Loco-Revue n°660 juillet 2002
Loco-Revue n°660 juillet 2002
  • Prix facial : 5,70 €

  • Parution : n°660 de juillet 2002

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (203 x 280) mm

  • Nombre de pages : 108

  • Taille du fichier PDF : 103 Mo

  • Dans ce numéro : magique, un dépôt vapeur.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
6 - Vous venez de voir ce wagon, transportant des Dauphine. Il avait transporté aussi des 4 CV et des fourgonnettes Juva 4. Quarante cinq ans plus tard, le type 252 R transporte leurs descendantes, Renault Twingo et Clio (mai 2002). 7 - Les protections latérales anti vandalisme sont bien visibles sur ce TA 370, wagon double articulé sur 3 essieux (mai 2002). sont complétés par douze autres en 1951, puis par quarante autres en début 1952. Toutefois, ces véhicules font en fait appel à de nombreux organes récupérés sur d'autres wagons et c'est en 1952 que la construction de porte-autos totalement neufs commence. La Société Nouvelle des Ateliers de Vénissieux (SNAV) livre ainsi plus de 400 TA 52 ("Transport d'Automobiles, modèle 1952") entre 1952 et 1956. Plus de 300 TA 52 sont encore livrés de 1957 à 1960 et se distinguent des précédents par leur longueur portée de 15,48 m à 17,38 m (1), ce qui permet de transporter huit voitures par wagon, et non plus six comme sur le TA 52 initial. Afin d'accroître la capacité de transport, plus de mille TA 60 sont livrés entre 1961 et 1965. Outre une allure que partageront tous les porte-autos à deux niveaux ultérieurs, le TA 60 se caractérise par la largeur utile de son pont inférieur 38 LOGO REV'n°660 - Juillet 2002
qui atteint 3 m (contre 2,40 m sur les TA 52). Cela permet le chargement "en chapeau chinois" de deux petites voitures dans la partie centrale du pont inférieur. Dans l'espace réduit du pont inférieur du porte-autos, la mise en double file des véhicules est confiée à une goulotte jalonnée de grosses billes qui, en appuyant sur le flanc intérieur des pneus, les obligent à riper latéralement. Le TA 60 constitue également un cas singulier puisqu'il est à la fois un wagon et un fourgon pour trains de voyageurs. Muni d'un double marquage "voyageurs" et "marchandises" porté par un volet pivotant, il est en effet prévu de l'utiliser avec les trains autos-couchettes (TAC), ce qui lui vaut son aptitude à rouler à 140 km/h. 1964 : les porte-autos trouvent leur maître-étalon En 1964, la SNAV livre à la STVA ses premiers TA 364 (3 essieux, modèle 1964) dont le type a été largement popularisé par le modèle Jouef. Long de 24,66m, le TA 364 confie son essieu central à un truck dont le principe est breveté par la SNAV. Encore aujourd'hui, le TA 364, accompagné de ses descendants TA 370, TA 378, TA 379 et TA 381, constitue la base du parc de porte-autos français. Au fil de l'évolution, les wagons à trois essieux s'allongent jusqu'à 27m, ce qui permet le chargement de 18 petites voitures. Tous les porte-autos STVA à plus de deux essieux sont des véhicules articulés qui ont l'avantage de ne pas devoir faire remonter le plancher inférieur au-dessus de la hauteur habituelle de la traverse de choc et de traction SNCF, ce qui facilite l'organisation du chargement. Avec l'arrivée des TA 364, les TA 52 et TA 60 sont rebaptisés et deviennent respectivement les TA 252 et TA 260. Ils incluent ainsi leur nombre d'essieux au numéro de leur type. Face au développement du marché des petits utilitaires, la STVA se dote à la fin des années 1960 de wagons à plancher supérieur escamotable, afin de permettre le chargement d'un châssis-cabine audessus de deux autres. Ces wagons correspondent au type TU 369 (Transport d'Utilitaires), dérivant du TU 367 (2). En fait, le plancher escamotable est peu utilisé et la STVA préfère compléter son parc destiné aux véhicules trop hauts pour les wagons à deux ponts par de simples wagons plats, légers, surbaissés et permettant le transport en double file des petits utilitaires. Ainsi apparaissent les TD 375 (Transports Divers) en 1975, puis les TVD 377 (Transport de Véhicules Divers) en 1977, suivis des TVD 378. Au 8 - Le TAL 497 B est un long wagon articulé sur 4 essieux. Celui-ci achemine des Peugeot 106 et les toutes nouvelles Citroën C3 (mai 2002). 9 - Un autre wagon à 4 essieux, le TA 460, muni de protections abritant des Citroën C3 (mai 2002). LOGO REVUE n°660 - Juillet 2002 39



