Lorraine Magazine n°152 4 fév 2020
Lorraine Magazine n°152 4 fév 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°152 de 4 fév 2020

  • Périodicité : bimensuel

  • Editeur : SCPP

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 17,4 Mo

  • Dans ce numéro : réouverture de la villa Majorelle.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
14 UN PARC AU SERVICE DE LA BIODIVERSITÉ « Aujourd’hui, les visiteurs du parc de Sainte-Croix viennent pour les mêmes raisons pour lesquelles ils ne venaient pas en 1980 » souligne Clément Leroux. La question environnementale, les problématiques climatiques, le bien-être animal… Toutes ces thématiques sont ancrées dans notre société actuelle. « La jeune génération a compris l’importance de cette urgence écologique et a pris conscience qu’il fallait prendre soin de nos terres et de nos animaux. Sur 350 000 visiteurs, Sainte-Croix a accueilli 25 000 scolaires en 2019. C’est important pour nous car notre mission est aussi la transmission et la sensibilisation au jeune public à la protection de la biodiversité. » C’est pourquoi le parc de Sainte-Croix est engagé dans des programmes de reproduction pour la sauvegarde des espèces animales mais aussi dans des programmes de conservation ex-situ (hors du milieu naturel) et dans des programmes in-situ (interventions dans le milieu naturel). Le but  : œuvrer pour la sauvegarde des espèces de notre région en soutenant ces programmes de conservation lorrains mais aussi nationaux et internationaux. Chaque année, des fonds sont récoltés au Parc et redistribués à plusieurs associations de protection de la nature via le Fonds de dotation Sainte-Croix Biodiversité. ± Pauline Overney LorraineMagazine Loups canadiens Morgane Bricard Ouverture hivernale du 15 février au 1er mars 2020 de 10h à 17h Renseignements, tarifs et réservations  : 03 87 03 92 05 ou parcsaintecroix.com Loups canadiens Morgane Bricard 3 questions à Clément Leroux directeur de la communication du parc animalier de Sainte-Croix Le Parc de Sainte-Croix fête ses 40 ans en 2020. Un sentiment ? Sainte-Croix c’est d’abord une histoire collective. Il y a des gens qui travaillent ici depuis les débuts, d’autres qui nous ont rejoints au fil des années. En 1980, Liliane et Gérald Singer ont été les fondateurs mais aussi les premiers salariés du parc ! Aujourd’hui, Sainte-Croix embauche plus de 50 salariés et jusqu’à 150 personnes en haute saison. Pour ne rien cacher, les dix premières années du parc ont été difficiles. Les préoccupations des années 80 n’étaient pas du tout l’écologie. Aujourd’hui, le domaine de Sainte-Croix met toute son énergie à la préservation de la biodiversité, à la mise en place d’actions pédagogiques, au bien-être animal… Des thématiques devenues très actuelles. 40 ans après, nous ressentons un grand sentiment de fierté  : nous sommes fiers de ce que nous avons accompli depuis 1980 et nous sommes excités à l’idée de ce que nous accomplirons les 40 prochaines années. Quelles sont les nouveautés prévues pour 2020 ? Après avoir ouvert le « Nouveau Monde » en 2019 – qui a représenté un investissement de 14 millions d’euros – ces 40 ans seront placés sous le signe de la biodiversité, entre enjeux et engagements. Nous avons d’ores et déjà accueilli une nouvelle meute de loups noirs qui sera visibles dès notre ouverture hivernale. Nous allons également organiser, pour la première fois dans le Grand Est, les « entretiens de la biodiversité » du 21 au 24 mai où spécialistes, associations, conférenciers travailleront ensemble pour mettre en place des actions pour la protection de la biodiversité. Nous mettrons aussi en place un centre d’élevage de cistudes d’Europe (des tortues dont le territoire est menacé) pour, à terme, les relâcher dans leur espace naturel. Quelles sont les ambitions de Sainte-Croix pour demain ? Nous mettons l’accent sur la qualité, et non sur la quantité. Notre souhait est d’accueillir le public dans les meilleures conditions, de leurs proposer des expériences nouvelles et de leurs donner des clés de compréhension et d’agissement pour notre biodiversité. Sainte-Croix est un lieu de partage, de reconnexion avec la nature. C’est un domaine qui appartient à tout le monde. Nous souhaitons que les visiteurs repartent en ayant appris quelque chose afin de devenir de meilleurs « éco-citoyens ». Et bien sûr, nous continuerons nos actions de conservation et de protection de la biodiversité en prenant soin de nos animaux.±



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :