Lorraine Magazine n°152 4 fév 2020
Lorraine Magazine n°152 4 fév 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°152 de 4 fév 2020

  • Périodicité : bimensuel

  • Editeur : SCPP

  • Format : (200 x 270) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 17,4 Mo

  • Dans ce numéro : réouverture de la villa Majorelle.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
12 ± PARC ANIMALIER SORTIES Cistudes d'Europe Morgane Bricard Voyage de neo Morgane Bricard Loups canadiens Morgane Bricard LorraineMagazine 40 ans au service de la nature au parc de Sainte-Croix ! En 1980, Gérald et Liliane Singer se lancent un pari fou  : transformer leurs terres en un parc de vision. 40 ans après, le parc animalier de Sainte- Croix à Rhodes est le premier parc de faune européenne en France, tant par sa fréquentation que pour son rôle de pionnier dans ce domaine. En mai, à Azannes, nous ne sommes plus en 2019 mais bien au 19e siècle. L’histoire prend vie sous nos yeux et la mémoire du passé refait surface. Loups canadiens Morgane Bricard Cistudes d'Europe Morgane Bricard Lodges loups
PUBLIREPORTAGE - PHOTOS MORGANE BRICARD, PARC ANIMALIER DE SAINTE-CROIX, DR 120 hectares de nature protégée. 1 500 animaux en semiliberté. 130 espèces sauvages et domestiques. « À Sainte- Croix, le domaine renferme trois écosystèmes » explique Clément Leroux, directeur de la communication du parc. « Il y a un tiers de forêt, un tiers de prairie et un tiers de zone humide. Ce qui permet à nos 1 500 Voyage de neo Morgane Bricard animaux de vivre en parfait cohabitation et de ne pas être délocalisés  : ils vivent chez nous comme ils vivraient à l’état sauvage. » Au cœur du Parc Naturel Régional de Lorraine, Sainte- Croix s’inscrit aussi dans un projet de labellisation du Pays de Sarrebourg au titre de « Réserve mondiale de Biosphère » de l’UNESCO. Dirigé aujourd’hui par les fils Singer, Pierre et Laurent, le parc est devenu une référence en Europe et a accueilli plus de 350 000 visiteurs l’an dernier (un record de fréquentation !). Pour arriver à de tels résultats, Sainte- Croix a su se développer à travers des choix innovants mais aussi des paris fous. 2010  : ARRIVÉE DE LA BIODIVERSITÉ MONDIALE ET PREMIERS LODGES En 1980, deux heures suffisaient pour visiter le domaine. L’année 1986 signe un premier tournant avec l’arrivée d’une meute de loups gris d’Europe. Au fil du temps, le parc s’agrandit. D’une demi-journée de promenade, les visiteurs peuvent passer une journée entière à découvrir cette faune incroyable. « L’année 2010 a également été importante pour Sainte-Croix avec la création d’une nouvelle zone baptisée « Mission diversité, le voyage de Néo »  : un sentier dédié à la biodiversité mondiale avec les pandas roux, les lémuriens ou encore les gibbons. » 2010 est aussi l’année des premières constructions des « lodges nature »  : le parc animalier en compte aujourd’hui 46, dans différentes thématiques. Cette expérience unique permet de contempler les animaux au plus près et de s’endormir dans cet écrin de nature. Parmi les séjours proposés, les visiteurs peuvent choisir le « Nouveau Monde » à la rencontre de bisons, ours noirs, coyotes, ratons-laveurs ou autres chiens de prairie mais aussi de passer une nuit sur la grande pleine des cerfs ou même de s’endormir bercés par les hurlements des loups dès la nuit tombée ou hypnotisés par un face-à-face puissant avec la meute ! OUVERTURE HIVERNALE Depuis 2016, le parc animalier de Sainte- Croix ouvre exceptionnellement ses portes pour les vacances de février. Le domaine, qui ferme normalement ses portes vers la mi-novembre, accueille les visiteurs, recouvert de son manteau blanc. À cette période de l’année, certaines espèces sont méconnaissables comme les renards polaires, les rennes, les loups, les ours qui arborent leurs tenues et fourrures hivernales. Du 15 février au 1er mars prochain, les guides nature feront partager leur passion des animaux à travers une pléiade d’animations. Des repas d’animaux en public seront également au programme de ces journées exceptionnelles  : repas des loups, des renards, des pandas roux… Et si jamais le temps se rafraîchit, des lieux de découverte et de spectacle seront accessibles pour se réchauffer tout en vivant une découverte animalière  : la grange aux spectacles (animation Bubo le hibou et film « La nuit du grand loup ») , le refuge de l’ours, Logigrouille, le kota grill finlandais, la maison Viking des gloutons… De leur côté, les soigneurs animaliers de Sainte-Croix protègent les animaux domestiques et les oiseaux les plus fragiles. Les animaux qui craignent le froid, comme les animaux importés qui ne vivent pas dans nos régions (les porcs-épics, ragondins, certains oiseaux ou encore les lémuriens) sont à l’abri dans leur bâtiment ou dans des enclos annexes. Certains herbivores sont mis en pâture d’hiver pour préserver les sols des prairies d’été (comme les cerfs, bisons, boeufs d’Écosse…). Les animaux qui hibernent (comme les marmottes, tortues) passent l’hiver en léthargie dans leurs galeries souterraines à l’abri du froid ou dans la vase. À noter que le parc ferme certes ses portes en hiver mais propose tout de même des séjours hivernaux, de novembre à mars, pour découvrir les sentiers en quasi-exclusivité ! La formule proposée met à l’honneur les loups et les grands prédateurs avec qui les visiteurs pourront faire connaissance le temps d’un séjour all-inclusive. - Jeu concours exceptionnel, en partenariat avec le parc de Sainte-Croix à retrouver en page 32 - LorraineMagazine 13



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :