Loco-Revue n°657 avril 2002
Loco-Revue n°657 avril 2002
  • Prix facial : 5,70 €

  • Parution : n°657 de avril 2002

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (203 x 280) mm

  • Nombre de pages : 92

  • Taille du fichier PDF : 117 Mo

  • Dans ce numéro : un réseau HO facile de A à Z.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
Quand les trains du PLM se croisaient à gauche Les gares de voie de gauche ont longtemps régné sans partage sur les stations des voies uniques du PLM, puis des régions Sud-Est et Méditerranée de la SNCF. YannBoude nous raconte l'évolution des signaux et installations mis en place. Texte & dessins  : YANN BAUDE sur les voies uniques, au temps des anciennes compagnies et depuis les origines du chemin de fer, les gares de "voie de gauche" sont très répandues. C'est en effet une disposition fort logique, puisqu'il s'agit de créer une sorte de double voie sur une courte section. Les trains y entrent, sauf exception (dépassements par ex.) en prenant la voie directe de la première aiguille (Fig. 1), c'est-à-dire la voie de gauche. À l'inverse, la dernière aiguille est franchie en talon selon le vocable ferroviaire, par la voie déviée, ce qui implique un passage à vitesse réduite, en général 30 km/h. Cette disposition longtemps courante sur l'Ouest et le PO (Paris-Orléans) est encore très caractéristique de la compagnie PLM aux premiers jours de la SNCF, en janvier 1938, jusqu'à devenir "Voie de gauche type Sud-Est" après modernisation. Voyons les principales phases de l'évolution de ces petites gares de voie unique. La voie de gauche PLM "pur jus" (photo 1 et fig. 1) Depuis ses origines, le PLM reste fidèle, pour ses gares de voie unique, à la disposition voie de gauche. Les gares sont d'arrêt général (tous les trains doivent s'y arrêter) et leur protection est confiée à des disques rouges montés sur des mâts en fonte. Ces signaux protègent une zone comprise entre les poteaux limites (PL) portant la mention "Limite de protection du disque, sauf en cas de brouillard" et la première aiguille d'entrée. Ces disques sont tenus fermés et ouverts seulement à l'approche d'un train, si rien ne s'oppose à son entrée en gare, c'est-à- 1- Une gare de voie de gauche au temps du PLM : Manosque. (Photo : DR) 22 LOCO REVUE n°657 - Avril 2002
2 - Cette 141 R va franchir un avertissement et donc ralentir pour pouvoir s'arréter devant un carré ou un sémaphore fermé. (Photo LR) dire si aucune manoeuvre n'engage la voie unique et l'aiguille d'entrée. A chaque aiguille, sur un trépied, est implanté un petit disque. Rouge côté voie unique, vert côté BV, il s'efface lorsque la voie directe de l'aiguille est donnée, permettant ainsi au train d'entrer en gare sans arrêt avant l'aiguille, imposé dans le cas inverse. A proximité du BV (bâtiment voyageurs), se trouve érigé un sémaphore. Au PLM, il règle les mouvements d'entrée en gare. Il a deux ailes, une s'adressant à chaque sens de circulation. Ces ailes ont trois positions possibles. La position horizontale ordonne l'arrêt au mécanicien. La position inclinée à 45° indique le ralentissement et autorise l'entrée en gare. Enfin, la position verticale donne la voie libre. Évolution (fig. 2) Par la suite, le sémaphore double est remplacé par deux sémaphores simples installés à la pointe de chaque aiguille d'entrée, bien plus rationnels, car mieux DR PL 250 à 400 m Fig. 1 BV PL Gare de voie de gauche PLM, plan primitif Fig. 2 Gare de voie de gauche PLM 250 DR à 400 m Fig. 3 Gare de voie de gauche type Sud-Est DR PL 250 à 400 m visibles. Deux petits disques de position d'aiguille sont toujours associés, effacés lorsque la voie directe est donnée, c'està-dire l'entrée normale par voie de gauche. En cas de croisement, chaque train est, comme dans le type précédent, arrê- Le cantonnement téléphonique en bref BV Fig Gare de voie de gauche type simplifié Sud-Est té avant la première aiguille, par le sémaphore qui lui indique ensuite l'entrée en gare à vitesse réduite. On le comprend, cette disposition, associée à l'arrêt général, est toujours peu compatible avec la vitesse et des horaires serrés. L'espacement des trains est en réalité souvent garanti par un cantonnement téléphonique. Un train ne peut quitter la gare que lorsque la gare suivante, ou un autre point intermédiaire de la ligne, a certifié par échange téléphonique que la voie est libre. En plus du livret de marche des trains (LMTr), ou des dépêches annonçant des circulations exceptionnelles, une cloche par sens de circulation est installée à proximité du 8V (bâtiment voyageurs), renseignant les agents du mouvement des trains par un code précis. LOCO REVUE n°657 - Avril 2002 23



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 1Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 2-3Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 4-5Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 6-7Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 8-9Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 10-11Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 12-13Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 14-15Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 16-17Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 18-19Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 20-21Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 22-23Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 24-25Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 26-27Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 28-29Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 30-31Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 32-33Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 34-35Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 36-37Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 38-39Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 40-41Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 42-43Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 44-45Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 46-47Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 48-49Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 50-51Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 52-53Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 54-55Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 56-57Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 58-59Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 60-61Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 62-63Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 64-65Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 66-67Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 68-69Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 70-71Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 72-73Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 74-75Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 76-77Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 78-79Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 80-81Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 82-83Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 84-85Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 86-87Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 88-89Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 90-91Loco-Revue numéro 657 avril 2002 Page 92