Lui n°190 novembre 1979
Lui n°190 novembre 1979
  • Prix facial : 7 F

  • Parution : n°190 de novembre 1979

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Presse-Office S.A.

  • Format : (212 x 269) mm

  • Nombre de pages : 222

  • Taille du fichier PDF : 200 Mo

  • Dans ce numéro : les neuf plus belles filles de Lui.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 134 - 135  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
134 135
L'ECOLE DES MARRIS Le personnage avait de la légende  : sorti du peuple pour élever le peuple, il tenait du messie fonctionnaire... (Suite de la page 122.) été un « promu ». Il est né avec la première révolution industrielle quand le progrès technologique s'est mis à exiger une main-d'oeuvre plus instruite. Cultiver le sentiment national et rendre les masses opérationnelles, c'était tout l'idéal de la III` République ; la Culture majuscule et les grands sentiments ne dépassaient pas l'Assemblée. Lire, écrire, compter, un peu de géographie, les grandes dates de l'histoire des Grands, quelques préceptes de morale laïque, une Marseillaise làdessus, et le citoyen se voyait baptisé du Certificat d'Etudes aux abords de sa puberté. Pour réaliser un tel programme éducatif, des fils de paysans et d'ouvriers, triés sur le volet, firent l'affaire ; les masses s'éduqueraient elles-mêmes. L'opération visait aussi à saper le pouvoir temporel de l'Eglise. Jusque-là l'Eglise avait eu le quasimonopole de l'instruction, la République naissante, avec ses prétentions totalitaires, ne pouvait supporter la mainmise idéologique d'un clergé un peu trop éloigné des réalités matérielles. Dans l'Histoire, le maître d'école devint un prêtre de la République, chargé d'annoncer la bonne nouvelle nouvelle, et l'Ecole, la fille aînée de l'Eglise. La similitude va d'ailleurs bien plus loin que la majuscule initiale ; l'Ecole ne cache pas son hérédité  : « Cela va du secret des examens et des jurys, aux prescriptions sur la largeur de la marge ou la place du titre sur les cahiers d'écolier. Cela passe par les marques de respect, la répression de l'insolence, le pointillisme des programmes et des jeux de coefficients pour les examens par la subtilité des catégories d'enseignants, et les combats pour les indices... » (Jacques Natanson, L'enseignement impossible, Editions universitaires 1973). L'analogie est ici évidente et il n'est pas besoin d'insister sur l'aspect initiatique d'une soutenance de thèse ou les mystères de la voie hiérarchique... Comme des causes analogues produisent des effets voisins, l'Ecole a 132 emboîté le pas à l'Eglise. L'une avait, en son temps, liquidé les cultes locaux, l'autre s'employa à unifier la Patrie en gommant les cultures régionales, en inventant le « français correct », symbiose bancale de langue « littéraire » et de barbarismes administratifs. Dans l'affaire, tout en bouffant du curé, le maître d'école est mouillé jusqu'au cou. Son modèle, c'était le prêtre. C'était à qui enverrait le plus d'élèves à l'Ecole normale, séminaire laïque dont la règle n'avait rien à envier au patron religieux. Les élus y étaient invités à se livrer à de passionnants exercices de casuistique pour distinguer l'Enseignement du dressage, y détailler les attendus de la laïcité bien tempérée et à convertir, en tout, les droits en devoirs. On s'y occupait avant tout de la morale des troupes. L'instituteur se devait d'être un exemple de citoyenneté ; pour le reste, on ferait avec. La compétence professionnelle passait après la bien-pensance ; de la retenue dans la tenue, de la modération dans les propos, le respect de la hiérarchie, valaient en ces temps bienheureux au maître d'école un traitement de colonel et la considération des analphabètes du village. Le personnage avait de la légende ; sorti du peuple pour élever le peuple, il tenait du messie fonctionnaire, d'autant qu'il était expressément chargé, en cet âge de positivisme paranoïaque, d'extirper des consciences « les mystiques absurdes ». En fait de mystique, l'école des Ferry et des Loubet n'avait pourtant rien à envier à l'Eglise. Le fameux code Soleil, le Livre des instituteurs, qui fêtera en 1981 sa cinquantième édition, ne recule pas, aujourd'hui encore, devant les emprunts les plus éhontés au lexique religieux. « Vocation », « mission », « serviteur d'idéal », annoncent la couleur dès la première page et préambulent à « l'élévation des âmes » enfantines, dans un parfum de catéchisme, comme seuls savent encore en faire les intégristes de l'ancienne grande rivale. L'Ecole laïque a ses saints pour patronner ses temples  : saint Jules Ferry, saint Jean Zay, saint Paul Bert, saint Ferdinand Buisson... On pourrait presque faire un nouveau calendrier où il ne serait pas bien difficile de trouver les jours fériés. Le 22 décembre serait la fête de l'école maternelle et viendrait, à trois jours près, faire un bras d'honneur à la naissance du petit Jésus, en vertu d'une ordonnance de 1837 organisant les écoles du premier âge ; le 9 août, à six jours près, renverrait la Sainte Vierge à ses fourneaux, pour faire place à la fête des écoles normales et commémorer l'ordonnance de 1879 « faisant obligation » à tous les départements d'entretenir une Ecole normale mâle et une Ecole normale femelle ; le 28 mars stabiliserait enfin Pâques, en rappelant que ce jour-là, en 1882, l'obligation scolaire pour les enfants des deux sexes de 6 à 13 ans était instituée. Bref, il ne serait pas besoin de redescendre jusqu'à la réforme Haby pour mettre en place un joli calendrier scolaire. Qui sait, du reste, si pareille idée n'a jamais émoustillé le cortex d'un quelconque ministre en manque de réforme ? Malheureusement pour le maître d'école, le clergé déclara forfait un peu trop vite et l'exaltation missionnaire en prit un coup. Certes, la loi Marie de 1951 attribuant des bourses nationales aux élèves de certains établissements privés, la loi Barangé, de la même année, subventionnant les écoles primaires privées sur les fonds de l'Etat, puis la loi Debré de 1959, modifiée en 1971, fixant un nouveau statut de ces écoles et organisant la participation de l'Etat et des communes à leurs dépenses, ont bien essayé de verser un peu d'huile sur les cendres, mais, comme disait l'autre, on ne se baigne pas deux fois dans le même fleuve, il faut aller se ressourcer ailleurs... Pratiquement seul sur le ring de l'instruction de masse, le maître d'école en est réduit à boxer son ombre. Ce ne sont pas les controverses idéologiques qui manquent autour de l'Ecole, seulement, c'est devenu l'af- (Suite p.211.)
71211466'(11Y/



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lui numéro 190 novembre 1979 Page 1Lui numéro 190 novembre 1979 Page 2-3Lui numéro 190 novembre 1979 Page 4-5Lui numéro 190 novembre 1979 Page 6-7Lui numéro 190 novembre 1979 Page 8-9Lui numéro 190 novembre 1979 Page 10-11Lui numéro 190 novembre 1979 Page 12-13Lui numéro 190 novembre 1979 Page 14-15Lui numéro 190 novembre 1979 Page 16-17Lui numéro 190 novembre 1979 Page 18-19Lui numéro 190 novembre 1979 Page 20-21Lui numéro 190 novembre 1979 Page 22-23Lui numéro 190 novembre 1979 Page 24-25Lui numéro 190 novembre 1979 Page 26-27Lui numéro 190 novembre 1979 Page 28-29Lui numéro 190 novembre 1979 Page 30-31Lui numéro 190 novembre 1979 Page 32-33Lui numéro 190 novembre 1979 Page 34-35Lui numéro 190 novembre 1979 Page 36-37Lui numéro 190 novembre 1979 Page 38-39Lui numéro 190 novembre 1979 Page 40-41Lui numéro 190 novembre 1979 Page 42-43Lui numéro 190 novembre 1979 Page 44-45Lui numéro 190 novembre 1979 Page 46-47Lui numéro 190 novembre 1979 Page 48-49Lui numéro 190 novembre 1979 Page 50-51Lui numéro 190 novembre 1979 Page 52-53Lui numéro 190 novembre 1979 Page 54-55Lui numéro 190 novembre 1979 Page 56-57Lui numéro 190 novembre 1979 Page 58-59Lui numéro 190 novembre 1979 Page 60-61Lui numéro 190 novembre 1979 Page 62-63Lui numéro 190 novembre 1979 Page 64-65Lui numéro 190 novembre 1979 Page 66-67Lui numéro 190 novembre 1979 Page 68-69Lui numéro 190 novembre 1979 Page 70-71Lui numéro 190 novembre 1979 Page 72-73Lui numéro 190 novembre 1979 Page 74-75Lui numéro 190 novembre 1979 Page 76-77Lui numéro 190 novembre 1979 Page 78-79Lui numéro 190 novembre 1979 Page 80-81Lui numéro 190 novembre 1979 Page 82-83Lui numéro 190 novembre 1979 Page 84-85Lui numéro 190 novembre 1979 Page 86-87Lui numéro 190 novembre 1979 Page 88-89Lui numéro 190 novembre 1979 Page 90-91Lui numéro 190 novembre 1979 Page 92-93Lui numéro 190 novembre 1979 Page 94-95Lui numéro 190 novembre 1979 Page 96-97Lui numéro 190 novembre 1979 Page 98-99Lui numéro 190 novembre 1979 Page 100-101Lui numéro 190 novembre 1979 Page 102-103Lui numéro 190 novembre 1979 Page 104-105Lui numéro 190 novembre 1979 Page 106-107Lui numéro 190 novembre 1979 Page 108-109Lui numéro 190 novembre 1979 Page 110-111Lui numéro 190 novembre 1979 Page 112-113Lui numéro 190 novembre 1979 Page 114-115Lui numéro 190 novembre 1979 Page 116-117Lui numéro 190 novembre 1979 Page 118-119Lui numéro 190 novembre 1979 Page 120-121Lui numéro 190 novembre 1979 Page 122-123Lui numéro 190 novembre 1979 Page 124-125Lui numéro 190 novembre 1979 Page 126-127Lui numéro 190 novembre 1979 Page 128-129Lui numéro 190 novembre 1979 Page 130-131Lui numéro 190 novembre 1979 Page 132-133Lui numéro 190 novembre 1979 Page 134-135Lui numéro 190 novembre 1979 Page 136-137Lui numéro 190 novembre 1979 Page 138-139Lui numéro 190 novembre 1979 Page 140-141Lui numéro 190 novembre 1979 Page 142-143Lui numéro 190 novembre 1979 Page 144-145Lui numéro 190 novembre 1979 Page 146-147Lui numéro 190 novembre 1979 Page 148-149Lui numéro 190 novembre 1979 Page 150-151Lui numéro 190 novembre 1979 Page 152-153Lui numéro 190 novembre 1979 Page 154-155Lui numéro 190 novembre 1979 Page 156-157Lui numéro 190 novembre 1979 Page 158-159Lui numéro 190 novembre 1979 Page 160-161Lui numéro 190 novembre 1979 Page 162-163Lui numéro 190 novembre 1979 Page 164-165Lui numéro 190 novembre 1979 Page 166-167Lui numéro 190 novembre 1979 Page 168-169Lui numéro 190 novembre 1979 Page 170-171Lui numéro 190 novembre 1979 Page 172-173Lui numéro 190 novembre 1979 Page 174-175Lui numéro 190 novembre 1979 Page 176-177Lui numéro 190 novembre 1979 Page 178-179Lui numéro 190 novembre 1979 Page 180-181Lui numéro 190 novembre 1979 Page 182-183Lui numéro 190 novembre 1979 Page 184-185Lui numéro 190 novembre 1979 Page 186-187Lui numéro 190 novembre 1979 Page 188-189Lui numéro 190 novembre 1979 Page 190-191Lui numéro 190 novembre 1979 Page 192-193Lui numéro 190 novembre 1979 Page 194-195Lui numéro 190 novembre 1979 Page 196-197Lui numéro 190 novembre 1979 Page 198-199Lui numéro 190 novembre 1979 Page 200-201Lui numéro 190 novembre 1979 Page 202-203Lui numéro 190 novembre 1979 Page 204-205Lui numéro 190 novembre 1979 Page 206-207Lui numéro 190 novembre 1979 Page 208-209Lui numéro 190 novembre 1979 Page 210-211Lui numéro 190 novembre 1979 Page 212-213Lui numéro 190 novembre 1979 Page 214-215Lui numéro 190 novembre 1979 Page 216-217Lui numéro 190 novembre 1979 Page 218-219Lui numéro 190 novembre 1979 Page 220-221Lui numéro 190 novembre 1979 Page 222