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Loco-Revue numéro 660 juillet 2002 Page 1Loco-Revue numéro 660 juillet 2002 Page 2-3Loco-Revue numéro 660 juillet 2002 Page 4-5Loco-Revue numéro 660 juillet 2002 Page 6-7Loco-Revue numéro 660 juillet 2002 Page 8-9Loco-Revue numéro 660 juillet 2002 Page 10-11Loco-Revue numéro 660 juillet 2002 Page 12-13Loco-Revue numéro 660 juillet 2002 Page 14-15Loco-Revue numéro 660 juillet 2002 Page 16-17Loco-Revue numéro 660 juillet 2002 Page 18-19Loco-Revue numéro 660 juillet 2002 Page 20-21Loco-Revue numéro 660 juillet 2002 Page 22-23Loco-Revue numéro 660 juillet 2002 Page 24-25Loco-Revue numéro 660 juillet 2002 Page 26-27Loco-Revue numéro 660 juillet 2002 Page 28-29Loco-Revue numéro 660 juillet 2002 Page 30-31Loco-Revue numéro 660 juillet 2002 Page 32-33Loco-Revue numéro 660 juillet 2002 Page 34-35Loco-Revue numéro 660 juillet 2002 Page 36-37Loco-Revue numéro 660 juillet 2002 Page 38-39Loco-Revue numéro 660 juillet 2002 Page 40-41Loco-Revue numéro 660 juillet 2002 Page 42-43Loco-Revue numéro 660 juillet 2002 Page 44-45Loco-Revue numéro 660 juillet 2002 Page 46-47Loco-Revue numéro 660 juillet 2002 Page 48-49Loco-Revue numéro 660 juillet 2002 Page 50-51Loco-Revue numéro 660 juillet 2002 Page 52-53Loco-Revue numéro 660 juillet 2002 Page 54-55Loco-Revue numéro 660 juillet 2002 Page 56-57Loco-Revue numéro 660 juillet 2002 Page 58-59Loco-Revue numéro 660 juillet 2002 Page 60-61Loco-Revue numéro 660 juillet 2002 Page 62-63Loco-Revue numéro 660 juillet 2002 Page 64-65Loco-Revue numéro 660 juillet 2002 Page 66-67Loco-Revue numéro 660 juillet 2002 Page 68-69Loco-Revue numéro 660 juillet 2002 Page 70-71Loco-Revue numéro 660 juillet 2002 Page 72-73Loco-Revue numéro 660 juillet 2002 Page 74-75Loco-Revue numéro 660 juillet 2002 Page 76-77Loco-Revue numéro 660 juillet 2002 Page 78-79Loco-Revue numéro 660 juillet 2002 Page 80-81Loco-Revue numéro 660 juillet 2002 Page 82-83Loco-Revue numéro 660 juillet 2002 Page 84-85Loco-Revue numéro 660 juillet 2002 Page 86-87Loco-Revue numéro 660 juillet 2002 Page 88-89Loco-Revue numéro 660 juillet 2002 Page 90-91Loco-Revue numéro 660 juillet 2002 Page 92-93Loco-Revue numéro 660 juillet 2002 Page 94-95Loco-Revue numéro 660 juillet 2002 Page 96-97Loco-Revue numéro 660 juillet 2002 Page 98-99Loco-Revue numéro 660 juillet 2002 Page 100-101Loco-Revue numéro 660 juillet 2002 Page 102-103Loco-Revue numéro 660 juillet 2002 Page 104-105Loco-Revue numéro 660 juillet 2002 Page 106-107Loco-Revue numéro 660 juillet 2002 Page 108