Lorraine Magazine n°155 17 mar 2020
Lorraine Magazine n°155 17 mar 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°155 de 17 mar 2020

  • Périodicité : bimensuel

  • Editeur : SCPP

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 29 Mo

  • Dans ce numéro : exposition, rencontres, danse, théâtre...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
REPORTAGE 6 ± À LA UNE Nicola Milatovic LorraineMagazine RING tire la sonnette… de création ! Temps fort consacré à la création théâtrale, le festival RING revient pour une 7 e édition, du 1er au 12 avril, en compagnie d’artistes singuliers. En écho au précédent opus, lumière sera faite sur les nouvelles technologies, omniprésentes dans nos vies... et dans les spectacles programmés !
PHOTOS NICOLAMILATOVIC, DR M « olière s’inspirait de tout ce qu’il y avait de plus innovant pour ses mises en scène. Les Grecques ont aussi utilisé les nouvelles technologies de leur époque avec les portes voix par exemple. » Michel Didym, directeur du théâtre de La Manufacture, dévoile les contours de cette 7 e édition de RING  : « Le numérique sera de nouveau au cœur de la programmation. Christophe Raynaud de Lage Qui a peur du loup Une programmation que nous voulons secte G.O.U.L.E répandent leur théorie de « fin-des-temps »  : multidisciplinaire avec du théâtre, de la danse, du cirque, du « Toutes les plus grandes puissances du monde auraient théâtre d’objets, de la magie numérique... Des installationsperformances et surtout des expériences collectives ! » envoyé un virus pour transformer le monde en zombies » s’amuse Michel Didym. « Les artistes inviteront les passants RING, c’est le festival des découvertes. Le festival qui nous dans leur laboratoire. Ils feront des tests pour savoir s’ils ne pousse en dehors de notre zone de confort. Qui nous amène sont pas contaminés puis ils s’organiseront pour définir les à la réflexion. RING, c’est un panel d’artistes qui partagent un rôles qu’ils auraient pour résister à ce virus ! » Adepte des kaléidoscope de regards et d’émotions sur le monde. RING, projets participatifs, ce collectif avait déjà présenté « Game c’est « le festival de tous les publics. Car il est important Over » au festival Neue Stücke en demandant aux spectateurs pour nous de donner la chance à tout un chacun de s’élevé leurs choix de vie après leur mort. Spoiler alert  : les gens par l’art. C’est pourquoi nous programmons plusieurs choisissaient exactement la même vie qu’ils avaient ! événements gratuits. » SUR LE FIL En ouverture, le 1er avril, le public pourra découvrir « Résiste », une performance artistique Place Stanislas. « La compagnie Les filles du renard pâle est une troupe magnifique, composée de jeunes filles rousses, d’où leur nom. Elles apportent ici l’art du fil de fer » s’enthousiasme Michel Didym. Johanne Humblet, funambule et fil de fériste, a inventé un procédé  : « Son fil est relié à deux mâts qui sont en mouvement permanent. A chaque instant, elle se met en danger, jusqu’à se mettre quasiment à la verticale par moment, résistant à l’apesanteur, à la chute... » explique Emmanuelle Duchesne, secrétaire générale de La Manufacture. Accompagnée par un musicien en live, Johanne Humblet livre une performance poétique, symbole d’une métaphore sur notre vie  : lorsque l’on est sur le fil, face à l’inconnu, presque prêt à risquer sa vie... pour vivre ! PROPAGATION D’UN VIRUS... COMPLOT MONDIAL ? Il est fou de voir comment la fiction peut rattraper la réalité. Ou comment la réalité peut rattraper la fiction ? Du 3 au 5 avril, le collectif berlinois Prinzip Gonzo – dont les comédiens sont francophones – présentera « G.O.U.L.E », une création spécialement conçue pour RING... faisant étrangement écho à notre actualité. Sur la Place Stan’, cinq membres de la TOUJOURS PLUS DE RENDEZ-VOUS GRATUITS ! RING, c’est aussi un festival qui donne sa place à la musique. En témoigne l’installation interactive et immersive « Volumes », créé par Aurore Gruel de la Cie Ormone. A découvrir du 4 au 8 avril au CCAM de Vandoeuvre, il s’agit en fait d’une sculpture sonore virtuelle, constituée d’objets sonores interactifs qui réagissent aux déplacements et aux gestes des visiteurs. Pour les spectateurs qui ne peuvent se passer de musique, le collectif Off Kultur a élaboré une programmation d’afters musicaux, gratuits, à découvrir à l’issue de certains spectacles au théâtre de La Manufacture. Au menu  : une virée dans un décor de film avec Ippon le 2 avril, un DJ set house organisé proposé par Ben Unzip le 3 avril, le blues européen de Russo Amorale le 6 avril, l’électrappde Bobine de Cuivre le 8 avril, les mix groovy et sexy de Quinze Nonante Sept le 9 avril et enfin le DJ set électro groove d’Incredible Polo le 10 avril. Avant la soirée de clôture balkanique « Ringe Ringe Raja » (à prononcer « ringueu ringueu raya ») à la MJC Lillebonne, le 11 avril dès 19h30. Concerts, DJ set, ambiance électrique et débridée, à boire et à manger... De quoi fêter cette 7e édition de RING en beauté... Enfin, si Prinzip Gonzo réussit à éradiquer ce mystérieux virus avant ! ± Du 1er au 12 avril Programme complet, billetterie et kit RING en ligne  : theatre-manufacture.fr/festivalring Renseignements et réservations  : 03 83 37 42 42 ou location@theatre-manufacture.fr LorraineMagazine 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :