Lui n°194 mars 1980
Lui n°194 mars 1980
  • Prix facial : 7 F

  • Parution : n°194 de mars 1980

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Presse-Office S.A.

  • Format : (212 x 269) mm

  • Nombre de pages : 154

  • Taille du fichier PDF : 141 Mo

  • Dans ce numéro : Californie, opérations anti vol.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 150 - 151  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
150 151
V IIk I 1 11 Ell MI MIL -/Ilk'NP'AIM\/`111/AMIN I 11 1 INN t-7 I 11 1/1 111M, 7,/a 111. NMI,'VIl'1 -7 F II II Nil i\II - MI I 1 7 r 111 I Il'L L w Al'I —1 1 111 1 MI V/mill 1 Ill III IMIlla/,//I MINIM MI IN I MIR al Ell 1 III Ilir../- 1 MIN III i IN
IN ZE BABA ! Quelques minutes plus tard, stimulés par la recherche du corps du délit, les policiers étaient tous là à s'empiffrer... (Suite de la page 98.) hurla le Marie. Laisse tout ça là, et file. Uora-Uora pleurait. Petit-Jésus sentit qu'il le haïssait. Il prit une tarte de « Bon anniversaire » et la lui lança à la figure. Uora-Uora aurait très bien pu l'esquiver mais, au contraire, il avança la tête pour la prendre en plein visage, puis il éclata de rire, la figure, le chapeau et la cravate tout poissés de tarte, et il fila en se donnant de grands coups de langue jusque sur le nez et les joues. Finalement, le Marie était parvenu à ouvrir le bon tiroir, et il bourrait ses poches de billets, en jurant parce qu'ils se collaient à ses doigts pleins de confiture. Ça y est, Petit-Jésus, y faut s'en aller, dit-il. Mais pour Petit-Jésus, tout ne pouvait pas finir comme ça  : cela devait être une bouffe à raconter durant des années aux copains et à Mary la Toscane. Mary la Toscane était la maîtresse de Petit-Jésus  : elle avait des jambes longues et douces, et un corps et un visage quasi chevalins. Elle aimait bien Petit-Jésus parce qu'il se pelotonnait contre elle et rampait sur son corps comme un gros chat. Une seconde apparition de Uora-Uora interrompit le cours de ses pensées. Le Marie sortit tout de suite son revolver, mais Uora-Uora dit  : Les flics. Et il se sauva, courant et voltigeant, en tenant les pans de son imperméable à pleines mains. Le Marie, ayant ramassé les derniers billets, atteignit la porte en deux bonds ; Petit-Jésus le suivait. Petit-Jésus pensait à Mary  : et seulement alors il se souvint qu'il pourrait lui apporter des gâteaux, qu'il ne lui faisait jamais de cadeaux, et qu'elle lui aurait peut-être fait une scène. Il revint sur ses pas, rafla des petits gâteaux à la crème, les glissa sous sa chemise, se dit aussitôt qu'il avait choisi les plus fragiles, en chercha de plus consistants et les fourra sur sa poitrine. Ce faisant, il vit à travers la vitrine les ombres des policiers qui s'agitaient et montraient quelqu'un au bout de la rue ; l'un deux braqua son revolver dans cette direction et tira. Petit-Jésus se cacha derrière un comptoir. Ils ne devaient pas avoir atteint leur cible  : maintenant ils faisaient des gestes de dépit et regardaient à l'intérieur. Peu après, Petit-Jésus comprit qu'ils avaient trouvé la porte ouverte, et qu'ils entraient. La boutique s'emplit de policiers armés. Petit-Jésus