Lui n°192 janvier 1980
Lui n°192 janvier 1980
  • Prix facial : 7 F

  • Parution : n°192 de janvier 1980

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Presse-Office S.A.

  • Format : (212 x 269) mm

  • Nombre de pages : 114

  • Taille du fichier PDF : 130 Mo

  • Dans ce numéro : le petit chaperon rose... et Lili... Anne.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 60 - 61  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
60 61
Les Editions Mengès, spécialistes des histoires drôles, ont demandé à Georges Folgoas et François Biron d'en récolter des vertes... et des roses. Ce qui donne un livre intitulé... Carré blanc ! Une vieille dame richissime vient d'être violée. Au commissariat, quelques jours après, on lui présente dix suspects, afin qu'elle tente de reconnaître son agresseur. Parmi les dix, un Belge... La dame examine attentivement les hommes présents, un à un, et au moment où elle passe devant le Belge, celui-ci s'avance et pointant le doigt vers la victime, crie  : - C'est elle ! Une jeune femme vient d'avoir des triplés. Sa mère arrive de province. La jeune femme lui dit  : - Et tu sais, le médecin a dit que ça arrivait une fois sur 200 000... - Ben dis donc... Et comment tu trouvais le temps de faire le ménage ? Le père Noël fait sa tournée Il arrive dans un appartement, et aperçoit dans la chambre une fille ravissante, en déshabillé de soie. Le père Noël est dans tous ses états et hésite, perplexe  : « Si je lui fais quelque chose, je ne peux plus remonter au Ciel... Si je ne lui fais rien, je ne peux plus remonter par la cheminée... » Un jeune étudiant, un peu timide, accoste une pute  : - Je n'ai que 10 francs, mais en plus je peux te donner une paire de tennis toutes neuves... - Bon, allez, c'est d'accord. Mais je te préviens, je ne bougerai pas. Et ils montent... Le garçon est débordant de passion, de vitalité, de maladresse aussi. Et tout à coup il lui semble qu'elle a bougé. Fou de joie, il s'écrie  : - Tu as bougé ! tu vois, tu m'aimes ! - Mais non... j'essaie les tennis. 60 C OflIZ-LI Une pute discute avec un client du tarif  : - C'est 100 francs ! Le type ne répond rien et met 1000 francs sur la table de nuit. Puis ils font leur affaire... et la fille, étonnée de cette générosité, lui démande  : - Vous reviendrez ? - Oui, demain à la même heure ! Le lendemain, le type revient. Même manège. Il balance 1000 francs, grand seigneur, et promu de revenir le lendemain. Et le troisième jour, la fille, de plus en plus étonnée, un peu émue, a envie de lui parler... Elle le questionne un peu  : - Vous êtes un drôle de type, vous. Je parie que vous êtes de province ? - Oui, je suis de Saint-Brieuc ! - C'est pas vrai, jubile la fille, moi aussi je suis de Saint-Brieuc ! D'ailleurs, ma mère est toujours làbas ! - Je sais, fait le type, je la connais, ta mère... D'ailleurs, quand elle a su que je venais, c'est elle qui m'a demandé de te remettre 3 000 francs. La pute à son client  : - C'est 10 francs sur la chaise et 100 francs sur le lit... Le type allonge un billet de 100 francs. - Ça sera dix fois sur la chaise. Un paysan constate que ses poules sont malades  : plus d'appétit, elles restent enfermées dans le poulailler, l'oeil terne. Il appelle le vétérinaire, qui en examine trois ou quatre et demande à voir le coq. - Ah j'ai pas de coq ! - Comment, vous n'avez pas de coq ? Alors cherchez pas ! Pas étonnant qu'elles dépérissent, ces bestioles... il leur faut un coq ! Le dimanche suivant le paysan va au marché et sur les conseils du marchand rapporte un vieux coq, minable, l'oeil crevé, le plumage disparate. Sitôt rentré, il lâche la bête et alors là... panique dans la basse-cour  : le coq prend les poules une à une, les plumes volent, ça caquette partout. Le paysan n'en revient pas. Il observe tout ça de sa fenêtre, ravi... Tout à coup, après avoir niqué toutes les poules, le coq tombe raide, au milieu de la cour. Encore sous le coup de l'émotion, le paysan lève la tête et aperçoit une buse qui tourne au-dessus du coq. Le vieux prend son fusil, sort et crie  : - Ah non, salope, t'auras pas mon coq... Ça, je laisserai pas faire ça... Et au moment où il s'apprête à tirer, il lui semble entendre le coq râler. Il se penche vers lui et la bête, toujours immobile, mais avec un clin d'oeil, lui fait  : - Laisse... Laisse-la venir... Quelle est la vitesse maximum autorisée en amour ?... 68 km/h. Après, on risque un tête à queue. Chers lecteurs, souriez-nous. Envoyez-nous vos meilleures histoires drôles, à condition qu'elles soient inédites. Lui vous adressera un chèque-sourire de 40 francs pour chaque histoire publiée. Au cas où nous recevrions deux histoires identiques, seule la première exprimée, le cachet de la poste faisant foi, sera primée.
Je jouis de me voir si belle en ce miroir... (La Castafiole)



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lui numéro 192 janvier 1980 Page 1Lui numéro 192 janvier 1980 Page 2-3Lui numéro 192 janvier 1980 Page 4-5Lui numéro 192 janvier 1980 Page 6-7Lui numéro 192 janvier 1980 Page 8-9Lui numéro 192 janvier 1980 Page 10-11Lui numéro 192 janvier 1980 Page 12-13Lui numéro 192 janvier 1980 Page 14-15Lui numéro 192 janvier 1980 Page 16-17Lui numéro 192 janvier 1980 Page 18-19Lui numéro 192 janvier 1980 Page 20-21Lui numéro 192 janvier 1980 Page 22-23Lui numéro 192 janvier 1980 Page 24-25Lui numéro 192 janvier 1980 Page 26-27Lui numéro 192 janvier 1980 Page 28-29Lui numéro 192 janvier 1980 Page 30-31Lui numéro 192 janvier 1980 Page 32-33Lui numéro 192 janvier 1980 Page 34-35Lui numéro 192 janvier 1980 Page 36-37Lui numéro 192 janvier 1980 Page 38-39Lui numéro 192 janvier 1980 Page 40-41Lui numéro 192 janvier 1980 Page 42-43Lui numéro 192 janvier 1980 Page 44-45Lui numéro 192 janvier 1980 Page 46-47Lui numéro 192 janvier 1980 Page 48-49Lui numéro 192 janvier 1980 Page 50-51Lui numéro 192 janvier 1980 Page 52-53Lui numéro 192 janvier 1980 Page 54-55Lui numéro 192 janvier 1980 Page 56-57Lui numéro 192 janvier 1980 Page 58-59Lui numéro 192 janvier 1980 Page 60-61Lui numéro 192 janvier 1980 Page 62-63Lui numéro 192 janvier 1980 Page 64-65Lui numéro 192 janvier 1980 Page 66-67Lui numéro 192 janvier 1980 Page 68-69Lui numéro 192 janvier 1980 Page 70-71Lui numéro 192 janvier 1980 Page 72-73Lui numéro 192 janvier 1980 Page 74-75Lui numéro 192 janvier 1980 Page 76-77Lui numéro 192 janvier 1980 Page 78-79Lui numéro 192 janvier 1980 Page 80-81Lui numéro 192 janvier 1980 Page 82-83Lui numéro 192 janvier 1980 Page 84-85Lui numéro 192 janvier 1980 Page 86-87Lui numéro 192 janvier 1980 Page 88-89Lui numéro 192 janvier 1980 Page 90-91Lui numéro 192 janvier 1980 Page 92-93Lui numéro 192 janvier 1980 Page 94-95Lui numéro 192 janvier 1980 Page 96-97Lui numéro 192 janvier 1980 Page 98-99Lui numéro 192 janvier 1980 Page 100-101Lui numéro 192 janvier 1980 Page 102-103Lui numéro 192 janvier 1980 Page 104-105Lui numéro 192 janvier 1980 Page 106-107Lui numéro 192 janvier 1980 Page 108-109Lui numéro 192 janvier 1980 Page 110-111Lui numéro 192 janvier 1980 Page 112-113Lui numéro 192 janvier 1980 Page 114