Loco-Revue n°675 octobre 2003
Loco-Revue n°675 octobre 2003
  • Prix facial : 5,95 €

  • Parution : n°675 de octobre 2003

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (210 x 285) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 98,9 Mo

  • Dans ce numéro : la commande du réseau miniature.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
INTERNET Le Tramway du Mont-Blanc L'aventure technique du Tramway du Mont-Blanc (TMB) n'est pas sans rappeler celle du premier téléphérique de l'Aiguille du Midi : l'un comme l'autre avaient l'ambition de conquérir le Mont- Blanc. Au lieu de cela, ils doivent tous les deux se contenter de faciliter l'accès au toit de l'Europe en évitant aux alpinistes ce que ceux-ci appellent les "marches de facteur". La Société d'études du tramway électrique du Mont-Blanc obte- nant la concession en 1904il est alors sérieusement envisagé d'atteindre le Mont-Blanc et d'utiliser la traction électrique. Dès l'ouverture provisoire jusqu'au col de Voza en 1909, il n'est plus vraiment question de traction électrique, puis la guerre de 1914 interrompt la progression du train au Nid d'Aigle à 2386m. Cette voie métrique équipée d'une crémaillère Strubcomporte des rampes de 240 °Ao et ne connaîtra l'électrification qu'à la fin des années 1950, en s'inspi- rant directement de l'électrification du Montenvers. Pour une approche non ferroviphile et plutôt touristique du TMB, consultez le site de Saint-Gervais (3), le TMB - comme le Mont-Blanc d'ailleurs - se trouvant sur la commune de cette ville de Haute-Savoie. Cette page, comme celle de la compagnie du Mont-Blanc (4), qui exploite le TMB, vous renseigne quant aux tarifs et horaires du train "le plus haut de France". Des informations similaires vous sont communiquées par mtblanc.net (6) ou par le site de Chamonix-Mont-Blanc (7). etildM-4110re Avec Stéphane Boucart (5). retrouvez le matériel électrique du TMB dans ses couleurs d'origine. En effet, ses photos de 1986 et 89 présentent les trains du TMB dans leurs livrées jaune et bleu (ou rouge et crème) adoptées lors de l'électrification et conservées une quarantaine d'années. Pour sa part, ErwannJouan (8) nous livre une petite page historique à propos du TMB. page liée à quelques photos du tramway en livrée rouge et crème ou bordeaux. Il est également intéressant de consulter la page historique du site de Saint-Gervais (9) qui résume les différents projets qui ont précédé la concrétisation du TMB. Vous trouverez également sur le site trainlgb.com (1) quelques clichés sympathiques du TMB, dont une vue du petit chalet tenant lieu de gare au Fayet. Infatigable, Alain Monnet (2) nous livre ses photos du TMB prises été comme hiver, en février et juin 2000. puis en janvier 2001. Voilà une occasion de voir les motrices circuler en solo et d'assister aux sorties des chasseneige, qu'il s'agisse de simples étraves ou du chasse-neige à turbines SLM de 1957. Plus original, si je vous parle de l'accident survenu le 3 novembre 1950 et du glacier des Bossons, vous chercherez peut-être en vain où se cache la considération ferroviaire. Si j'ajoute qu'il s'agit d'un crash aérien et qu'il a inspiré Hergé pour le scénario de Tintin au Tibet, vous vous demanderez quel peut bien être le rapport avec le TMB qui ne circule pas à proximité du glacier évoqué. Et pourtant, l'avion disparu - le Malabar Princess - est aussi le point de départ du film du même nom produit par Gilles Legrand. Il met en scène Claude Brasseur - obsédé par la recherche de vestiges du Lockheed Constellation crashé - et Jacques Villeret. dans le rôle d'un conducteur du TMB (10). Loic FIEUX Accès aux liens Chaque numéro entre parenthèses est celui d'un lien accessible depuis http://www.locorevue.com. Après vous être connecté au site Loco Revue, sélectionnez l'article Liens du menu Loco Revue Pratique, puis choisissez Loco Revue 675. Loic Fieux LOCO REVUE n°675 - Octobre 2003
COMMENT FAIRE Superdétaillez votre BB 25183 Savoie Dans LR 674, Philippe Duhamel testait pour nous les nouvelles 25150 Savoie au 1/87 de Roco, tout en soulignant que ces modèles méritaient quelques améliorations. Aussitôt dit, aussitôt fait - et de mains de maître ! - par François-Xavier Jamais. Texte & photos : FRANÇOIS-XAVIER JAMOIS De nos jours, les modèles sont plus fidèles qu'auparavant ; toutefois, pour rester dans certaines limites de prix, les grandes firmes sont souvent contraintes d'omettre quelques détails, ce qui ne manque pas d'ailleurs de ravir les modélistes épris de travaux d'amélioration. C'est le cas pour les BB 25183 et 25193 Savoie récemment sorties chez 1 - Août 1982, la BB 25183 file vers les Alpes avec sa rame de Corail couchettes. La caténaire et les poteaux sont de fabrication Carmina. Roco, Mon choix s'est porté sur la BB 25183 ; évidemment, la marche à suivre est la même pour sa "soeur", la 25193. Démontage et premières interventions Procédons tout d'abord au levage de la caisse. Pour cela, il suffit d'écarter délicatement ses flancs en leur centre pour la libérer du châssis. On peut alors démonter les cabines de conduite afin de peindre en noir Humbrol 33 les pupitres et figurer, à l'aide d'une pastille noire de 2,5 mm de diamètre, les hublots des portes d'accès au compartiment central. LOCO REVUE n°675 - Octobre 2003 35



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 1Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 2-3Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 4-5Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 6-7Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 8-9Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 10-11Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 12-13Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 14-15Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 16-17Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 18-19Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 20-21Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 22-23Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 24-25Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 26-27Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 28-29Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 30-31Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 32-33Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 34-35Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 36-37Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 38-39Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 40-41Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 42-43Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 44-45Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 46-47Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 48-49Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 50-51Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 52-53Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 54-55Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 56-57Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 58-59Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 60-61Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 62-63Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 64-65Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 66-67Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 68-69Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 70-71Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 72-73Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 74-75Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 76-77Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 78-79Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 80-81Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 82-83Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 84-85Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 86-87Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 88-89Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 90-91Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 92-93Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 94-95Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 96-97Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 98-99Loco-Revue numéro 675 octobre 2003 Page 100