Loco-Revue n°663 octobre 2002
Loco-Revue n°663 octobre 2002
  • Prix facial : 5,70 €

  • Parution : n°663 de octobre 2002

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (203 x 280) mm

  • Nombre de pages : 92

  • Taille du fichier PDF : 83,5 Mo

  • Dans ce numéro : la campagne bretonne en HO.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
Une dose de Bretagne, une dose de voie unique et une pincée de Normandie... Lorsque l'on élabore un projet il me semble qu'il faut avant tout se référer à la réalité, même si on ne la respecte pas à la lettre. C'est ce principe que j'ai appliqué pour mon réseau de Plounevez-Armor, cherchant avant tout à donner à celui-ci un aspect plausible. En fait, j'avais déjà une bonne idée de ce que je souhaitais reproduire et je n'avais plus qu'à trouver une situation réelle approchante. Il me fallait une ligne à voie unique et mon choix s'est porté sur l'antenne Plouaret-Lannion, longue de 15 kilomètres. Cette ligne quitte la gare de Plouaret au PK 531 de l'artère Paris-Rennes-Brest et se dirige vers Lannion (sous-préfecture côtière des Côtes d'Armor) suivant un tracé en pente douce et quasiment continue. A mi-chemin se trouve la station de Kerauzern, objet de toute mon attention, car l'implantation des voies est typique des établissements de la Compagnie de l'Ouest (gare de voie de gauche). En effet, on trouve à chaque extrémité une aiguille symétrique, le train entrant normalement en gare par la branche gauche, les aiguilles d'entrée et de sortie se franchissant à 30 km/h, quelle que soit la direction donnée. De plus, une voie de débord permet de laisser des wagons destinés à cet établissement. Par contre, le bâtiment voyageurs de Kerauzern est plutôt à ignorer (gare ressemblant à un corps de ferme), et j'ai jeté mon dévolu sur celui de la halte de Toutainville, située sur la ligne Pont-Audemer-Honfleur Les autres éléments ferroviaires de la gare, tels que quai haut marchandises, gabarit, bascule, etc sont tous en situation. Concernant le passage à niveau, il n'existe pas en réalité de maison de garde-barrière, mais le fait d'en implanter une est tout-à-fait concevable et je ne m'en suis pas privé. La deuxième partie du réseau comporte un silo à céréales, construction très fréquente en Bretagne. L'embranchement particulier vers la Coopérative Agricole du Trégor-Goélo (CATG) est purement fie mais l'ensemble (bureau, entrepôt, silo) a une implantation réaliste et plausible. Un peu d'exploitation Il faut là aussi, respecter au mieux la réalité et cela est assez facile pour une ligne secondaire armoricaine comme celle-ci. 1- Le BV de la gare de Toutainville dans son état actuel : restauré à neuf et transformé en marbrerie funéraire. C'est un destin funeste, mais toujours moins que la démolition pure et simple ! (photo Jack Drillet) 2 - Dès que son emploi du temps le lui permet Jack Drillet aime à retrouver un peu de la Bretagne de son enfance sur son réseau au 1/87 L'époque choisie se situe au début des années 1970 pendant la saison estivale, à un temps où les rames Corail n'existaient pas encore. Le trafic voyageurs se limite essentiellement au passage d'autorails X 2400 (Atmofer) et X 3800 (Jouet) du dépôt de Rennes, qui assurent en gare de Plouaret la correspondance avec les express de Paris- Montparnasse. Pendant l'été, il existe aussi deux express directs, dont un train de nuit, en relation avec la capitale. Ces trains sont confiés aux 88 67000 (Lima), BB 67400 ou CC 72000 (Jouet) rennaises. Ils sont composés de toutes sortes de voitures récentes ou anciennes, telles que DEV AO ou Inox, OCEM (Jouet, Lima, Rivarossi). Une desserte quotidienne marchandises est assurée du lundi au vendredi par un diesel BB 63500 (Roco) de Rennes. Cela se limite le plus souvent à la dépose d'un couvert ou d'un tombereau pour le charbonnier local, ou parfois quelques wagons destinés au bétail. La coopérative reçoit quant à elle son lot de céréaliers (Jouet, Rivarossi), remorqués soit par un BB 63500 soit un 88 67000 en fonction du tonnage à tracter Jack Drillet 18 LOGO REVUE n 663 - Octobre 2002
8 - Le chantier du marchand de charbon  : une scène facile à évoquer - et indispensable si l'on se rappelle que ce combustible était omniprésent dans nos campagnes, de Bretagne ou d'ailleurs. 9 - Les accessoires MKD, comme cette bascule, apportent une touche ferroviaire indéniable, bien que leur finesse soit maintenant toute relative comparée aux dernières productions artisanales. sûr, des rambardes Parsifal restent à monter sur le 63000 Roco et le châssis des voitures voyageurs mériterait un voile de patine, mais le service du matériel s'est attelé à un nouveau projet, en zéro cette fois, et les disponibilités de l'atelier s'en trouvent réduites. En attendant, notre talentueux modéliste apprend à piloter un nouvel avion au top de la technologie et à mille lieues de la Bretagne tranquille de son enfance... Réseau HO Les 3 modules assemblés  : 6 m x 0,47 m Module n°1 I Module n°2 7-J-7411De. ? P ; n7Wi118 LOGO REVUE n°663 - Octobre 2002 19



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Loco-Revue numéro 663 octobre 2002 Page 1Loco-Revue numéro 663 octobre 2002 Page 2-3Loco-Revue numéro 663 octobre 2002 Page 4-5Loco-Revue numéro 663 octobre 2002 Page 6-7Loco-Revue numéro 663 octobre 2002 Page 8-9Loco-Revue numéro 663 octobre 2002 Page 10-11Loco-Revue numéro 663 octobre 2002 Page 12-13Loco-Revue numéro 663 octobre 2002 Page 14-15Loco-Revue numéro 663 octobre 2002 Page 16-17Loco-Revue numéro 663 octobre 2002 Page 18-19Loco-Revue numéro 663 octobre 2002 Page 20-21Loco-Revue numéro 663 octobre 2002 Page 22-23Loco-Revue numéro 663 octobre 2002 Page 24-25Loco-Revue numéro 663 octobre 2002 Page 26-27Loco-Revue numéro 663 octobre 2002 Page 28-29Loco-Revue numéro 663 octobre 2002 Page 30-31Loco-Revue numéro 663 octobre 2002 Page 32-33Loco-Revue numéro 663 octobre 2002 Page 34-35Loco-Revue numéro 663 octobre 2002 Page 36-37Loco-Revue numéro 663 octobre 2002 Page 38-39Loco-Revue numéro 663 octobre 2002 Page 40-41Loco-Revue numéro 663 octobre 2002 Page 42-43Loco-Revue numéro 663 octobre 2002 Page 44-45Loco-Revue numéro 663 octobre 2002 Page 46-47Loco-Revue numéro 663 octobre 2002 Page 48-49Loco-Revue numéro 663 octobre 2002 Page 50-51Loco-Revue numéro 663 octobre 2002 Page 52-53Loco-Revue numéro 663 octobre 2002 Page 54-55Loco-Revue numéro 663 octobre 2002 Page 56-57Loco-Revue numéro 663 octobre 2002 Page 58-59Loco-Revue numéro 663 octobre 2002 Page 60-61Loco-Revue numéro 663 octobre 2002 Page 62-63Loco-Revue numéro 663 octobre 2002 Page 64-65Loco-Revue numéro 663 octobre 2002 Page 66-67Loco-Revue numéro 663 octobre 2002 Page 68-69Loco-Revue numéro 663 octobre 2002 Page 70-71Loco-Revue numéro 663 octobre 2002 Page 72-73Loco-Revue numéro 663 octobre 2002 Page 74-75Loco-Revue numéro 663 octobre 2002 Page 76-77Loco-Revue numéro 663 octobre 2002 Page 78-79Loco-Revue numéro 663 octobre 2002 Page 80-81Loco-Revue numéro 663 octobre 2002 Page 82-83Loco-Revue numéro 663 octobre 2002 Page 84-85Loco-Revue numéro 663 octobre 2002 Page 86-87Loco-Revue numéro 663 octobre 2002 Page 88-89Loco-Revue numéro 663 octobre 2002 Page 90-91Loco-Revue numéro 663 octobre 2002 Page 92