Lui n°195 avril 1980
Lui n°195 avril 1980
  • Prix facial : 8 F

  • Parution : n°195 de avril 1980

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Presse-Office S.A.

  • Format : (212 x 269) mm

  • Nombre de pages : 184

  • Taille du fichier PDF : 215 Mo

  • Dans ce numéro : spécial Nastassja Kinski.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
8 LE DIAMAN T Un investissement sûr 60,2% de hausse en 1979 (Expansion du 25-1-80) LA CENTRALE DU DIAMANT S'ouvre aux particuliers et propose un choix considérable de très belles pierres Pour tous renseignements prenez rendez-vous en téléphonant au 261.08.03 + ou veuillez nous retourner le coupon Merci de m'envoyer gratuitement et sans engagement votre dossier confidentiel NOM Profession Adresse Tél LA CENTRALE DU DIAMANT 6, Place des Victoires 75002 Paris Tél. 261.08.03 +L. I ENTRETIEN Si j'arrivais avec une escorte, ils me diraient  : « Alors tu as peur de nous ? » Et ils me mépriseraient... (Suite de la page 5.) Lui Les autonomistes, est-ce qu'il vous arrive de les rencontrer ? Sanguinetti Les autonomistes me reçoivent parce que je suis Corse de père et de mère et que je ne les rejette pas. Ils parlent un français impeccable, ils sont tous intellectuellement très forts et c'est bien le problème  : ils sont bourrés d'intelligence et de connaissances. Tous sont capables d'être cadres. Il n'y a pas de troupes, là-dedans  : les troupes, ils les prennent chez les lycéens de quatorze ans. Ça ne m'impressionne pas. Le « jeune » ce n'est jamais qu'un adjectif, ce n'est pas un substantif. Il y a trois âges seulement chez l'homme  : avant la puberté, après la puberté et l'impuissance ! Le reste, c'est de la littérature... Et le seul avenir certain de la jeunesse est l'âge mûr. Ils ne m'écoutent peut-être pas vraiment, mais ils me respectent. Je vais en Corse tout seul, je n'ai jamais eu d'escorte, je suis au volant de ma voiture et je dis  : « Le premier qui veut, eh bien... ». Si j'arrivais avec une escorte, ils me diraient  : « Alors tu as peur de nous ? » Et ils me mépriseraient. Lui Quel est leur rapport avec la population ? Sanguinetti Des rapports de voisins. Ou d'amis. La population n'est pas d'accord, mais jamais elle ne les dénoncera. Ce sont les vieilles lois de l'honneur  : ça ne se fait pas. Même moi je ne le ferais pas ! Je règlerais le problème personnellement... Mais je n'irais pas dire aux gendarmes  : « Arrêtez-le ! ». Lui Les Français commencent tout de même à s'inquiéter... Sanguinetti Les média ont beaucoup grossi les choses... Mais nous ne sommes pas à l'abri d'incidents, d'autant plus qu'il y a toujours eu en Europe un certain nombre de marginaux qui rêvent de la déstabiliser  : et la Corse est le bout de l'écheveau français, il ne faut jamais l'oublier. La grande illusion du pouvoir actuel c'est d'avoir cru qu'il pourrait vivre dans un monde décrispé, paisible, heureux... Cela n'existe pas... Il est en train de le découvrir tous les matins. En tout cas, si la question corse est traitée en termes de maintien de l'ordre pur et simple, on ne peut que se tromper. Lui Les difficultés de la Corse, n'est-ce pas d'abord sa situation géographique en Méditerranée ? Sanguinetti Nous avons connu, depuis Rome, dix-neuf changements de domination, dix-sept révoltes générales et sept périodes d'anarchie  : c'est pas mal. Nous sommes très difficilement gouvernables. Et pourquoi ? parce que jamais les changements de domination n'ont été de notre fait, mais toujours celui d'une puissance qui a évincé chez nous une autre puissance. Et demain ? Ce serait l'Amérique, la Russie ou un autre pays, mais sûrement pas nous, les Corses ! Et cela en effet, à cause de la situation de notre île en Méditerranée  : C'est un aéroport et un portemissiles idéal. Nous n'avons jamais pu, compte tenu de notre situation géographique, de nos dimensions physiques, de nos possibilités économiques et démographiques, être un centre de décision et nous gouverner nous-mêmes. Il y a le « fait montagnard » qui nous a toujours empêchés de former une communauté  : les villes étaient sur la côte et, à l'intérieur, il n'y avait que des villages. Il nous a toujours fallu subir la loi du plus fort. Ce que les Français ont réussi au XVIII` siècle ce sont les premiers, c'est à faire de nous des citoyens à part entière, ayant exactement les mêmes droits que les autres Français. Mais si la présence française, l'appartenance française sont bénéfiques pour les Corses, une question peut se poser  : le sont-elles pour la Corse elle-même ? Voilà la question posée. Il s'agit de concilier les intérêts personnels des Corses avec l'intérêt global de la Corse, ce qui n'est pas tout à fait la même chose. Car il y a un trou ! La Corse a trouvé un parfait exutoire avec la France, (Suite p.12.)
ENDROITS SONT  : o ey shops  : 33 rue de l'Arcade, Centre commercial Cap 3000, iir fit = O670Œ Forum des Halles 54 rue du Faubourg Montmartre, 3 quai Jean Jaurès Galeries La Fayette 75009 Paris. 83990 Saint Tropez. 20 rue Paul Bert 13100 Aix en Provenu.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lui numéro 195 avril 1980 Page 1Lui numéro 195 avril 1980 Page 2-3Lui numéro 195 avril 1980 Page 4-5Lui numéro 195 avril 1980 Page 6-7Lui numéro 195 avril 1980 Page 8-9Lui numéro 195 avril 1980 Page 10-11Lui numéro 195 avril 1980 Page 12-13Lui numéro 195 avril 1980 Page 14-15Lui numéro 195 avril 1980 Page 16-17Lui numéro 195 avril 1980 Page 18-19Lui numéro 195 avril 1980 Page 20-21Lui numéro 195 avril 1980 Page 22-23Lui numéro 195 avril 1980 Page 24-25Lui numéro 195 avril 1980 Page 26-27Lui numéro 195 avril 1980 Page 28-29Lui numéro 195 avril 1980 Page 30-31Lui numéro 195 avril 1980 Page 32-33Lui numéro 195 avril 1980 Page 34-35Lui numéro 195 avril 1980 Page 36-37Lui numéro 195 avril 1980 Page 38-39Lui numéro 195 avril 1980 Page 40-41Lui numéro 195 avril 1980 Page 42-43Lui numéro 195 avril 1980 Page 44-45Lui numéro 195 avril 1980 Page 46-47Lui numéro 195 avril 1980 Page 48-49Lui numéro 195 avril 1980 Page 50-51Lui numéro 195 avril 1980 Page 52-53Lui numéro 195 avril 1980 Page 54-55Lui numéro 195 avril 1980 Page 56-57Lui numéro 195 avril 1980 Page 58-59Lui numéro 195 avril 1980 Page 60-61Lui numéro 195 avril 1980 Page 62-63Lui numéro 195 avril 1980 Page 64-65Lui numéro 195 avril 1980 Page 66-67Lui numéro 195 avril 1980 Page 68-69Lui numéro 195 avril 1980 Page 70-71Lui numéro 195 avril 1980 Page 72-73Lui numéro 195 avril 1980 Page 74-75Lui numéro 195 avril 1980 Page 76-77Lui numéro 195 avril 1980 Page 78-79Lui numéro 195 avril 1980 Page 80-81Lui numéro 195 avril 1980 Page 82-83Lui numéro 195 avril 1980 Page 84-85Lui numéro 195 avril 1980 Page 86-87Lui numéro 195 avril 1980 Page 88-89Lui numéro 195 avril 1980 Page 90-91Lui numéro 195 avril 1980 Page 92-93Lui numéro 195 avril 1980 Page 94-95Lui numéro 195 avril 1980 Page 96-97Lui numéro 195 avril 1980 Page 98-99Lui numéro 195 avril 1980 Page 100-101Lui numéro 195 avril 1980 Page 102-103Lui numéro 195 avril 1980 Page 104-105Lui numéro 195 avril 1980 Page 106-107Lui numéro 195 avril 1980 Page 108-109Lui numéro 195 avril 1980 Page 110-111Lui numéro 195 avril 1980 Page 112-113Lui numéro 195 avril 1980 Page 114-115Lui numéro 195 avril 1980 Page 116-117Lui numéro 195 avril 1980 Page 118-119Lui numéro 195 avril 1980 Page 120-121Lui numéro 195 avril 1980 Page 122-123Lui numéro 195 avril 1980 Page 124-125Lui numéro 195 avril 1980 Page 126-127Lui numéro 195 avril 1980 Page 128-129Lui numéro 195 avril 1980 Page 130-131Lui numéro 195 avril 1980 Page 132-133Lui numéro 195 avril 1980 Page 134-135Lui numéro 195 avril 1980 Page 136-137Lui numéro 195 avril 1980 Page 138-139Lui numéro 195 avril 1980 Page 140-141Lui numéro 195 avril 1980 Page 142-143Lui numéro 195 avril 1980 Page 144-145Lui numéro 195 avril 1980 Page 146-147Lui numéro 195 avril 1980 Page 148-149Lui numéro 195 avril 1980 Page 150-151Lui numéro 195 avril 1980 Page 152-153Lui numéro 195 avril 1980 Page 154-155Lui numéro 195 avril 1980 Page 156-157Lui numéro 195 avril 1980 Page 158-159Lui numéro 195 avril 1980 Page 160-161Lui numéro 195 avril 1980 Page 162-163Lui numéro 195 avril 1980 Page 164-165Lui numéro 195 avril 1980 Page 166-167Lui numéro 195 avril 1980 Page 168-169Lui numéro 195 avril 1980 Page 170-171Lui numéro 195 avril 1980 Page 172-173Lui numéro 195 avril 1980 Page 174-175Lui numéro 195 avril 1980 Page 176-177Lui numéro 195 avril 1980 Page 178-179Lui numéro 195 avril 1980 Page 180-181Lui numéro 195 avril 1980 Page 182-183Lui numéro 195 avril 1980 Page 184