la rue, qu'est-ce que vous y avez fait ? Qu'est-ce que vous y avez appris ? Depardieu J'ai fait beaucoup de choses et la rue m'a tout appris jusqu'à ce que je prenne la route. Tout. La vie, les gens notamment. Châteauroux, c'étaient des bandes. Moi, j'appartenais à la bande de la gare  : j'ai toujours été attiré par les gares. C'étaient beaucoup de bagarres aussi et de violence brute, idiote. Beaucoup de mes copains sont morts dans des (Suite page 20.)
  : _.., $ ve a Giulie en Afffi* -41. 410101.11..1** Fanatiques delaGiulietta, voici la 2 litres (52.616 Fclés en mains). 4 cylindres en ligne, 1962 cc, 2 arbres à cames en tête, 2 carburateurs double corps, 5 vitesses, 4 freins à disque. 130 CV d in. Km départ arrêté en 30,7 secondes, vitesse maximum 185 km/h. Consommation conventionnelle, 7,1 1 à 90 km/h, 9,61 à 120 km/h, 12,91 essai type urbain. M ili i Trois garanties Alfa Romeo, garantie totale 1 an, peinture 2 ans, moteur 2 ans ou 100.000 km. LES CHEVAUX DE FEU. 411



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lui numéro 202 novembre 1980 Page 1Lui numéro 202 novembre 1980 Page 2-3Lui numéro 202 novembre 1980 Page 4-5Lui numéro 202 novembre 1980 Page 6-7Lui numéro 202 novembre 1980 Page 8-9Lui numéro 202 novembre 1980 Page 10-11Lui numéro 202 novembre 1980 Page 12-13Lui numéro 202 novembre 1980 Page 14-15Lui numéro 202 novembre 1980 Page 16-17Lui numéro 202 novembre 1980 Page 18-19Lui numéro 202 novembre 1980 Page 20-21Lui numéro 202 novembre 1980 Page 22-23Lui numéro 202 novembre 1980 Page 24-25Lui numéro 202 novembre 1980 Page 26-27Lui numéro 202 novembre 1980 Page 28-29Lui numéro 202 novembre 1980 Page 30-31Lui numéro 202 novembre 1980 Page 32-33Lui numéro 202 novembre 1980 Page 34-35Lui numéro 202 novembre 1980 Page 36-37Lui numéro 202 novembre 1980 Page 38-39Lui numéro 202 novembre 1980 Page 40-41Lui numéro 202 novembre 1980 Page 42-43Lui numéro 202 novembre 1980 Page 44-45Lui numéro 202 novembre 1980 Page 46-47Lui numéro 202 novembre 1980 Page 48-49Lui numéro 202 novembre 1980 Page 50-51Lui numéro 202 novembre 1980 Page 52-53Lui numéro 202 novembre 1980 Page 54-55Lui numéro 202 novembre 1980 Page 56-57Lui numéro 202 novembre 1980 Page 58-59Lui numéro 202 novembre 1980 Page 60-61Lui numéro 202 novembre 1980 Page 62-63Lui numéro 202 novembre 1980 Page 64-65Lui numéro 202 novembre 1980 Page 66-67Lui numéro 202 novembre 1980 Page 68-69Lui numéro 202 novembre 1980 Page 70-71Lui numéro 202 novembre 1980 Page 72-73Lui numéro 202 novembre 1980 Page 74-75Lui numéro 202 novembre 1980 Page 76-77Lui numéro 202 novembre 1980 Page 78-79Lui numéro 202 novembre 1980 Page 80-81Lui numéro 202 novembre 1980 Page 82-83Lui numéro 202 novembre 1980 Page 84-85Lui numéro 202 novembre 1980 Page 86-87Lui numéro 202 novembre 1980 Page 88-89Lui numéro 202 novembre 1980 Page 90-91Lui numéro 202 novembre 1980 Page 92-93Lui numéro 202 novembre 1980 Page 94-95Lui numéro 202 novembre 1980 Page 96-97Lui numéro 202 novembre 1980 Page 98-99Lui numéro 202 novembre 1980 Page 100-101Lui numéro 202 novembre 1980 Page 102-103Lui numéro 202 novembre 1980 Page 104-105Lui numéro 202 novembre 1980 Page 106-107Lui numéro 202 novembre 1980 Page 108-109Lui numéro 202 novembre 1980 Page 110-111Lui numéro 202 novembre 1980 Page 112-113Lui numéro 202 novembre 1980 Page 114-115Lui numéro 202 novembre 1980 Page 116-117Lui numéro 202 novembre 1980 Page 118-119Lui numéro 202 novembre 1980 Page 120-121Lui numéro 202 novembre 1980 Page 122-123Lui numéro 202 novembre 1980 Page 124-125Lui numéro 202 novembre 1980 Page 126-127Lui numéro 202 novembre 1980 Page 128-129Lui numéro 202 novembre 1980 Page 130-131Lui numéro 202 novembre 1980 Page 132-133Lui numéro 202 novembre 1980 Page 134-135Lui numéro 202 novembre 1980 Page 136-137Lui numéro 202 novembre 1980 Page 138-139Lui numéro 202 novembre 1980 Page 140-141Lui numéro 202 novembre 1980 Page 142-143Lui numéro 202 novembre 1980 Page 144-145Lui numéro 202 novembre 1980 Page 146-147Lui numéro 202 novembre 1980 Page 148-149Lui numéro 202 novembre 1980 Page 150-151Lui numéro 202 novembre 1980 Page 152-153Lui numéro 202 novembre 1980 Page 154-155Lui numéro 202 novembre 1980 Page 156-157Lui numéro 202 novembre 1980 Page 158-159Lui numéro 202 novembre 1980 Page 160-161Lui numéro 202 novembre 1980 Page 162-163Lui numéro 202 novembre 1980 Page 164-165Lui numéro 202 novembre 1980 Page 166-167Lui numéro 202 novembre 1980 Page 168-169Lui numéro 202 novembre 1980 Page 170-171Lui numéro 202 novembre 1980 Page 172-173Lui numéro 202 novembre 1980 Page 174-175Lui numéro 202 novembre 1980 Page 176-177Lui numéro 202 novembre 1980 Page 178-179Lui numéro 202 novembre 1980 Page 180-181Lui numéro 202 novembre 1980 Page 182-183Lui numéro 202 novembre 1980 Page 184-185Lui numéro 202 novembre 1980 Page 186-187Lui numéro 202 novembre 1980 Page 188-189Lui numéro 202 novembre 1980 Page 190-191Lui numéro 202 novembre 1980 Page 192-193Lui numéro 202 novembre 1980 Page 194-195Lui numéro 202 novembre 1980 Page 196-197Lui numéro 202 novembre 1980 Page 198-199Lui numéro 202 novembre 1980 Page 200-201Lui numéro 202 novembre 1980 Page 202