Loco-Revue n°664 novembre 2002
Loco-Revue n°664 novembre 2002
  • Prix facial : 5,70 €

  • Parution : n°664 de novembre 2002

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (203 x 280) mm

  • Nombre de pages : 116

  • Taille du fichier PDF : 110 Mo

  • Dans ce numéro : dossier, les tunnels.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 46 - 47  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
46 47
4 - Les deux régaleurs-profileurs de banquette, dont l'un est équipé des flexibles hydrauliques, l'autre étant en cours de montage. Un plus indispensable. Les plus courageux pourront réaliser les supports de flexibles en arceau. (Photo Pierre-Marie Filloux) 5 - Contraste permanent  : la finesse des tampons voisine avec la gravure épaisse des marchepieds et des garde-corps ! Certains détails bien visibles du régaleur central vont être irrémédiablement cachés après montage. Fallait-il les privilégier au détriment de détails éludés ou mal rendus ? (Photo Pierre-Marie Filloux) Evergreen (réf. 164), un morceau de 3,5 mm. Percez sa face inférieure à 2 mm et collez-le le long du montant vertical. Dans une chute de feuille de plastique, découpez un carré de 3,5 mm de côté, préalablement percé de 3 trous verticaux de 6/10 et collez-le sur le même mon- tant. Percez des trous identiques sur la partie horizontale des deux régaleurs latéraux, puis mettez en place du fil électrique gainé noir monobrin préalablement mis en forme (photo 4). Peu de chose à dire sur les brosses de rechange, dont on peindra en rouge 19 la partie supérieure des supports. Une oubliée  : la pièce 72 qui, sur le schéma, ne se fixe nulle part, mais que je situerais entre les deux brosses. Montage final Les sous-ensembles décorés, terminés et salis peuvent être mis en place soigneusement. C'est le moment de fixer les pièces fragiles telles que rétroviseurs, tubes fluo et autres petits feux. On peut y ajouter des feux Weinert réf. 4354. Peignez tous les pistons de vérins en argent 11. Les boîtiers à élongation (attention, les ressorts ne sont plus accessibles après montage) reçoivent les attelages factices (pièces 63) ou les attelages du J'ai aimé La gravure en progrès La facilité de montage La finesse de certains détails Les deux versions possibles (verte ou jaune) Le roulement (avec roues Roco !) Les attelages factices J'al moins aimé L'emboîtement à force des tétons L'ajustement difficile du platelage L'absence de détails qui font vrais (circuits hydrauliques) Le plan des décorations incomplet L'absence de logos d'entreprises françaises J'ai détesté L'indigence des feux et projecteurs Les vitrages non encastrés, non gravés et dépourvus d'encadrement métallisé.commerce de votre choix. Une mention spéciale pour le timon (64), très réaliste. Voilà, votre VSP 200 SWS est prête pour recevoir un ultime voile de crasse (peintures et terres à décor) qui lui donnera toute son authenticité. C'est un modèle en progrès par rapport aux productions antérieures, mêlant du bon avec un luxe de détails souvent cachés, et du mauvais avec des imperfections visibles et incompréhensibles. A quand un modèle français  : un chasse-neige Beilhack CN- 1 ou 2 par exemple ? Un grand merci à Monsieur Rétif, l'aimable et patient représentant de la société SECO/DGC à la base des Mureaux. 46 LOCO REVUE n°664 - Novembre 2002
RÉFÉRENCES Les régaleuses  : petites, avec de grandes oreilles Que c'est compliqué, le petit monde des travaux de voie ! Il existe une multitude de types d'engins et le néophyte se contente de parler de "machine de travaux" alors qu'en fait, les fonctions assurées par ces matériels sont peu nombreuses et permettent de les classer en un nombre très réduit de familles. Texte  : Laïc FIEUX I suffit d'un peu d'attention pour trouver ses repères parmi la multitude Id'engins qui peuplent les parcs des entreprises de travaux de voie. En fait, ce sont les outils dont disposent les engins qui déterminent leurs rôles. La voie, ce n'est après tout qu'un tas de ballast sur lequel reposent des traverses qui portent les rails. Quant aux "travaux de voie", ils regroupent l'ensemble des inter- 1- Méconnu en France, le constructeur munichois Robel propose au début des années 1970 sa régaleuse 60-21. Les planeuses de remblai (socs latéraux) de la machine travaillent jusqu'à deux métres de profondeur. L'engin dispose également d'un balai de nettoyage des traverses. (Photo DR) ventions visant à vérifier l'état de la voie, puis à restaurer cette dernière, parfois au prix d'un renouvellement voie et ballast (RVB). Nous allons ici nous concentrer sur l'entretien du ballast en laissant volontairement de côté celui des traverses et des rails. La mécanisation des travaux de voie En France, ce n'est qu'après la seconde guerre mondiale que la mécanisation des travaux de voie devient effective, cela donne d'ailleurs une grande image de modernité à l'entreprise Drouard Frères qui, dès l'entre-deux guerres, utilise un train de renouvellement de voies ferrées. Avant la mécanisation, le renouvellement du ballast était confié à une armée d'ouvriers piochant le ballast, puis le pelle- LOGO REVUE 664 - Novembre 2002 47



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Loco-Revue numéro 664 novembre 2002 Page 1Loco-Revue numéro 664 novembre 2002 Page 2-3Loco-Revue numéro 664 novembre 2002 Page 4-5Loco-Revue numéro 664 novembre 2002 Page 6-7Loco-Revue numéro 664 novembre 2002 Page 8-9Loco-Revue numéro 664 novembre 2002 Page 10-11Loco-Revue numéro 664 novembre 2002 Page 12-13Loco-Revue numéro 664 novembre 2002 Page 14-15Loco-Revue numéro 664 novembre 2002 Page 16-17Loco-Revue numéro 664 novembre 2002 Page 18-19Loco-Revue numéro 664 novembre 2002 Page 20-21Loco-Revue numéro 664 novembre 2002 Page 22-23Loco-Revue numéro 664 novembre 2002 Page 24-25Loco-Revue numéro 664 novembre 2002 Page 26-27Loco-Revue numéro 664 novembre 2002 Page 28-29Loco-Revue numéro 664 novembre 2002 Page 30-31Loco-Revue numéro 664 novembre 2002 Page 32-33Loco-Revue numéro 664 novembre 2002 Page 34-35Loco-Revue numéro 664 novembre 2002 Page 36-37Loco-Revue numéro 664 novembre 2002 Page 38-39Loco-Revue numéro 664 novembre 2002 Page 40-41Loco-Revue numéro 664 novembre 2002 Page 42-43Loco-Revue numéro 664 novembre 2002 Page 44-45Loco-Revue numéro 664 novembre 2002 Page 46-47Loco-Revue numéro 664 novembre 2002 Page 48-49Loco-Revue numéro 664 novembre 2002 Page 50-51Loco-Revue numéro 664 novembre 2002 Page 52-53Loco-Revue numéro 664 novembre 2002 Page 54-55Loco-Revue numéro 664 novembre 2002 Page 56-57Loco-Revue numéro 664 novembre 2002 Page 58-59Loco-Revue numéro 664 novembre 2002 Page 60-61Loco-Revue numéro 664 novembre 2002 Page 62-63Loco-Revue numéro 664 novembre 2002 Page 64-65Loco-Revue numéro 664 novembre 2002 Page 66-67Loco-Revue numéro 664 novembre 2002 Page 68-69Loco-Revue numéro 664 novembre 2002 Page 70-71Loco-Revue numéro 664 novembre 2002 Page 72-73Loco-Revue numéro 664 novembre 2002 Page 74-75Loco-Revue numéro 664 novembre 2002 Page 76-77Loco-Revue numéro 664 novembre 2002 Page 78-79Loco-Revue numéro 664 novembre 2002 Page 80-81Loco-Revue numéro 664 novembre 2002 Page 82-83Loco-Revue numéro 664 novembre 2002 Page 84-85Loco-Revue numéro 664 novembre 2002 Page 86-87Loco-Revue numéro 664 novembre 2002 Page 88-89Loco-Revue numéro 664 novembre 2002 Page 90-91Loco-Revue numéro 664 novembre 2002 Page 92-93Loco-Revue numéro 664 novembre 2002 Page 94-95Loco-Revue numéro 664 novembre 2002 Page 96-97Loco-Revue numéro 664 novembre 2002 Page 98-99Loco-Revue numéro 664 novembre 2002 Page 100-101Loco-Revue numéro 664 novembre 2002 Page 102-103Loco-Revue numéro 664 novembre 2002 Page 104-105Loco-Revue numéro 664 novembre 2002 Page 106-107Loco-Revue numéro 664 novembre 2002 Page 108-109Loco-Revue numéro 664 novembre 2002 Page 110-111Loco-Revue numéro 664 novembre 2002 Page 112-113Loco-Revue numéro 664 novembre 2002 Page 114-115Loco-Revue numéro 664 novembre 2002 Page 116