Lui n°119 décembre 1973
Lui n°119 décembre 1973
  • Prix facial : 5 F

  • Parution : n°119 de décembre 1973

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Presse-Office S.A.

  • Format : (212 x 269) mm

  • Nombre de pages : 238

  • Taille du fichier PDF : 205 Mo

  • Dans ce numéro : spécial Romy Schneider.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 158 - 159  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
158 159
LA BOXE Monzon n'avait fixé qu'une seule condition pour le combat recevoir 150 000 dollars dues jours phis tôt, « mon combat ». Son front éternellement pincé, Alain Delon, cette fois, n'interprétait pas un rôle  : il était réellement un machiniste (le luxe égaré dans un travail qu'il a pour 11-0,itude, sur les plateaux, (le laisser à d'antres. 1,e.ir, civand Alain Delon s'approcha (lu ring, Clans le sillage enfiévré de Bouttier, sa silhouette en gabardine marron n'apparut dans la lumière que dans le coin del boxeur français. Les lèvres pincées, il avait défilé devant un parterre de milliardaires sans leur jeter un regard. I.es hymnes nationaux retentirent dans la nuit froide. Alain Delon était pale, le visage dévoré par une barbe (lu matin. Il ne s'était pas rasé, pour s'identifier plus étroitement A « son » boxeur, en fonction de cette conviction des boxeurs selon laquelle une barbe de trente-six heures leur donne un surcroît de protection. Une fois le verdict rendu, Alain Delon se retourna, plus solitaire que jamais (jans les hurlements de la foule. Son regard fouilla les rangs (le ring, cherchant au loin Mireille i) arc, ills tallée Clans une loge. Ses `'eux ne rencontrèrent finalement, en tilt éclair. que la stature massive (l'un homme en manteau de cachemire sombre, Charlev Michaelis, l'organisateur qui règne stir le pilgilisme professionnel e:i France depuis plus d'un quart (le siècle. Alain Delon avait infligé un rude Knock-down à ce seigneur du boxingbusiness, clé j à ébranlé au mois de juin quand, à Grenoble, un autre organisateur occasionnel, Georges Cazeneuve, avait réussi A mettre stir pied le championnat du monde entre Roger Menetrev et José Napolès..\vec plus (le 200 millions (anciens) (le recette, Alain Delon avait réussi son coup. Ce n'était là que l'heureuse conclusion (le pourparlers rapidement menés. Quatre hommes s'étaient rencontrés, en secret, a Paris, Clans la nuit du 1er au 2 août  : jean I3retonnel, 11ie Romaglia, Alain Delon et Rodolfo Sabatini, le représentant de Carlos Monzon. 1.es trois premiers avaient présenté au quatrièmeuil contrat en trois pages. Monzon n'avait fixé qu'une seule condition pour ce combat  : recevoir 150 000 dollars.L,es soubresauts estivaux du dollar et l'appréhension d'être à la merci d'or- 158 gai (le pacotille incitèrent Monzon à exiger d'être inlluédiatelneilt réglé par virement bancaire. dans tin établissement (le Santa Fe. (.)ti'à cela ne tienne. Alain I) elon s'éxecuta. il lui restait A gagner la bataille du public et à rentabiliser l'opération. Onnsa d'un habile subterfuge. 1MI" Romaglia, le président du Sporting-Clul) (lti Ni'arrondissement. fit d'Alain Delon son vice-président. Du coup, l'acteur entrait dans le cénacle de la boxe en laissant officiellement le S.C. Xe organiser ce championnat du inonde. il obtenait le bénéfice d'tlll substantiel allègement (50 `, ; prit i (Iuetnent) des taxes qui accablent la boxe professionnelle en France  : là oit Charley\1 ichaelis aurait cltî verser 46 (', Alain I) elon se contentait (le 24'. !.'avantage était réel dans le relevé (1'tinbt1(iget prévisionnel qui, outre les 150 000 dollars de Monzon (70 millions anciens) comprenait 15 millions de francs an- ('iells pour la transformation de Roland Garros. 5 millions pour les affiches et les a1111Oilces publicitaires, 8 millions pour les cinq combats « (l'elica(lrement », sans négliger les 20 ¶4 promis à Bouttier (à peu près 40 millions anciens), sails oillettre enfin les 4 `,4 A verser à la Fédération française de tennis pour la location (lu stad(- et les 3 à réserver à la Fédération française de box('polar toute réunion de ce genre. Si la soirée avait été déficitaire, il serait revenue à Alain Delon de boucher tous les trous possibles. Seul, son contrôleur des impôts aurait jugé, ultérieurement, de 1'opportuanité de déduire (le ses revenus cette avance « a fonds perdus » qu'il avait consentie. Cette magilanitllité ne manque pas (l'intriguer les agents du fisc. Toute rentrée d'argent indue dans les caisses (lu S.C. X', club amateur, éveillera leur attention. Sur ce point précis, le combat Bouttier-Monzon n'est pas encore totalement réglé  : le 16'round se déroule en coulisse. Et au finish. D'ailleurs, I) elon est en appétit  : « l'achat » du super combat Monzon- Napolès garnit bien sa carte de visite. A le voir agir ainsi, on pouvait s'imaginer qu'Alain Delon interprétait le rôle insolite d'un Frank Sinatra né à Bourg-la-Reine. Le rêve (le puis- sance (l'Alain Delon a déjà débordé (ln cinéma. Il ne lui suffit pas de produire Iles films, d'acheter de splendides toiles de maître, des immeubles, des propriétés, (l'entretenir lane écurie (le chevaux de course. 1.11i qui accumule les triomphes veut plus, toujours plus. 11 lui arrive d'encaisser des coups (lors (quand le ministre des Transports, M. Yves Guéna, lui refuse le droit d'exploiter deux Boeing 707, par exemple). Par contre, « acheter » tin combat de boxe respire tin parfum de conquête. 1,es aléas financiers, Alain Delon s'en moquait. « C'est par pur esprit sportif et polir tenter de sauvegarder une part importante (111 patrimoine athlétique national (lti'il a décidé (l'organiser le championnat du Inonde I touttier- l onzon », avait diffusé sur sa demande l'agence internationale\ssociated Press. En changeant quelques mots, on retrouve l'am- Iitioll (lui avait potassé Delon à se porter acquéreur dei manuscrit de l'Appel dia 18 juin. Sur ce point-là. au ! ! loins, Alain Delon n'a aucune parenté avec Frank Sinatra. Il demeure (inc'ce langage ti'allche avec celui (lu boxing - business (l'aujourd'hui. I)e même que la façon dont Alain Delon « a couvé » jean-Claude Bouttier jusqu'à l'instant suprême. t m'ambiance étrange entourait H()uttier. four rassurer ce champion hypernerveux, il Ballait lui installer une chambre dans line somptueuse propriété de 70 hectares A i) c)uchV (Loiret), lni dresser lin ring sous tine tente à festons, entre (les chênes et des cèdres. Il itllportait aussi (l'éloigner de lui tous les importuns, tous les prototypes de « petits gars » qui quittent l'usine en hâte tous les jours 1)(111'transpirer falls des salles exigues avec, ail coeur, le fol espoir (le deycnir ioitr Marcel Cerdan (le grand) o11 Alphonse I faou Robert Coheir, bref till (les Français ('hanlpi(ms (hi inonde (le naguère. ()mitre bergers allemands (tressés à mordre, (les gardes du corps énigmatiques et silencieux renmplirent leur mission à la perfection. Ft sans aticlatl ménagement pour quiconque avait l'heur de leur déplaire. 1,a « séctirisatlon » (le Bouttier était à ce prix. Flllpere11r (ht box-office,\lain Delon, fidèle A sa (Suite page 203.)
159



