Lorraine Magazine n°155 17 mar 2020
Lorraine Magazine n°155 17 mar 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°155 de 17 mar 2020

  • Périodicité : bimensuel

  • Editeur : SCPP

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 29 Mo

  • Dans ce numéro : exposition, rencontres, danse, théâtre...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
es 4 et 5 avril, de 14h à L 18h, le CIAV de Meisenthal se prête au jeu des Journées Européennes des métiers d’art Guy Rebmeister avec l’événement « Le bois, un allié du verre ! ». Du combustible à l’outillage, le bois est un compagnon incontestable du verre. Depuis le XV e siècle, il est utilisé par les verriers itinérants pour chauffer leurs fours rudimentaires et pour construire les principaux outils servant à façonner le verre  : moules, mailloches... Les outils en hêtre, essence choisie pour sa résistance et sa solidité, permettent aux souffleurs d’ajuster la Maillochage du verre Guy Rebmeister paraison, de l’arrondir, de l’aplatir, avant de la souffler. Le bois accompagne ainsi le verre dans sa transformation de l’état liquide à l’état solide. Dans le cadre des Journées Européennes des métiers d’art, les verriers proposeront des démonstrations commentées de soufflage de pièces dans des moules en bois. Ils mettront également l’accent sur les différentes techniques qu’ils utiliseront  : le soufflé- fixe et le soufflé-tourné. Le public pourra également manipuler des moules et découvrir les différentes fonctions des autres outils en bois qui complètent l’outillage du verrier (mailloches, palettes...). 14 VISITES « SUIVI DE CHANTIER » Pour compléter sa programmation spéciale JEMA 2020, le CIAV propose également, le 5 avril, des visites hors-piste « suivi de chantier ». Accompagnés d’un guide, les visiteurs pourront revivre l’histoire de l’ancienne verrerie de Meisenthal, comprendre le fonctionnement actuel du Site Verrier, découvrir l’ambitieux projet architectural et suivre l’évolution des travaux de réhabilitation. Pour rappel, la première phase des travaux s’est achevée en octobre 2019 et ont permis les extensions du Centre International d’Art Verrier (CIAV). Ces nouveaux bâtiments LorraineMagazine Verre et bois fusionnent à Meisenthal Le Centre International d’Art Verrier (CIAV) de Meisenthal participe également à ces JEMA 2020 en proposant des démonstrations de soufflage de verre dans des moules en bois. « faux-jumeaux » en béton abritent un atelier de soufflage d’un côté et des espaces sociaux de l’autre. Le nouvel atelier accueille un plateau technique de près de 100 m² avec une importante hauteur sous plafond pour l’évacuation de la chaleur et baies vitrées généreuses pour apporter de l’air et de la lumière. Au cœur de ce nouvel espace de travail, deux fours tout droit venus de Venise. Ils permettront la fabrication de la fameuse boule de Noël mais aussi l’accueil de designers invités dans de meilleures conditions. Actuellement, huit souffleurs de verre travaillent dans les ateliers du CIAV, épaulés par des verriers saisonniers lors de périodes de forte activité (saison de Noël). À l’horizon 2020, deux à trois verriers supplémentaires viendront renforcer l’équipe permanente. Bâtiments faux-jumeaux Guy Rebmeister Les travaux se poursuivent maintenant avec la réhabilitation du Musée du Verre, qui a fermé ses portes en décembre dernier. Pour patienter jusqu’à sa réouverture, le Musée s’invite au Musée des Beaux-Arts de Nancy. Une sélection de pièces issues des collections techniques et artistiques présentera les thématiques abordées dans le futur parcours de visite. À côté, la Halle Verrière, aussi réhabilitée lors de la première phase de travaux, accueillera Grand Corps Malade le 3 avril prochain, ainsi qu’un concert réunissant Klone, Shuffle et Uncut le 25 avril. ± Les JEMA au CIAV de Meisenthal les 4 et 5 avril Entrée libre Visites « suivi de chantier »  : départs à 14h, 15h et 16h. Durée  : 1h. Rendez-vous devant le Centre International d'Art Verrier Renseignements  : 03 87 96 87 16 ou ciav-meisenthal.fr PHOTOS GUY REBMEISTER, DR
PHOTOS DR S’évader au grès des instruments… « Voyages », c’est une exposition mêlant patrimoine, métiers d’art, créations artistiques et musique. À découvrir au musée de Mirecourt jusqu’au 31 décembre. es instruments sortent de L leur silence et embarquent les visiteurs dans des voyages singuliers  : des matériaux à l’instrument, des formes aux sons, d’ici vers ailleurs, d’hier à aujourd’hui, du connu vers le moins connu… « La nouvelle exposition «Voyages» s’attache, à travers quelques exemples, à raconter les liens entre la facture instrumentale et la musique et leur rayonnement dans le temps et l’espace » souligne Valérie Klein, conservateur du musée de Mirecourt et commissaire de l’exposition. Le parcours de ces nouveaux « Voyages » s’articule autour de sept thématiques. Le périple débute avec les luthiers ayant exercés à Mirecourt ou ayant développés leur carrière à Paris (XVIII e – XX e siècle). Cette première partie présente des violons, un violoncelle et des archets mirecurtiens présentés suivant un parcours chronologique. Puis, les visiteurs découvriront les différentes générations d’archetier de la famille Bazin grâce à des archets et instruments qu’ils ont fabriqués. LUTHERIES CONTEMPORAINES, MUSICIENS, FABRICATION… Le musée de Mirecourt s’ouvre aussi sur les lutheries contemporaines. Les instruments à cordes se sont adaptés aux musiques actuelles et sont parfois équipé de matériel électronique pour diversifier leurs couleurs sonores. Ici est valorisé un instrument méconnu du grand public  : les ondes Martenot, un des premiers instruments électronique créé en 1928. Cette thématique permet de valoriser le parcours de la musicienne strasbourgeoise Christine Ott qui joue de cet instrument dans des répertoires variés (musique celtique et musique contemporaine). Et puisqu’il est important pour le musée de mettre en avant des musiciens contemporains, le public pourra aussi découvrir « La soustraction des fleurs », « A Spurious Tale », « Tokso Folk String Quartet », « L’Hijaz’car » et « Violons barbares », cinq ensembles musicaux aux carrefours de différents styles. Le parcours se poursuit par un voyage dans le temps avec la collection des guitares du musée, qui permet d’évoquer l’évolution des formes de l’instrument en fonction des répertoires joués, de la période baroque au XX e siècle. Enfin, le voyage se termine par une correspondance qui mène les visiteurs vers l’atelier du musée pour une visite commentée à la découverte de la fabrication de l’archet ou du violon. Puis vers la maison de la musique mécanique qui entraînera le public à travers des époques musicales différentes et des styles musicaux originaux. ± Jusqu’au 31 décembre au Musée de la Lutherie de Mirecourt Ouvert du mardi au samedi de 10h à 12h et de 14h à 18h et les dimanche et jours fériés de 14h à 18h. Fermés le lundi et le 1er mai. Tarifs  : 4,40  € (adulte), 3,40  € (adulte avec réduction), 2,40  € (13-18 ans, étudiants, sans emplois, PMR), gratuit pour les moins de 12 ans Renseignements  : 03 29 37 81 59 ou musee-lutherie-mirecourt.fr JOURNÉES EUROPÉENNES DES MÉTIERS D’ART Carte blanche aux jeunes luthiers ! Le temps d’un weekend (4 et 5 avril), les luthiers prennent leurs quartiers au musée et proposent « Matières à l’œuvre »  : démonstrations, ateliers jeune public et rencontres. Laissez-vous surprendre ! Renseignements et inscriptions  : 03 29 37 81 59 musée de la lutherie et de l'archèterie LorraineMagazine 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :