Lorraine Magazine n°152 4 fév 2020
Lorraine Magazine n°152 4 fév 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°152 de 4 fév 2020

  • Périodicité : bimensuel

  • Editeur : SCPP

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 17,4 Mo

  • Dans ce numéro : réouverture de la villa Majorelle.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
± CONFÉRENCES ART & CULTURE 22 LorraineMagazine La curiosité est une jolie qualité ! En 2020, les Conf’curieuses sont portées sur la bouteille ! Historiens, agronomes, médecins… tous réfléchiront à la fois au contenant et au contenu, en s’autorisant des digressions et des associations d’idées ! PRODUITS LAITIERS La qualité du lait que nous buvons dépend de l'alimentation des vaches et de leurs conditions d'élevage. Les études les plus récentes montrent que le maïs et le soja que consomment parfois les vaches à la période hivernale donnent un lait plus gras et moins intéressant sur le plan nutritif que l'herbe des pâtures. Par Catherine Hurtaud, Chercheure à l'INRA, Centre de recherches de Rennes. ± Le 20 février à 18h30 à l’amphithéâtre Cuénot ALCOOLISME L’alcool provoque des milliers de décès par an, des centaines de milliers d’hospitalisations, ainsi que de très nombreux accidents mortels sur les routes. L’addictologie est une discipline qui permet de mieux connaître les mécanismes d’une consommation d’alcool excessive, et d’y chercher des réponses. Par François Paillé, médecin addictologue au CHRU de Nancy/Brabois. ± Le 7 mai à 18h30 à l’amphithéâtre Cuénot HISTOIRES DE HOUBLONS La Lorraine a été une terre de culture du houblon jusque dans la seconde moitié du XX e siècle. Aujourd'hui, de nombreux pieds de houblon poussent spontanément près des anciens lieux de culture. Des prélèvements sur le terrain ont permis d'étudier la génétique de ces pieds et de les rapprocher de variétés connues. Ces travaux éclairent l’histoire du houblon en Lorraine et ouvrent également la porte à une mise en culture de ces variétés d’autrefois et à une utilisation dans des recettes de bière. Par Séverine Piutti, Maîtresse de conférences à l'INRA, et Emilien Kuhn, gérant de la brasserie Tumulte à Magnières. ± Le 26 mars à 18h30 à l’amphithéâtre Cuénot UNE BOUTEILLE À LA MER Les fonds marins recèlent de nombreux trésors archéologiques. Les vestiges retrouvés sur les épaves, notamment les bouteilles, nous renseignent sur le quotidien des équipages, les cargaisons transportées, les routes commerciales empruntées… En France, le patrimoine sous-marin est étudié par un service dédié, ce qui permet de connaître des pans entiers de notre histoire maritime, souvent méconnue ou tout simplement oubliée. Par Olivia Hulot, conservatrice du patrimoine en charge des littoraux de Bretagne et de Loire-Atlantique. ± Le 23 avril à 18h30 à l’amphithéâtre Cuénot PRENDRE DE LA BOUTEILLE Vieillir peut se comprendre de plusieurs façons  : on prend de l’âge, mesurable en années, qui n’est pas toujours directement corrélé à notre vieillissement physique, celui des organes, ou à notre vieillissement psychique, qui touche la mémoire, les fonctions cognitives, le sommeil… Le rôle du médecin consiste à aider à vieillir en bonne santé, et si ce n’est pas le cas, à préserver les capacités restantes. Par Julien Azzi, gériatre au CHRU de Nancy-Brabois. ± Le 4 juin à 18h30 à l’amphithéâtre Cuénot Toutes les conférences sont gratuites et accessibles aux adolescents et adultes Programmation et renseignements  : museumaquariumdenancy.eu PHOTOS DR
PUBLIREPORTAGE - PHOTOS , DAVID POTISEK, DR « Épure »  : l’élégance selon David Potisek La nouvelle saison culturelle de l’Abbaye des Prémontrés met à l’honneur le sculpteur David Potisek, jusqu’au 12 avril, entre courbes féminines et bestiaire surprenant. Dans son atelier à Reims, David Potisek est en perpétuelle recherche des formes et des surfaces. Il y a une trentaine d’années, il découvre la sculpture. Autodidacte au début, l’artiste n’arrive pas à conserver ses œuvres qui, souvent, se cassent. Il se forme alors auprès du maître Juan Carlos Carrillo et apprend le travail de la terre avant de s’ouvrir à d’autres matériaux. « En tant qu’étudiant, nous travaillons beaucoup avec des modèles » explique David Potisek. « C’est pourquoi je travaillais le nu féminin au début. Mais comme beaucoup de sculpteurs en faisaient, j’ai voulu me tourner vers quelque chose de plus original, de plus personnel  : je me suis David Potisek Portrait alors intéressé aux couples. » Dans la salle du Chauffoir de l’Abbaye des Prémontrés, la pureté formelle des sculptures de David Potisek prend le pas sur le figuratif afin de savourer l’essentiel de la figure humaine. Modelant avec une perfection lisse des surfaces, l’artiste sublime ainsi l’élégance d’une femme enceinte ou la poésie fusionnelle d’un couple enlacé. « L’ÉLÉGANCE DE LA LIGNE ET DES COURBES » De retour d’un voyage en Tanzanie, David Potisek laisse de côté les corps humains pour travailler les lignes animales  : « J’ai des photos incroyables de ce voyage, des paysages qui restent gravés dans mon esprit. Finalement, le travail du nu et des animaux n’est pas si différent. Je suis méticuleux, je travaille le détail, l’arrondi. Ce qui est le plus important pour moi c’est l’élégance de la ligne et des courbes. » Tigre en chasse, zèbre cabré, chat bondissant ou encore taureau chargeant, chacune de ses œuvres révèle l’essence même de l’animal. Influencé par les célèbres sculpteurs Antoine-Louis Barye et François Pompon, il conjugue tradition et audace. N’hésitant pas à ajourer la matière, le vide intérieur du volume crée un contraste énergique très séduisant. Cette exposition à l’Abbaye des Prémontrés réunit une cinquantaine de créations de David Potisek allant du minimal au grand format. ± À l’Abbaye des Prémontrés jusqu’au 12 avril De 10h à 12h et de 13h30 à 18h. Ouvert tous les jours, sauf le mardi. Tarifs  : 6  € , 3  € (ou tarif groupes) Renseignements et inscriptions aux visites guidées  : 03 83 81 10 32 ou abbaye-premontres.com POUR LES ENFANTS La salle du Fronton tiendra à disposition coloriages et activités manuelles en relation avec les animaux pendant toute la durée de l'exposition. Et une visiteatelier dédié aux enfants de 5 à 12 ans aura lieu le mercredi 18 mars (sur inscription)  : aux côtés d'animatrices, ils pourront alors découvrir les sculptures des "animaux animés" et expérimenter la création d'un animal de différentes manières tout en s'amusant. "Bel ami", 2018, acier D.Potisek LorraineMagazine 23



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :