Loco-Revue n°657 avril 2002
Loco-Revue n°657 avril 2002
  • Prix facial : 5,70 €

  • Parution : n°657 de avril 2002

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (203 x 280) mm

  • Nombre de pages : 92

  • Taille du fichier PDF : 117 Mo

  • Dans ce numéro : un réseau HO facile de A à Z.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 64 - 65  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
64 65
proché montre que de nombreuses tuyauteries sont rapportées en matière plastique, tandis que d'autres sont venues de moulage. Les plaques d'immatriculation sont peintes contre les flancs de caisse du tender et de l'abri de la loco. Ce dernier est moulé en matière plastique et possède des vitrages affleurants. Certains détails sont d'une extrême finesse, tel le volant de porte de boîte à fumée par exemple. Trix joint quelques pièces conditionnées dans un sachet : une grille pare-caténaire, des demiaccouplements de frein et des attelages fictifs à vis pour exposition en vitrine. Le seul gros regret concerne les roues qui, bien que conformes aux normes NEM, montrent un boudin haut d'aspect "jouet"... Difficile à admettre pour une production que sa finition classe par ailleurs dans la catégorie des modèles véritables. Une vraie version française Notre 1-040 D 120 présente quelques différences par rapport à la version DB également proposées (réf. 22532). Ainsi, la cheminée a perdu sa rehausse pour s'inscrire comme il se doit dans le gabarit fran- 3 - Comparaison avec son homologue Fleischmann. Loin de se concurrencer, les deux modèles se complètent. 4 - Une vue rapprochée montre la qualité de gravure de la porte de boîte à fumée. Cette porte est caractéristique de la région Nord SNCF et indique que la carrière française de notre 1-040 D ne s'est pas toujours déroulée à la région Est. 5- L'aménagement intérieur de l'abri est sommaire, mais très peu visible. Remarquez la grille pare-caténaire en métal photodécoupé. çais plus restrictif en hauteur. La porte de boîte à fumée portant le troisième feu avant a fait place à une porte Nord avec macaron SNCF Les lanternes allemandes ont été remplacées par des organes à l'allure plus française et la cloche a disparu. Le réservoir TIA (Traitement Intégral Armand) est fort justement disposé sur la partie arrière gauche du tender. On le constate, nous sommes en présence d'un modèle qui, bien que produit en série limitée, a bénéficié de bien plus que d'une simple redécoration. Pas de doublon avec FleischmannÉvidemment une comparaison s'impose avec le modèle Fleischmann. Un ceil exigeant constatera que le modèle Trix est légèrement moins finement gravé. Certains détails, comme les mains d'atteleur par exemple, viennent ici de moulage alors qu'ils sont rapportés sur la machine Fleischmann. Autre différence qui caractérise la philosophie de chaque marque : chez Trix, on a installé le moteur dans la chaudière, alors que chez Fleischmann, c'est le tender qui est moteur. Ces considérations mises à part, les amateurs apprécieront que les deux marques aient choisi de reproduire des locomotives montrant des différences d'équipement. Ainsi la machine Fleischmann, immatriculée à la région Nord, est pourvue d'un réchauffeur Knorr, appareil que ne possédait plus la locomotive réelle reproduite par Trix. Cette dernière présente par ailleurs une disposition différente et bien plus courante de ses deux sablières. 64 LOCO REVUE n°657 - Avril 2002
Dimensions comparées en mm Essais 1/1 1/87 modèle Vitesse mirai stabilisée du modèle : 10 cm/mn (1,5 V), soit 0,522 km/h env. Longueur hors tampons Vitesse du modèle sous 9,5 V : 1m en 3 secondes env, soit 104 km/h env. 18,290 210,2 210,7 (machine + tender) Vitesse limite en réalité : 50/70 km/h Largeur hors tout (aux cylindres) 2900 33,3 35,5 Hauteur au-dessus du rail (cheminée) 4250 48,9 48,8 Cotes des organes de roulement Empattement (machine) 4700 54 54,4 NEM 310 NMRA (RP25) modèle Diamètre des roues motrices 1350 15,5 15,2 Hauteur de boudin 1,2 maxi 0,88 maxi 1,1 Diamètre des roues du tender 1000 11,49 12,2 Epaisseur des roues 2,8 2,75 3,1 Poids (machine + tender) 109,5 t 355 g Cote de calage 14,3 14,38 14,3 o Levage Comme l'indique le livret d'entretien, le levage de la chaudière s'effectue très simplement par déblocage de trois vis. Surprise : où est le moteur que l'on s'attendait pourtant à découvrir ? Il est tout simplement dissimulé en long dans la chaudière, tout comme le volant d'inertie. Ce moteur à cinq pôles sous carter fermé anime le train de roues par une cascade d'engrenages cachés dans le foyer. Difficile de faire mieux ! Sur le tender, la dépose de la soute à charbon encliquetée permet le branchement rapide d'un décodeur sur la prise conforme à la norme NEM 652. Les opérations de maintenance, telles que changement de ban- dages, graissage... sont bien expliquées dans le livret joint. Une machine faite pour rouler Les premiers tours de roues montrent un bon silence de fonctionnement, mais surtout une grande souplesse de marche, due sans aucun doute au volant d'inertie. L'excellente prise de courant assure une allure sans faille, y compris sur une voie peu entretenue. La vitesse minimale obtenue, pourtant avant rodage, coupe le souffle  : 0,522 km/h environ à l'échelle. Autre constat agréable : en dépit de la forte hauteur de ses boudins de roues, la machine circule sans problème sur de la voie fine et des appareils assortis en code 6 - Certaines tuyauteries sont métalliques car moulées avec la chaudière, tandis que d'autres sont rapportées en matière plastique. 7- L'embiellage bruni est très beau, tout comme le train de roues dont le boudin est toutefois bien trop haut 8 - Le levage très aisé de la superstructure ne dévoile pas le moteur, très judicieusement installé dans la chaudière. 75 (Peco). Les essais en charge sont tout aussi concluants et je n'ai pas jugé utile d'allonger encore ma rame d'essais déjà lourde de vingt-cinq wagons. En résumé, cette 040 D témoigne de belle manière du savoir faire aujourd'hui légendaire du groupe Mârklin. La robustesse, la fiabilité et le sérieux se marient avec bonheur avec la finesse et le réalisme. Ainsi les amateurs de toutes catégories seront comblés. J'ai aimé Le fonctionnement, la puissance de traction L'embiellage La robustesse de l'ensemble J'ai moins aimé La hauteur des boudins de roues LOCO REVUE n°657 - Avril 2002 65



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 1Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 2-3Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 4-5Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 6-7Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 8-9Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 10-11Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 12-13Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 14-15Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 16-17Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 18-19Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 20-21Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 22-23Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 24-25Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 26-27Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 28-29Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 30-31Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 32-33Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 34-35Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 36-37Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 38-39Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 40-41Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 42-43Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 44-45Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 46-47Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 48-49Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 50-51Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 52-53Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 54-55Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 56-57Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 58-59Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 60-61Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 62-63Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 64-65Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 66-67Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 68-69Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 70-71Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 72-73Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 74-75Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 76-77Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 78-79Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 80-81Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 82-83Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 84-85Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 86-87Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 88-89Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 90-91Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 92