Lui n°110 mars 1973
Lui n°110 mars 1973
  • Prix facial : 5 F

  • Parution : n°110 de mars 1973

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Presse-Office S.A.

  • Format : (212 x 269) mm

  • Nombre de pages : 130

  • Taille du fichier PDF : 147 Mo

  • Dans ce numéro : Ibiza, bons baisers d'Ibizance !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
EDGAR MORIN On arrive finalement à l'idée  : " moche is beautiful "  : c'est-à-dire qu'il ne faut plus avoir honte de soi » (Suite de la page 12.) la société s'est donc fondée sur cette hiérarchie et aujourd'hui quand on remet en cause le statut de la femme, on réalise que ce problème n'est pas récent, qu'il n'est pas dû au développement du capitalisme ou de la bourgeoisie, mais qu'au contraire, les premières émancipations commencent justement avec le développement de la cité bourgeoise. Il s'agit d'un problème fondamental de la société, de la base la plus archaïque de la société, et changer le statut (le la femme c'est changer la base de notre société. Lui Et, selon vous, cette mutation est déjà en marche ? Morin Oui, et ici nous revenons à cette idée de quatrième naissance de l'humanité  : je suis persuadé que notre nouvelle société doit se fonder sur un modèle beaucoup plus complexe que ceux que nous connaissons. Celui de la société actuelle se fondait sur la domination (les valeurs de l'homme adulte, viril. blanc. Il considérait toujours comme inférieurs, le jeune, le vieillard, parce qu'il faut dire aussi que l'homme adulte a liquidé également le vieillard. I)ans les sociétés archaïques, les vieux, dépositaires de la sagesse, de l'expérience, jouaient un rôle important. Aujourd'hui, ils ont été relégués à la casse, à la retraite, parce que le développement technologique fait glue la sagesse technocratique appartient aux hommes de quarante ans et pas aux vieux qui se trouvent dépassés par les techniques nouvelles. Alors on a rejeté d'un côté le vieillard. c'est-à-dire tout l'apport de l'expérience et de l'autre on rejette la jeunesse, c'est-à-dire les aspirations profondes, qui lui sont liées. Enfin, on a rejeté la femme. puis le noir, l'autre, tout ce qui symbolise l'étranger. A mon avis, le nouveau modèle de société doit être multiple, et former une civilisation à la fois masculine, féininilie, juvénile, sénile, multiraciale et multi-ethnique. Le modèle htlmain qui doit en sortir doit être une synthèse, et filon plus suivre le schéma (le la domination de notre société basée stir une catégorie limitée, ayant très peu de vertus. Parce que finalement cet adulte tout-puissant, c'est un homme qui a perdu les vertus de la 14 jeunesse et n'a pas acquis le détachement et la sérénité de la vieillesse, le détachement des biens de ce monde et dti pouvoir. C'est le, modèle le plus mesquin qui puisse exister et la quatrième naissance de l'humanité passe par une révolution culturelle totale. Lui Mais le thème de « révolution culturelle » est un peu usé... Morin Oui. Mais cela veut dire qu'aujourd'hui, ce qu'il faut changer, ce ne sont pas les aspects qu'on peut appeler phénomènes sociaux, mais leurs racines qui sont toujours culturelles. Je reviens à cc que je vous ai dit. Pour changer l'inégalité, il faut toucher aux sources enfouies de l'inégalité sociale et non pas au phénomène de l'inégalité. Il faut fouiller jusqu'à la racine des relations profondes entre les âges, entre les sexes, entre les races, il ne suffit pas de dire simplement « Vous femmes êtes les égales (le l'homme ou, notes femmes sommes Vos égales ! » Lui Totis les tabous sont menacés ? Morin Bien sûr. Il y avait par exemple le refoulement chez l'hoilime de sa propre part féminine. 11 est certain que nous sommes biologigtlement très complexes, c'est-à-dire que Bous avons, en nous, de façon atrophiée, la féminité. Un mâle porte sa part féminine refoulée. Ce n'est pas quelqu'un qui n'a rien de féminin, la part féminine existe, mais à l'état latent. Et, du reste, si nous aimons les femmes, nous donnons tin répondant à cette part féminine qui se trouve brimée et refoulée en nous. Et je dirais que ceci est symétrique pour la femelle, l'homme représentant sa partie masculine asculitie refoulée. Claudel et Jung l'ont déjà dit avec la notion d' « animus » et d' « anima ». L' « animus » est plutôt énergétique, constructeur, actif et l' « anima » est océanique, cosmique, panthéiste. C'est aussi le Yin et le Yang des Chinois. La première chose, je crois, est d'accepter notre ambivalence profonde, c'est-àdire la dominance d'un sexe tout en sachant qu'en profondeur, nous sommes bisexués. Voilà un premier tabou, et, tous les autres en découlent ; ainsi nous avons maintenu cette volonté de mépriser l'homosexualité quelle qu'elle soit, considérée comme taie forme inférieure et infâme  : ce tabou disparaît. avec l'intervention active des homosexuels eux-mêmes qui cessent de participer à la conscience dominante et d'avoir honte de ce qu'ils étaient. C'est un pets ce qui s'est passé pour les Noirs en Amérique quand ils ont dit « Black is beautiful ». C'est-à-dire nous ne sommes pas laids, nous sommes plus beaux que vous. Même si l'idée d'être « plus » beau est une sorte de surcompensation temporaire, à la base elle est conscience d'être beau aussi. On en arrive finalement à l'idée « moche is beautiful » comme disait un de rues amis. C'est-à-dire qu'il ne faut plus avoir honte de soi. Voilà des forces profondes auxquelles je crois mais sur lesquelles je refuse d'abonder dans tin sens euphorique et niais comme on peut le faire, car, ce n'est pas vrai, les femmes tontes seules n'ont pas la solution de tous les problèmes de l'humanité y compris les leurs propres. Ce n'est pas l'exrace colonisée qui va résoudre tous les problèmes parce que la race colonisante n'a pas su le faire. Lui Ce sont des simplifications purement stratégiques... Morin Oui, mais il faut bien prendre garde de voir se créer un univers clos des hommes, comme un univers clos des vieillards, chacun avec son propre gâtisme, sa propre sclérose. Lui Et qu'est-ce que le gâtisme ? Morin L'idée fermée sur elle-même. Le gâtisme c'est la théorie fermée. Or, je crois que, (lui que nous soyons, en fonction de notre sexe, de notre classe, je dirais même de notre nation, et de notre humanité, nous devons toujours considérer que ce caractère est ouvert, que notre sexe est ouvert dans l'autre sexe qui est à l'intérieur de nous déjà, que notes sommes ouverts, que nous faisons partie (l'une classe, mais qu'ailleurs, n'est-ce pas, nous trouvons la même, nous sommes de la même humanité (lue les gens de classe différente. L'être humain est quelque chose à l'intérieur de nous. Tout doit être, si vous voulez. dans la théorie ouverte. Pour nous en sortir, pour continuer le chemin, nous devons passer des systèmes fermés aux systèmes ouverts. W
Le Ca c'est un nouveau cigare, tris long, tris fin, à la lois doux et capiteux. Sous sa cape naturelle, il cache les meilleurs tabacs de Java, des Philippines, du Brésil et de Cuba savamment mêlés  : pour vous offrir quinze minutes de paradis bien terrestre. Prix:6,50 la boîte de 10. PANELLA DE NOTIER. LE F U Fi



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lui numéro 110 mars 1973 Page 1Lui numéro 110 mars 1973 Page 2-3Lui numéro 110 mars 1973 Page 4-5Lui numéro 110 mars 1973 Page 6-7Lui numéro 110 mars 1973 Page 8-9Lui numéro 110 mars 1973 Page 10-11Lui numéro 110 mars 1973 Page 12-13Lui numéro 110 mars 1973 Page 14-15Lui numéro 110 mars 1973 Page 16-17Lui numéro 110 mars 1973 Page 18-19Lui numéro 110 mars 1973 Page 20-21Lui numéro 110 mars 1973 Page 22-23Lui numéro 110 mars 1973 Page 24-25Lui numéro 110 mars 1973 Page 26-27Lui numéro 110 mars 1973 Page 28-29Lui numéro 110 mars 1973 Page 30-31Lui numéro 110 mars 1973 Page 32-33Lui numéro 110 mars 1973 Page 34-35Lui numéro 110 mars 1973 Page 36-37Lui numéro 110 mars 1973 Page 38-39Lui numéro 110 mars 1973 Page 40-41Lui numéro 110 mars 1973 Page 42-43Lui numéro 110 mars 1973 Page 44-45Lui numéro 110 mars 1973 Page 46-47Lui numéro 110 mars 1973 Page 48-49Lui numéro 110 mars 1973 Page 50-51Lui numéro 110 mars 1973 Page 52-53Lui numéro 110 mars 1973 Page 54-55Lui numéro 110 mars 1973 Page 56-57Lui numéro 110 mars 1973 Page 58-59Lui numéro 110 mars 1973 Page 60-61Lui numéro 110 mars 1973 Page 62-63Lui numéro 110 mars 1973 Page 64-65Lui numéro 110 mars 1973 Page 66-67Lui numéro 110 mars 1973 Page 68-69Lui numéro 110 mars 1973 Page 70-71Lui numéro 110 mars 1973 Page 72-73Lui numéro 110 mars 1973 Page 74-75Lui numéro 110 mars 1973 Page 76-77Lui numéro 110 mars 1973 Page 78-79Lui numéro 110 mars 1973 Page 80-81Lui numéro 110 mars 1973 Page 82-83Lui numéro 110 mars 1973 Page 84-85Lui numéro 110 mars 1973 Page 86-87Lui numéro 110 mars 1973 Page 88-89Lui numéro 110 mars 1973 Page 90-91Lui numéro 110 mars 1973 Page 92-93Lui numéro 110 mars 1973 Page 94-95Lui numéro 110 mars 1973 Page 96-97Lui numéro 110 mars 1973 Page 98-99Lui numéro 110 mars 1973 Page 100-101Lui numéro 110 mars 1973 Page 102-103Lui numéro 110 mars 1973 Page 104-105Lui numéro 110 mars 1973 Page 106-107Lui numéro 110 mars 1973 Page 108-109Lui numéro 110 mars 1973 Page 110-111Lui numéro 110 mars 1973 Page 112-113Lui numéro 110 mars 1973 Page 114-115Lui numéro 110 mars 1973 Page 116-117Lui numéro 110 mars 1973 Page 118-119Lui numéro 110 mars 1973 Page 120-121Lui numéro 110 mars 1973 Page 122-123Lui numéro 110 mars 1973 Page 124-125Lui numéro 110 mars 1973 Page 126-127Lui numéro 110 mars 1973 Page 128-129Lui numéro 110 mars 1973 Page 130