Loco-Revue n°808 novembre 2014
Loco-Revue n°808 novembre 2014
  • Prix facial : 7,40 €

  • Parution : n°808 de novembre 2014

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (210 x 300) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 71,2 Mo

  • Dans ce numéro : exposition de Gennevilliers.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 64 - 65  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
64 65
Pratiquer » Construire son réseau 64 Quels locotracteurs pour nos embranchements ? Le ferrailleur, Passenaud, a utilisé au milieu des années 1990 l’ex-Y2228 du dépôt du Mans, cédé depuis à la Transvap. Le kit Haxo Modèle (réf. 81005) convient parfaitement. Le silo a usé un Fauvet Girel 150 ch, puis un Moyse BN24HA, avant de passer à l’engin rail/route. Pour le Fauvet Girel, la construction en carte plastique ou laiton s’impose. Pour LOCO-REVUE - NOV.14 - N°808 le Moyse, on peut utiliser un kit en résine Apocopa, bien qu’il ne s’agisse pas du modèle présent sur l’embranchement. Si vous souhaitez un locotracteur prêt à rouler, il faut se tourner vers les modèles allemands. Le Köf, modèle souvent rencontré en France, est disponible chez Trix et Piko. Son fonctionnement est très soupler 7r.:.,., 1 irr+ Un locotracteur Fauvet-Girel 150 ch. ex-armée française était utilisé par le silo de la CAM. C’est un engin simple à réaliser en carte plastique, laissant suffisamment de place sous la caisse pour disposer une motorisation correcte. Le locotracteur Moyse BN24HA de la CAM a été utilisé de 1997 jusqu’à la fin des années 2000. L’usine s’est développée, on le voit ici sur une autre partie de l’embranchement pour manœuvrer des wagons d’engrais. Mayenne). Il reçoit, selon l’époque choisie en modélisme, des trémies à essieux (par exemple Makette réf. 4611 ou 4614) ou à bogies (par exemple Jouef réf. HJ 6044). Le silo est un grand bâtiment en béton recouvert de bardage métallique, suffisamment haut pour cacher l’entrée de la coulisse. Sa voie continue en coulisse, pour augmenter le nombre de wagons à manœuvrer dans cet embranchement qui possède son locotracteur. L’entreprise Beauplet, grossiste en matériaux ferreux, est située en arrière-plan. Pour cette évocation, elle n’est pas reliée à la voie ferrée, ses bâtiments servent de fond de décor. Plus loin, autre endroit significatif : la double traversée du boulevard Léon Bollée. La circulation est bloquée par des agents en bleu de travail, munis de drapeaux le temps des circulations. Ambiance assurée ! Du carton, de la ferraille… Une manœuvre est nécessaire pour pénétrer dans la cour de l’entreprise Passenaud Recyclage. Le train, coupé, refoule deux par deux les wagons dans l’embranchement. Une fois déposés devant un Algeco, sur la voie de la bascule, commune au rail et à la route, le locotracteur de l’entreprise les prend en charge, pour les déposer au lieu de remplissage, puis à la pesée. La courte voie en impasse, face à l’entreprise Passenaud Recyclage, dessert un grossiste en boissons. Il reçoit deux à trois wagons couverts à essieux type EVS (réf. 6800 SMD par exemple) transportant de la bière. Plus loin, la ligne traverse le boulevard Becquerel et dessert une imprimerie. Un, voire deux wagons courts, à bogies et bâchés (par exemple Roco ou Electrotren) alimentent l’entreprise en rouleaux de
Ici, le site du ferrailleur est propre. Une voie en impasse sur laquelle un locotracteur manœuvrait des tombereaux à bogies, entre le lieu de chargement et la pesée. L’Algéco sert de vestiaire, bascule et accueil des clients. L’entrée ferroviaire du ferrailleur, dernière entreprise de la ligne à avoir utilisé le rail. L’entrée routière est en arrière-plan à droite sur la photo. L’ancien locotracteur de l’entreprise Passenaud n’est autre que le Moyse ex-Y 2228 du dépôt du Mans, que l’association Transvap a récupéré en 1997. papier. La desserte est faite locotracteur en tête et refoulement dans l’enceinte de l’entreprise. Face à l’imprimerie, une usine de cartonnage reçoit également la matière première dans des wagons couverts. Toutes ces circulations vont devoir se croiser sur une petite surface. L’idéal serait d’utiliser des fiches wagons, se fixer des règles afin de ne pas « planter » le jeu par un nombre trop important de wagons en même temps sur le réseau. La pose de la voie Je propose un plan utilisant des accessoires de voie Pecoen code 75 pour sa finesse, sa large diffusion commerciale et son rapport qualité/prix intéressant. Cinq aiguilles et quelques coupons de rails sont nécessaires. Le croisement, seule difficulté, est à construire intégralement. Les aiguilles sont manœuvrées à pied d’œuvre. Dans ces zones, tout type de levier peut être utilisé. Dans ce cas, on peut installer des tringles N°808 - NOV.14 - LOCO-REVUE 65



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Loco-Revue numéro 808 novembre 2014 Page 1Loco-Revue numéro 808 novembre 2014 Page 2-3Loco-Revue numéro 808 novembre 2014 Page 4-5Loco-Revue numéro 808 novembre 2014 Page 6-7Loco-Revue numéro 808 novembre 2014 Page 8-9Loco-Revue numéro 808 novembre 2014 Page 10-11Loco-Revue numéro 808 novembre 2014 Page 12-13Loco-Revue numéro 808 novembre 2014 Page 14-15Loco-Revue numéro 808 novembre 2014 Page 16-17Loco-Revue numéro 808 novembre 2014 Page 18-19Loco-Revue numéro 808 novembre 2014 Page 20-21Loco-Revue numéro 808 novembre 2014 Page 22-23Loco-Revue numéro 808 novembre 2014 Page 24-25Loco-Revue numéro 808 novembre 2014 Page 26-27Loco-Revue numéro 808 novembre 2014 Page 28-29Loco-Revue numéro 808 novembre 2014 Page 30-31Loco-Revue numéro 808 novembre 2014 Page 32-33Loco-Revue numéro 808 novembre 2014 Page 34-35Loco-Revue numéro 808 novembre 2014 Page 36-37Loco-Revue numéro 808 novembre 2014 Page 38-39Loco-Revue numéro 808 novembre 2014 Page 40-41Loco-Revue numéro 808 novembre 2014 Page 42-43Loco-Revue numéro 808 novembre 2014 Page 44-45Loco-Revue numéro 808 novembre 2014 Page 46-47Loco-Revue numéro 808 novembre 2014 Page 48-49Loco-Revue numéro 808 novembre 2014 Page 50-51Loco-Revue numéro 808 novembre 2014 Page 52-53Loco-Revue numéro 808 novembre 2014 Page 54-55Loco-Revue numéro 808 novembre 2014 Page 56-57Loco-Revue numéro 808 novembre 2014 Page 58-59Loco-Revue numéro 808 novembre 2014 Page 60-61Loco-Revue numéro 808 novembre 2014 Page 62-63Loco-Revue numéro 808 novembre 2014 Page 64-65Loco-Revue numéro 808 novembre 2014 Page 66-67Loco-Revue numéro 808 novembre 2014 Page 68-69Loco-Revue numéro 808 novembre 2014 Page 70-71Loco-Revue numéro 808 novembre 2014 Page 72-73Loco-Revue numéro 808 novembre 2014 Page 74-75Loco-Revue numéro 808 novembre 2014 Page 76-77Loco-Revue numéro 808 novembre 2014 Page 78-79Loco-Revue numéro 808 novembre 2014 Page 80-81Loco-Revue numéro 808 novembre 2014 Page 82-83Loco-Revue numéro 808 novembre 2014 Page 84-85Loco-Revue numéro 808 novembre 2014 Page 86-87Loco-Revue numéro 808 novembre 2014 Page 88-89Loco-Revue numéro 808 novembre 2014 Page 90-91Loco-Revue numéro 808 novembre 2014 Page 92-93Loco-Revue numéro 808 novembre 2014 Page 94-95Loco-Revue numéro 808 novembre 2014 Page 96-97Loco-Revue numéro 808 novembre 2014 Page 98-99Loco-Revue numéro 808 novembre 2014 Page 100