Lui n°190 novembre 1979
Lui n°190 novembre 1979
  • Prix facial : 7 F

  • Parution : n°190 de novembre 1979

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Presse-Office S.A.

  • Format : (212 x 269) mm

  • Nombre de pages : 222

  • Taille du fichier PDF : 200 Mo

  • Dans ce numéro : les neuf plus belles filles de Lui.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
d'un saumon fumé maison remarquable et d'une délicieuse fricassée de tête de veau, dont le moindre mérite était d'être légère. J'ai mangé du regard les belles huîtres du couvert voisin, servies à la température du vivier. Au chapitre desserts, j'eusse aimé trouver du chocolat plus percutant et plus amer, mais mon goût du super-noir agressif tient de la manie... Les bouteilles ne se haussent pas du col du côté prix. Je vous recommande chaleureusement l'inattendu Rioja Marqués de Càcéres 1973, vendu 30 francs. Autres bonnes affaires  : le Château Vignelaure 1971 au mieux de sa forme en magnum (60 francs, un cadeau !) et le Château Camensac 1974, dont la distinction est facturée 45 francs seulement. Malgré la hausse des fruits de mer, répercutée très sagement, l'addition oscille entre 140 et 160 francs avec un vin « bonne affaire ». Cette modération laisse rêveur quand on est habitué des restaurants dans le vent ! Dodin-Bouffant 25 rue Frédéric-Sauton, 75005 Paris. Tél.  : 325.25.14. Gérard Pedron, qui travailla en salle chez Lasserre, puis assura la réussite du Bistro du Port, a tenu une double gageure en lançant avec succès Le Jardin du Louvre. Souterrain, immense, le local situé sous le Louvre des antiquaires eût mieux convenu à un parking qu'à un restaurant  : un agencement heureux fait oublier ses dimensions, le décor est fort agréable à quelques détails près. Il fallait, par ailleurs, assurer la rentabilité d'une maison très vaste (cent quatre-vingts couverts environ) sans tomber dans le travail de série, en offrant une cuisine intelligente et pas trop chère  : là aussi, le pari est tenu. Revenons sur le décor et les à-côtés. L'interminable salle, sur laquelle se greffent des salons intimes, a été astucieusement coupée. Le cadre, de ce style précieux et indéfini dont les décorateurs ont le secret, est plaisant et dépaysant, un peu surchargé peutêtre. Les tables correctement espacées sont joliment dressées. Vais-je chicaner sur les couverts tarabiscotés imitant sans doute quelque modèle illustre ? La fourchette pique et le couteau coupe, c'est l'essentiel. La carte navigue entre l'inévitable nouvelle cuisine et le plat bourgeois, 32 sinon paysan. Ne présentant rien de très nouveau, mais composée judicieusement et laissant le choix, elle satisfait le bon mangeur intemporel, les jolies filles en avance de trois Elle sur la mode, les comédiens du proche Français, les échappés de la rue Sainte- Anne et les hommes d'affaires ne tirant pas trop sur les notes de frais. Dans mon assiette ou celle de ma voisine, j'ai apprécié la savoureuse compote de lapin, la salade printanière aux gésiers d'oie confits, qui est tout aussi bien automnale, le foie de veau au vinaigre de framboise, le jarret de veau confit. Les sorbets viennent de chez Berthillon, les desserts sont bons ; l'assiette assortiment » gagnerait à être moins chargée et mieux composée. La carte des vins, améliorable mais suffisante, ne pousse pas à la ruine. Attention feutrée du maître d'hôtel et gentil service compris, l'addition tourne raisonnablement autour de 150 francs par personne. Le menu à 100 francs, avec demie de vin et café, est tout à fait valable, particulièrement au déjeuner. Le Jardin du Louvre 2 place du Palais- Royal, 75001 Paris. Tél.  : 297.00.33. Caché dans un gentil passage où s'oublient les rumeurs de la toute proche place de la Madeleine, le Moulin du Village a rentré les tables de sa terrasse quand approchaient les frimas (gardez l'adresse, vous les retrouverez aux beaux jours). C'est dans l'aimable décor intérieur, genre bistrot à la mode, que reçoivent maintenant Christian Vannequé et Charles Scupham, le premier ancien sommelier de la Tour d'Argent, le second Américain de Chicago francisé par ses goûts culinaires. S'étant assurés la collaboration d'un bon chef, Gérard Coustal, les « villageois » du 8` arrondissement ont établi une carte moderne, dont les plats, légers sans être diaphanes, ont de l'accent. Qu'il s'agisse des entrées, des poissons ou des viandes, rien n'est exagérément sophistiqué ; la maison joue plutôt la simplicité raffinée, le semi-classicisme sans ennui. Sans chercher midi à quatorze heures, j'ai choisi et aimé les cèpes à la provençale, le filet de rascasses au cidre, les mignons de veau aux champignons sauvages (deux fois des champignons, ce n'est pas gastro- nomique, mais ça me plaît). Rien de compliqué à la rubrique desserts  : ils sont dignes d'une grand-maman attentive ce qui est un compliment. La carte des vins, très bien faite, ne vous conduira pas à la banqueroute. Les compères du Moulin savent partager d'heureuses trouvailles et proposent quelques bouteilles valables à 30 francs (beaujolais de Ferraud, avec deux R, rouge des Férauds, avec un R, entre autres). 300 ou 320 francs à deux, nettement moins si vous vous arrêtez à la très honnête prestation conseillée. Le Moulin du Village 25 rue Royale, 75008 Paris. Tél.  : 265.08.47. J'ai déjà dit tout le bien que je pensais de Lamazère, que j'estime largement au niveau « deux étoiles Michelin »  : foie gras et produits du Sud-Ouest parfaits, cassoulet superbe, bons plats classiques, cadre luxueux et vaste. Roger Lamazère présente au déjeuner un menu rassurant côté portefeuille  : pour 150 francs, vous pouvez choisir parmi toutes les spécialités, truffes exceptées. Ce n'est pas cher pour un restaurant de cette classe, au service irréprochable. Lamazère 23 rue de Ponthieu, 75008 Paris. Tél.  : 3 5 9.66.66 Jacques-Louis Delpal. LUI A LA CAVE Lui vous déniche désormais les introuvables petits vins de base de toute bonne cave. C'est peut-être le moment de rappeler qu'il est souhaitable de faire ses commandes assez vite. En effet, il ne faudrait DE Bo, 0.013, VIN 1973 0.4. (C1jttau bu parc SAINTE-CROIX-DU-MONT APPELLATION SAINTE-CROIX-DU-MONT CONTROLFE YvesIERMSOi PROPRiETAIRE A SAINT.MAIXANT (GIRONDE) FRANCE 2 MISE EN BOUTEILLE A LA PRCF'RIETE 13 cl. ITp Belloc cadillac
pas trop s'étonner si trois ou quatre mois plus tard un vigneron vous annonce un prix un peu plus élevé. Il se peut qu'il ne reste au récoltant que peu du vin conseillé, ou bien que les prix du transport n'aient monté... En tout cas, ce mois-ci Jon Winroth vous suggère un merveilleux vin liquoreux de Sainte-Croix-du-Mont... Les vins de Sainte-Croix-du-Mont comptent parmi les grands méconnus du Bordelais, bien que situés exactement en face du Sauternais, sur la rive droite de la Garonne. Lorsqu'ils sont bien réussis, comme ce Château du Parc 1973 que je vous propose aujourd'hui, il ne serait pas facile de les distinguer de leurs prestigieux cousins de la rive gauche. Ils proviennent des mêmes cépages (sémillon, sauvignon et muscadelle), ils sont faits de la même façon (cueillis en surmaturation après être atteints de « pourriture noble », et vieillis en fûts de chêne) et ils accompagnent les mêmes plats  : surtout le foie gras, mais aussi le roquefort et certains fruits et desserts, notamment l'ananas frais et la mousse au chocolat. Ils sont également très appréciés, tout seuls, à l'apéritif. Mais le comble du raffinement (ou de la décadence, diraient les pisse-froid), c'est de les servir avec de 7 grosses huîtres de Belon accompagnées de toasts tartinés de foie gras frais. Ce qui les différencie essentiellement des sauternes, ce sont leurs prix. Yves Bernède, paysan coiffé du béret basque et à l'accent roulant du Bordelais, cultive son Château du Parc sur un sol argilo-calcaire. Il le fait presque entièrement avec du sémillon et seulement deux pour cent de muscadelle. Le résultat est un joli vin liquoreux, racé et nerveux, frais et très franc de goût, qu'il offre aux lecteurs de Lui à 18 francs la bouteille par caisse de douze, soit 216 francs, Ttc, franco. Ecrivez en précisant le Château du Parc à Yves Bernède (qui est propriétaire de plusieurs vignobles), Domaine de Verduc, Saint-Maixant, 33490 Saint-Macaire. Jon Winroth. 6 Diamond Garmont La première chaussure de ski avec système de fermeture sans boucle apparente étudiée pour effectuer tous les réglages sans retirer ses gants. 750 francs. Team 5 Boby Sport, 55 rue de l'Arcade, 75008. 7 Saramo Stylo personnalisé à « tampon encreur - carte de visite ». 4 lignes et 25 caractères par ligne. 149 francs. Saramo, 19 rue du Mail, 75002. Tél.  : 233.43.26. 8.735 Cum/lap Accusplit Chrono à piles ultra léger (45 g). Lecture directe à affichage digital au 1/100 seconde. 460 francs. Go Sport  : 45 rue de Rennes, 75006. 9 Kp 7210 Ps Sony Télé projecteur multi-standard à grand écran (1,85 m). 29 000 francs. H et G Vidéo Tecnic 6



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lui numéro 190 novembre 1979 Page 1Lui numéro 190 novembre 1979 Page 2-3Lui numéro 190 novembre 1979 Page 4-5Lui numéro 190 novembre 1979 Page 6-7Lui numéro 190 novembre 1979 Page 8-9Lui numéro 190 novembre 1979 Page 10-11Lui numéro 190 novembre 1979 Page 12-13Lui numéro 190 novembre 1979 Page 14-15Lui numéro 190 novembre 1979 Page 16-17Lui numéro 190 novembre 1979 Page 18-19Lui numéro 190 novembre 1979 Page 20-21Lui numéro 190 novembre 1979 Page 22-23Lui numéro 190 novembre 1979 Page 24-25Lui numéro 190 novembre 1979 Page 26-27Lui numéro 190 novembre 1979 Page 28-29Lui numéro 190 novembre 1979 Page 30-31Lui numéro 190 novembre 1979 Page 32-33Lui numéro 190 novembre 1979 Page 34-35Lui numéro 190 novembre 1979 Page 36-37Lui numéro 190 novembre 1979 Page 38-39Lui numéro 190 novembre 1979 Page 40-41Lui numéro 190 novembre 1979 Page 42-43Lui numéro 190 novembre 1979 Page 44-45Lui numéro 190 novembre 1979 Page 46-47Lui numéro 190 novembre 1979 Page 48-49Lui numéro 190 novembre 1979 Page 50-51Lui numéro 190 novembre 1979 Page 52-53Lui numéro 190 novembre 1979 Page 54-55Lui numéro 190 novembre 1979 Page 56-57Lui numéro 190 novembre 1979 Page 58-59Lui numéro 190 novembre 1979 Page 60-61Lui numéro 190 novembre 1979 Page 62-63Lui numéro 190 novembre 1979 Page 64-65Lui numéro 190 novembre 1979 Page 66-67Lui numéro 190 novembre 1979 Page 68-69Lui numéro 190 novembre 1979 Page 70-71Lui numéro 190 novembre 1979 Page 72-73Lui numéro 190 novembre 1979 Page 74-75Lui numéro 190 novembre 1979 Page 76-77Lui numéro 190 novembre 1979 Page 78-79Lui numéro 190 novembre 1979 Page 80-81Lui numéro 190 novembre 1979 Page 82-83Lui numéro 190 novembre 1979 Page 84-85Lui numéro 190 novembre 1979 Page 86-87Lui numéro 190 novembre 1979 Page 88-89Lui numéro 190 novembre 1979 Page 90-91Lui numéro 190 novembre 1979 Page 92-93Lui numéro 190 novembre 1979 Page 94-95Lui numéro 190 novembre 1979 Page 96-97Lui numéro 190 novembre 1979 Page 98-99Lui numéro 190 novembre 1979 Page 100-101Lui numéro 190 novembre 1979 Page 102-103Lui numéro 190 novembre 1979 Page 104-105Lui numéro 190 novembre 1979 Page 106-107Lui numéro 190 novembre 1979 Page 108-109Lui numéro 190 novembre 1979 Page 110-111Lui numéro 190 novembre 1979 Page 112-113Lui numéro 190 novembre 1979 Page 114-115Lui numéro 190 novembre 1979 Page 116-117Lui numéro 190 novembre 1979 Page 118-119Lui numéro 190 novembre 1979 Page 120-121Lui numéro 190 novembre 1979 Page 122-123Lui numéro 190 novembre 1979 Page 124-125Lui numéro 190 novembre 1979 Page 126-127Lui numéro 190 novembre 1979 Page 128-129Lui numéro 190 novembre 1979 Page 130-131Lui numéro 190 novembre 1979 Page 132-133Lui numéro 190 novembre 1979 Page 134-135Lui numéro 190 novembre 1979 Page 136-137Lui numéro 190 novembre 1979 Page 138-139Lui numéro 190 novembre 1979 Page 140-141Lui numéro 190 novembre 1979 Page 142-143Lui numéro 190 novembre 1979 Page 144-145Lui numéro 190 novembre 1979 Page 146-147Lui numéro 190 novembre 1979 Page 148-149Lui numéro 190 novembre 1979 Page 150-151Lui numéro 190 novembre 1979 Page 152-153Lui numéro 190 novembre 1979 Page 154-155Lui numéro 190 novembre 1979 Page 156-157Lui numéro 190 novembre 1979 Page 158-159Lui numéro 190 novembre 1979 Page 160-161Lui numéro 190 novembre 1979 Page 162-163Lui numéro 190 novembre 1979 Page 164-165Lui numéro 190 novembre 1979 Page 166-167Lui numéro 190 novembre 1979 Page 168-169Lui numéro 190 novembre 1979 Page 170-171Lui numéro 190 novembre 1979 Page 172-173Lui numéro 190 novembre 1979 Page 174-175Lui numéro 190 novembre 1979 Page 176-177Lui numéro 190 novembre 1979 Page 178-179Lui numéro 190 novembre 1979 Page 180-181Lui numéro 190 novembre 1979 Page 182-183Lui numéro 190 novembre 1979 Page 184-185Lui numéro 190 novembre 1979 Page 186-187Lui numéro 190 novembre 1979 Page 188-189Lui numéro 190 novembre 1979 Page 190-191Lui numéro 190 novembre 1979 Page 192-193Lui numéro 190 novembre 1979 Page 194-195Lui numéro 190 novembre 1979 Page 196-197Lui numéro 190 novembre 1979 Page 198-199Lui numéro 190 novembre 1979 Page 200-201Lui numéro 190 novembre 1979 Page 202-203Lui numéro 190 novembre 1979 Page 204-205Lui numéro 190 novembre 1979 Page 206-207Lui numéro 190 novembre 1979 Page 208-209Lui numéro 190 novembre 1979 Page 210-211Lui numéro 190 novembre 1979 Page 212-213Lui numéro 190 novembre 1979 Page 214-215Lui numéro 190 novembre 1979 Page 216-217Lui numéro 190 novembre 1979 Page 218-219Lui numéro 190 novembre 1979 Page 220-221Lui numéro 190 novembre 1979 Page 222