Lui n°186 juillet 1979
Lui n°186 juillet 1979
  • Prix facial : 7 F

  • Parution : n°186 de juillet 1979

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Presse-Office S.A.

  • Format : (212 x 269) mm

  • Nombre de pages : 130

  • Taille du fichier PDF : 153 Mo

  • Dans ce numéro : les nouvelles photos de Miet-la-sublime et Reiser.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
Découvrez la passion de la qualité  : une voiture qui a été conçue pour recréer autour de vous un univers confortable et efficace. VOLVO
ENTRETIEN « Ce dont je suis sûr, c'est que le racisme n'est pas, en Israël, érigé en système. Rien n'est plus étranger aux traditions judaïques que l'idée de racisme biologique... » (Suite de la page 26.) par là que l'antisionisme rejoint la vieille démarche antisémite. L'antisémite aussi dit  : « Deux poids et deux mesures ». Lui Bien loin d'utiliser « deux poids deux mesures », je pense justement que, de même qu'il fallait défendre les Juifs pendant la guerre, il faut maintenant être du côté des Palestiniens. Et je crois que, s'il y a tant de partisans d'Israël en Occident, c'est qu'il y a eu beaucoup de lâcheté ou d'indifférence à l'égard des Juifs au temps de l'holocauste et que défendre aujourd'hui Israël est une manière commode de se refaire une bonne conscience, quitte à en faire paver le. prix, à des innocents aux Palestiniens. C'est à mon avis le fond du problème. Cela dit, allezvous, vous aussi, utiliser le terrorisme intellectuel qui veut qu'on ne puisse être antisioniste sans être antisémite ? Lévy Merci pour la « défense des Juifs pendant la guerre ». Je ne suis pas sûr qu'ils aient trouvé leurs plus ardents défenseurs parmi ceux qui, aujourd'hui, prétendent en finir avec l'Etat d'Israël. Lui Savez-vous que l'organisateur à Amsterdam, en pleine occupation, des grandes grèves de protestation contre le sort fait aux Juifs hollandais par les nazis, après avoir été choyé et honoré, comme il convenait, en Israël, après la guerre, s'est aperçu un beau jour que les raisons qui l'avaient poussé à défendre les Juifs pendant la guerre, le poussaient désormais à épouser la cause palestinienne ? Et avez-vous oublié qu'au moment de la Guerre des Six jours, on a vu Xavier Vallat, ancien commisaire de Vichy aux Affaires juives, comme beaucoup d'autres collaborateurs et antisémites de naguère, prendre publiquement position en faveur d'Israël ? Comme aussi les partisans de l'Oas, les anciens combattants d'Algérie, etc. Tout récemment encore, Darquier de Pellepoix, dans sa fameuse interview à L'Express, disait aussi toute sa sympathie à l'Etat d'Israël. Tout cela est d'ailleurs logique et naturel ! Lévy Moi, ce qui me frappe c'est plutôt, comme dans Boule-de-Suif, la nouvelle de Maupassant, l'étrange ballet qui se joue actuellement, dans les chancelleries occidentales, si soucieuses de ménager les Etats arabes, au risque même de le faire faire payer à Israël. Allons, Européens, encore un effort, encore quelques années peutêtre, et l'holocauste ne sera plus qu'un mauvais souvenir ! On pourra enfin s'occuper d'affaires sérieuses et tourner le dos à ce petit peuple à la nuque raide, qui résiste si bien aux sombres magouilles des puissants. C'est ça le fond du problème. Quant au rapport de l'antisémitisme et du sionisme, je ne suis pas sûr qu'il soit si clair que vous semblez le croire. Lisez les fortes brochures que publient les académiciens soviétiques sur les Juifs et où, sous le pavillon de l'antisionisme, ils nous refilent toute la vieille contrebande antijuive traditionnelle. Relisez les textes de Benoît Frachon que j'ai exhumés au moment de ma polémique avec Marchais l'année dernière  : là aussi, le plus furieux, le plus virulent des antisémitismes sous couvert d'antisionisme. Et puis enfin, les textes accablants de telle responsable de la bande à Baader que je cite dans mon livre... Cela dit, je veux bien admettre, si vous y tenez, que, dans tel ou tel cas particulier, les deux choses puissent se distinguer... Lui Puisque vous voulez bien reconnaître qu'on peut être antisioniste sans être antisémite, seriez-vous prêt aussi à reconnaître qu'on peut être israélien et raciste ? A leur honneur d'ailleurs, il y a eu des Israélien` pour dénoncer le racisme en Israël. Non seulement à l'égard des Arabes, d'ailleurs, mais même entre Juifs, entre ashkenazes et sepharades. Lisez donc le dernier numéro des Temps modernes  : il est tout entier consacré à ce racisme-là. Lévy Le racisme n'est, hélas, l'apanage de personne et aucune communauté humaine n'est à l'abri de cette maladie de l'âme. Il serait idiot de dire le contraire. Et donc il peut effective- ment y avoir parfois, en Israël, des comportements racistes. Ce dont je suis sûr, en tout cas, c'est que le racisme n'est pas là-bas érigé en système. Rien n'est plus étranger aux traditions judaïques, et notamment à la Bible, que l'idée de racisme biologique. Lui Est-ce que la notion de « peuple élu », mal comprise, ne pourrait pas y mener facilement ? Lévy Je crois que l'idée de « peuple élu », c'est très précisément le contraire du racisme. Peuple élu, cela ne veut pas dire, lorsqu'on lit attentivement les textes, que le peuple d'Israël a été élu par Dieu, mais que Dieu a été élu par le peuple d'Israël. C'est cela le sens profond de cette expression chez Jérémie ou chez Ézéchiel. Le peuple élu c'est le peuple à qui il a été donné d'inventer le Dieu monothéiste. Et, bien loin d'être fondé sur la biologie ou sur la race, sur la nation ou sur la langue, c'est la communauté spirituelle, sans attache de sang et sans attache de terre, de ceux qui acceptent de communier dans la commune Alliance avec la Loi et le principe monothéiste. De ceux qui acceptent de penser qu'il y a une loi plus sainte que l'événement et qu'il y a une transcendance qui trône au-dessus du cours, des ordres et des désordres de l'Histoire. Certes, on trouve aussi surtout dans la tradition judaïque postérieure la notion de judaïté de sang, mais je ne crois pas qu'elle soit indispensable à l'édifice du judaïsme. Et revient sans cesse dans le Talmud cette idée que n'importe quel non-Juif qui applique les préceptes de la Torah est l'égal d'un grand prêtre. Lui C'est là une interprétation. Je ne suis pas sûr qu'elle sera toujours bien reçue par les principaux intéressés. Ce qui est sûr, en tout cas, c'est que, en Israël, actuellement, un non-Juif ne peut épouser une Juive ou l'inverse. Les mariages mixtes ne sont pas reconnus. C'est une chose qui choquait Annah Arendt, Juive (Suite page 33.) 31



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lui numéro 186 juillet 1979 Page 1Lui numéro 186 juillet 1979 Page 2-3Lui numéro 186 juillet 1979 Page 4-5Lui numéro 186 juillet 1979 Page 6-7Lui numéro 186 juillet 1979 Page 8-9Lui numéro 186 juillet 1979 Page 10-11Lui numéro 186 juillet 1979 Page 12-13Lui numéro 186 juillet 1979 Page 14-15Lui numéro 186 juillet 1979 Page 16-17Lui numéro 186 juillet 1979 Page 18-19Lui numéro 186 juillet 1979 Page 20-21Lui numéro 186 juillet 1979 Page 22-23Lui numéro 186 juillet 1979 Page 24-25Lui numéro 186 juillet 1979 Page 26-27Lui numéro 186 juillet 1979 Page 28-29Lui numéro 186 juillet 1979 Page 30-31Lui numéro 186 juillet 1979 Page 32-33Lui numéro 186 juillet 1979 Page 34-35Lui numéro 186 juillet 1979 Page 36-37Lui numéro 186 juillet 1979 Page 38-39Lui numéro 186 juillet 1979 Page 40-41Lui numéro 186 juillet 1979 Page 42-43Lui numéro 186 juillet 1979 Page 44-45Lui numéro 186 juillet 1979 Page 46-47Lui numéro 186 juillet 1979 Page 48-49Lui numéro 186 juillet 1979 Page 50-51Lui numéro 186 juillet 1979 Page 52-53Lui numéro 186 juillet 1979 Page 54-55Lui numéro 186 juillet 1979 Page 56-57Lui numéro 186 juillet 1979 Page 58-59Lui numéro 186 juillet 1979 Page 60-61Lui numéro 186 juillet 1979 Page 62-63Lui numéro 186 juillet 1979 Page 64-65Lui numéro 186 juillet 1979 Page 66-67Lui numéro 186 juillet 1979 Page 68-69Lui numéro 186 juillet 1979 Page 70-71Lui numéro 186 juillet 1979 Page 72-73Lui numéro 186 juillet 1979 Page 74-75Lui numéro 186 juillet 1979 Page 76-77Lui numéro 186 juillet 1979 Page 78-79Lui numéro 186 juillet 1979 Page 80-81Lui numéro 186 juillet 1979 Page 82-83Lui numéro 186 juillet 1979 Page 84-85Lui numéro 186 juillet 1979 Page 86-87Lui numéro 186 juillet 1979 Page 88-89Lui numéro 186 juillet 1979 Page 90-91Lui numéro 186 juillet 1979 Page 92-93Lui numéro 186 juillet 1979 Page 94-95Lui numéro 186 juillet 1979 Page 96-97Lui numéro 186 juillet 1979 Page 98-99Lui numéro 186 juillet 1979 Page 100-101Lui numéro 186 juillet 1979 Page 102-103Lui numéro 186 juillet 1979 Page 104-105Lui numéro 186 juillet 1979 Page 106-107Lui numéro 186 juillet 1979 Page 108-109Lui numéro 186 juillet 1979 Page 110-111Lui numéro 186 juillet 1979 Page 112-113Lui numéro 186 juillet 1979 Page 114-115Lui numéro 186 juillet 1979 Page 116-117Lui numéro 186 juillet 1979 Page 118-119Lui numéro 186 juillet 1979 Page 120-121Lui numéro 186 juillet 1979 Page 122-123Lui numéro 186 juillet 1979 Page 124-125Lui numéro 186 juillet 1979 Page 126-127Lui numéro 186 juillet 1979 Page 128-129Lui numéro 186 juillet 1979 Page 130