Lui n°182 mars 1979
Lui n°182 mars 1979
  • Prix facial : 7 F

  • Parution : n°182 de mars 1979

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Presse-Office S.A.

  • Format : (212 x 269) mm

  • Nombre de pages : 154

  • Taille du fichier PDF : 155 Mo

  • Dans ce numéro : entretien du mois avec Michel Poniatowski.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 130 - 131  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
130 131
André Halimi CARTER SI CARTER NO 130 43, "On ne peut jamais dire à l'avance qu&le position je prendrai:'Jimmy Carter LE MONDE DIPLOMATIQUE DIFFUSION HACHETTE A L'OUEST, VIN DE NOUVEAU... Dans l'université de Californie, la meilleure école d'oenologie au monde... (Suite de la page 124.) lement vrai qu'il s'appuie sur toutes les données acquises par la viticulture française depuis des centaines d'années. Mais il bénéficie aussi d'atouts typiquement américains. Pour commencer, il y a l'université de Californie, subventionnée par l'Etat (l'Etat de Californie, s'entend), notamment dans son « unité » de Davis, reconnue comme la meilleure école d'oenologie du monde par des savants comme le célèbre professeur Emile Pevnaud, de l'université de Bordeaux. De plus, un débutant en viticulture peut démarrer tout de suite. Avec les meilleurs terrains. Avec le matériel le plus perfectionné. Selon un système typiquement américain. S'il a du talent et peu d'argent, il n'aura aucun problème pour trouver un « sponsor » prêt à investir tout ce qu'il faut. Car les bénéfices éventuels sont excellents, et mieux encore, toutes les dépenses peuvent être déduites sur les impôts d'autres affaires déjà rentables. Les déductions sont de longue durée. Parce qu'il faut d'abord acheter du terrain, le défricher, le planter en vignes. Des vignes qui ne donnent rien avant trois ou quatre ans. Ensuite, il faut un égrappeur-fouloir en inox, des cuves auto-réfrigérantes en inox et au moins un pressoir, toujours en inox. Ne parlons pas de quelques tracteurs, d'un ou deux petits camions, des bennes pour transporter le raisin mûr, etc. N'oublions pas les bâtiments pour travailler, élever et stocker le vin, tous en bois rouge de cyprès géant, bien sûr. Et puis, il faut climatiser le tout pour la bonne garde du vin. Cela prend du temps, des années. Exemptes d'impôts... Plus tard, on fait simplement de l'expansion... Avec tout ce matériel et la marée d'enseignements sur la viticulture et la vinification qui sortent des laboratoires de recherche et des universités, peut-on s'étonner encore que la Californie produise de très bons vins En tout cas, voilà qui ne surprend pas la plus grande firme de champagne, Moët et Chandon. Fred Chandon est allé dans la Napa Valley en 1973 pour fonder le « Domaine Chandon », dont le succès, plus que remarquable, ne cesse de croître. Le « mousseux » que l'on fait là ne s'appelle pas du « champagne » ce serait aller un peu loin mais il faut dire que, au terme d'un an de bouteille après le tirage, on ne peut pratiquement plus faire la différence avec du « vrai ». Ce qui fait le désespoir des producteurs californiens qui, eux, n'ont jamais connu une telle réussite ! Après tout, c'est le maître de cave de la maison-mère qui vient préparer l'assemblage avec les mêmes levures qu'à Epernay. Mais il ne le fait qu'avec du vin de Californie. Ainsi certains Français ont si peu peur de la concurrence outre-Atlantique, qu'ils vont même jusqu'à s'y associer ! Tous n'en sont pas là. On ne le leur demande pas. En face de la « menace » californienne, on peut peut-être leur suggérer de relever ouvertement le défi. En produisant le meilleur vin possible. Et surtout, surtout, en cessant de tricher et de prendre le reste du monde sans parler de leurs concitoyens eux-mêmes pour des pigeons... Dans ces conditions, on pourra toujours prétendre que le vin de France est le premier, sans crainte de se voir rire au nez. Jon Winroth. Le jugement des experts. Estimant qu'un article sur les vins de Californie resterait un peu sec sans quelques remarques sur le goût de ces vins, Lui a organisé une dégustation « goût américain ». De plus, en une sorte de première, Lui a confronté les huit vins sélectionnés (quatre chardonnay et quatre cabernet-sauvignon) à la cuisine une étoile du Trou Gascon Ct] l'angle de la rue Taine et de la plac (Daumesnil, dans le 12` arrondissement). Ce restaurant, parce que la cuisine, subtile et inventive, présente un maximum de difficultés pour les vins de Californie. Ensuite, parce que le chefpropriétaire, Alain Dutournier, et son sommelier, Jean-Guy (Suite page 132.)



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lui numéro 182 mars 1979 Page 1Lui numéro 182 mars 1979 Page 2-3Lui numéro 182 mars 1979 Page 4-5Lui numéro 182 mars 1979 Page 6-7Lui numéro 182 mars 1979 Page 8-9Lui numéro 182 mars 1979 Page 10-11Lui numéro 182 mars 1979 Page 12-13Lui numéro 182 mars 1979 Page 14-15Lui numéro 182 mars 1979 Page 16-17Lui numéro 182 mars 1979 Page 18-19Lui numéro 182 mars 1979 Page 20-21Lui numéro 182 mars 1979 Page 22-23Lui numéro 182 mars 1979 Page 24-25Lui numéro 182 mars 1979 Page 26-27Lui numéro 182 mars 1979 Page 28-29Lui numéro 182 mars 1979 Page 30-31Lui numéro 182 mars 1979 Page 32-33Lui numéro 182 mars 1979 Page 34-35Lui numéro 182 mars 1979 Page 36-37Lui numéro 182 mars 1979 Page 38-39Lui numéro 182 mars 1979 Page 40-41Lui numéro 182 mars 1979 Page 42-43Lui numéro 182 mars 1979 Page 44-45Lui numéro 182 mars 1979 Page 46-47Lui numéro 182 mars 1979 Page 48-49Lui numéro 182 mars 1979 Page 50-51Lui numéro 182 mars 1979 Page 52-53Lui numéro 182 mars 1979 Page 54-55Lui numéro 182 mars 1979 Page 56-57Lui numéro 182 mars 1979 Page 58-59Lui numéro 182 mars 1979 Page 60-61Lui numéro 182 mars 1979 Page 62-63Lui numéro 182 mars 1979 Page 64-65Lui numéro 182 mars 1979 Page 66-67Lui numéro 182 mars 1979 Page 68-69Lui numéro 182 mars 1979 Page 70-71Lui numéro 182 mars 1979 Page 72-73Lui numéro 182 mars 1979 Page 74-75Lui numéro 182 mars 1979 Page 76-77Lui numéro 182 mars 1979 Page 78-79Lui numéro 182 mars 1979 Page 80-81Lui numéro 182 mars 1979 Page 82-83Lui numéro 182 mars 1979 Page 84-85Lui numéro 182 mars 1979 Page 86-87Lui numéro 182 mars 1979 Page 88-89Lui numéro 182 mars 1979 Page 90-91Lui numéro 182 mars 1979 Page 92-93Lui numéro 182 mars 1979 Page 94-95Lui numéro 182 mars 1979 Page 96-97Lui numéro 182 mars 1979 Page 98-99Lui numéro 182 mars 1979 Page 100-101Lui numéro 182 mars 1979 Page 102-103Lui numéro 182 mars 1979 Page 104-105Lui numéro 182 mars 1979 Page 106-107Lui numéro 182 mars 1979 Page 108-109Lui numéro 182 mars 1979 Page 110-111Lui numéro 182 mars 1979 Page 112-113Lui numéro 182 mars 1979 Page 114-115Lui numéro 182 mars 1979 Page 116-117Lui numéro 182 mars 1979 Page 118-119Lui numéro 182 mars 1979 Page 120-121Lui numéro 182 mars 1979 Page 122-123Lui numéro 182 mars 1979 Page 124-125Lui numéro 182 mars 1979 Page 126-127Lui numéro 182 mars 1979 Page 128-129Lui numéro 182 mars 1979 Page 130-131Lui numéro 182 mars 1979 Page 132-133Lui numéro 182 mars 1979 Page 134-135Lui numéro 182 mars 1979 Page 136-137Lui numéro 182 mars 1979 Page 138-139Lui numéro 182 mars 1979 Page 140-141Lui numéro 182 mars 1979 Page 142-143Lui numéro 182 mars 1979 Page 144-145Lui numéro 182 mars 1979 Page 146-147Lui numéro 182 mars 1979 Page 148-149Lui numéro 182 mars 1979 Page 150-151Lui numéro 182 mars 1979 Page 152-153Lui numéro 182 mars 1979 Page 154