Loco-Revue n°675 octobre 2003
Loco-Revue n°675 octobre 2003
  • Prix facial : 5,95 €

  • Parution : n°675 de octobre 2003

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (210 x 285) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 98,9 Mo

  • Dans ce numéro : la commande du réseau miniature.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 36 - 37  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
36 37
2 - Profil extrémité 2. Dans la cabine, on remarque le hublot sur la porte d'accès au compartiment central. Un détail réaliste et facile à reproduire. 3 - Les traverses de tamponnement méritent d'être modifiées et détaillées. 4 - La BB 25183 nous dévoile sa toiture après patine et installation de pantos Carmina. Principales fournitures nécessaires Attelage à vis réf 5010/2 Carmina Deux pantographes type AM18 B&U réf. 2008 Carmina Deux étraves (chasse-pierre) issue d'un sachet de détaillage pour CC 6500 Joug ou Rivarossi Quatre conduites de frein également issues d'une 6500 (ou d'une 72000) Profilé carré 1 x 1 mm (Evergreen) Set de patine Railcolor réf. E 210 Vert bleuté foncé 312 Interfer Mastic Syntofer Peinture Humbrol (blanc 130, noir 33, jaune 99, rouge 60). Rappelons que sur cette famille de locomotives, les hublots en question sont très visibles de l'extérieur. Ensuite, muni d'un pinceau fin et de blanc Humbrol 130, peignez le fond des cadres de poignées des quatre portes d'accès aux cabines de conduite. Les traverses de tamponnement Les BB 25176 à 196 dites "Savoie" ont reçu d'origine des traverses de tamponnement renforcées en vue de l'installation future d'un attelage automatique. Sur notre modèle, il convient de retirer ces traverses (ainsi que leurs tampons), afin de les rendre plus réalistes. On commence par araser les conduites de frein moulées et on bouche au Syntofer les deux trous correspondant aux conduites fournies dans le sachet de détaillage, ces conduites ne correspondant pas du tout à ce type de traverse de tamponnement. Rappelons que les traverses de tamponnement renforcées ont des conduites de frein identiques aux 6500, 72000, 26000, 7200, 22200 et 15000. Il convient donc de récupérer le bon type dans un sachet de détaillage de 6500 ou 72000 par exemple, sachet qui nous fournira par la même occasion les étraves chasse-pierre qui manquent sur notre modèle. Pour ma part, j'ai condamné une extrémité de ma loco, en y remplaçant l'attelage fonctionnel par une reproduction d'attelage à vis. Pour cela, j'ai dû revoir le bas de la traverse de tamponnement, en y collant (cyano) un morceau de profilé carré de 1 x 1 x 15 mm biseauté à ses extrémités. Ensuite, il ne nous reste plus qu'à peindre les traverses en vert bleuté foncé 312, puis d'ajouter au pinceau : un peu de noir 33 sur les conduites de frein, de jaune 99 et de blanc 130 sur les poignées, et de rouge 60 sur la tête du câblot de chauffage. Mise en place des pantos Carmina J'ai choisi d'installer des pantos Carmina, car il s'agit de pièces à la fois très fines et fonctionnelles, ajoutant par leur allure o 36 LOGO REVUE n°675 - Octobre 2003
un raffinement supplémentaire au modèle. Pour les installer, il suffit de dévisser les pantos d'origine et d'araser le guide de leur vis de fixation. Après bouchage du trou au Syntofer, poncez cet emplacement en prenant soin de ne pas endommager les nervures de la toiture, puis retouchez avec un peu de vert bleuté foncé 312). Cela fait, mettez en place les pantos en enfilant leurs supports dans les trois trous correspondant aux isolateurs plastique d'origine, leur écartement d'origine étant le même que celui des pantos Carmina. Lors de la pose des pantos, ne vous trompez pas, il s'agit d'une machine bi-courant dotée d'un panto bipalette (1,5 kV) à son extrémité 2 et d'un panto unipalette (25 kV) disposé à son extrémité 1, autrement dit, du côté de la trappe d'accès à la toiture. Et pour finir, une belle patine s'impose Pour l'application de la patine, rien ne vaut l'aérographe ! Sur l'ensemble du châssis et des bogies, passez un voile de teinte "crasse", avec en plus un voile de "poussière", de façon à faire ressortir les reliefs finement gravés du châssis. Les persiennes inox latérales recevront également un voile de patine. Pour cela, 5 - Les traverses de tamponnement modifiées, détaillées et repeintes sont prêtes à être mises en place sur la caisse. 6- Bouchage du trou de guidage de la vis de fixation des pantos d'origine. 7 - L'application de la patine'crosse" sur les persiennes inox latérales. Remarquez les coches en papier. il vaut mieux protéger le reste de la caisse à l'aide d'un ruban adhésif, puis passer un voile de "crasse" en insistant sur les renforts des grilles. Sur la toiture, un voile de teinte "boue" et de "rouille" convient parfaitement pour évoquer les projec- tions d'oxyde de cuivre et de graisse provenant des archets et de la caténaire. A présent, notre belle BB 25183 Savoie est prête à prendre la tête de vos plus belles compositions en provenance et à destination des Alpes. LOCO REVUE n°675 - Octobre 2003 37



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 1Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 2-3Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 4-5Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 6-7Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 8-9Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 10-11Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 12-13Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 14-15Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 16-17Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 18-19Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 20-21Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 22-23Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 24-25Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 26-27Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 28-29Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 30-31Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 32-33Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 34-35Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 36-37Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 38-39Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 40-41Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 42-43Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 44-45Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 46-47Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 48-49Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 50-51Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 52-53Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 54-55Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 56-57Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 58-59Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 60-61Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 62-63Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 64-65Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 66-67Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 68-69Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 70-71Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 72-73Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 74-75Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 76-77Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 78-79Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 80-81Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 82-83Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 84-85Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 86-87Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 88-89Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 90-91Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 92-93Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 94-95Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 96-97Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 98-99Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 100