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lui numéro 119 décembre 1973 Page 1Lui numéro 119 décembre 1973 Page 2-3Lui numéro 119 décembre 1973 Page 4-5Lui numéro 119 décembre 1973 Page 6-7Lui numéro 119 décembre 1973 Page 8-9Lui numéro 119 décembre 1973 Page 10-11Lui numéro 119 décembre 1973 Page 12-13Lui numéro 119 décembre 1973 Page 14-15Lui numéro 119 décembre 1973 Page 16-17Lui numéro 119 décembre 1973 Page 18-19Lui numéro 119 décembre 1973 Page 20-21Lui numéro 119 décembre 1973 Page 22-23Lui numéro 119 décembre 1973 Page 24-25Lui numéro 119 décembre 1973 Page 26-27Lui numéro 119 décembre 1973 Page 28-29Lui numéro 119 décembre 1973 Page 30-31Lui numéro 119 décembre 1973 Page 32-33Lui numéro 119 décembre 1973 Page 34-35Lui numéro 119 décembre 1973 Page 36-37Lui numéro 119 décembre 1973 Page 38-39Lui numéro 119 décembre 1973 Page 40-41Lui numéro 119 décembre 1973 Page 42-43Lui numéro 119 décembre 1973 Page 44-45Lui numéro 119 décembre 1973 Page 46-47Lui numéro 119 décembre 1973 Page 48-49Lui numéro 119 décembre 1973 Page 50-51Lui numéro 119 décembre 1973 Page 52-53Lui numéro 119 décembre 1973 Page 54-55Lui numéro 119 décembre 1973 Page 56-57Lui numéro 119 décembre 1973 Page 58-59Lui numéro 119 décembre 1973 Page 60-61Lui numéro 119 décembre 1973 Page 62-63Lui numéro 119 décembre 1973 Page 64-65Lui numéro 119 décembre 1973 Page 66-67Lui numéro 119 décembre 1973 Page 68-69Lui numéro 119 décembre 1973 Page 70-71Lui numéro 119 décembre 1973 Page 72-73Lui numéro 119 décembre 1973 Page 74-75Lui numéro 119 décembre 1973 Page 76-77Lui numéro 119 décembre 1973 Page 78-79Lui numéro 119 décembre 1973 Page 80-81Lui numéro 119 décembre 1973 Page 82-83Lui numéro 119 décembre 1973 Page 84-85Lui numéro 119 décembre 1973 Page 86-87Lui numéro 119 décembre 1973 Page 88-89Lui numéro 119 décembre 1973 Page 90-91Lui numéro 119 décembre 1973 Page 92-93Lui numéro 119 décembre 1973 Page 94-95Lui numéro 119 décembre 1973 Page 96-97Lui numéro 119 décembre 1973 Page 98-99Lui numéro 119 décembre 1973 Page 100-101Lui numéro 119 décembre 1973 Page 102-103Lui numéro 119 décembre 1973 Page 104-105Lui numéro 119 décembre 1973 Page 106-107Lui numéro 119 décembre 1973 Page 108-109Lui numéro 119 décembre 1973 Page 110-111Lui numéro 119 décembre 1973 Page 112-113Lui numéro 119 décembre 1973 Page 114-115Lui numéro 119 décembre 1973 Page 116-117Lui numéro 119 décembre 1973 Page 118-119Lui numéro 119 décembre 1973 Page 120-121Lui numéro 119 décembre 1973 Page 122-123Lui numéro 119 décembre 1973 Page 124-125Lui numéro 119 décembre 1973 Page 126-127Lui numéro 119 décembre 1973 Page 128-129Lui numéro 119 décembre 1973 Page 130-131Lui numéro 119 décembre 1973 Page 132-133Lui numéro 119 décembre 1973 Page 134-135Lui numéro 119 décembre 1973 Page 136-137Lui numéro 119 décembre 1973 Page 138-139Lui numéro 119 décembre 1973 Page 140-141Lui numéro 119 décembre 1973 Page 142-143Lui numéro 119 décembre 1973 Page 144-145Lui numéro 119 décembre 1973 Page 146-147Lui numéro 119 décembre 1973 Page 148-149Lui numéro 119 décembre 1973 Page 150-151Lui numéro 119 décembre 1973 Page 152-153Lui numéro 119 décembre 1973 Page 154-155Lui numéro 119 décembre 1973 Page 156-157Lui numéro 119 décembre 1973 Page 158-159Lui numéro 119 décembre 1973 Page 160-161Lui numéro 119 décembre 1973 Page 162-163Lui numéro 119 décembre 1973 Page 164-165Lui numéro 119 décembre 1973 Page 166-167Lui numéro 119 décembre 1973 Page 168-169Lui numéro 119 décembre 1973 Page 170-171Lui numéro 119 décembre 1973 Page 172-173Lui numéro 119 décembre 1973 Page 174-175Lui numéro 119 décembre 1973 Page 176-177Lui numéro 119 décembre 1973 Page 178-179Lui numéro 119 décembre 1973 Page 180-181Lui numéro 119 décembre 1973 Page 182-183Lui numéro 119 décembre 1973 Page 184-185Lui numéro 119 décembre 1973 Page 186-187Lui numéro 119 décembre 1973 Page 188-189Lui numéro 119 décembre 1973 Page 190-191Lui numéro 119 décembre 1973 Page 192-193Lui numéro 119 décembre 1973 Page 194-195Lui numéro 119 décembre 1973 Page 196-197Lui numéro 119 décembre 1973 Page 198-199Lui numéro 119 décembre 1973 Page 200-201Lui numéro 119 décembre 1973 Page 202-203Lui numéro 119 décembre 1973 Page 204-205Lui numéro 119 décembre 1973 Page 206-207Lui numéro 119 décembre 1973 Page 208-209Lui numéro 119 décembre 1973 Page 210-211Lui numéro 119 décembre 1973 Page 212-213Lui numéro 119 décembre 1973 Page 214-215Lui numéro 119 décembre 1973 Page 216-217Lui numéro 119 décembre 1973 Page 218-219Lui numéro 119 décembre 1973 Page 220-221Lui numéro 119 décembre 1973 Page 222-223Lui numéro 119 décembre 1973 Page 224-225Lui numéro 119 décembre 1973 Page 226-227Lui numéro 119 décembre 1973 Page 228-229Lui numéro 119 décembre 1973 Page 230-231Lui numéro 119 décembre 1973 Page 232-233Lui numéro 119 décembre 1973 Page 234-235Lui numéro 119 décembre 1973 Page 236-237Lui numéro 119 décembre 1973 Page 238