Lui n°202 novembre 1980
Lui n°202 novembre 1980
  • Prix facial : 8 F

  • Parution : n°202 de novembre 1980

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Presse-Office S.A.

  • Format : (212 x 269) mm

  • Nombre de pages : 202

  • Taille du fichier PDF : 184 Mo

  • Dans ce numéro : filles de fame !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 148 - 149  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
148 149
"-""1— r Appel aux j ICÉLIBATAIRESI 1 t Vous avez 18 ans 30 ans, I 50 ans.., ou plus.havez vous que vous pouvez facilement ren- contrer_, _peut-être près de chez vous, ou Celle dont vous rêvez, grâce à une méthode mo- I derne et très simple P Si votre souhait de découvrir le bonheur, dans un foyer harmonieux, ne s'est pas encore réalisé, alors vite écrivez à l'ECHO, 41. L'T rue Lafayette, 75009 Paris. I 11 suffit d'envoyer votre âge et P votre adresse pour recevoir, dis- cr tement la -brochure illustré e è L'Avenir a Deux. c'est gratuit, passionnant et sans aucun enga-'gement pour vous. L'Echo vous permet de multi-plier vos chances de rencontres, dans la ou les régions de votre choix, et de découvrir la personneui vous convient le mieux. L q _MIN _'Mi Chez vous les meilleurs films classés X ! En vidéo VHS et BETA à partir de 390 F, des courts métrages de 20 à 30 minutes... Mais aussides.longs métrages vidéo de 1 h à 1 h 30. Achetez votre cassette'X'au VIDÉO CLUB JCL, et vous pourrez l'échanger contre une autre. quand vous voudrez. Renseignez-vous. Vous recevrez chaque mois la mise à jour de nos programmes vidéo. 27 rue Taitbout 75009 PARIS Les cassettes vidéo'homos" de 20 mn sont parues. (Fa mose lm ma mi na mi mg imuni Il Demandez lero ramme gratuit en retournant ce bon à VIDEO-CLUB JCL 27 rue Taitbout 75009 PARIS I (Joindre enveloppe timbrée à vos nom et adresse) I Nom Adresse strictement réservé aux adultes, envoyez photocopie de votre carte d'identité. LUI, MiMIM-MNMO 148 LA ROULOTTE RUSSE Ils se procurent des rétroviseurs panoramiques pour deux kilos de caviar noir... (Suite de la page 114.) Rien au monde n'est parfait, mais l'amateur soviétique de voitures s'efforce cependant d'obtenir l'impossible  : que n'ont-ils pas encore inventé, ces heureux possesseurs d'une quatre roues ! Ils perfectionnent sans cesse leurs modèles ; par le biais de liens semi-légaux avec les Martiens les Occidentaux —, ils se procurent des rétroviseurs panoramiques (quinze roubles minimum au marché noir ou deux kilos de caviar noir), des klaxons italiens (cent roubles et plus), des housses en nylon imitation léopard, etc. Il y eut une époque en Union soviétique où les balles de tennis, déjà très rares, disparurent complètement. C'est que les amateurs de voitures avaient imaginé de les utiliser pour renforcer leurs amortisseurs et avaient littéralement tout raflé ! Et les phares ? Les phares jaunes qui n'existent pas à la vente ? Ce sont également des symboles de puissance et de privilèges. On les paye un prix fou, mais s'ils sont posés sur de simples Jigouli on peut s'adresser à n'importe quel flic et exiger de les faire enlever. Pourquoi ? Parce que c'est interdit ! Aussi, lorsque, même en plein jour circule une Volga, phares jaunes allumés, la police s'arrange pour donner le feu vert  : « Priorité au pouvoir... » La Moscovitch ressemble beaucoup à une vieille Peugeot. Son prix est quand même de 5 000 roubles. Elle est moins confortable, beaucoup moins élégante et encore moins solide. Et voici enfin la plus petite voiture, la Zaporogue. L'ancien modèle a été copié sur les vieilles Fiat, celles qui ressemblaient à des scarabées. Le nouveau modèle s'est allongé. On l'appelle familièrement le « tank juif ». D'où vient cet antisémitisme florissant ? De l'incompétence à juger de l'armement réel de l'armée israélienne ? C'est ainsi que descendent jusqu'au peuple les plaisanteries de nos commandants... trois cents roubles, cinq mille roubles, l'ancien modèle est très économique et pratique dans les encombrements. Je me souviens que mes amis disaient  : « Nous nous sommes trouvés un jour bloqués, sans pouvoir tourner ni à droite ni à gauche. On est descendus, on a soulevé la voiture et on est repartis en sens inverse... » Parmi les motos accessibles, la plus populaire est la Vespa tchèque, très proche des motos actuelles. Il n'y a pas beaucoup de motos dans le centre de l'Urss à cause du long hiver, mais elles sont répandues en Ukraine et dans le Sud-Ouest. Toute initiative personnelle (ornement, peinture) est interdite. Mais, à l'exemple du Parti qui se cache dans sa voiture grâce à des petits rideaux, les provinciaux et les marchands en ont posé, à l'intérieur des leurs  : ni blancs ni noirs comme ceux du Pc, mais à fleurs ou en plastique. Si dans la capitale, il est difficile d'être négligent ou de rejeter les normes, en province, tout dépend de la profondeur de la torpeur locale et de vos relations avec les petits chefs. La province est encore aujourd'hui un tourbillon reflétant les visions fantastiques du quotidien soviétique. Le rêve pour celui qui veut s'élever audessus de la grisaille, c'est la voiture étrangère. Bien sûr, ce n'est pas commode  : la réparation d'une auto soviétique est déjà une tragédie en cinq actes, alors, celle d'une occidentale tiendrait de la haute voltige. Mais les Ford, Volkswagen ou Volvo sont à peine plus chères qu'une bonne Volga. Il y a quinze ans environ, l'importation de voitures était interdite aux Soviétiques... Aujourd'hui, surtout dans les ports, on peut voir à nouveau des Chevrolet d'une longueur insensée ou des Toyota. L'administration des.Corps diplomatiques lésine sur le quota de voitures accordées aux étrangers à Moscou et leur vend les nôtres. Cependant, il s'organise dans la capitale un parc de voitures étrangères avec garage. Le directeur est un ancien conseiller soviétique en automobiles de Castro. Une place (Suite page 150.)
Un moment de calme dans un monde qui cavale. LArmagnac.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lui numéro 202 novembre 1980 Page 1Lui numéro 202 novembre 1980 Page 2-3Lui numéro 202 novembre 1980 Page 4-5Lui numéro 202 novembre 1980 Page 6-7Lui numéro 202 novembre 1980 Page 8-9Lui numéro 202 novembre 1980 Page 10-11Lui numéro 202 novembre 1980 Page 12-13Lui numéro 202 novembre 1980 Page 14-15Lui numéro 202 novembre 1980 Page 16-17Lui numéro 202 novembre 1980 Page 18-19Lui numéro 202 novembre 1980 Page 20-21Lui numéro 202 novembre 1980 Page 22-23Lui numéro 202 novembre 1980 Page 24-25Lui numéro 202 novembre 1980 Page 26-27Lui numéro 202 novembre 1980 Page 28-29Lui numéro 202 novembre 1980 Page 30-31Lui numéro 202 novembre 1980 Page 32-33Lui numéro 202 novembre 1980 Page 34-35Lui numéro 202 novembre 1980 Page 36-37Lui numéro 202 novembre 1980 Page 38-39Lui numéro 202 novembre 1980 Page 40-41Lui numéro 202 novembre 1980 Page 42-43Lui numéro 202 novembre 1980 Page 44-45Lui numéro 202 novembre 1980 Page 46-47Lui numéro 202 novembre 1980 Page 48-49Lui numéro 202 novembre 1980 Page 50-51Lui numéro 202 novembre 1980 Page 52-53Lui numéro 202 novembre 1980 Page 54-55Lui numéro 202 novembre 1980 Page 56-57Lui numéro 202 novembre 1980 Page 58-59Lui numéro 202 novembre 1980 Page 60-61Lui numéro 202 novembre 1980 Page 62-63Lui numéro 202 novembre 1980 Page 64-65Lui numéro 202 novembre 1980 Page 66-67Lui numéro 202 novembre 1980 Page 68-69Lui numéro 202 novembre 1980 Page 70-71Lui numéro 202 novembre 1980 Page 72-73Lui numéro 202 novembre 1980 Page 74-75Lui numéro 202 novembre 1980 Page 76-77Lui numéro 202 novembre 1980 Page 78-79Lui numéro 202 novembre 1980 Page 80-81Lui numéro 202 novembre 1980 Page 82-83Lui numéro 202 novembre 1980 Page 84-85Lui numéro 202 novembre 1980 Page 86-87Lui numéro 202 novembre 1980 Page 88-89Lui numéro 202 novembre 1980 Page 90-91Lui numéro 202 novembre 1980 Page 92-93Lui numéro 202 novembre 1980 Page 94-95Lui numéro 202 novembre 1980 Page 96-97Lui numéro 202 novembre 1980 Page 98-99Lui numéro 202 novembre 1980 Page 100-101Lui numéro 202 novembre 1980 Page 102-103Lui numéro 202 novembre 1980 Page 104-105Lui numéro 202 novembre 1980 Page 106-107Lui numéro 202 novembre 1980 Page 108-109Lui numéro 202 novembre 1980 Page 110-111Lui numéro 202 novembre 1980 Page 112-113Lui numéro 202 novembre 1980 Page 114-115Lui numéro 202 novembre 1980 Page 116-117Lui numéro 202 novembre 1980 Page 118-119Lui numéro 202 novembre 1980 Page 120-121Lui numéro 202 novembre 1980 Page 122-123Lui numéro 202 novembre 1980 Page 124-125Lui numéro 202 novembre 1980 Page 126-127Lui numéro 202 novembre 1980 Page 128-129Lui numéro 202 novembre 1980 Page 130-131Lui numéro 202 novembre 1980 Page 132-133Lui numéro 202 novembre 1980 Page 134-135Lui numéro 202 novembre 1980 Page 136-137Lui numéro 202 novembre 1980 Page 138-139Lui numéro 202 novembre 1980 Page 140-141Lui numéro 202 novembre 1980 Page 142-143Lui numéro 202 novembre 1980 Page 144-145Lui numéro 202 novembre 1980 Page 146-147Lui numéro 202 novembre 1980 Page 148-149Lui numéro 202 novembre 1980 Page 150-151Lui numéro 202 novembre 1980 Page 152-153Lui numéro 202 novembre 1980 Page 154-155Lui numéro 202 novembre 1980 Page 156-157Lui numéro 202 novembre 1980 Page 158-159Lui numéro 202 novembre 1980 Page 160-161Lui numéro 202 novembre 1980 Page 162-163Lui numéro 202 novembre 1980 Page 164-165Lui numéro 202 novembre 1980 Page 166-167Lui numéro 202 novembre 1980 Page 168-169Lui numéro 202 novembre 1980 Page 170-171Lui numéro 202 novembre 1980 Page 172-173Lui numéro 202 novembre 1980 Page 174-175Lui numéro 202 novembre 1980 Page 176-177Lui numéro 202 novembre 1980 Page 178-179Lui numéro 202 novembre 1980 Page 180-181Lui numéro 202 novembre 1980 Page 182-183Lui numéro 202 novembre 1980 Page 184-185Lui numéro 202 novembre 1980 Page 186-187Lui numéro 202 novembre 1980 Page 188-189Lui numéro 202 novembre 1980 Page 190-191Lui numéro 202 novembre 1980 Page 192-193Lui numéro 202 novembre 1980 Page 194-195Lui numéro 202 novembre 1980 Page 196-197Lui numéro 202 novembre 1980 Page 198-199Lui numéro 202 novembre 1980 Page 200-201Lui numéro 202 novembre 1980 Page 202