Loco-Revue n°675 octobre 2003
Loco-Revue n°675 octobre 2003
  • Prix facial : 5,95 €

  • Parution : n°675 de octobre 2003

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (210 x 285) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 98,9 Mo

  • Dans ce numéro : la commande du réseau miniature.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 58 - 59  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
58 59
rer électriquement une section de rail à l'aide par exemple d'éclisses isolantes, et de ne l'alimenter qu'à volonté, grâce à un interrupteur. 3 - UN OU PLUSIEURS RÉGULATEURS ? Un régulateur, c'est bien, mais deux, c'est mieux ! Eh oui, comme on peut s'en douter, avec un régulateur, on ne peut commander qu'un train à la fois. Les plus hardis pourront tenter de poser deux machines ou trains sur la même voie et les piloter en évitant tout rattrapage grâce à des sections isolées, sur lesquelles on immobilisera temporairement le rapide "rattrapeur" pour laisser filer le patachon, avant qu'il ne soit trop tard. Nous verrons par la suite que cette fonction peut être assurée automatiquement par un block system, mais n'anticipons pas ! On peut, en attendant, être logiquement tenté par l'idée de dispo- ser plusieurs transfos commandant chacun une zone du réseau divisé en cantons, comme en réalité. Voilà une bonne idée qui, sur le terrain, se traduit en fait par une juxtaposition de plusieurs petits réseaux (voir figure 4). On peut ainsi créer un réseau à double voie et affecter un transfo par voie, rendant les deux circuits totalement indépendants l'un de l'autre. On peut aussi affecter un transfo supplémentaire spécifiquement au dépôt. Il devient alors possible de manoeuvrer lentement une machine dans ce périmètre, pendant que roule un express qui passe en gare, croisant luimême un train de marchandises. Cette solution présente l'avantage de la simplicité de conception, dans une certaine mesure de simplicité de câblage, et surtout de l'économie, car de petits transfos bon marché suffisent puisqu'ils n'alimentent que très rarement plus d'un convoi. Le problème majeur se situe aux points de franchissement entre les différentes zones. Pour qu'un train franchisse l'un de ces points, il faut vérifier que les deux transfos concernés soient parfaitement coordonnés en vitesse, mais aussi bien sûr en sens de marche ! Il faut donc reconnaître que malgré la simplicité du système, certains inconvénients subsistent et que le système digital permet maintenant un pilotage équivalent avec une souplesse sans égale, présentant donc une bonne alternative pour détrôner cette solution. 4 - COMMANDONS NOS APPAREILS DE VOIE Pour manoeuvrer à distance nos aiguilles, à moins d'opter pour une commande mécanique par tringle ou câble, il faut les motoriser. Si les moteurs étaient jadis très visibles, puisque situés sur le côté de la voie, la tendance vers plus de réalisme nous incite désormais à les dissimuler, en général sous la plate-forme de la voie. Fig. 4 : Alimentation d'un réseau par plusieurs régulateurs —II— Coupures sur les deux rails (éclisses isolantes) I I— ol 15 - Ce réseau représentant le triage de Chalon-sur-Saône en N est commandé par un TCO, sur lequel les différentes zones d'alimentation sont repérées par des couleurs. - Un réseau d'exposition est souvent constitué d'une succession de modules autonomes et alimentés indépendamment les uns des autres. Pour une bonne marche des trains, une communication entre les opérateurs doit exister, comme en réalité avec un block manuel. Le téléphone ou, comme ici, l'interphone est requis ! (Réseau Ho du club de Besançon, représentant la vallée de la Loue). 8 LOCO-REVUE n°675 - "La commande du réseau miniature"
Un perfectionnement agréable : le Cab Control Nous avons vu que nous pouvions diviser notre réseau en plusieurs sections indépendantes. Celles-ci peuvent être contrôlées par l'intermédiaire de simples interrupteurs et sont dans ce cas toutes dépendantes de la même source, mais nous avons vu aussi qu'il est possible d'assigner un régulateur à chaque section. Nous allons maintenant perfectionner encore ce système en nous réservant le choix de la source alimentant chaque section. Concrètement, un réseau à voie unique de type point à point, équipé d'un tel Cab Control est très simple et attractif à piloter, puisqu'on peut en quelque sorte attribuer un transfo à un train et commander sa marche tout au long de son déplacement sur le réseau, même s'il aborde une zone de croisement. Le train pourra doubler ou croiser en cet endroit un autre train, lui-même piloté par un autre transfo. Le câblage d'un tel Inverseurs bipolaires principe n'est pas compliqué. Le réseau est divisé en un certain nombre de sections ou cantons, reliés à autant de commutateurs permettant la sélection de la source d'alimentation. Des formules plus complexes existent, qui permettent de lier de façon automatique deux ou plusieurs trains à leurs régulateurs de conduite respectifs et d'obtenir une conduite sélective très confortable. Fig. 5 : Principe du cab-control Le réseau est divisé en sections alimentées séparément, selon un régulatreur au choix —I I— Coupures sur les deux rails —I I— (eclisses isolantes) Tableau 3 : Les moteurs d'aiguilles Marque et référence Type Contacts annexes Mvt lent Montage/table Fleischmann6421 et 6422 électro-aimant non non sur ou sous Jouef 9192/93 électro-aimant non non sur Lemaco moteur à CC oui oui sous PecoPL10, PL 10 E électro-aimant en option non sur (avec PL 9 et PL 10 W (PL 13 ou 15) ou PL 12) ou sous Pegase Informatique, Motaig fil à mémoire avec ou sans oui sous Tillig (ex. Pilz) 86110 moteur àc.c. oui oui sous Roco 40295/96 électro-aimant oui non sur Roco 10030 électro-aimant oui non sous Seep (Gaugemaster) électro-aimant oui non sous Tortoise moteur àc.c. oui oui sous - Quelques moteurs d'aiguille classiques à électro-aimants : Roco, Pecoet Seep. i8 - Quelques moteurs à mouvement lent : Tortoise, Lemaco et Pilz. L0(0-REVUE n°675 - "La commande du réseau miniature"



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 1Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 2-3Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 4-5Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 6-7Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 8-9Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 10-11Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 12-13Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 14-15Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 16-17Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 18-19Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 20-21Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 22-23Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 24-25Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 26-27Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 28-29Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 30-31Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 32-33Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 34-35Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 36-37Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 38-39Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 40-41Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 42-43Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 44-45Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 46-47Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 48-49Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 50-51Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 52-53Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 54-55Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 56-57Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 58-59Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 60-61Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 62-63Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 64-65Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 66-67Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 68-69Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 70-71Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 72-73Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 74-75Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 76-77Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 78-79Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 80-81Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 82-83Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 84-85Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 86-87Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 88-89Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 90-91Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 92-93Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 94-95Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 96-97Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 98-99Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 100