restait pelotonné dans son coin mais, dans le même temps, ayant trouvé des fruits confits à portée de sa main, il se gavait de cédrats et de bergamotes pour garder son calme. Les policiers constataient le vol, relevaient des traces de gâteaux mangés sur les tablettes de verre. Et comme ça, distraitement, ils commencèrent à goûter à quelques petits gâteaux qui traînaient, en prenant bien soin de ne pas mélanger les traces. Quelques minutes plus tard, stimulés par la recherche du corps du délit, ils étaient tous là à s'empiffrer comme quatre. Petit-Jésus mastiquait, mais les autres mastiquaient plus fort que lui et couvraient le bruit de ses mâchoires. Il sentait une épaisse liquéfaction s'opérer entre sa peau et sa chemise, et une envie de vomir lui soulevait le coeur. Il s'était tellement gavé de fruits confits qu'il ne s'aperçut pas tout de suite que la voie était libre. Les policiers affirmèrent ensuite avoir aperçu un singe, le museau tout barbouillé, et qui avait traversé la boutique en sautant, renversant des plateaux et des tartes. Et avant qu'ils soient revenus de leur stupeur et aient décollé les tartes de leurs semelles, le singe avait disparu. Quand Petit-Jésus ouvrit sa chemise chez Mary la Toscane, il trouva sa poitrine recouverte d'un curieux amalgame. Et ils demeurèrent tous deux jusqu'au matin, allongés sur le lit, à se lécher et à se suçoter jusqu'à la dernière miette de gâteau et au dernier reste de crème. Italo Calvino. Copyright Italo Calvino et Editions Julliard. (Suite de la page 149.) 75017 Jacky Jak 110 boulevard Rochechouart, 75018 Jardin d'Alice Forum des Halles, 75001 Jeans Bazaar Galerie Point-Show, 66 Champs-Elysées, 75008 Jess 128 rue de la Pompe, 75016 ; 70 avenue des Ternes Jockey Club 290 bis boulevard Saint-Germain, 75006 Charles Jourdan 86 Champs-Elysées ; 5 boulevard de la Madeleine, 75008 ; Forum des Halles, 75001 Stéphane Kelian 62 rue des Saints-Pères, 75006 ; Forum des Halles, 75001 Lawrence 54 rue de Miromesnil, 75008 Charles Leva 100 boulevard du Montparnasse, 75014 Manby 9 avenue Victor-Hugo, 75016 Messageries 6 place Sainte-Opportune, 75001 New man 18 avenue Mozart, 75016 ; 11 bis avenue Victor-Hugo, 75016 Colette Nivelle 6 boulevard Beaumarchais, 75011 Nuits d'Elodie 1 avenue Mac- Mahon, 75017 Luc d'Ornac 58 rue des Lombards, 75001 Panama Rock 18 boulevard Monmartre, 75009 Parasol Palais des Congrès, Porte Maillot, 75017 Sacha 24 rue de Buci, 75006 ; 43 boulevard Haussmann, 75009 ; 15 rue de Turbigo, 75001 Sarajo 150 boulevard Saint-Germain, 75006 Surplus Neuilly 18 rue de Chartres, 92200 Neuilly Surplus Yankee 24 rue La Boétie ; 14 rue de Santeuil ; 41 rue de Jussieu, 75006 Geneviève Tarka 95 faubourg Saint-Honoré, 75008 Henri Thierry 45 rue Caumartin, 75009 Twenty 20 rue de Chartres, 92220 Neuilly Ultimo Galerie Point-Show, 66 Champs-Elysées, 75008 Upla 17 rue des Halles, 75001 Valentuomo 57 rue de Rennes, 75006 Venezia 12 rue de Buci 75006 La Vie en Rose 27 rue de l'Abbé- Grégoi re, 75006 Western House 13 avenue de la Grande-Armée, 75016 ; 23 rue des Canettes, 75006 Yvan et Marzia 4 place Sainte-Opportune, 75001 Paris. chaque mois lisez jazz magazine 151



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lui numéro 194 mars 1980 Page 1Lui numéro 194 mars 1980 Page 2-3Lui numéro 194 mars 1980 Page 4-5Lui numéro 194 mars 1980 Page 6-7Lui numéro 194 mars 1980 Page 8-9Lui numéro 194 mars 1980 Page 10-11Lui numéro 194 mars 1980 Page 12-13Lui numéro 194 mars 1980 Page 14-15Lui numéro 194 mars 1980 Page 16-17Lui numéro 194 mars 1980 Page 18-19Lui numéro 194 mars 1980 Page 20-21Lui numéro 194 mars 1980 Page 22-23Lui numéro 194 mars 1980 Page 24-25Lui numéro 194 mars 1980 Page 26-27Lui numéro 194 mars 1980 Page 28-29Lui numéro 194 mars 1980 Page 30-31Lui numéro 194 mars 1980 Page 32-33Lui numéro 194 mars 1980 Page 34-35Lui numéro 194 mars 1980 Page 36-37Lui numéro 194 mars 1980 Page 38-39Lui numéro 194 mars 1980 Page 40-41Lui numéro 194 mars 1980 Page 42-43Lui numéro 194 mars 1980 Page 44-45Lui numéro 194 mars 1980 Page 46-47Lui numéro 194 mars 1980 Page 48-49Lui numéro 194 mars 1980 Page 50-51Lui numéro 194 mars 1980 Page 52-53Lui numéro 194 mars 1980 Page 54-55Lui numéro 194 mars 1980 Page 56-57Lui numéro 194 mars 1980 Page 58-59Lui numéro 194 mars 1980 Page 60-61Lui numéro 194 mars 1980 Page 62-63Lui numéro 194 mars 1980 Page 64-65Lui numéro 194 mars 1980 Page 66-67Lui numéro 194 mars 1980 Page 68-69Lui numéro 194 mars 1980 Page 70-71Lui numéro 194 mars 1980 Page 72-73Lui numéro 194 mars 1980 Page 74-75Lui numéro 194 mars 1980 Page 76-77Lui numéro 194 mars 1980 Page 78-79Lui numéro 194 mars 1980 Page 80-81Lui numéro 194 mars 1980 Page 82-83Lui numéro 194 mars 1980 Page 84-85Lui numéro 194 mars 1980 Page 86-87Lui numéro 194 mars 1980 Page 88-89Lui numéro 194 mars 1980 Page 90-91Lui numéro 194 mars 1980 Page 92-93Lui numéro 194 mars 1980 Page 94-95Lui numéro 194 mars 1980 Page 96-97Lui numéro 194 mars 1980 Page 98-99Lui numéro 194 mars 1980 Page 100-101Lui numéro 194 mars 1980 Page 102-103Lui numéro 194 mars 1980 Page 104-105Lui numéro 194 mars 1980 Page 106-107Lui numéro 194 mars 1980 Page 108-109Lui numéro 194 mars 1980 Page 110-111Lui numéro 194 mars 1980 Page 112-113Lui numéro 194 mars 1980 Page 114-115Lui numéro 194 mars 1980 Page 116-117Lui numéro 194 mars 1980 Page 118-119Lui numéro 194 mars 1980 Page 120-121Lui numéro 194 mars 1980 Page 122-123Lui numéro 194 mars 1980 Page 124-125Lui numéro 194 mars 1980 Page 126-127Lui numéro 194 mars 1980 Page 128-129Lui numéro 194 mars 1980 Page 130-131Lui numéro 194 mars 1980 Page 132-133Lui numéro 194 mars 1980 Page 134-135Lui numéro 194 mars 1980 Page 136-137Lui numéro 194 mars 1980 Page 138-139Lui numéro 194 mars 1980 Page 140-141Lui numéro 194 mars 1980 Page 142-143Lui numéro 194 mars 1980 Page 144-145Lui numéro 194 mars 1980 Page 146-147Lui numéro 194 mars 1980 Page 148-149Lui numéro 194 mars 1980 Page 150-151Lui numéro 194 mars 1980 Page 152-153Lui numéro 194 mars 1980 Page 154